Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/03/21 | Charente-Maritime : 3 jours de forum sur le droit des femmes

    Lire

    À l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le Département 17 organise du 8 au 10 mars, un forum dédié à l'égalité entre les femmes et les hommes. Avec, lundi, une matinée d'échanges et de témoignages sur l'égalité femmes/hommes, en présence d'Élisabeth Morin-Chartier, ex députée européenne. Mardi, "l'égalité professionnelle, un état des lieux contrasté". Mercredi, "Filles et garçons, cassons les clichés". Ces visio-conférences se dérouleront sur le site du Département.

  • 05/03/21 | Paskal Indo réélu président du Conseil de développement du Pays basque

    Lire

    Paskal Indo a été réélu par ses pairs à la présidence du Conseil de développement du Pays basque. Le CDPB a approuvé également son bilan 2020 et débattu autour de son Projet 2021-2023 qui fixe les orientations stratégiques que la société civile souhaite donner au développement futur du territoire. Un document qui guidera l’action du Conseil pour les prochains mois dans ses contributions et son partenariat auprès de la Communauté d'agglomération du Pays basque et des autres acteurs publics.

  • 05/03/21 | Charente-Maritime : LPO et NE17 main dans la main pour la nuit de la chouette

    Lire

    La Ligue de Protection des Oiseaux de Charente-Maritime et Nature Environnement 17 organisent une soirée en visio-conférence, à l'occasion de la nuit de la chouette le 6 mars, dès 18h. Ce sera l'occasion d'échanger avec des spécialistes de l'animal, participer à des jeux, visionner des vidéos et des photos, pour mieux connaître le bête. Inscription: https://urlz.fr/eZyp NE17 propose une sortie découvertes à la Réserve Naturelle Régionale de la Massonne, à 9h. Contact: sandra.laborde@ne17.fr

  • 05/03/21 | Un podcast sur les femmes

    Lire

    Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la Maison de l’Europe du Lot-et-Garonne lance son podcast sur Spotify et Anchor « StéréoFemmes ». Disponible un lundi sur deux à 12h, il partagera des témoignages sur les femmes dans nos sociétés que ce soit au travail, dans la famille, dans le couple, à la télévision... dans le but de briser les stéréotypes.

  • 05/03/21 | Covid-19: des restrictions sur la vente et la consommation d'alcool

    Lire

    Le préfet a prononcé le 1er mars la fermeture administrative pour une durée d’une semaine de deux débits de boissons rochelais suite au constat de rassemblements répétés à proximité immédiate de ces établissements pratiquant la vente à emporter. En concertation avec la ville de La Rochelle, le préfet a interdit, par arrêté du 4 mars, la vente à emporter de boissons alcoolisées sur les quais Duperré et Valin du samedi 6 mars au dimanche 21 mars 2021 inclus. A Bordeaux de 11h à 18h, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique dans le centre-ville et dans les parcs et jardins de la ville depuis le 4 mars.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | La chaux de saint Astier à la conquête du monde

18/02/2018 | Chaux et enduits de Saint Astier, premier producteur français indépendant de chaux, a lancé sa marque en devenant simplement Saint Astier, pour conquérir le monde.

La préfète de la Dordogne découvre le  site de Saint Astier  avec les dirigeants de l'entreprise

C'est la première entreprise de production de chaux naturelle indépendante en France. L'entreprise Chaux et enduits de Saint Astier a changé de nom pour devenir simplement Saint-Astier à l'automne dernier. Cette nouvelle appellation devient ainsi une véritable marque d'origine et de territoire. Grâce à cette nouvelle identité qui s'accompagne d'investissements importants, l'entreprise espère doper son chiffre d'affaires, poursuivre son développement à l'international, sans perdre ses valeurs. Saint Astier emploie 130 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 27 millions d'euros.

A Saint -Astier, au coeur de la vallée de l'Isle, les fours à chaux font partie depuis 150 ans du paysage. A 20 mètres sous terre, une entreprise  familiale exploite depuis plus d'un siècle, une chaux d'une qualité exceptionnelle. Cette qualité est réputée en dehors des frontières du Périgord. D’ailleurs, elle a été utilisée pour la rénovation du château de Monbazillac, au Grand Palais à Paris,  ou encore lors du chantier de rénovation de la forteresse de Massada en Israël, la Sagrada Familia à Barcelone, le Metropolitan Museum de New York, la Tour de Londres en Grande Bretagne.
Ce savoir- faire se perpétue grâce à une société familiale et indépendante qui depuis quatre générations façonne et transforme une chaux naturelle hydraulique d’excellence avec un savoir-faire inégalé. Cette entreprise, connue pendant des décennies, sous l'appellation Chaux et enduits de Saint Astier (CESA), a décidé de lancer sa marque en devenant simplement "Saint Astier", devenant une marque d'origine et de territoire. " c'est notre identité avec la chaux, souligne Antoine Bastier, un des dirigeants de l'entreprise issue d'une des familles fondatrices. Au delà de sa nouvelle identité de marque, les descendants des fondateurs ont procédé ces derniers mois à sa réorganisation pour conserver son leadersip sur le marché  de la restauration du patrimoine bâti et sur le secteur de la restauration des bâtiments historiques. "c'est notre ADN", observe Antoine Bastier. Et l'entreprise familiale devenue le premier producteur français indépendant de chaux tient à cette indépendance dans un marché concurrentiel. Les concurrents de Saint Astier sont des grands groupes internationaux, cimentiers pour la plupart, qui conçoivent la chaux comme une diversification d'activité. L'objectif affiché est clair : avoir une image plus moderne pour  conquérir de nouveaux marchés notamment à l'export en conservant les valeurs de la société.  

Un million d'euros d'investissements

le site s'étale sur 22 kilomètres de galerie

 Saint Astier emploie actuellement 130 personnes pour un chiffre d'affaires de 27 millions d'euros. Au cours de ces derniers mois, l'entreprise a considérablement investi dans différents secteurs industriel, recherche et développement, marketing, pour un montant d'un million d'euros dont 600 000 sur la R&D. Cela s'est traduit par des embauches d'ingénieurs, des investissements dans des matériels de laboratoire. "Un de nos objectifs est d'apporter des solutions sur mesure pour nos clients et trouver la solution technique appropriée en fonction du type de chantier, indique Frédéric Savart, directeur général et petit fils de l'autre famille fondatrice. L'offre produit a été remaniée.
Saint Astier a une autre particularité de disposer d'une carrière souterraine unique en Europe  avec un calcaire d'exception exploité sur 40 ha et dispose de la plus importante capacité de chaux de construction en France qui peut atteindre 200 000 tonnes. L'automatisation est telle que six des 130 employés extraient le calcaire.Grâce à des chantiers prestigieux, Saint Astier a acquis une notoriété au delà des frontières hexagonales : le chaufournier collabore à des projets d'envergure internationale. "Nous avons pas mal de projets aux Etats unis, en Angleterre, en Italie, au Liban. Il s'agit de chantiers de "haute facture". Cela fait vingt ans que nous avons débuté l'export. Au fil des ans, notre particularité est d'avoir construit un réseau de spécialistes  du patrimoine, spécifiquement formés à nos produits, parfaitement anglophones, capables d'accompagner les chantiers et de proposer des produits adaptés au contexte local, explique Lilian Daurie,  Directeur Général Opérationnel..". Aujourd'hui, l'export représente 15% du chiffre d'affaires. L'objectif est le doublement des ventes à l'international d'ici cinq ans.

D'autres  projets sont sur les rails : le développement de la partie formation pour les utilisateurs des produits de la gamme (maçons, décorateurs) . Saint Astier devrait disposer de son propre centre de formation agréé d'ici peu et elle souhaite aussi être labellisée entreprise du patrimoine vivant.  

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
30781
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !