Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/03/21 | Paskal Indo réélu président du Conseil de développement du Pays basque

    Lire

    Paskal Indo a été réélu par ses pairs à la présidence du Conseil de développement du Pays basque. Le CDPB a approuvé également son bilan 2020 et débattu autour de son Projet 2021-2023 qui fixe les orientations stratégiques que la société civile souhaite donner au développement futur du territoire. Un document qui guidera l’action du Conseil pour les prochains mois dans ses contributions et son partenariat auprès de la Communauté d'agglomération du Pays basque et des autres acteurs publics.

  • 05/03/21 | Charente-Maritime : LPO et NE17 main dans la main pour la nuit de la chouette

    Lire

    La Ligue de Protection des Oiseaux de Charente-Maritime et Nature Environnement 17 organisent une soirée en visio-conférence, à l'occasion de la nuit de la chouette le 6 mars, dès 18h. Ce sera l'occasion d'échanger avec des spécialistes de l'animal, participer à des jeux, visionner des vidéos et des photos, pour mieux connaître le bête. Inscription: https://urlz.fr/eZyp NE17 propose une sortie découvertes à la Réserve Naturelle Régionale de la Massonne, à 9h. Contact: sandra.laborde@ne17.fr

  • 05/03/21 | Un podcast sur les femmes

    Lire

    Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la Maison de l’Europe du Lot-et-Garonne lance son podcast sur Spotify et Anchor « StéréoFemmes ». Disponible un lundi sur deux à 12h, il partagera des témoignages sur les femmes dans nos sociétés que ce soit au travail, dans la famille, dans le couple, à la télévision... dans le but de briser les stéréotypes.

  • 05/03/21 | Covid-19: des restrictions sur la vente et la consommation d'alcool

    Lire

    Le préfet a prononcé le 1er mars la fermeture administrative pour une durée d’une semaine de deux débits de boissons rochelais suite au constat de rassemblements répétés à proximité immédiate de ces établissements pratiquant la vente à emporter. En concertation avec la ville de La Rochelle, le préfet a interdit, par arrêté du 4 mars, la vente à emporter de boissons alcoolisées sur les quais Duperré et Valin du samedi 6 mars au dimanche 21 mars 2021 inclus. A Bordeaux de 11h à 18h, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique dans le centre-ville et dans les parcs et jardins de la ville depuis le 4 mars.

  • 04/03/21 | Limoges : Le Village des Restaurateurs est prolongé

    Lire

    Depuis le 23 février, la Ville de Limoges a mis a disposition de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Haute-Vienne 12 chalets place de la Motte pour permettre aux restaurateurs d’organiser de la vente à emporter. Face au succès rencontré, cette opération « Le Village des Restaurateurs » est prolongé du 9 au 21 mars. Le Village est ouvert du mardi au jeudi de 10h à 14h et du vendredi au dimanche de 10h à 15h.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | La destination Béarn Pyrénées devrait repartir pour 3 Tours de France

10/10/2018 | Après 3 étés sur le Tour de France, la caravane Béarn Pyrénées devrait poursuivre 3 ans de plus. L'affaire est faite "à 80%", selon Jacques Pedehontaa, président de l'AaDT 64.

Henri IV (Bernard Monforte) et les ambassadeurs de sa région dans la caravane du Tour

De l'aveu même de partenaires de l'Agence d'Attractivité et de Développement Touristique Béarn - Pays basque (AaDT), certains étaient sceptiques quant au choix de promouvoir la destination Béarn Pyrénées sur la caravane du Tour de France. Mais à l'heure du bilan des ces 3 premières années (durée de la convention entre l'AaDT et ASO, société organisatrice du Tour), le sourire est sur toutes les lèvres. La présence de l'emblématique Henri IV, les véhicules floqués, les nombreux goodies distribués ont fait mouche auprès du grand public, de la presse, et des réseaux sociaux. Jacques Pedehontaa, Président de l'AaDT et Jean-Jacques Lasserre, Président du Conseil départemental se disent donc prêts à resigner pour 3 années supplémentaires sur les routes du Tour.

En 2016, 2017 et 2018, Béarn Pyrénées était la seule destination touristique représentée sur la caravane publicitaire du Tour. Le pari était donc osé, d'autant que de l'aveu même du Président de l'AaDT, « en termes d'image et de notoriété, le Béarn part de loin. Mais, même si en 3 ans on n'a pas tout réglé, les chiffres et les retombées sont là. On a fait bouger les lignes ! » se satisfait-il.
Et pour cause, en trois étés sur les routes du Tour, 36 millions de spectateurs ont pu voir passer le cortège Béarn Pyrénées, qui a réalisé un total de 11 000 km sur 63 étapes en France et dans 6 pays étrangers. Sur ce parcours, outre la présence remarquée du Bon Roi Henri IV qui a pu vérifier que son capital sympathie est resté intact au 21ème siècle, ce sont 1 million de goodies (porte-clés, bandanas géants) qui ont été distribués. Un capital sympathie que la destination a aussi su mettre en œuvre auprès des médias nationaux et internationaux à travers, outre des relations presse « classiques » (conférences de presse, dossier de presse et communiqués) ,aussi 5 apéritifs béarnais organisés sur les étapes.

Des retombées équivalentes au double de l'investissement
Résultats en 3 ans, Henri IV et ses caravaniers ont fait l'objet de 44 interviews télés, en plateau ou sur le terrain, 16 reportages radio, 82 articles dans la presse papier et en ligne ou encore 12 blogs, soit 45,2% des actions presse liées à la destination. Un succès qui s'est aussi mesuré sur le web puisqu'entre juin 2016 et Septembre 2018, la page Facebook Béarn Pyrénées et la page dédiée à l'opération sur le Tour de France cumulent 8500 nouveaux abonnés. Au total, une présence médiatique qui représente un retour sur investissement de 1,721 M€ de contre-valeur publicitaire, soit des retombées équivalentes au double de l'investissement ! Autant dire une bonne affaire que confirme le Directeur de l'Office de Tourisme de Pau, Sylvain Langer : « Le choix du Tour de France, c'est un choix de rapport qualité/prix. En terme de coût, la participation au Tour, c'est l'équivalent d'une semaine de campagne publicitaire dans une grande ville. Sauf qu'avec le Tour il y a une réelle possibilité de s'ancrer dans l'esprit des gens sur la route et ceux qui regardent la télé... Et c'est vrai que l'engouement des gens au bord de la route, est incroyable ; Henri IV ça parle à tout le monde, c'est très judicieux de l'avoir choisi comme ambassadeur ».
Ce que confirme Bernard Monforte, le Roi Henri iv sur le Tour: « Au début de la première année les gens au bord des routes n'acclamaient pas le Béarn; ça s'est accentué au fur et à mesure en 2016 et 2017. Mais c'est sans comparaison avec ce que nous avons vécu cet été, il y avait un engouement vraiment incroyable ! Les gens attendaient la caravane du Béarn, comme ils attendaient la caravane Cochonou, qui, elle, a 20 ans de présence sur le Tour... ».

"On ne peut pas s'arrêter au milieu du gué"
Autant d'éléments quantitatifs et qualitatifs qui donnent donc des idées à Jacques Pédéhontaa. « Le Tour de France est une formidable caisse de résonance. Dans nos têtes l'idée est bien de repartir pour 3 ans. La finalisation du contrat avec ASO est bouclée à 80%. Il nous reste donc 20% de négociations pour que le 25 octobre, le jour de l'annonce du parcours 2019 à Paris, on puisse re-signer une nouvelle convention. Pour être bon, il faut s'inscrire dans la durée. Sur ces 3 premières années le job a été fait mais si on veut vraiment gagner la bataille de l'image et de la notoriété, il nous faut 3 ans de plus. On ne peut pas s'arrêter au milieu du gué ». Un rallongement de l'opération pour lequel le Président de l'AADT promet de faire « plus percutant, et d'être très singuliers et originaux », avec un budget équivalent. Mais pour autant pas question de changer une formule qui gagne : Henri IV restera donc l'ambassadeur d'une opération qui lui doit beaucoup, et avec lui sans doute les partenaires locaux de l'AaDT (dont la CCI, les Gîtes de France, la Section paloise, l'Office de Tourisme de l'agglo de Pau, la ville de Pau...) avec lesquels les discussions sont là aussi engagées, et plutôt, semble-t-il, en bonne voie.
Quant à savoir si le Tour de France rendra cette année de nouveau hommage au Béarn, le suspense reste entier. Si certains parient sur une année blanche, après une présence du Tour particulièrement importante en 2018, d'autres, dont le Maire de Pau, considèrent qu'il ne faut pas croire les rumeurs... Résultat le 25 octobre prochain.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
4258
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !