Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

30/09/21 : La deuxième phase des finales nationales des 46èmes Olympiades des Métiers est prévue à Lyon du 13 au 15 janvier 2022. Parmi les jeunes candidats, ils seront 57 à défendre les couleurs de la Nouvelle-Aquitaine !

28/09/21 : La Ville de Bruges et Bordeaux Métropole vont engager une importante opération d’aménagement du quartier Terrefort. Afin de recueillir l’avis des habitants et usagers de la zone, différentes dates de concertation sont proposées du 2 octobre au 8 novembre+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/21 | Bordeaux sensibilise au changement climatique

    Lire

    La Ville de Bordeaux, en partenariat avec l'association « La Fresque du Climat », organise tous les samedis, du 16 octobre au 4 décembre de 14h30 à 16h30 place Pey Berland, une action de sensibilisation pour comprendre le changement climatique. Autour d'une fresque quiz, l'association propose d'une manière ludique une animation pour comprendre ce changement.

  • 15/10/21 | Niort reçoit le Forum National de l'ESS

    Lire

    Du 19 au 21 octobre, la ville de Niort va accueillir la 6ème édition du Forum national de l'ESS et de l'Innovation Sociale. L'objectif de ces 3 jours va être de démontrer la plus-value sociétale de l'ESS pour les territoires, de montrer la modernité et le dynamisme de l'ESS mais aussi d'inventer des réponses novatrices dans les secteurs clés de la société et de l'économie. Trois grands axes vont être abordés autour de temps forts, de conférences et de convivialité : Un monde qui coopère, La résilience et La préservation et le développement des communs.

  • 15/10/21 | Le FAB sur le fil

    Lire

    Le Festival International des Arts de Bordeaux Métropole (FAB) bat son plein et se tient jusqu'au 23 octobre prochain. Pour cette nouvelle édition 2 évènements investissent l'espace public notamment « Lignes Ouvertes » dimanche 17 octobre. A 17h, au Parc Pinçon de Bordeaux, Tatiana-Mosio Bongonga évoluera sur un fil à 35 mètres de haut sans attache. Pour cet artiste, « avancer et franchir des obstacles, ce n'est pas enfouir ses peur mais les accepter ». L'ascension sera sécurisée par les habitants du quartier volontaires.

  • 15/10/21 | 24 espaces France services désormais disponibles en Dordogne

    Lire

    En Dordogne, un plan de déploiement de 31 espaces France Service a été établi par les services de l’État et les collectivités. Cinq autres espaces ont également été labellisés le 11 octobre. Ils sont implantés sur les communes de Saint Aulaye-Puymangou, Le Bugue, Sarlat-la-Canéda, Ribérac, Saint-Pardoux la Rivière. 24 espaces France services sont désormais disponibles en Dordogne. 9 autres espaces sont en cours de labellisation ou en projet.

  • 14/10/21 | Deux-Sèvres : « Ton exploitation m'intéresse »

    Lire

    La Chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres vient de mettre en ligne sur son site internet une nouvelle page dédiée à la reprise d'exploitation. « Ton exploitation m'intéresse » permet aux cédants de trouver un repreneur en consultant les petites annonces des candidats à l'installation. Le Répertoire départ installation, permet quant à lui, aux candidats à l'installation de trouver une exploitation. Plus d'infos

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | La Nouvelle-Aquitaine et ses startups au salon Vivatech !

20/05/2019 | Le salon Vivatech se déroulait du 16 au 18 mai dernier à Paris. Un stand dédié à la Nouvelle-Aquitaine et ses startups y était installé. Aqui! y était aussi.

1

L’engagement du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine en faveur de l’innovation se traduit par une place non-négligeable accordée aux startups régionales dans le cadre du Salon Vivatech, qui s’est déroulé à Paris du 16 au 18 mai derniers. Ainsi, 18 entreprises de la « tech » néo-aquitaine ont été mises en lumière sur le stand Nouvelle-Aquitaine, et une cinquantaine d’autres invitées en tant que visiteuses. Coup de projecteur sur plusieurs entrepreneur.e.s et l’engagement de la Région en faveur de l’innovation, traduit par un vaste fonds de soutien à ces jeunes entreprises.

« Nous n’avons pas à rougir de notre savoir-faire ». Mathieu Hazouard, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine en charge du numérique insiste sur la qualité du vivier néo-aquitain en termes de nouvelles technologies et d’innovation. A l’occasion du Salon Vivatech, le conseiller régional rappelle l’opportunité de tels évènements pour les entreprises locales. « Nous réfléchissons sur une stratégie à adopter. De tels déplacements – comme Vivatech ou le Consumer Electronic Show de Las Vegas – permettent d’ouvrir le champ de l’international et de créer des débouchés pour les startups locales ». Au-delà du soutien évènementiel, la politique de la Région au profit des startups se traduit également financièrement, avec un investissement annuel de 15 millions d’euros à destination de ces pépites régionales. Le Conseil régional travaille également à la création d’un fonds régional de l’ordre de 200 millions d’euros. Cette ressource, à destination du monde de la technologie et de l’innovation néo-aquitaine, « est le dernier maillon d’une chaîne déjà bien structurée », d’après Mathieu Hazouard.

Entrepreneuriat féminin : « beaucoup à faire »

Parmi les temps forts auxquels Aqui! a pu assister sur le stand Nouvelle-Aquitaine de Vivatech, la conférence ‘entreprendre au féminin’ a lancé la journée. Aux côtés d’Anne-Laure Bedu, conseillère régionale déléguée à l’innovation, plusieurs entrepreneures témoignent de leur parcours. Parmi elles, Christine Panteix, directrice des Premières Nouvelle-Aquitaine, le premier incubateur dédié aux entrepreneures ouvert à Bordeaux en 2011.  « Les femmes sont sous-représentées dans l’entrepreneuriat, nous voulons les mettre en lumière », explique Christine Panteix. Depuis sa création, l’incubateur Les Premières Nouvelle-Aquitaine a accompagné près de 150 entrepreneures.

 

Les entrepreuneures aux côtés d'Anne-Laure Bedu

Yaël Assouline est la fondatrice d’ITECA, un éditeur de logiciels  à destination de l’industrie du futur. Elle revient sur son parcours : « J’ai eu la chance d’avoir un début de carrière avec peu de stéréotypes sur les genres. En revanche, lorsque j’ai commencé à lever des fonds, un investisseur m’a répondu "c’est intéressant ce que vous faites, et en plus vous êtes une femme", avant de refuser de m’aider. Je suis consciente d’évoluer dans un milieu très masculin [l’informatique, ndlr], mais pour moi, les problématiques liées aux genres sont infondées ». La conseillère régionale Anne-Laure Bedu assiste aux témoignages d’entrepreneures l’oreille attentive, avant de prendre la parole. « Depuis 1963, et l’autorisation pour les femmes de signer un chèque, nous en avons parcouru du chemin. Mais beaucoup reste encore à faire en faveur de l’autonomie des femmes ». La Région, engagée pour l’entrepreneuriat par toutes et tous a lancé un Plan Régional à hauteur de 850 000 euros pour l’accompagnement d’entrepreneures sur trois ans.

Prof en Poche : assistant éducatif sur fond d’intelligence artificielle

Les collaborateurs de Prof en Poche

Au cours de l’échange sur l’entrepreneuriat au féminin, une startup a retenu l’attention d’Aqui!, et réciproquement. En effet, sa représentante est étonnée de voir un homme prendre des notes lors de la conférence, avant de voir « MEDIA » écrit sur l’accréditation. Cette entrepreneure se nomme Morgane Govoreanu, et fait partie, avec plusieurs de ses associés des 18 start-ups invitées à exposer sur le stand Nouvelle-Aquitaine de Vivatech. Le projet ? ‘Prof en poche’ un outil éducatif digital (EdTech) palois. Une fois l’échange sur l’entrepreneuriat féminin terminé, nous nous rendons donc auprès des associés de Morgane, qui présentent leur concept. « Il y a une histoire familiale, et 35 ans de pédagogie derrière notre projet. Les trois fondateurs sont fils d’enseignants », précise Samuel, ingénieur informatique et co-fondateur de Prof en Poche. Deux des fondateurs ont déjà donné des cours de mathématiques, que ce soit en présence physique ou en visioconférence. Depuis 2014, les jeunes entrepreneurs mènent la transformation numérique de l’entreprise, pour inclure les nouvelles technologies, comme l’intelligence artificielle, au service de l’apprentissage.

En 2016, les collaborateurs ont lancé « Prof en Poche » sur le web, un robot répondant gratuitement aux élèves de collège et lycée, pour les aider dans leurs révisions, notamment en sciences. « Nous nous sommes beaucoup développés sur les mathématiques et la physique qui représentent 73 à 85% de nos demandes », explique Samuel. Plus récemment, en 2017, Prof en Poche a signé un partenariat avec un professionnel de l’enseignement, afin de pouvoir proposer du français, de la philosophie, de l’histoire-géographie et de l’espagnol. « Les programmes ne diffèrent pas en fonctions des utilisateurs de Profs en Poche », précise l’ingénieur informatique. C’est Albert, l’intelligence artificielle de Prof en Poche qui apprend et évolue au fur et à mesure que l’élève travaille. Pour les publics en recherche d’excellence, souhaitant entrer par exemple dans des classes préparatoires, les collaborateurs de Prof en Poche privilégieront plutôt la visioconférence que les échanges textuels. Les programmes éducatifs de Prof en Poche peuvent être nourris par des enseignants, qui préparent des fiches de cours dans certaines matières.

ST 37 : une startup avec 10 ans d’expérience

Mathieu Hazouard évoquait plus tôt dans la journée « le numérique au service des politiques publiques ». En début d’après-midi, lors d’une présentation de l’entreprise béarnaise ST 37, le Conseiller Régional précise : « comment le numérique peut venir au service du sport ? » avant d’annoncer la tenue en juillet d’un colloque Sport et Numérique, organisé par la Région. Mathieu Hazouard cède ensuite la parole à Carolina Riquelme, représentante de ST37 – Sport et Technologie. Pour l’anecdote, cette dernière et Prof en Poche sont voisins, autant à la Technopole Hélioparc de Pau qu’au stand Nouvelle-Aquitaine du salon Vivatech.

Carolina Riquelme

ST37 est spécialisée dans le sport, et plus précisément l’arbitrage vidéo.  En effet, les béarnais travaillent depuis plus d’une décennie aux côtés de la fédération française d’escrime. Avant de préciser le concept de l’entreprise, Carolina Riquelme évoque le temps perdu, lors de la Coupe du Monde de Football en 2018, à consulter l’arbitrage vidéo (VAR – « Video Assistant Referee »), à l’époque source de vives polémiques. La représentante de ST37 se remémore également la médaille olympique perdue par le regretté boxeur Alexis Vastine, aux Jeux Olympiques de Londres en 2012, qui a également défrayé la chronique.

Pour éviter la perte de temps, de dynamisme ou même la polémique, ST37 propose un arbitrage vidéo intelligent, objectif et autonome, « grâce à un ou plusieurs yeux [des caméras], reliés entre eux et placés à des endroits stratégiques, sous différents angles, qui transmettent la validité ou la faute d’un geste ou d’une action en temps réel »,  précise Carolina Riquelme. « Le grand enjeu pour nous est de gagner du temps sur les évènements sportifs, redynamiser les matchs, mais aussi diminuer le stress du corps arbitral, dans des sports où tout se joue au millimètre ou au centième de seconde près », ajoute la jeune femme.  Pour l’heure, ST37 travaille sur trois disciplines (l’escrime, l’équitation et le canoë-kayak) et souhaite s’étendre, comme son nom l’indique, à 37 disciplines olympiques où l’arbitrage vidéo autonome pourrait être un plus. Une startup sans aucun doute pleine d'avenir puisque ST37 vient de remporter le Grand Prix France Entreprise Digital, récompensant les projets innovants en matière de digital, dans la catégorie startup.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Yoan Denéchau

Partager sur Facebook
Vu par vous
7064
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !