Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/06/21 : Météo France vient de placer le département de la Gironde en vigilance ORANGE pour les risques d’orages et de pluie-inondation. Cette alerte est valable à partir de ce jour 16h00 jusqu’à vendredi 00h00.

17/06/21 : La kayakiste périgourdine Manon Hostens est qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été sur trois bateaux, K4, K2 et K1. Les épreuves se dérouleront entre le 3 et le 8 août.

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/06/21 | Mérignac : dimanche dernier jour de vote pour le budget participatif !

    Lire

    Dans le cadre de son budget participatif, la Ville Mérignac (33)consacre une enveloppe de 350 000 euros pour réaliser les projets qui auront reçu le maximum de votes en ligne. Dans ce cadre, 51 projets aux thématiques diverses ont été proposés par les Mérignacais : éducation, environnement, numérique, jeunesse, culture, patrimoine, cadre de vie, mobilités... A ce jour près de 6000 votes ont été enregistrés sur le site dédié, pour ceux qui n'auraient pas encore voter, il ne reste plus que 4 jours pour découvrir et voter pour vos projets préférés! Rdv sur budgetparticipatif.merignac.com

  • 17/06/21 | Corrèze : Des Tiny House au Castang

    Lire

    Suite à la reprise de Tiny Eco.Rrèze, les nouveaux repreneurs souhaitent développer une nouvelle activité : la construction et la vente de tiny house, les mini-maisons roulantes fabriqués uniquement avec des produits locaux. Au coeur de ce projet, l’approche écologique avec des toilettes sèches, un traitement des eaux grises par phytoépuration notamment. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 8 000 €.

  • 17/06/21 | Creuse : Une médiathèque à Boussac

    Lire

    La Communauté de communes Creuse-Confluence souhaite réunir à Boussac, dans le bâtiment de La Poste, différents services pour la population, les touristes et les entreprises. La bâtiment va donc être réhabilité afin d’accueillir une médiathèque, un espace de travail partagé, un bureau d’information touristique ainsi qu’une Maison des services au public.

  • 16/06/21 | Limoges : un marché Pain, Bière et Fromage !

    Lire

    Les 18 et 19 juin, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne organise la 6ème édition du marché « 100 % Artisans & Producteurs locaux ». Une vingtaine d’artisans, d’exposants et de producteurs fêteront l’arrivée de l’été avec les productions locales et artisanales. Galétous et tartines de fromages, bagels de saumons, limonades, sirops, crêpes… seront à déguster grâce à des mange-debout et tables mises à disposition sur le parvis de la cathédrale. A l'honneur particulièrement les artisans brasseurs, boulangers et affineurs de fromages.

  • 16/06/21 | « Bees for Life » lutte contre les frelons asiatiques

    Lire

    Dans les Landes, le projet « Bees for Life », porté par la société de conseil de Lionel Willaert, développe une solution globale pour lutter contre les frelons asiatiques notamment en cartographiant les nids sur le territoire. Aujourd’hui, le projet de R&D vise à actualiser la solution logicielle avec les données collectées en 2019-2020 et à réaliser de nouvelles captations en 2021. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’accompagner ce projet à hauteur de 53 000 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | La reprise économique continue en Nouvelle-Aquitaine

24/07/2020 | La reprise économique en Nouvelle-Aquitaine est selon le bilan mensuel de juin de la Banque de France, supérieur au chiffres nationaux.

Banque de France à Bordeaux

Le 15 juillet, la Banque de France a publié son enquête régionale mensuelle de conjoncture concernant l’activité économique en Nouvelle-Aquitaine au cours du mois de juin. Alors que l’effet de rebond du déconfinement s’estompe, les chiffres restent cependant toujours satisfaisants dans la majorité des secteurs économiques, et toujours supérieurs aux résultats nationaux.

Selon les données de la Banque de France, les chefs d’entreprises interrogés ont estimé une perte de PIB de -17 % sur une semaine type d’activité fin mai par rapport au niveau d’avant crise, ils estiment aujourd’hui que pour une semaine type d’activité on se situe autour de -9 % du PIB. Si ces signaux de reprise économique peuvent sembler encourageants, le rapport mensuel se veut plus mesuré et les différents secteurs de l’industrie font état de situations très hétérogènes.
L’aéronautique enregistre le redressement le plus marqué selon le rapport, mais pour autant les perspectives de marchés à l’export diminuent ce qui inquiète les dirigeants d’entreprises du secteur. Le bâtiment ayant repris une activité importante, les secteurs de production de matériaux qui gravitent autour suivent naturellement cette tendance. Toujours dans le secteur industriel, le milieu de la chimie enregistre lui aussi une hausse prometteuse qui s’explique par l’augmentation de la demande de principes actifs pour l’industrie pharmaceutique. Ce secteur industriel, si cher au président de la Région, Alain Rousset, poursuit donc une reprise économique positive, mais force est de constater un ralentissement de cette reprise au mois de juin dans d’autres secteurs.

Le secteur industriel poursuit, globalement, sa reprise

« La production des industries alimentaires et de boissons néo-aquitaines continue de progresser, à un rythme cependant plus modéré » affiche le rapport de la Banque de France. Bien que les besoins de la grande distribution soient toujours très importants, la demande des restaurateurs reste bien en deçà de ce qu’elle était à la même période l’année précédente. Si la filière de transformation viande ressort impactée de cette reprise en demi-teinte, ce n’est pas le cas de la filière transformation et conservation de fruits et légumes qui maintient le rythme constaté au mois de mai dernier. L’étude de la Banque de France fait globalement état du manque de consistance du carnet de commandes des entreprises en rapport aux stocks importants.

Si la production alimentaire enregistre un coup d’arrêt dans son rebond économique en Nouvelle-Aquitaine, c’est aussi le cas pour la production industrielle d’équipements électriques, électroniques et informatiques. La filière profite de la bonne reprise du secteur du bâtiment et de l’automobile, mais subit cependant la baisse de commandes à l’export pour l’aéronautique. Le rebond constaté en mai se poursuit, mais avec nettement moins de vigueur. Pour autant, les chefs d’entreprises interrogés par la Banque de France envisagent un retour en force de la filière à court terme avec une prévision d’augmentation du recrutement faisant suite à une amélioration de la production. Les prix des matières premières nécessaires à l’activité sont pour autant toujours élevés par rapport aux années précédentes et les prix des produits finis ne suivent pas cette tendance, bien au contraire puisqu’ils poursuivent leur décrue.

Pour le reste de la production industrielle, l’augmentation positive du mois de mai se poursuit globalement pour le mois de juin, encouragée par un secteur du bâtiment en plein rebond. La métallurgie, malgré la chute des commandes du secteur aéronautique, maintient une production stable. Si les chiffres du mois de juin sont positifs et promettent des perspectives encourageantes à court terme, il serait selon la Banque de France, prématuré de miser sur un second semestre à l’image de ces mois de mai et de juin.

Les services marchands, de forts enjeux pour la période estivale

Si le secteur industriel de Nouvelle-Aquitaine dans sa globalité suit la ligne positive amorcée à la sortie du confinement, les services marchands font de même. Fortement impactés par le confinement, « l’activité a augmenté en juin, en partie en raison d’un effet de rattrapage lié à la levée du confinement le 11 mai », affirme le rapport de la Banque de France, « la situation demeure toutefois très contrastée. Les prix varient peu, tout comme les effectifs. Le niveau des trésoreries est globalement jugé tendu ». 

Ces constatations sont d’autant plus vraies pour le secteur de l’hôtellerie qui subit de plein fouet cette crise, « après trois mois de fermeture presque totale, de nombreux établissements ont rouvert au cours du mois de juin. Compte tenu de l’absence de clientèle étrangère et de l’annulation de tous les évènements, seule la clientèle locale pendant les week-ends et la clientèle professionnelle ont généré une activité. Les taux de remplissage demeurent en deçà de ce qui est habituellement observé en juin. Le recours au chômage partiel est toujours largement utilisé, mais des licenciements seront nécessaires si la situation ne s’améliore pas de façon notable à court terme. Les prix ont été abaissés et les trésoreries apparaissent tendues », juge la Banque de France dans son rapport mensuel. Si la situation semble très difficile pour le secteur, la période estivale sera très certainement l’occasion d’un rebond positif le temps d’une parenthèse de deux mois qui devrait ramener les trésoreries vers une situation plus favorable.

Pour les autres secteurs des services marchands, la conjoncture économique semble meilleure. Les agences d’intérimaires poursuivent la reprise initiée en mai notamment dans les secteurs du bâtiment, de l’agroalimentaire, de la logistique ou encore du transport routier. Les recrutements en hôtellerie et en restauration sont par ailleurs bien moindres.

Pour les activités informatiques et services d’information, l’usage massif du télétravail a permis de ne pas désorganiser l’activité. Malgré tout, ce secteur est lui aussi dépendant du marché qui fléchit sous la baisse des prix. Les perspectives estivales sont d’ailleurs assez limitées puisque selon la Banque de France un ralentissement est à craindre cet été.

Dans l'ensemble, l’interdépendance des secteurs qui gravitent autour de l’aéronautique et du bâtiment amènent à de nombreuses inquiétudes dès lors que les perspectives économiques se dégradent pour l’un ou l’autre. Pour le moment, le mois de juin est encourageant même si les chiffres montrent une baisse de l’effet du déconfinement. Le retour progressif à la normale sera long et incertain comme le souligne le rapport de la Banque de France, « le redressement devrait se poursuivre globalement, mais accompagné d’incertitudes fortes selon les secteurs ».

 

Clément  Bordenave
Par Clément Bordenave

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7845
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !