15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | La Dordogne compte un artisan pour 41 habitants

04/10/2015 | A l'occasion des 90 ans des chambres de Métiers, les trois derniers présidents Périgourdins ont évoqué la situation de l'artisanat en Dordogne.

Patrick Meynier, à la tête de la chambre de Métiers de la Dordogne, entouré de ces deux prédécesseurs Michel Dezou et Alain Bernazeau.

Les chambres de Métiers et de l'artisanat fêtent leur 90 ans. En 1925, la loi Courtier porte leur création. Celle de la Dordogne, sera créée le 16 décembre 1931. Pour cet anniversaire, les trois présidents, Michel Dezou (1995-2005), Alain Bernazeau (2005-2010) et Patrick Meynier (2010-2015) ont retracé leurs plus belles réussites, et ce qui les a le plus marqué au cours de leur mandat. Ensemble, ils ont dressé le portrait de l'artisanat aujourd'hui en Dordogne, avant de souffler les 90 bougies posées sur les trois gâteaux géants réalisés par les apprentis du CFA de la CMARA24.

Sur le marché de Périgueux, ils étaient mercredi dernier trois présidents ou anciens présidents à souffler les 90 bougies, marquant le 90 e anniversaire de la création des chambres de Métiers. Michel Dezou, l'ancien boulanger, Alain Bernazeau, l'ancien maçon et Patrick Meynier, artisan peintre, élu depuis octobre 2010 et dont le mandat court jusqu'à l'automne 2016, se sont retrouvés réunis pour l'occasion. Michel Dezou fut l'homme du développement d'une stratégie de communication externe. "J'ai surtout vu arriver l'informatisation au niveau de la Chambre et chez les artisans. Ce fut aussi la grande époque du minitel." L'ancien bouianger est l'un des instigateurs, avec à l'époque Jean-Pierre Raynaud et Jean-Pierre Conte, de la création du Pôle interconsulaire qui réunit les chambres de Commerce, d'Agriculture et de l'Artisanat.  C'est au cours du mandat de Michel Dezou, que fut créé  le groupement d'employeurs en 2004. Il compte aujourd'hui 32 salariés dont la moitié en CDI à temps plein.

Premier pôle interconsulaire de France Alain Bernazeau lui succède en mars 2005. Son mandat sera marqué par la concrétisation du premier pôle interconsulaire en France, réunissant la chambre de Commerce, d'Agriculture et celle de l'artisat. "Avec mon équipe et les agents, nous avons beaucoup travaillé avec les organisations professionnelles. Nous avons développé les rencontres sur le terrain. Nous avons organisé une vingtaine de réunions permettant aux élus de rencontrer les artisans présents sur leur commune." La fin du mandat d'Alain Bernazeau marque une nouvelle étape : la construction d'une nouvelle chambre fusionnée avec celle de la Gironde et du Lot-et-Garonne. Fin 2010, le nombre d'entreprises artisanales en Dordogne atteint 8 700 et 13 000 emplois. Ce chiffre va progresser malgré le contexte économique tendu.

10 600 entreprises artisanalesDepuis octobre 2010, Patrick Meynier préside la section Dordogne de la chambre régionale des Métiers. Il va se faire connaître par sa mobilisation contre le statut d'auto entrepreneur, mis en place en 2009. "Aujourd'hui, grâce à la loi Pinel et à la mobilisation de la profession, le statut est plus réglementé et impose les mêmes contraintes de qualification pour s'installer dans le métier."  Il est aussi investi sur le dossier de l'apprentissage. Actuellement, la Dordogne compte 10 607 entreprises artisanales dont 2406 en micro entreprises, soit 22,6 %  des entreprises immatriculées au répertoire des métiers. Depuis le début de l'année, le nombre d'artisans est en progression. "Le secteur artisanal représente 25126 actifs, soit 51 % de la population active ayant un emploi (hors secteur non marchand. Une entreprise sur trois est artisanale. Les artisans génèrent 2,4 millards de chiffre d'affaires." Autre critère de satisfaction, le nombre d'apprentis au CFA de la chambre de Métiers enregistre une légère progression. "Le gros point négatif, c'est le secteur du bâtiment qui continue à souffrir économiquement et pour lequel la reprise n'est pas là.  Le CFA du bâtiment enregistre une diminue de 200 apprentis. Le batiment représente tout de même 50 % des entreprises artisanales, poursuit Patrick Meynier. Malgré la crise, le tissu artisanal très présent en Dordogne ne diminue pas : en Dordogne, il y a un artisan pour 41 habitants, une densité bien supérieure au niveau national (un artisan pour 75 habitants).

Assurer l'avenir et s'adapter Actuellement, plusieurs chantiers sont amorcés ou en voie de réalisation. Le plus gros dossier est celui le futur Campus des Métiers à Boulazac, en parteneriat avec la CCI, l'Etat, le Grand Périgueux, le Conseil régional et le Conseil départemental. Le campus des métiers de Boulazac sera effectif dans son ensemble à l’horizon 2018. Le projet comprenant un volet pédagogique et un volet hébergement avance avec notamment la construction prochaine d’une résidence mixte. Les apprentis de la chambre de Métiers et ceux, tout comme les lycéens de la chambre de commerce et d’industrie de la Dordogne auront, à l’horizon 2018, un véritable campus à leur disposition avec des structures d'hébergement. "Le deuxième gros chantier, qui a débuté, est l'intégration du numérique pour optimiser la performance des entreprises artisanales. Nous débutons les sessions de formations, dès le début janvier. Aujourd'hui, les artisans ont recours de plus en plus souvent à la tablette et aux réseaux sociaux." Le recours au numérique apparait plus que jamais comme une condition pour assurer le développement économique de ces TPE, très présentes en milieu rural. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2652
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !