Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | La Rochelle mise sur l'économie sociale et solidaire

10/12/2016 | Ces rencontres de l'économie sociale et solidaire étaient à l'initiative du vice-président de l'agglomération Serge Poisnet, en charge du secteur.

Serge Poisnet, vice-président de la communauté d'agglomération de La Rochelle

La Communauté d’agglomération de La Rochelle organisait vendredi 9 décembre ses Premières rencontres de l’économie sociale et solidaire. Objectif de ce symposium : faire le point avec les acteurs de la filière, pour voir comment les fédérer et développer ces activités. Il intervient quelques jours avant le vote, à La Région, du Schéma régional de développement d’internationalisation et d’innovation (SRDII), qui positionne le développement de l’économie sociale et solidaire comme l’une des dix actions prioritaires de la Nouvelle Aquitaine pour ces prochaines années.

Le contexte

Ces rencontres font suite à plusieurs avancées récentes dans ce domaine : la loi du 31 juillet 2014 qui pose les statuts des entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS), à savoir les associations, les mutuelles, les coopératives et les fondations, mais aussi de nouvelles formes d'entrepreneuriat social comme les sociétés commerciales (Scop, SCIC, CAE), qui poursuivent un objectif d'utilité sociale. Et la création du fond NovESS, en juin dernier, porté par la Caisse des dépôts et la banque BNP-Paribas : pourront en bénéficier les associations et entreprises sociales porteuses de projets de grande envergure (investissements compris entre 1 M€ et 5 M€), innovants et à forte valeur ajoutée. Les collectivités locales ont tout intérêt à accompagner les porteurs de projet vers ces aides, puisque le secteur est en pleine croissance et créateur d’emplois (+1,7 % en Poitou Charentes entre 2011 et 2014).

Ce symposium fait également suite à une première rencontre au niveau régional qui a eu lieu cet été, et qui a permis de dresser un état des lieux de la filière en Nouvelle-Aquitaine. A La Rochelle, la Communauté d’agglomération se préoccupe du sujet depuis ces deux dernières années : son président Jean-François Fountaine a créé un poste exclusivement dédié au développement de cette économie, confié à Serge Poisnet, organisateur de ces rencontres. Objectif : « Rassembler. Les secteurs d’activités sont vastes, il est nécessaire d’échanger pour apprendre à mieux se connaître, identifier les besoins pour aider les entreprises à se développer », explique l’élu.

Etat des lieux en Charente-Maritime

Elle représente 12% de l’emploi salarié, avec 21 373 postes (215 764 emplois pour l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine), ce qui représente 520 millions d’euros de rémunérations brutes annuelles. Les activités les plus représentées sont l’action sociale (l’accueil d’enfants, accompagnement des personnes âgées et des handicapés, hébergements médicalisé, insertion par le travail, etc.), les services divers (commerces, structures de soutien aux entreprises, services liés au bâtiment et à l’aménagement paysager, activités juridiques et comptables, etc.) et les activités financières et d’assurances (mutuelles, assurances, courtiers, intermédiaires monétaires). Un classement que l’on retrouve sur La Rochelle, à la différence que l’enseignement (écoles, sports, culture, conduite, formation continue) reste la 3e économie la plus forte des ESS présentes. L’agglomération concentre également les plus grosses structures de l’ESS, de plus de 100 salariés. La plupart des employeurs du département sont des associations (1797 établissements), juste devant les coopératives et les mutuelles. « Deux tiers de ces emplois sont occupés par des femmes », précise Stephen Borderie, de la chambre régionale de l’économie sociale et solidaire, à l’origine d’un état des lieux en Nouvelle-Aquitaine.

Quel avenir pour la filière ?

Selon le dernier bilan de la chambre régionale de l’ESS, la filière bénéfice d’une bonne image auprès des jeunes, qui s’y projettent volontiers dans leur avenir. Ça tombe bien, la filière est pourvoyeuse d’emploi : + 3,6% créés en trois ans (chiffres 2015) à La Rochelle. « Les professionnels de l’ESS ont également une capacité à se fédérer entre eux et à innover dans leur domaine. Mais la filière pâtit aussi d’une méconnaissance de ses activités du grand public, qui l’assimile souvent à une économie de réparation et de recyclage », constate Stéphane Borderie. Constitué essentiellement d’associations et de petites structures, elle souffre de la baisse des subventions et autres aides aux structures d’utilité sociale. Elle peine également à renouveler ses bénévoles (13 millions de citoyens) et ses dirigeants  - or « 600 000 départs à la retraite sont prévus d’ici 2020 au niveau national ». Pour Stephen Borderies, il faut donc autant améliorer son image que développer les dispositifs de support et d’accompagnement, en créant des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE), FabLab et Maisons de l’Economie sociale et solidaire. Créer des partenariats avec les pôles recherches des Universités ou des écoles comme Sup de Co à La Rochelle permettrait également de faire émerger plus vite et davantage des innovations portées par des structures de l’ESS et permettrait de leur apporter visibilité et certification. Il faut également développer l’accompagnement financier de l’ESS, notamment par des partenariats avec les collectivités locales, en intégrant par exemple les structures ESS dans les politiques publiques. Du côté de la Région, les modalités des aides et des interventions auprès des structures d’ESS seront décidés en février, suite au vote du SDRII cette semaine. A La Rochelle, l’agglomération a anticipé en distribuant des fiches « contact » pour les porteurs de projets (*), afin d’identifier les besoins.

 

(*) Renseignements : service emploi et enseignement supérieur, développement de l’économie sociale et solidaire, Tel. 05 46 30 34 61 ou ees@agglo-larochelle.fr

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
8738
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !