Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

  • 17/10/18 | Les Foulées littéraires sportives

    Lire

    La 8ème édition des Foulées Littéraires auront lieu les 23 et 24 novembre au Pôle culturel et sportif du Bois Fleuri à Lormont avec pour thème "sport et humour". Vincent Clerc, ancien rugbyman, et Michel Iuttria, dessinateur de presse, en seront les invités d’honneur. Dès le 13 novembre le public pourra découvrir une grande rétrospective consacré à l’oeuvre de Michel Iturria et tout au long du Salon de nombreuses animations et temps forts sont attendus. Entrée gratuite.

  • 17/10/18 | Rochefort : lancement d'une souscription pour la Maison de Pierre Loti

    Lire

    Suite à un premier apport financier du loto du patrimoine, la Fondation du Patrimoine et la Ville de Rochefort lancent un appel à souscription national en faveur de la maison de Pierre Loti. Cet appel aux dons porte sur la restauration de la totalité de l’édifice, de ses collections et de son jardin. Le coup d'envoi de la souscription sera donné à Paris, au carrousel du Louvre à Paris, le samedi 27 octobre à 16h.

  • 16/10/18 | Laurent Nuñez a été sous-préfet au Pays basque

    Lire

    La nomination de Laurent Nuñez secrétaire d’État au ministère de l'Intérieur ne laissera pas le Pays basque indifférent. De 2010 à 2012, il a en effet été sous-préfet de Bayonne, à la suite d'Éric Morvan, actuel directeur général de la police nationale. Un des sous-préfets qui a laissé le meilleur souvenir en Pays basque dont il avait compris bien des dossiers. Il avait succédé à Patrick Caivar à la tête de la DGSI (Direction générale de la Sécurité Intérieure) en juin 2017.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | La réouverture de la ligne Pau-Canfranc indissociable de l'arrivée à Pau de la LGV

03/05/2010 |

La réouverture de la ligne Pau-Canfranc indissociable de l'arrivée à Pau de la LGV

L'Association des Villes et Régions Européennes de la Grande Vitesse et la ville de Pau accueillaient ce 30 avril au Palais Beaumont un colloque dont le thème " les nouveaux enjeux de la Grande Vitesse dans le Sud-Ouest" prenait une dimension internationale du fait de la présence d'une importante délégation de la région Aragonaise. En effet, la réouverture de la ligne Pau-Canfranc pour laquelle le conseil régional d'Aquitaine et le Béarn plaident sans relâche reste une nécessité aux yeux des voisins espagnols. Qu'ils viennent de Saragosse Huesca ou Jaca. L'occasion d'une nouvelle démarche solennelle sous la forme d'une déclaration commune signée en présence d'Alain Rousset; l'Aquitaine s'étant déjà engagée financièrement et faisant le forcing pour que les travaux financés entre Oloron et Bedous, en vallée d'Aspe, débutent bien l'été prochain. (1)

Au moment où les "Grands projets du Sud Ouest" commencent à entrer dans une phase plus active de préfiguration, après le comité de pilotage de janvier qui a choisi les options de tracé de la Grande vitesse depuis Bordeaux vers Toulouse d'une part, l'Espagne d'autre part via Mont-de-Marsan et Bayonne, il était logique que Pau se préoccupe de sa desserte future. Celle-ci a bien été envisagée - et évoquée lors du débat public de 2006 depuis Mont-de-Marsan- avec au moins deux options de tracés et une manière de noeud gordien béarnais du côté d' Orthez dont on n'a pas fini d'entendre parler. La LGV en route vers le Béarn et la Bigorre passera-t-il par Orthez ou arrivera-t-il directement à Pau depuis Mont-de-Marsan? 

La gare de demain,  coeur de ville
Les Palois, Martine Lignères-Cassou en tête, maire et présidente de la Communauté d'agglomération ont choisi, avec l'aide de l'Association  des Villes et Régions europénnes, de rouvrir le dossier en débattant au grand jour des enjeux ferroviaires de demain. Cela a donné lieu à des échanges passionnants en présence de Christain Maudet, chef de mission de Réseau Ferré de France dans le sud ouest, de Michel Leboeuf directeur Grands Projets et Prospectives à la SNCF, de Philippe Castay directeur des Gares et connexions de la SNCF pour le sud ouest. Et les enjeux ne se résument pas à des gains de temps considérables, par exemple  sur un trajet Paris-Pau ou Pau-Bordeaux ; ils concernent la création de gares qui deviennent le nouveau lieu de "centralité" au coeur des viles. Fabienne Keller ancienne maire de Strsabourg et sénatrice du Haut Rhin, auteur d'un rapport sur la "gare contemporaine" est venue en témoigner; Philippe Lavaud, aussi, le maire et président de la communauté d'Angoulême qui prépare sa ville à la nouvelle donne permise par l'arrivée de la LGV à l'horizon 2016.

Pau-Canfranc : une déclaration et une...volonté communesPau, pour sa part, dont la gare est en fréquentation la troisième d'Aquitaine avec 1.100.000 voyageurs par an s'apprête déjà à en acueillir 2 quand Bordeaux sera à deux heures de Paris. Elle va être repensée et devenir le cœur d'un espace urbain de plus de 200 hectares, un pôle d'échange multimodal. Le nouvel ensemble de la « Porte des Gaves » qui fait d'ailleurs l'objet d'un marché de définition lancé, en janvier dernier, pour lequel des architectes de renom ont été sollicités. La gare, à l'articulation entre la ville historique et le gave de Pau devrait être non seulement le centre d'un éco-quartier mais aussi le lieu de créations de nouveaux services et d'une vie culturelle nouvelle. Philippe Lavaud qui fait partie, lui aussi, de ces nouveaux maires qui s'engagent dans des projets urbainsnovateurs a rappelé, d'emblée, que l'équipement phare de celui de l'agglomération d'Angoulême serait la médiathèque dont le lien sera évident avec la dimension d'Angoulême, capitale de la BD. On a noté aussi l'ouverture qu'il a faite en direction de Bordeaux et de l'Aquitaine qui sera, dans six sept ans, à une demi-heure du chef lieu de la Charente ou... quand la Grande Vitesse est attendue comme outil au service de l'aménagement du territoire, participant à l'attractivité économique d'une région et de villes. Bernard Soulage président de l'Association des Régions et Villes européennes cita, à ce sujet, avec vigueur, l'exemple du Paris-Marseille, d'abord devenu un accélérateur d'échanges entre ...Lyon et la cité phocéenne. Point de vue qu'Alain Rousset le président du Conseil régional d'Aquitaine a défendu, une nouvelle fois, s'agissant des relations futures entre les villes de l'Aquitaine et la capitale régionale. La communauté d'agglomération Pau-Pyrénées s'est engagée à participer à hauteur de 21 millions d'euros au financement du tronçon Tours Bordeaux ; autant dire que le gain d'une heuresur l'ensemble du trajet Pau-Paris qui en découleraparaît déjà considérable mais ne changera pas la relation entre Bordeaux et la deuxième ville d'Aquitaine tant que la liaison vers l'Espagne n'aura pas été réalisée. Et, là, il vaut mieux parler, aujourd'hui, d'horizon 2025 voire au-delà. (www.bap-europe.com).

Pau-Canfranc : une déclaration et une... volonté communes
Ces perspectives, certes encore éloignées, ne dispensent pas les Palois, la mairie en première ligne aux côtés du CRELOC, l'association qui milite activement pour la réouverture de la ligne Pau-Canfranc, de pousser, à côté de la Région et de son président, pour arriver à leur fin. Et pour espérer y arriver ils n'ont aucun mal à embarquer les Aragonais dans cette bataille transpyrénéenne du rail. Ils étaient tous là, ou presque, les élus de l'autre versant maire de Canfranc en tête, ainsi que Mme Angela Abos Ballarin, présidente du Conseil Economique et Social d'Aragon qui a présenté les résultats d'une étude en faveur de la réouverture rapide de la ligne. La seule qui soit susceptible, à court terme, d'offrir une réponse au désenclavement ferroviaire de l'Aragon vers le Nord. Une manière de préfiguration de la traversée centrale à l'horizon improbable des années 2040...De ce rendez vous palois est née une déclaration commune, signée en bonne et due forme, sous l'oeil d'Alain Rousset; les élus béarnais en nombre de Mme Lignères-Cassou au maire d'Oloron, Bernard Uthurry à celui de Borce, René Rose, Michel Labourdette président de la communauté du canton d'Orthez, sans oublier celui de Lourdes M. Artiganave, venu rappeler les raisons pour lesquelles la cité mariale tenait tant à cette réouverture. Reste à convaincre l'Etat français, toujours hostile, et à trouver des financements que l'Aquitaine se promet de trouver si celui-ci fait défaut. En attendant, de nouveaux travaux cet été entre Oloron et Bedous, tous les amoureux du train et de la vallée d'Aspe ont le loisir de s'arrêter au palais Beaumont découvrir l'exposition inaugurée ce 30 avril. Ils n'y respireront pas que le seul air de la nostalgie; ils pourront imaginer le plaisir de prendre le train qui n'aurait jamais dû quitter ces paysages majestueux.

J.A

Pau-Oloron-Canfranc : une réouverture à 300 millions d'euros
Le coût de la remise en service de laliaison Pau-Oloron-Canfranc est estimé dans une fourchette de 250 à 300 millions d'euros, dont 65 ont déjà été engagés pour la régénération des voies entre Pau et Bedous. Un investissement intremédiaire de 100 millions supplémentaires pourrait permettre la réouverture de la liaison intrenationale pour un trafic de fret de l'ordre de 1,5 millions de tonnes par an. La Région aquitaine et l'Etat au travers du contrat de Projet 2007-2013 ont acté un montant de travaux de 35 millions pour la régénaration de la voie entre Pau et Oloron ; les travaux devant avoir lieu entre juillet et décembre 2010.

 

1. la section ferroviaire entre Oloron et Canfranc n'est plus exploitée depuis la rupture accidentelle en 1970 du pont métallique de l'Estanguet en amont d'Accous .

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
1356
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !