aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

03/05/16 : Depuis ce mardi soir, avec Tardets 80eme commune favorable à l'intercommunalité unique du Pays basque (sur 158) et plus de la moitié de la population (56,7%)favorable à cet EPCI, on peut considérer cette proposition du préfet Durand comme entérinée.

30/04/16 : Une ancienne MDSI dans le quartier Saint-Michel est devenue le nouvelle "Maison du mouvement" de Nuit Debout. Ouverte par des membres de plusieurs collectifs, elle doit accueillir des débats. La mairie s'est donnée trois jours de délais avant de négocier.

26/04/16 : La Cour Régionale des Comptes a annoncé un déficit annuel d'exploitation de 1,6 millions d'euros pour l'Auditorium de Bordeaux, une charge supplémentaire de 1,3 millions d'euros pour l'Opéra. En 2015, la mairie avait diminué sa subvention annuelle d'1M€

25/04/16 : Martine Alcorta, conseillère régionale EELV déléguée à l'innovation sociale, a annoncé l'ouverture ce lundi d'un comité de pilotage pour l'étude de faisabilité d'un revenu de base universel dans certains territoires volontaires de la grande région.

25/04/16 : Les élus Les Républicains/CPNT du Conseil régional se sont associés "à la tristesse du monde rural basco-béarnais" après le décès de Jean-Michel Anxolabehere, président de la chambre d'agriculture des Pyrénées Atlantiques, décédé dimanche.

14/04/16 : Le film "La Mort de Louis XIV" sera projeté hors compétition du festival de Cannes, qui se déroulera du 11 au 22 mai. Ce long-métrage de l'Espagnol Albert Serra a été principalement tourné en Dordogne, au château de Hautefort, à l'automne dernier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/05/16 | A la découverte des artisans d'art en Bergeracois

    Lire

    Organisé par le Pays du Grand Bergeracois, la 8e édition du Salon Métiers & Arts a lieu du 5 au 8 mai au château de Monbazillac, à 7 kilomètres de Bergerac. Ce salon permet au public de rencontrer 50 artistes et artisans d’art du Pays de Bergerac, de découvrir leurs créations et d’assister à des démonstrations de leur savoir-faire. Des ateliers découverte gratuits sont prévus pour les enfants. Entrée gratuite, restauration sur place. Toutes les infos sur www.artisandart-perigord.com

  • 03/05/16 | Alerte au moustique tigre en Dordogne

    Lire

    La Dordogne fait partie des départements placés sous surveillance pour cause de risque de prolifération du moustique tigre. Elle a été inscrite sur la liste des départements où les moustiques constituent une menace pour la santé de la population. Le département est de ce fait classé au niveau 1 du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue en métropole. Dans cette situation, le plan national prévoit de mettre en place une surveillance entomologique et épidémiologique renforcée.

  • 03/05/16 | Semaine nationale de l’apprentissage du 9 au 13 mai

    Lire

    A l'occasion de la semaine nationale de l'apprentissage, des jeunes sélectionnés par la Mission locale de l'Agenais sont attendus à la CCI47 le mardi 10 mai de 15h à 17h pour en savoir plus sur le contrat d’apprentissage, le statut des jeunes dans l’entreprise, les métiers, la recherche d’entreprise, participer à une rencontre « Job Dating Alternance/Apprentissage » avec des chefs d’entreprise lot-et-garonnais et rencontrer des conseillers CCI.

  • 29/04/16 | Rousset et Fnsea : convergence de vues

    Lire

    Le Bureau de la FNSEA ALPC a rencontré ce 29 avril Alain Rousset pour lui faire part de l’inquiétude des agriculteurs qui " attendent un engagement fort de la Région, désormais autorité de gestion du FEADER. Le Conseil Régional devra veiller, dans les politiques agricoles qu’il met en œuvre, aux conditions de pérennité de notre agriculture productive, innovante, performante et créatrice de valeur ajoutée et d’emploi." La profession agricole a "salué l’accompagnement de la Région dans le cadre du Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations agricoles (PCAE)"

  • 29/04/16 | Le Conseil régional finance la culture du 47

    Lire

    Le Conseil régional vient de mettre la main à la poche pour aider financièrement à hauteur de 10.000€ la 17ème édition du festival « Garonna Show » (8 et 9 juillet) à Port-Sainte-Marie ; de 12.000€ la 54ème édition du « Festival de Bonaguil » (2 au 7 août)) ; de 8.000€ la 22ème édition du « Festival International Bastid'Art » (4 au 7 août) à Miramont de Guyenne.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | L’innovation collaborative : un apport mutuel entre PME et grands groupes

08/10/2012 | Ce 4 octobre, ils étaient nombreux les chefs entreprises de PME innovantes à être venus écouter l’appel des grands groupes à venir collaborer avec eux

Les intervenants du troisième "club industrie" 2012, organisé par la CCI de Bordeaux

Ils se sont voulu rassurants, encourageants et accessibles. Les représentants des trois grands groupes présents à la CCI de Bordeaux, ont employé leur vocabulaire le plus sécurisant auprès de leur auditoire composé de représentants de PME et PMI. Oui, l’innovation collaborative est un véritable atout tant pour les grands groupes, que pour les PME et PMI. Les uns y gagnent notamment en flexibilité et en innovation, les autres peuvent ainsi par exemple toucher de nouveaux marchés. Des apports mutuels qui font dire que non, en innovation collaborative, les PME ne doivent pas (trop) craindre les grands groupes…

Heike Faulhammer, Directrice du Groupement de Recherche Lacq pour ARKEMA, Jean-Luc Engerand, Directeur Général Délégué d’Herakles-Safran et Thierry Veronese, Directeur Scientifique chez Ovalie-Innovation, (la structure qui regroupe les activités R&D de Maïsadour et Vivadour) étaient les trois témoins, côté grands groupes à être venus plaider jeudi soir 4 octobre en faveur de la collaboration entre leurs sociétés et les PME en matière d’innovation. De l’autre côté, et tout aussi convaincus de la démarche, Jean-Christophe Lépine, Président Innoveox, PME spécialisée dans la destruction écologique des déchets dangereux, et Patrice Gaillard, Directeur scientifique de la plate-forme CANOE (Consortium Aquitain d'innovation en Nanomatériaux et électronique OrganiquE). Cinq voix, petites et grandes, défendant, unanimes, l’innovation collaborative. Thierry Veronese, n’y va pas par quatre chemins en s’adressant aux chefs d’entreprises du public : «Nous avons besoin de vous. Nous sommes très avides de technologies et d’innovations, d’autant plus dans des secteurs qui ne sont pas nos cœurs de métiers, mais qui sont pourtant indispensables pour faire évoluer positivement notre secteur d’activité. » Et l’enthousiasme est le même chez Arkema et Herkles. Désormais, construire des pièces de moteur d’avion ou de fusée, nécessite  de multiples compétences innovantes qu’Herkles Safran, tout grand groupe qu’il est, ne peut pas toutes maîtriser. Les avantages de l’innovation collaborative sont partagés. Pour les PME qui se lancent, c’est l’occasion de monter en compétences, d’accéder à des marchés impossibles à atteindre seules, travailler avec des laboratoires, et peut-être à la clef, avoir participé à une réelle « sucess story », comme le souligne souvent, Jean-Luc Engerand.

"Des règles du jeu connues et partagées par tous"Pour autant, il existe bel et bien des facteurs de succès à une telle aventure. Selon Heike Faulhammer, pour qu’une collaboration fonctionne, « il faut bien choisir son partenaire, c’est avant tout une histoire d’hommes et de femmes, une histoire de confiance ». Masi il faut aussi que « dès le début, les règles du jeu soient connues et partagées de tous, de la conception à la mise en marché. Il ne doit pas y avoir de zone d’ombre » souligne Jean-Luc Engerand. Quant aux atouts de la PME, « il faut qu’elle ait déjà bien intégré l’innovation dans sa stratégie, en ayant des projets solides, et assez rapidement industrialisables » soulignent les différents intervenants. Un bémol tout de même à cet enthousiasme utilement rappelé par Christophe Lépine : « la PME doit garder à l’esprit que les échelles de temps, et donc de retour sur investissement, ne sont pas les même pour un grand groupe. Des projets collaboratifs peuvent se jouer sur 10 ans voire plus, quand le chef d’une PME doit boucler son budget tous les mois». En d’autres termes, la PME intéressée par ce genre de démarche ne doit pas mettre tous ses œufs dans le même panier, aussi innovant soit-il …

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
256
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !