18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | La LGV Tours-Bordeaux et le Grand Projet Sud Ouest à l'heure du changement...

17/01/2013 | Réseau Ferré de France garde le cap sur les calendriers de la LGV au nord et au sud de Bordeaux .

LGV : à Ambarès-et-Lagrave,en Gironde, les travaux font grincer les dents des riverains

Dans le transport ferroviaire l'heure est au changement. Non pas que la SNCF ou Réseau Ferré de France, pilote des infrastructures, vont disparaître; en revanche ils vont devoir serrer les rangs pour le bien du service public mais aussi parce qu'il faut préparer cette fameuse ouverture à la concurrence européenne, horizon 2019 comme date limite, pas si évidente que cela dans un pays comme le nôtre, fort d'une tradition "chemins de fers français". Le temps est à la "refonte de la gouvernance" selon le mot de Bruno de Monvallier patron de RFF en Aquitaine. Entouré des équipes de RFF il a fait, ce 16 janvier, le point des dossiers en cours.

Suite logique des Assises ferroviaires d'il y a un an et d'une nouvelle donne politique RFF, SNCF, Direction des circulations ferroviaires sont regroupées dans un GIU, groupement gestionnaire des infrastructures unifiées. Le gouvernement et, singulièrement, le ministre des transports Frédéric Cuvillier ont demandé au nouveau président de Réseau Ferré de France Jacques Rapoport de lui proposer, en liaison avec Guillaume Pépy, président de la SNCF une nouvelle organisation qui sera rattachée au pole historique de la la SNCF. Parrallèlement une mission confiée au président de la Région des Pays de la Loire, Jacques Auxiette, a pour but d'étudier la façon d'impliquer plus fortement les régions à la politique ferroviaire, tandis que le schéma national des infrastructures de transport, le SNIT, doit concourir à ce qu'un tri soit fait dans la somme des projets existants dont le montant estimé est de... quelques 275 milliards.

Modernisation : Dax-Pau en têteReste que la priorité, à court terme, c'est la modernisation du réseau qui a besoin d'investissements massifs. Exemple, en Aquitaine et Poitou-Charentes, un programme de 300 milllions d'euros est prévu pour 2013. Les travaux ont d'ailleurs débuté ces premiers jours de janvier sur la liaison Dax-Pau, le grand chantier régional de l'année à hauteur de 160 millions d'euros. D'autres  vont se poursuivre en Lot-et-Garonne entre Marmande et Aiguillon; au Pays Basque avec le pont sur l'Adour.

Tours-Bordeaux: "maîtrisé"Quant au chantier de la LGV Tours-Bordeaux, si l'on en croit le directeur opérationnel du projet Christophe Huau, il se déroule normalement; il est "maîtrisé sur le plan technique et financier". Une précision, en guise de mise au point, après les propos rapportés dans Sud Ouest à la suite de la conférence de Guillaume Pépy le 14 décemnbre à la chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux qui aurait évoqué d'importants dépassements du coût des travaux. A cet égard, le patron régional de RFF a rappelé que si tel devait être le cas la charge en reviendrait, seule, au concessionnaire privé en l'occurence Vinci... Comprenons quand même que le niveau des péages pourrait, le jour venu, être ajusté, le prix du billet aussi et que la SNCF prend les devants. S'agissant des travaux eux-mêmes de Tours-Bordeaux, le calendrier prévoit encore une année de terrassements "hors aléas climatiques". Bruno de Monvallier a rappelé que Réseau Ferré de France se préparait à la mise en service de la LGV dans le cadre Sud Ouest Atlantique ( ligne Le Mans-Rennes concomittante) et que à l'horizon 2016-2017 quatre mises en service, dont la section terminale Metz-Strasbourg, allaient nécessiter une remise à plat des horaires, d'autant plus importante, que ces ouvertures doivent libérer des capacités existantes pour le trafic fet et les Trains Express Régionaux, les TER. Ces Ter objets de bien des critiques de la part des usagers et du Conseil régional. "Les résultats ne sont pas bons en terme de régularité a déclaré le patron aquitain de RFF ; le facteur infrastructures pèse entre 20 et 25% dans les causes d'irrégularités et nous travaillons avec la SNCF et la Région à bien les identifier pour élaborer un plan d'actions d'urgence. Le dialogue est franc (!), le Conseil régional paie il a des exigences." A suivre.

GPSO: les enquêtes publiques à l'étéPour l'autre volet de la Ligne à Grande Vitesse, le " Grand Projet Sud Ouest" Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye, les objectifs et calendriers n'ont pas varié. Entendons par là qu'il ne faut pas attendre que RFF outrepasse les missions qui lui sont assignées, en l'occurrence à court terme préparer les enquêtes publiques sur les deux lignes à l'horizon de l'été prochain dans les six départements concernés et "poursuivre la concertation" avec des interrogations au droit d'Agen ( où situer la gare) des discussions en Gironde et au nord de Toulouse, des réserves foncières  à constituer. La fin 2014 reste un horizon  pour parvenir à la Déclaration d'Utilité Publique. Les débats de ces dernières semaines sur la possibilité de financer le GPSO - en attendant le résultat des arbitrages nationaux- n'appellent pas de commentaires de RFF dont Bruno de Monvallier "pense qu'il fait partie des priorités". Et si la contrainte financière devait conduire à un phasage des réalisations, il rappelle que la LGV Est Paris-Strasbourg  a été réalisée en deux phases.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : aqui.fr

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
2117
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
brouzeng-lacoustille | 17/01/2013

RFF une gestion en bon père de famille ! spécialiste des gouffres financiers (32 Milliards de dettes) affirme que la LGV Tours-Bordeaux est « sous contrôle »

Qui veut gagner des milliards ?

Les PPP un jouet dangereusement explosif dont nos spécialistes Duc d'Aquitaine et M. Hollande semblent minimiser les impacts. Une fâcheuse tendance à l'autisme et un sérieux mépris aux associations (Accril Attac Cade, Sepenso etc..) qui dénoncent depuis des années ces montages fallacieux.

Ces formules sont en plein développement en France. « Elles font entrer les acteurs publics dans un mécanisme d'endettement et ne profitent qu'aux quatre majors du BTP en excluant du système les petites entreprises et les entreprises de taille intermédiaire », a déclaré le président du Conseil régional d'Aquitaine."

"Pour François Hollande, le PPP est un système qui a dérapé. Réservé à l’origine à des procédures d’urgence, il est devenu un outil qui favorise la vie à crédit et le surendettement. Selon lui, cet outil a tendance à limiter la réflexion quant à la nécessité de faire ou de ne pas faire tel ou tel investissement, la contrainte financière immédiate étant réduite. Il est fondamental pour lui de réfléchir, en mobilisant le savoir-faire des architectes, à l’option de transformer, réutiliser ou modifier les constructions existantes sans se limiter à la seule option d’imaginer de nouveaux bâtiments. "

Tout est sous controle ?

Dans une de ses déclarations il y a 2 semaines environ, A.Rousset évaluait le coût du GPSO à 5 milliards d'euros....quelques jours plus tard il l'évaluait à 12 milliards...

Et puis dans le domaine de la maitrise des budgets, RFF est exemplaire! on le sait bien....

32 milliards d'euros de dette , dette qui s'arrondit de 1 à 1,5 milliards d'euros par an. C'est de la gestion maitrisée !!!



Fabienne Brouzeng
Secrétaire UDE

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !