aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

  • 23/04/17 | François Bayrou : "Le premier défi sera de rassembler"

    Lire

    "Après tant et tant d'inquiétudes, les Français ont choisi de faire mentir les prophètes de malheur et de choisir l'espoir" estime François Bayrou. "Le premier défi sera de rassembler sans perdre son cap, avec un renouvellement des visages mais également des pratiques". Sans prendre le risque de crier victoire trop tôt, François Bayrou ajoute qu'aux élections législatives, il "sera proposé aux Français d'élire une majorité nouvelle. Le temps de cette fracture entre des supposées droite et gauche elles mêmes éclatées en leur sein n'est plus le temps que nous vivons".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | La filière luxe en Dordogne, un atout de développement économique du territoire

14/02/2014 | Le Périgord est l'une des régions françaises les plus porteuses pour l'industrie du luxe. Un rendez vous a été organisé à Paris pour séduire des investisseurs.

L'entreprise CWD, spécialisée dans la fabrication de selles et  installée à Nontron fait partie de la filière luxe de  la Dordogne

Le 6 février, l'agence Périgord développement a organisé à la maison de l'Aquitaine, un premier rendez-vous qui a réuni une soixantaine de professionnels sur le thème du luxe. L'objectif de Connectluxe était de mettre en évidence les opportunités de développement économique offertes par le dynamisme de la Dordogne dans la filière luxe qui compte 600 salariés. En région Aquitaine, 1600 personnes travaillent dans cet univers. Plus de trente secteurs d'activités sont susceptibles d'intégrer des marques de luxe : habillement, cosmétiques, restauration, alimentation, ameublement.

Quels sont les points communs entre la célèbre ballerine Repétto, les parapuies de marques Texier, Guy Laroche, ou encore Sauvagnat, la porcelaine Hermès, ou le slip français ? Tous ces produits appartenant à l’univers du luxe ou du haut de gamme ont la particularité d’être fabriqués en Dordogne. Dans la moitié nord du département, l'industrie, en pleine restructuration, mise sur le développement d'entreprises de produits haut de gamme. Le  Périgord vert possède quelques unités importantes dans les secteurs du luxe, le travail des métaux ou du bois. Certaines ont une renommée nationale, voire internationale  et occupent des marchés de niche : Hermés, la Coutellerie nontronnais,le Laboratoire du bain, CWD la sellerie de Nontron. Toutes affichent un chiffre d’affaires en hausse et une augmentation de leur exportation. D’autres produits, plus novateurs, comme le safran et le caviar, produits localement séduisent plus en plus de gourmets.
"Nous avons souhaité à partir de ce constat créer un rendez -vous entre professionnels à Paris. C'est ainsi que le 6 février, nous avons organisé une journée entièrement consacrée aux perspectives de développement du Périgord et à la création d’un cluster Luxe, en partenariat avec les chambres consulaires . Nous avons accueilli une soixantaine de professionnels, explique Philippe Besse, directeur de Périgord développement. Créée en 2004,  Périgord développement est une agence dont le rôle est d'offrir un appui personnalisé aux porteurs de projets, quelle que soit la dimension, tout au long de leur implantation en Dordogne. "Nous proposons un accompagnement global et administratif du dossier, en lien avec les chambres consulaires, les collectivités. Nous facilitons la mise en réseau" poursuit Philippe Besse.

Nombreuses opportunitésDans le domaine du luxe, le département de la Dordogne offre de nombreuses opportunités. Invitée de cette journée, la sémiologue Anne Flore Maman Larauffie a mis en évidence que ce marché ne subissait pas la crise et enregistrait une forte croissance. En 2013, le luxe représente 380 millions de consommateurs pour un chiffre d'affaires de 730 milliards d'euros et en 2020, ce sera de 440 millions de consommateurs pour un chiffre d'affaires de 880 milliards. Le contexte est  donc favorable.  Elle estime que l'avènement des nouveaux secteurs du luxe : tourisme, high-tech, articles fumeurs, lunettes, marqueterie et ébénisterie, pourraient en effet permettre au Périgord de faire valoir plus que jamais ses atouts naturels et son savoir-faire local. Plusieurs chefs d'entreprises périgourdins ont apporté leur témoignage : ainsi Laurent Duray, PDG de CWD, qui réalise des selles de compétition haut de gamme, veut croire à la création d'un cluster luxe. Guillaume Gibault, PDG du Slip Français a apporté un éclairage sur le savoir-faire périgourdin : ses slips sont fabriqués en Dordogne, dans une usine de confection installée en zone rurale. Laurent Deverlanges, PDG des caviars  Huso a évoqué sa production de caviar qui espère atteindre six tonnes d'ici quelques années dont une grosse part sera commercialisée à l'étranger.

"Il est aussi possible de créer des échanges transversaux entre les professionnels de différentes filières," ajoute Philippe Besse. Le Conseil régional soutient la création du futur pôle d'excellence de formation interrégional aux métiers du cuir et du luxe qui ouvre à la rentrée de septembre au sein du lycée de Thiviers.  Il s’agit pour la collectivité de soutenir le développement économique de cette filière. 
A l'issue de ce premier rendez vous, une entreprise, Airdiem, fabricant de Narghilé à la Française réfléchit à la possibilité de s'implanter en Périgord et envisage pour l'instant de travailler avec l'institut du goût du Périgord sur le développement de ses produits. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1659
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !