Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/21 | La sûreté de tous au cœur de Kéolis Bordeaux Métropole

    Lire

    Début octobre, Kéolis Bordeaux Métropole et la direction départementale de la sécurité publique de la Gironde (DDSP 33) ont signé une convention de partenariat destinée à faire de TBM un réseau sûr. Au travers de cela, elles vont mettre en place des actions communes pour agir contre la fraude et les incivilités sur le réseau et ainsi rassurer voyageurs et salariés de TBM. Des actions de prévention dans les établissements scolaires et associations seront également menées.

  • 19/10/21 | Entreprises: Oser Reso en Vienne

    Lire

    Le 20 octobre, la CCI de la Vienne organise au Futuroscope, en partenariat avec les Clubs d'Entreprises de la Vienne, la 10ème éditions des Rencontres Economiques des dirigeants de la Vienne. 110 entreprises seront présentes au cours de cette journée qui s'inscrit dans le Plan de Relance des entreprises. Pour la 1ère fois les services Achats seront présents et notamment ceux du CHU, de Sorégies ou de Grand Poitiers.

  • 19/10/21 | Royan Atlantique fête le vélo

    Lire

    Le 24 octobre, l'agglomération de Royan organise le 8ème fête du vélo. Sur un parcours de 50km au départ de Talmont-sur-Gironde, les petits et les grands pourront se balader sur un parcours adapté à tous les âges. De 9h à 10h15, des départs sont prévus toutes les 15 mn. A mi-parcours, à Epargnes, un lieu de pique-nique attend les cyclistes. Les participants peuvent s'inscrire à partir du 8 octobre et jusqu'au 21 sur le site de l'agglomération

  • 18/10/21 | Christophe Bonno, nouveau directeur général de Maïsadour

    Lire

    Le Groupe coopératif Maïsadour annonce la nomination de Christophe Bonno au poste de Directeur Général à compter du 18 octobre 2021. Diplômé d'AgroSup Dijon, il passe par Jean Caby, puis Madrange avant de rejoindre le Groupement Les Mousquetaires-Intermarché en 1999. Dernièrement, il y occupait le poste de Directeur des relations institutionnelles agricoles. Spécialiste des filières agricoles, de l’industrie et de la distribution alimentaire, sa mission sera "d’accélérer le retour à la croissance et de poursuivre la transformation engagée par le Groupe pour répondre aux attentes sociétales et à ses enjeux sectoriels".

  • 18/10/21 | Le "génie écologique" des Pyrénées-Atlantiques récompensé

    Lire

    Le Département 64 a obtenu la mention spéciale "Génie écologique" du concours 2021 "Infrastructures pour la Mobilité, Biodiversité & Paysage". Organisé par l’Institut des Routes des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité, il récompense les meilleures initiatives en faveur de la préservation, de la restauration et de la valorisation des écosystèmes et de la biodiversité par les acteurs impliqués dans les projets de requalification et d’exploitation des infrastructures de mobilité. Salué notamment, le programme ANIMO qui vise à protéger certaines espèces animales (sangliers, lièvres, hérissons…) et éviter des collisions avec les véhicules.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'INSEE Nouvelle-Aquitaine dresse le portrait de la jeune pousse qui réussit

04/12/2019 | Dans sa dernière publication, du 3 décembre 2019, l'INSEE Nouvelle-Aquitaine dresse la liste des facteurs favorisant la croissance des jeunes pousses...

1

Fin 2017, 7 800 des 10 600 entreprises, hors auto-entreprises, créées au cours du premier semestre 2014 en Nouvelle-Aquitaine, existaient encore, soit 73 %. Ce sont 8 points de plus que pour la génération 2010 pour laquelle 65% des entreprises créées début 2010 étaient toujours en activité fin 2013. Parmi Ces « jeunes pousses » de 2014 encore actives en 2017, l'INSEE a choisi de distinguer dans sa dernière publication « Analyses » (du 2 décembre 2019), les « florissantes », celles qui, en matière de chiffre d’affaires et/ou d’emploi, se sont davantage développées que les autres au cours des premières années de leur existence. En Nouvelle-Aquitaine, comme au niveau national, une jeune pousse sur cinq peut être classée dans cette catégorie, et semble cumuler certains facteurs de réussite selon les analyses de l'institut.

Plusieurs des facteurs de croissance de la jeune pousse, en réalité lui préexistent, puisqu'ils sont liés à son porteur de projet. A commencer par sa motivation. Si parmi les objectifs principaux poursuivis par les porteurs de projets, assurer son propre emploi constitue la motivation la plus répandue, pour 7 créateurs sur 10, l'insee relève qu'une entreprise à deux fois plus de chance d'entrer dans la catégorie « florissante », si son créateur vise, plus que son propre emploi, le développement d’un projet au travers d’emplois ou d’investissements. Toujours lié à la personne du créateur, les analyses de l'INSEE montre qu'une jeune pousse aura plus de chances, de se développer si son créateur était cadre ou exerçait une profession intellectuelle supérieur.

Un créateur expérimenté
Mais la part des « florissantes » (20 %) varie sensiblement selon d’autres critères. Elles sont ainsi plus nombreuses si le créateur a gardé une activité rémunérée dans une autre entreprise (27 %), s’il exerce cette autre activité à temps complet (29 %) et davantage encore s’il conserve un rôle de dirigeant dans une autre entreprise (33 %). Les revenus que cette autre activité procure permettent alors aux créateurs de concentrer leurs efforts financiers sur l’emploi et les investissements afin d’accroître leur activité...
Autre déterminant majeur selon l'INSEE : l’expérience. L'expérience entrepreneuriale d'abord : avoir côtoyer des chefs d’entreprise ou avoir déjà créé ou dirigé une entreprise facilite l’essor de la jeune pousse. En effet, « 3 jeunes pousses créées par d’anciens dirigeants salariés sur 10 sont florissantes, soit 10 points de plus que la moyenne ». Mais au-delà de l'expérience entrepreneuriale, d’autres aptitudes personnelles, plus techniques, apparaissent aussi comme déterminantes. « Ainsi, lorsque le secteur d’activité de l’entreprise coïncide avec le métier de son créateur, la mobilisation de son savoir-faire est immédiate et se révèle favorable au développement » selon l'INSEE, qui ajoute que « les secteurs où la part de florissantes est la plus élevée sont ceux où la concurrence entre jeunes pousses semble moins forte : l’industrie manufacturière (24 %), le transport-entreposage (25 %) et l’hébergement-restauration (30 %) ».

Des investissements et un réseau
Mais au-delà du porteur de projet, le montant des moyens financiers consacrés au démarrage des nouvelles entreprises, s'il varie selon les activités, n'est pas non plus étranger au développement de la jeunes pousse. « La part de ''florissantes'' augmente avec le montant de ces moyens : elle représente 8 % des jeunes pousses créées avec moins de 1 000 € et jusqu’à 40 % de celles créées avec au moins 80 000 € ». Si les moyens engagés à la création impactent son évolution, les investissements réalisés au cours des premières années d’existence ont aussi un effet significatif, ils sont même fortement liés ; la part de florissantes augmente au fil de la croissance des investissements : « de 5 % parmi les jeunes pousses qui ont investi moins de 1 500 € à 34 % pour celles dont l’investissement est d’au moins 75 000 € », selon l'INSEE.
Prenant un peu de hauteur et considérant l'environnement des jeunes pousses, l'INSEE note que parmi celles-ci, « 8 % sont des filiales, la moitié de leur capital au moins étant détenue par une ou plusieurs autres sociétés ». Autre situation favorable : appartenir à un réseau. « Ce choix s’avère particulièrement positif dans les cas de franchises, coopératives ou chaînes volontaires : 40 % des jeunes pousses appartenant à ces types de réseau sont des florissantes. Le réseau d’enseigne pousse sans doute à une analyse préalable approfondie, puis facilite et accélère le développement par le partage de sa notoriété, d’un savoir-faire et d’une assistance, notamment en matière de gestion et de communication. » note l'étude.

Mais pas de recette miracle
La communication, la formation et l'innovation sont en effet aussi des aspects à ne pas négliger pour le développement de sa jeunes pousses... En prenant garde que les innovations les plus porteuses concernent les méthodes d’organisation et de gestion des ressources, bref, ce ne sont pas forcément les plus voyantes, même si les autres domaines d’innovation, les produits, les procédés de fabrication, production ou distribution, ainsi que les méthodes de commercialisation et communication ont également un impact positif, « mais moins prononcé », précise l'INSEE, qui se garde bien ici de donner une ''recette miracle'' au développement des très jeunes entreprises.
En effet, rappelle-t-il, « les premières années d’activité ont surtout servi à installer l’activité pour assurer la pérennité. Parmi les créateurs qui souhaitaient voir leur entreprise se développer, une large part n’a pas encore atteint cet objectif. Globalement, sur 10 créateurs de jeunes pousses, 6 font état de difficultés pour développer leur entreprise », principalement en lien avec des obstacles d'ordre commercial.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : mohamed hassan / pxhere.com

Partager sur Facebook
Vu par vous
9615
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !