Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/08/19 : En Dordogne, la Chambre de Métiers et de l'artisanat sera exceptionnellement fermée le vendredi 16 août. Les agents seront de retour dès le 19 août au matin.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

  • 16/08/19 | Environnement : la Région au Pays Basque avant le G7

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine participera à Pavillon Océan, organisé du 20 au 23 août au Pays Basque par Surfrider Foundation Europe. Ainsi, dans le cadre de la feuille de route "Neo Terra", trois élus régionaux, dont Alain Rousset, participeront aux débats de Pavillon Océan, dont l'objectif est que l'environnement et la protection des océans fassent partie intégrante des négociations du G7 (24-26 août).

  • 16/08/19 | La filière cuir se donne rdv dans la Vienne

    Lire

    Du 27 au 29 septembre, la filière cuir se donne rendez-vous à Saint-Junien (87) pour la 7ème édition des Portes du Cuir. Autour du thème « la responsabilité environnementale des entreprises », 57 exposants seront présents pour des démonstrations, des ateliers d’initiation et des temps d’échange avec les professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | La Charentaise obtient l’indication géographique protégée

26/03/2019 | L’Institut national de la propriété industrielle (INPI) vient d’homologuer la célèbre pantoufle charentaise « indication géographique protégée ».

Rondinaud

A partir du 29 mars, cette reconnaissance protégera l’activité de fabrication de la charentaise et la technique originelle du « cousu-retourné » ainsi que les 210 emplois de la filière textile concernée. Cette appellation sera désormais réservée aux seuls acteurs de la charentaise de Charente-Périgord, en raison de leur savoir-faire et de la spécificité de leurs produits. En garantissant l’authenticité du produit, l’indication géographique va permettre de mettre en valeur ce savoir-faire artisanal et de doter ses fabricants d’outils juridiques permettant de se protéger des tromperies et contrefaçons.

« On est ravi que le dossier aboutisse enfin », explique Stéphane Baleston, directeur général du groupe de la Manufacture Charentaise, qui rassemble les marques Rondinaud et Degorce. « Cela fait un an que l’on travaille dessus avec l’autre fabricant de charentaises SAS Fargeot et DM Productions (qui va bientôt en produire, ndlr). Ca n’a pas été simple de le faire accepter car le nom « charentaise » est aussi un nom commun ». L’INPI a finalement reconnu la Charentaise comme objet patrimonial à part entière, pour ses spécificités locales comme la technique du cousu retourné, la semelle en feutre tissé et sa fabrication artisanale dans la zone Charente-Périgord.

Pour la filière, l’IGP est davantage une « consécration pour les savoir-faire » de ses artisans qu’un véritable outil juridique pour lutter contre les copies. « Le risque de contrefaçon en lui-même est limité parce que la technique du cousu-retourné est très complexe », explique Stéphane Baleston, « On le voulait pas pour pouvoir embêter ceux qui voudraient en faire, mais pour pouvoir valoriser un produit original avec une esthétique spécifique, différente de ce qui se fait ailleurs. Elle va surtout nous permettre de renforcer notre image de produit français et haut de gamme à l’international ».

Les marques de Charentaises bénéficient déjà des certifications Made in France, Origine France ou du label Etablissement Patrimoine Vivant (EPV) pour Rondinaud, mais « l’IGP est encore bien plus sélectif dans ses critères d’attribution. La preuve, il n’y a que huit entreprises IGP. Et ce n’est pas rien de se faire une place aux côtés de la porcelaine de Limoges et des tapisseries d’Aubusson. Au niveau international, c'est une appellation qui apporte plus de visibilité », estime Stéphane Baleston. « Ca va nous permettre d’aller plus loin dans le repositionnement de nos charentaises sur le haut de gamme » - un virage qu’avait déjà abordé la maison Rondinaud deux ans plus tôt. Les manufactures porteuses du dossier IGP ont d’ailleurs prévu un logo commun pour se faire identifier du grand public. Mais ce ne sera pas pour tout de suite : un bureau indépendant devra d’abord faire un audit chez chaque fabricant demandant l’IGP, pour vérifier que tous le processus de production corresponde au cahier des charges de l’INPI.

 

Les Charentaises en chiffres :

>  5 manufactures réparties entre Charente et Périgord

>  300 000 paires de charentaises en « cousu-retourné » par an

>  un chiffre d’affaires global d’environ 5,2 millions d’euros pour l’année 2018, en hausse depuis dix ans.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Rondinaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
2714
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !