Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 31/05/20 | Arette (64): L'usine d'espadrille devenue tiers-lieu

    Lire

    Le tiers-lieu Pic Nic implanté à Arette (1 000 habitants) dans le Haut-Béarn, en vallée de Barétous au sud de Pau et d'Oloron-Sainte-Marie se développe. Impulsé en 2013 par l'achat par un couple d'architectes de l'ancienne usine d'espadrille du village, le lieu, espace de travail partagé et est devenu un outil commun à une dizaine de professionnels indépendants et télétravailleurs salariés. Afin de développer le tiers-lieu, tout en permettant l'émergence de projets communs, il a pris le statut de Société Coopérative d'Intérêt Collectif, que la commune souhaite intégrer. La création d'extensions est aussi envisageé.

  • 30/05/20 | Des esturgeons exotiques dans le Bassin d'Arcachon

    Lire

    Avec le débordement de cours d'eau du Sud Gironde les 10 et 11 mai 2020, des piscicultures dans les bassins du Ciron et de la Leyre ont été inondées laissant échapper des esturgeons sibériens et des esturgeons du Danube. Si l’espèce sibérienne pourrait a priori survivre sans se reproduire, les esturgeons sibériens emportés dans le Bassin d’Arcachon ne supportent pas la salinité des eaux. Ces deux espèces ne doivent pas être confondus avec l’esturgeon européen, protégé en voie de disparition. La prefecture demande donc aux pêcheurs de relâcher vivants tous les esturgeons qui seraient pris, quelle que soit l’espèce.

  • 30/05/20 | Dordogne : une hausse 24,2 % du nombre de demandeurs d'emploi en avril

    Lire

    La Dordogne voit son nombre de chômeurs s'envoler au mois d'avril. Pôle emploi a enregistré une hausse des inscrits en catégorie A, c'est à dire sans aucune activité, de 24,2 % en avril par rapport à mars 2020. En Nouvelle-Aquitaine, elle est de 27,4 %. C'est plus qu'au niveau national : cette hausse historique est de +22,6 %. Cela porte à 25 170 le nombre de personnes sans aucune activité en Dordogne. Le nombre d'inscrits en catégorie B et C (activité réduite) enregistre une forte baisse.

  • 30/05/20 | Plus de 48 000 salariés périgourdins en activité partielle

    Lire

    En Dordogne, 7390 entreprises ont établi une demande de chômage partielle, ce qui concerne 48 572 salariés actuellement. 1045 entreprises ont demandé des reports de charges fiscales, cela correspond à un montant de 9,4 millions d'euros. 14 487 entreprises ont sollicité le fonds de solidarité, cela représente une somme globale de 24,2 millions d'euros. Sur ces demandeurs, 64 % sont des entreprises individuelles et 24 % sont des SARL.

  • 30/05/20 | Bordeaux Métropole : des mesures pour le tourisme

    Lire

    Bordeaux Métropole vient d'adopter 11 mesures (550 000€) pour soutenir la filière tourisme, parmi lesquelles le financement (à 50%) du déficit d'exploitation "à venir" de l'Office de Tourisme et d'une campagne de promotion de la "destination Bordeaux", une réduction du prix du stationnement dans certains parkings souterrains pour les clients des hôtels, un délai de reversement de la taxe de séjour (dont la redevance passe de 2,5 à 5%) pour les hébergeurs ou l'exonération de "tout ou partie" des redevances d'occupation des pontons pour le tourisme fluvial.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'INSEE Nouvelle-Aquitaine dresse un bilan de conjoncture, un brin contrasté

13/01/2020 | L'INSEE Nouvelle-Aquitaine a sorti ce 10 janvier son étude de conjoncture trimestrielle. L'occasion aussi d'un regard sur l'annéé tout juste passée.

Illustration croissance économique / récession - diagramme - graphique

En Nouvelle-Aquitaine, la création d'emploi décélère de nouveau lors du 3ème trimestre 2019 et devient atone dans le secteur tertiaire marchand, habituellement moteur de l’activité régionale. Le taux de chômage augmente légèrement malgré une baisse importante et générale du nombre de demandeurs d’emplois. La construction de logements ralentit globalement et l’évolution reste incertaine dans certains départements.... « Vers une fin d'année difficile ? », c'est ce qu'interroge la dernière note de conjoncture de l'INSEE Nouvelle-Aquitaine, qui évoquant la le 3ème trimestre 2019, fait aussi un point sur l'année 2019.

Selon l'INSEE, au 3ᵉ trimestre 2019, la région Nouvelle-Aquitaine crée toujours de l’emploi en progressant de 0,1 %, soit une hausse de 2 200 postes, à parts égales entre le privé et le public. Le rythme ralentit sensiblement après un premier semestre signé par un volume historique de créations. En France hors Mayotte, l’emploi total augmente de 0,2 %. Sur un an, l’emploi total salarié croît de 1 % en Nouvelle-Aquitaine comme en France hors Mayotte.

En détail, c'est la Gironde tire la croissance de l'emploi tant sur le dernier trimestre que sur l'année tout en entière. En effet, sur un an, la Gironde progresse de 2,3 %, ce qui correspond à la création d’environ 15 000 emplois (trois quarts des créations néo-aquitaines). La Charente-Maritime et le Lot-et-Garonne sont dynamiques et progressent respectivement de 1,1 % et 1,6 %. L’évolution depuis 12 mois est moins favorable pour la Corrèze (– 0,5 %) et la Dordogne (– 0,4 %), soit des pertes respectivement de 500 et 400 emplois.

Industrie et construction, toujours porteurs d’emplois
Au 3ᵉ trimestre 2019, en Nouvelle-Aquitaine, l’industrie continue de créer de l’emploi avec une hausse de 0,2 %, soit 400 emplois supplémentaires, alors qu’au niveau national, l’emploi industriel reste atone et stagne pour le deuxième trimestre consécutif. La création d’emplois s’effectue principalement dans la fabrication d’autres produits industriels. Le secteur agroalimentaire est atone et les activités autour de l’énergie et l’environnement enregistrent une baisse de 0,3 % dans la région. La forte progression de la fabrication d’autres produits industriels provient de Gironde (+ 0,9 % dans ce secteur) et des Pyrénées-Atlantiques (+ 0,8 %). Mais sur un an, l’emploi industriel fléchit à 1 % dans la région quand son rythme stagne à + 0,6 % en France hors Mayotte.

En Nouvelle-Aquitaine, la construction confirme sa bonne santé en créant 500 emplois ce trimestre, soit + 0,4 %, comme au niveau national (+ 0,6 %). Avec une progression de 2,2 % sur un an, l’emploi dans la construction reste dynamique dans la région même si ce rythme est inférieur au niveau national (+ 3,1 %).

Un tertiaire marchant à la peine fin 2019

Le tertiaire marchand hors intérim, moteur de l’économie néo-aquitaine lors des trimestres précédents, quant à lui se rétracte nettement au 3ᵉ trimestre et ne génère pas d’emplois supplémentaires. La situation girondine, où plus de 1 200 emplois sont créés dans ce secteur (+ 0,4 %), contraste nettement avec des départements habitués à un secteur tertiaire marchand dynamique. La Corrèze perd 300 emplois, soit une baisse historique de 1 % dans ce secteur avec plusieurs activités fortement déficitaires comme le commerce et les activités de soutien aux entreprises. La Haute-Vienne recule de 0,5 % (– 230 emplois), la Dordogne de 0,4 % (– 160 emplois), la Vienne et les Pyrénées-Atlantiques de 0,3 % (respectivement – 180 et – 340 emplois) et la Charente-Maritime perd 140 emplois soit une baisse de 0,2 %. En France hors Mayotte, la création d’emplois progresse timidement de 0,2 % après plusieurs trimestres de hausses plus marquées.
Toutefois, note l'INSEE, sur un an, le rythme de créations dans l’emploi régional du secteur tertiaire marchand hors intérim est satisfaisant avec 1,3 % d’emplois supplémentaires, de même qu’en France hors Mayotte.

Quant à l’emploi intérimaire néo-aquitain il poursuit la tendance du trimestre précédent et recule très légèrement. En France hors Mayotte, il continue de baisser de 0,4 %, au même rythme que le trimestre dernier. Dans la région, les situations sont toujours très contrastées avec une forte instabilité d’un trimestre à l’autre, mais au total sur un an, l’emploi intérimaire est stable, quand il diminue de 1 % en France hors Mayotte. « Les fortes évolutions de ces dernières années laissent place à un nouveau cycle de variations plus éparses et irrégulières », constatent les rédacteurs du documents..

Sur le tertiaire non marchand, au 3ᵉ trimestre 2019, en Nouvelle-Aquitaine, l’emploi du secteur poursuit sa légère progression entamée lors des trimestres précédents. La situation est identique en France hors Mayotte, avec une hausse de 0,1 %. Sur un an, le secteur tertiaire non marchand progresse de 0,4 %, de même qu’en France hors Mayotte.

Chômage et création d'entreprises: du bon et du moins bon
En Nouvelle-Aquitaine, le taux de chômage localisé était en constante diminution depuis début 2018. Il atteint 8,0 % de la population active ce trimestre, rompant avec la tendance comme au niveau national où il atteint 8,6 % de la population active. Tous les départements sont touchés par cette hausse et les taux de chômage varient entre 6,3 % dans les Deux-Sèvres et 8,8 % en Dordogne, dans le Lot-et-Garonne et en Charente-Maritime. Sur un an, le chômage régional baisse de 0,4 point et le niveau national se replie de 0,5 point.
Quant au nombre de demandeurs d'emploi, 500 940 personnes sont inscrites à Pôle emploi en catégorie A, B ou C : c'est en Nouvelle-Aquitaine 1,4 % de moins qu’au trimestre précédent.Une baisse qui se constate dans l'ensemble des départements néo-aquitains. Sur un an, le nombre de demandeurs d’emplois, toutes catégories confondues, baisse de 2,3 % en Nouvelle-Aquitaine et de 2,0 % en France hors Mayotte.

Enfin sur la création d'entreprise : elle reprend au 3ᵉ trimestre 2019. 17 500 entreprises ont été créées en Nouvelle-Aquitaine (+12,9 %) après un deuxième trimestre chahuté. Cette reprise concerne tous les secteurs et tous les types d’entreprise. Même celles du commerce, transports, hébergement et restauration, quoique moins dynamiques que les autres, signent leur retour après un début d’année moins porteur. Les micro-entreprises progressent de 20,7 % ce trimestre alors que les autres types de création sont en hausse de 7,9 %. En France, le nombre de créations confirme la reprise entamée en début d’année (+ 4,1 %), les micro-entreprises rejoignant cette tendance (+ 2,6 %).
Sur un an, les créations d’entreprises augmentent en Nouvelle-Aquitaine (+ 19,0 %), comme en France (+ 19,8 %). Les défaillances d’entreprises néo-aquitaines décroissent encore légèrement ce trimestre (– 1,6 %), de même qu’en France (– 2,1 %). Néanmoins, sur un an, elles augmentent en Nouvelle-Aquitaine (+ 1,7 %) alors qu’elles diminuent au niveau national (– 1,7 %).

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Mediamodifier - Pixabay

Partager sur Facebook
Vu par vous
5888
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !