aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | La mort du PDG de Total durement ressentie en Béarn

21/10/2014 | Les uns saluent un « grand patron », d’autres parlent d’une « vraie perte » pour une région dont Christophe de Margerie a permis la réindustrialisation

Christophe de Margerie

La mort de Christophe de Margerie, le PDG du groupe Total, survenue en Russie dans un accident d'avion, a durement été ressentie en Béarn, en particulier au Centre scientifique et technique Jean Féger, implanté à Pau, où le groupe pétrolier emploie 2 900 personnes. Un site dont les drapeaux ont été mis en berne. « Tout le monde est sous le choc » confie Marc Bourdat, le responsable de la communication, tandis que des salariés évoquent un "grand patron" à l’abord simple et convivial, et que les hommages commencent à être rendus à ce capitaine d’industrie.

François Bayrou, le maire de Pau, qui a une pensée pour les proches de Christophe de Margerie, mais également pour sa « famille  professionnelle" parle de « coup dur »  pour le Béarn, et pour une grande entreprise française dans un contexte économique difficile.

"Un homme libre, direct, efficace"

Une même émotion est affichée par le député David Habib, ancien maire de Mourenx et ancien président de la communauté de communes de Lacq-Orthez. Celui-ci salue "un homme libre, direct et efficace, qui ne s'embarrassait pas de fioritures", et avec lequel il avait échangé sans tabous sur de nombreux sujets : " le gaz de schiste, le progrès scientifique, la place de l’industrie, l’exemple de Lacq etc"

« C’est vraiment quelqu’un pour lequel j’avais du respect et de l’amitié, qui aimait passionnément son entreprise, et qui aimait  le Béarn. On n’en serait pas là si toutes les instructions qui concouraient à la réindustrialisation du bassin de Lacq, n’avaient pas été données par Christophe de Margerie. C’est une vraie perte. Car c’était quelqu’un qui avait compris que le Béarn était le centre historique du groupe Total, et qu’il ne fallait pas s’en éloigner."

"Il a permis l'installation de nouvelles sociétés"

Tandis que Georges Labazée, le président du Conseil général, évoque "une figure marquante de l'industrie", un hommage est également rendu au dirigeant disparu par Jacques Cassiau-Haurie, le président de la Communauté de communes de Lacq-Orthez. "Pour le bassin industriel, il restera le Président Directeur Général qui a permis l’installation de nouvelles sociétés, dont l’usine de matière première de la fibre de carbone de TORAY. Il restera aussi celui qui a validé et rendu possible la réalisation du projet Lacq cluster chimie 30, en maintenant l’extraction du gaz. Grâce à sa décision de permettre l’approvisionnement en H2S aux entreprises de thiochimie d’une part, et en gaz à des tarifs préférentiels à tous les industriels, Christophe de Margerie a contribué à la réussite de la mutation du bassin de Lacq".

 "Total a contribué très fortement au développement de l'Aquitaine"

"Je garde le souvenir d'un homme franc, cordial, truculent" confie pour sa part Alain Rousset, le président du Conseil régional, qui salue lui aussi l'action menée par ce grand dirigeant d'entreprise. " Le groupe Total, dans la continuité du groupe Elf, a assumé ses responsabilités et contribué très fortement au développement de l’Aquitaine, notamment avec la reconversion du bassinde Lacq aux côtés des collectivités territoriales et l’Etat. Christophe de Margerie a toujours été très attentif au devenir de ce territoire" dit-il. Avant d'évoquer la réussite de la SOBEGI, qui est chargée de la gestion  des plateformes industrielles du bassin, mais aussi le développement en Aquitaine du groupe japonais Toray, numéro un mondial de la fibre de carbone dont une nouvelle unité vient d'ailleurs d'être inaugurée à Lacq.

Des noms pour une succession

Une telle disparition n'est pas sans conséquences pour un groupe comme Total. C'est la raison pour laquelle la succession de Christophe de Margerie, qui devrait être décidée lors d'une réunion du conseil d'administration, est d'ores et déjà évoquée.  Trois noms circulent : ceux de Patrick Pouyanné, directeur général de la branche raffinage-chimie ; Philippe Boisseau, directeur général marketing et services et énergies nouvelles, ainsi que Arnaud Breuillac, directeur général de la branche exploration production. Sachant que Thierry Desmarest, ancien PDG de Total et président d'honneur du groupe, est à même de prendre d'ici là les rênes de l'entreprise.

 

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
553
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !