Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/12/19 : Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé, devait venir en Dordogne ce 6 décembre, pour présenter le dispositif de complémentaire santé solidaire mais les perturbations des transports l’ont contrainte à annuler sa venue.

05/12/19 : La Rochelle : (erratum) contrairement à ce qui a été indiqué, l'ouverture officielle des portes se fera en deux soirée : le vendredi à 18h avec élus, pompiers et Compagnons ; le samedi à 18h40 avec Isabelle Autissier et Romain Sazy (non Uini Antonio)

04/12/19 : Grèves dans les transports: Les infos trafic en Nouvelle-Aquitaine sont à retrouver sur : https://transports.nouvelle-aquitaine.fr/fr/info-trafic

04/12/19 : Saintes des manifestations sont à prévoir demain de 10h à 17h : Cours National, Pont Palissy, rue Gautier, cours Charles de Gaulle, rue Martel.

04/12/19 : La Rochelle : des manifestations sont à prévoir demain de 14h à 20h : Quartier de la Gare, boulevards Joffre, Robinet, Sautel et l’axe du Moulin des justices.

04/12/19 : Rochefort : demain des manifestations sont à prévoir de 10h à 14h : Corderie Royale, rues Toufaire, Grimaux, Docteur Peltier, Audry de Puyravault, de la République, et Victor-Hugo.

04/12/19 : Niort : pour la grève de demain, La Ville met en place à l’école des Brizeaux un service minimum d’accueil (SMA), sans restauration (pique-nique possible), pour les écoles dont le nombre d’enseignants grévistes est au moins de 25%.

04/12/19 : Charente-Maritime: les communes d'Esnandes, Rochefort et Saint-Georges de Didonne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour les périodes de juillet à décembre 2018 suite à des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse.

03/12/19 : Le feuilleton biarrot ne fait que commencer d'autant que sur la Chaîne Public Sénat, le ministre Didier Guillaume a annoncé qu'il ferait part de sa décision en janvier. Suite à un appel cosigné par Guy Lafitte, premier adjoint de Michel Veunac.

03/12/19 : Après les louanges tressés lors du congrès des hôteliers, le secrétaires d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne au tourisme a abattu ses cartes et annoncé son ralliement à la liste du maire sortant Michel Veunac. Avec une demande commune d'investiture LREM

03/12/19 : Le Haut Commissaire à la lutte contre la pauvreté, Isabelle Grimault se rendra en Corrèze le 4 décembre afin de découvrir les dispositifs déployés et rencontrer les bénéficiaires de ces actions.

29/11/19 : Ce vendredi à 14h30 au casino de Biarritz, Tony Estanguet, président du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, participera aux 10èmes Rencontres de Biarritz, à l’invitation de l’association Côte Basque Sport Santé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/12/19 | Lancement des Foires Grasses de Brive

    Lire

    Pour la saison 2019-2020, tapis rouge pour les Foires Grasses, salle Brassens à Brive. Dès samedi 7 décembre, les chefs des tables Gaillardes présenteront plusieurs recettes pour les repas de fin d’année. Le 14 décembre, la salle Brassens accueillera la Foire primée aux chapons, le 1er février, celle des oies et canards et le 7 mars la Foire grasse des producteurs et commerçants de gras.

  • 06/12/19 | SNCF: Trafic encre "très perturbé" ce 6 décembre

    Lire

    En raison de la reconduite du mouvement de grève des cheminots ce vendredi 6 décembre, la SNCF annonce à nouveau un trafic "très perturbé" sur les voies ferrées de Nouvelle-Aquitaine. Pour les TER, 10 seulement circuleront : 3 A/R Bordeaux-Arcachon et 2 A/R Bordeaux-Agen, 292 autocars de substitution seront répartis sur l’ensemble du territoire. Côté TGV sont assurés 3 A/R Bordeaux - Paris, 1 A/R OUIGO Bordeaux- Paris, 1 A/R La Rochelle-Paris et 1 A/R Toulouse-Paris. Enfin sur les Intercités seul 1 A/R Brive-Paris sera en circulation.

  • 06/12/19 | Charente : 2e édition du salon des vins de Ségonzac

    Lire

    Les bacheliers de la filière "vente en vins et spiritueux" du lycée Claire Champagne de Ségonzac organisent pour la deuxième fois leur salon des vins, samedi et dimanche de 10h à 18h. Une quarantaine de stands se dresseront dans la salle des distilleries de l'établissement, avec des appellations de toute la France. Pour les étudiants qui ont sélectionné les vins présentés, c'est une façon de mettre en pratique leur connaissance. Entrée gratuite. Adresse : rue Aimé-Richard à Ségonzac.

  • 06/12/19 | A Angoulême, Francis Selier, nouveau maître européen de la photographie

    Lire

    Il y a quelques jours, La Fédération des Photographes Professionnels Européens (FEP/ Federation of European Professional Photographers) s'est réunie à Prague, en République tchèque. A l'issue de cette 40e session de qualification, la FEP a décerné le titre de "Maître européen de la photographie" à Francis Selier, dont le studio est basé à Angoulême depuis 27 ans. Au total, parmi les 50 000 studios de photo européens, 500 ont obtenu le titre de "Photographe Européen Qualifié" (QEP). À ce jour seuls 90 des plus grands photographes européens ont reçu la distinction suprême de "maître", couronnant un travail jugé au sommet de leur art.

  • 05/12/19 | Médispace, l'expertise partagée entre spatial, aéronautique et santé

    Lire

    La 5ème édition de Medispace approche à Mérignac (33)! En effet, le salon des industries aéronautiques, médicales et spatiales, se tiendra au Pavillon du Pin Galant les 11 et 12 décembre prochains avec toujours à coeur les transferts de technologies d'une filière à l'autre. Au cours de ces deux jours particulièrement denses, Medispace proposera notamment cinq conférences « grands témoignages » des acteurs-clés des trois grandes filières, dix workshops, 2.000 rendez-vous qualifiés B to B, 700 m² d’exposition (45 exposants) et un village innovation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | La Rochelle mise sur l'économie sociale et solidaire

10/12/2016 | Ces rencontres de l'économie sociale et solidaire étaient à l'initiative du vice-président de l'agglomération Serge Poisnet, en charge du secteur.

Serge Poisnet, vice-président de la communauté d'agglomération de La Rochelle

La Communauté d’agglomération de La Rochelle organisait vendredi 9 décembre ses Premières rencontres de l’économie sociale et solidaire. Objectif de ce symposium : faire le point avec les acteurs de la filière, pour voir comment les fédérer et développer ces activités. Il intervient quelques jours avant le vote, à La Région, du Schéma régional de développement d’internationalisation et d’innovation (SRDII), qui positionne le développement de l’économie sociale et solidaire comme l’une des dix actions prioritaires de la Nouvelle Aquitaine pour ces prochaines années.

Le contexte

Ces rencontres font suite à plusieurs avancées récentes dans ce domaine : la loi du 31 juillet 2014 qui pose les statuts des entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS), à savoir les associations, les mutuelles, les coopératives et les fondations, mais aussi de nouvelles formes d'entrepreneuriat social comme les sociétés commerciales (Scop, SCIC, CAE), qui poursuivent un objectif d'utilité sociale. Et la création du fond NovESS, en juin dernier, porté par la Caisse des dépôts et la banque BNP-Paribas : pourront en bénéficier les associations et entreprises sociales porteuses de projets de grande envergure (investissements compris entre 1 M€ et 5 M€), innovants et à forte valeur ajoutée. Les collectivités locales ont tout intérêt à accompagner les porteurs de projet vers ces aides, puisque le secteur est en pleine croissance et créateur d’emplois (+1,7 % en Poitou Charentes entre 2011 et 2014).

Ce symposium fait également suite à une première rencontre au niveau régional qui a eu lieu cet été, et qui a permis de dresser un état des lieux de la filière en Nouvelle-Aquitaine. A La Rochelle, la Communauté d’agglomération se préoccupe du sujet depuis ces deux dernières années : son président Jean-François Fountaine a créé un poste exclusivement dédié au développement de cette économie, confié à Serge Poisnet, organisateur de ces rencontres. Objectif : « Rassembler. Les secteurs d’activités sont vastes, il est nécessaire d’échanger pour apprendre à mieux se connaître, identifier les besoins pour aider les entreprises à se développer », explique l’élu.

Etat des lieux en Charente-Maritime

Elle représente 12% de l’emploi salarié, avec 21 373 postes (215 764 emplois pour l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine), ce qui représente 520 millions d’euros de rémunérations brutes annuelles. Les activités les plus représentées sont l’action sociale (l’accueil d’enfants, accompagnement des personnes âgées et des handicapés, hébergements médicalisé, insertion par le travail, etc.), les services divers (commerces, structures de soutien aux entreprises, services liés au bâtiment et à l’aménagement paysager, activités juridiques et comptables, etc.) et les activités financières et d’assurances (mutuelles, assurances, courtiers, intermédiaires monétaires). Un classement que l’on retrouve sur La Rochelle, à la différence que l’enseignement (écoles, sports, culture, conduite, formation continue) reste la 3e économie la plus forte des ESS présentes. L’agglomération concentre également les plus grosses structures de l’ESS, de plus de 100 salariés. La plupart des employeurs du département sont des associations (1797 établissements), juste devant les coopératives et les mutuelles. « Deux tiers de ces emplois sont occupés par des femmes », précise Stephen Borderie, de la chambre régionale de l’économie sociale et solidaire, à l’origine d’un état des lieux en Nouvelle-Aquitaine.

Quel avenir pour la filière ?

Selon le dernier bilan de la chambre régionale de l’ESS, la filière bénéfice d’une bonne image auprès des jeunes, qui s’y projettent volontiers dans leur avenir. Ça tombe bien, la filière est pourvoyeuse d’emploi : + 3,6% créés en trois ans (chiffres 2015) à La Rochelle. « Les professionnels de l’ESS ont également une capacité à se fédérer entre eux et à innover dans leur domaine. Mais la filière pâtit aussi d’une méconnaissance de ses activités du grand public, qui l’assimile souvent à une économie de réparation et de recyclage », constate Stéphane Borderie. Constitué essentiellement d’associations et de petites structures, elle souffre de la baisse des subventions et autres aides aux structures d’utilité sociale. Elle peine également à renouveler ses bénévoles (13 millions de citoyens) et ses dirigeants  - or « 600 000 départs à la retraite sont prévus d’ici 2020 au niveau national ». Pour Stephen Borderies, il faut donc autant améliorer son image que développer les dispositifs de support et d’accompagnement, en créant des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE), FabLab et Maisons de l’Economie sociale et solidaire. Créer des partenariats avec les pôles recherches des Universités ou des écoles comme Sup de Co à La Rochelle permettrait également de faire émerger plus vite et davantage des innovations portées par des structures de l’ESS et permettrait de leur apporter visibilité et certification. Il faut également développer l’accompagnement financier de l’ESS, notamment par des partenariats avec les collectivités locales, en intégrant par exemple les structures ESS dans les politiques publiques. Du côté de la Région, les modalités des aides et des interventions auprès des structures d’ESS seront décidés en février, suite au vote du SDRII cette semaine. A La Rochelle, l’agglomération a anticipé en distribuant des fiches « contact » pour les porteurs de projets (*), afin d’identifier les besoins.

 

(*) Renseignements : service emploi et enseignement supérieur, développement de l’économie sociale et solidaire, Tel. 05 46 30 34 61 ou ees@agglo-larochelle.fr

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
10005
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !