Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

  • 28/11/20 | Rajeunissement pour Les Halles d'Andernos-les-bains

    Lire

    L’équipe municipale d’Andernos-les-bains se lance un défi de taille : reconstruire son centre-ville afin de donner un coup de boost à son attractivité. Trois opérations principales : construction d’un complexe cinématographique et culturel, réaménagement des espaces publics dans la rue du 11-Novembre, sur la place du 14-Juillet et l’avenue de Bordeaux. La dernière, et pas des moindres : la démolition-reconstruction des halles du marché. Cette structure de 1200m2 qui accueille 25 commerces, ne répond plus aux usages et normes en vigueur. Pour cette reconstruction, la Région soutien la commune avec une aide de 600 000€.

  • 28/11/20 | Un magasin de producteurs à Châteauneuf-sur-Charente

    Lire

    En 2017, la commune de Châteauneuf-sur-Charente (16) a acquis un bâtiment au sein duquel différents commerces et services de proximité sont actuellement installés. Au sein de ce bâtiment, un magasin de producteurs va voir le jour sur une surface de 167 m² et où la gestion de celui-ci sera réalisés par les producteurs. Afin de permettre à la collectivité d’aménager les espaces adaptés à cette activité, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué lors de sa dernière commission permanente une aide de 32 750 euros.

  • 28/11/20 | Saintes : le site de la Palu va devenir un espace naturel sensible

    Lire

    Classé en zone Natura 2000, La Palu est un site naturel unique de 122 hectares, situé non loin du centre-ville et au bord du fleuve Charente, au coeur de la ville de Saintes. Le conseil municipal vient de valider une convention avec le Département pour faire du site un Espace naturel sensible (ENS). Le Département co-financera à hauteur de 40% l'ensemble des actions liées à la gestion, la préservation et la valorisation de l'environnement des lieux, ainsi que la mise en place d'une éco-taxe.

  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | La destination Béarn Pyrénées devrait repartir pour 3 Tours de France

10/10/2018 | Après 3 étés sur le Tour de France, la caravane Béarn Pyrénées devrait poursuivre 3 ans de plus. L'affaire est faite "à 80%", selon Jacques Pedehontaa, président de l'AaDT 64.

Henri IV (Bernard Monforte) et les ambassadeurs de sa région dans la caravane du Tour

De l'aveu même de partenaires de l'Agence d'Attractivité et de Développement Touristique Béarn - Pays basque (AaDT), certains étaient sceptiques quant au choix de promouvoir la destination Béarn Pyrénées sur la caravane du Tour de France. Mais à l'heure du bilan des ces 3 premières années (durée de la convention entre l'AaDT et ASO, société organisatrice du Tour), le sourire est sur toutes les lèvres. La présence de l'emblématique Henri IV, les véhicules floqués, les nombreux goodies distribués ont fait mouche auprès du grand public, de la presse, et des réseaux sociaux. Jacques Pedehontaa, Président de l'AaDT et Jean-Jacques Lasserre, Président du Conseil départemental se disent donc prêts à resigner pour 3 années supplémentaires sur les routes du Tour.

En 2016, 2017 et 2018, Béarn Pyrénées était la seule destination touristique représentée sur la caravane publicitaire du Tour. Le pari était donc osé, d'autant que de l'aveu même du Président de l'AaDT, « en termes d'image et de notoriété, le Béarn part de loin. Mais, même si en 3 ans on n'a pas tout réglé, les chiffres et les retombées sont là. On a fait bouger les lignes ! » se satisfait-il.
Et pour cause, en trois étés sur les routes du Tour, 36 millions de spectateurs ont pu voir passer le cortège Béarn Pyrénées, qui a réalisé un total de 11 000 km sur 63 étapes en France et dans 6 pays étrangers. Sur ce parcours, outre la présence remarquée du Bon Roi Henri IV qui a pu vérifier que son capital sympathie est resté intact au 21ème siècle, ce sont 1 million de goodies (porte-clés, bandanas géants) qui ont été distribués. Un capital sympathie que la destination a aussi su mettre en œuvre auprès des médias nationaux et internationaux à travers, outre des relations presse « classiques » (conférences de presse, dossier de presse et communiqués) ,aussi 5 apéritifs béarnais organisés sur les étapes.

Des retombées équivalentes au double de l'investissement
Résultats en 3 ans, Henri IV et ses caravaniers ont fait l'objet de 44 interviews télés, en plateau ou sur le terrain, 16 reportages radio, 82 articles dans la presse papier et en ligne ou encore 12 blogs, soit 45,2% des actions presse liées à la destination. Un succès qui s'est aussi mesuré sur le web puisqu'entre juin 2016 et Septembre 2018, la page Facebook Béarn Pyrénées et la page dédiée à l'opération sur le Tour de France cumulent 8500 nouveaux abonnés. Au total, une présence médiatique qui représente un retour sur investissement de 1,721 M€ de contre-valeur publicitaire, soit des retombées équivalentes au double de l'investissement ! Autant dire une bonne affaire que confirme le Directeur de l'Office de Tourisme de Pau, Sylvain Langer : « Le choix du Tour de France, c'est un choix de rapport qualité/prix. En terme de coût, la participation au Tour, c'est l'équivalent d'une semaine de campagne publicitaire dans une grande ville. Sauf qu'avec le Tour il y a une réelle possibilité de s'ancrer dans l'esprit des gens sur la route et ceux qui regardent la télé... Et c'est vrai que l'engouement des gens au bord de la route, est incroyable ; Henri IV ça parle à tout le monde, c'est très judicieux de l'avoir choisi comme ambassadeur ».
Ce que confirme Bernard Monforte, le Roi Henri iv sur le Tour: « Au début de la première année les gens au bord des routes n'acclamaient pas le Béarn; ça s'est accentué au fur et à mesure en 2016 et 2017. Mais c'est sans comparaison avec ce que nous avons vécu cet été, il y avait un engouement vraiment incroyable ! Les gens attendaient la caravane du Béarn, comme ils attendaient la caravane Cochonou, qui, elle, a 20 ans de présence sur le Tour... ».

"On ne peut pas s'arrêter au milieu du gué"
Autant d'éléments quantitatifs et qualitatifs qui donnent donc des idées à Jacques Pédéhontaa. « Le Tour de France est une formidable caisse de résonance. Dans nos têtes l'idée est bien de repartir pour 3 ans. La finalisation du contrat avec ASO est bouclée à 80%. Il nous reste donc 20% de négociations pour que le 25 octobre, le jour de l'annonce du parcours 2019 à Paris, on puisse re-signer une nouvelle convention. Pour être bon, il faut s'inscrire dans la durée. Sur ces 3 premières années le job a été fait mais si on veut vraiment gagner la bataille de l'image et de la notoriété, il nous faut 3 ans de plus. On ne peut pas s'arrêter au milieu du gué ». Un rallongement de l'opération pour lequel le Président de l'AADT promet de faire « plus percutant, et d'être très singuliers et originaux », avec un budget équivalent. Mais pour autant pas question de changer une formule qui gagne : Henri IV restera donc l'ambassadeur d'une opération qui lui doit beaucoup, et avec lui sans doute les partenaires locaux de l'AaDT (dont la CCI, les Gîtes de France, la Section paloise, l'Office de Tourisme de l'agglo de Pau, la ville de Pau...) avec lesquels les discussions sont là aussi engagées, et plutôt, semble-t-il, en bonne voie.
Quant à savoir si le Tour de France rendra cette année de nouveau hommage au Béarn, le suspense reste entier. Si certains parient sur une année blanche, après une présence du Tour particulièrement importante en 2018, d'autres, dont le Maire de Pau, considèrent qu'il ne faut pas croire les rumeurs... Résultat le 25 octobre prochain.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
4201
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Le préfet de la Dordogne, Frédéric Perissat, attentif lors de sa visite aux technologies de l'usine SOCAT à Terrasson, filiale de Delmon Group Economie | 21/11/2020

La SOCAT, une entreprise tournée vers l'avenir lauréate de France Relance

Laurent Oudot, Alain Rousset et Éléna Poincet dans les bureaux de Tehtris Economie | 19/11/2020

Cybersécurité : Tehtris une PME française dans la cour des grands

La coopération agricole assure qu'il n'y aura pas de pénurie et appelle à consommer français - image d'illustration Economie | 05/11/2020

Re-confinement: la Coopération agricole en appelle à la solidarité des consommateurs, de la grande distribution et de l'Etat

manif des commerçants Bayonne Economie | 05/11/2020

Commerçants et restaurateurs ouvrent...leur amertume et leur angoisse à Bayonne

confinement acte 2 : l'agglomération de Pau réactie ses mesures de soutien aux entreprises et aux commerces Economie | 03/11/2020

L'agglo de Pau réactive ses mesures de soutien aux commerces et aux entreprises

Arnaud Montebourg, Emmanuel Grenier et Arnaud Leroy Economie | 30/10/2020

World Impact Summit : « La transition écologique n’est pas une punition » selon Arnaud Leroy (ADEME)

L'équipe du service RH de l'entreprise éphémère Créativ'Béarn à Mourenx Economie | 23/10/2020

Créativ'Béarn : "Un pour tous et tous pour un" sur la recherche d'emploi

Le site Saft de Poitiers a inauguré un nouveau bâtiment de production d'électrolyte ce 7 octobre 2020 Economie | 22/10/2020

Saft fait de Poitiers une capitale mondiale de l’électrolyte

Le hangar de la Maison du tri de Bordeaux, située dans les locaux de l'Atelier D'éco Solidaire Economie | 21/10/2020

Les Maisons du tri : de nouveaux lieux de collecte pour recycler ses meubles

Les nouvelles suites du Club Med de La Palmyre, sorties de terre l'hiver dernier Economie | 19/10/2020

Club Med Atlantique, un si cher projet inauguré en grande pompe

Forum de l'aéronautique Anglet Economie | 19/10/2020

Aéro & Industrie s'exposent à Anglet pour redonner le moral à l'aéronautique

Neuf abattoirs dont celui de Thiviers est partenaire du projet Economie | 16/10/2020

En Nouvelle-Aquitaine, la filière cuir s'engage pour des peaux de qualité

Data17, le nouveau data-center de Saint-Jean d'Angély a été inauguré en présence d'élus du Département, de la CdC Vals de Saintonge et de la Ville de Saint-Jean d'Angély Economie | 10/10/2020

Le 4e data-center de la région ouvre ses portes à Saint-Jean d’Angély

Gershon Pinon, Julien Micheau et Laure Duprat, associés et fondateurs d'Hypnoledge Economie | 08/10/2020

Hypnoledge : l’hypnose pour s’ouvrir sur le monde

La Banque de France a présenté à Limoges les perspectives économiques de la rentrée Economie | 07/10/2020

Des perspectives économiques revues à la baisse en Nouvelle-Aquitaine