Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | La Rochelle : premières conséquences et réponses à la crise

10/06/2020 | Très sollicité, le plan de soutien économique mis en place par l’agglomération de La Rochelle a été renforcé.

Jean-Luc Algay et Jean-François Fountaine

« C’est maintenant qu’on rentre dans le dur », constate Jean-Luc Algay, le vice-président en charge des questions économiques à l’agglomération de La Rochelle. Pendant le confinement, les entreprises avaient un mois, un mois et demi de visibilité de trésorerie. Ce n’est plus le cas aujourd’hui ». L’élu relate une situation sur le terrain « très dure », avec des chefs d’entreprises « à bout », et une « perte de confiance » dans les secteurs d’activités ayant le plus souffert. Forte de ce constat, l’agglomération a décidé de renforcer son plan d’aides à l’économie locale lancé fin avril. Et d’allonger les délais de dépôts de dossier au 31 octobre.

Presque tous les secteurs d’activités ont marqué le pas et les recrutements ont chuté en moyenne de 9,1% en un an : -16% en agriculture, -5% dans l’industrie, -7% dans le commerce, -10% dans les services, -17% dans l’hôtellerie restauration. Le dispositif de chômage partiel aurait permis de limiter de manière significative la destruction de bien d’autres emplois. Pour le seul mois de mai, 69% des établissements ont fait appel au dispositif, selon la Direccte de Charente-Maritime, ce qui représente tout de même 71% des salariés de la zone d’emploi de La Rochelle. Mais qu’adviendra-t-il à la fin du soutien de l’Etat aux entreprises ?  « C’est notre rôle d’investir aujourd’hui dans notre tissu économique local pour limiter la casse sociale », estime Jean-François Fountaine. Le président de l’agglomération a « bon espoir que d’ici un an nous retrouvions notre niveau d’activité économique d’avant  la crise ». Quelques signes positifs pointent déjà : « le site d’Alstom garde un niveau d’activité élévé, l’électronique également, le BTP repart… »

Eviter une cessation massive d'activités des jeunes entreprises 

L’urgence actuelle ? Eviter une cessation massive des activités des jeunes entreprises. Le fonds qui leur est dédié a déjà reçu 252 dossiers de demandes d’aides, représentant 333 emplois. « 159 aides de 3000 € ont déjà été versées », assure Jean-Luc Algay. Même sollicitation du côté du fonds d’aide spécial aux entreprises de 5 millions d’euros, destinés aux PME. Depuis son lancement, le dispositif a été revu pour faire bénéficier 1500€ par salariés, avec un plafond de 300  000€ par entreprise.  Au 10 juin, 112 dossiers étaient en cours d’instruction, ce qui représente 400 emplois. « Environ 2/3 de ces entreprises sont à La Rochelle même, le tiers restant ailleurs dans l’agglomération », précise Jean-Luc Algay. Sans surprise, les cafés, les bars, les hôtels et les restaurants représentent la majorité des demandeurs.

Un volet a été ajouté à ce dispositif pour soutenir en particulier les acteurs de l’économie sociale et solidaire. La filière représente 8000 salariés sur le bassin, répartis dans 922 établissements. L’agglo a voté une enveloppe de 330 000 € permettant de débloquer deux types d’aides, en complément de celles de la Région : une subvention pouvant aller jusqu’à 2000€ pour les associations de moins de 21 salariés exerçant dans le champs de compétences des collectivités locales ; une aide jusqu’à 15 000€ pour les structures d’insertion par l’activité économique. Au 10 juin, 27 demandes ont été déposées ; 7 sont refusées car non elligibles ; 18 sont en cours d’instruction ; 2 vont recevoir une subvention.

Autre coup de pouce aux entreprises : après avoir passé l’éponge sur les droits de terrasses des bars et restaurants, l’agglo a annulé les loyers des bâtiments loués par la CdA ainsi que les charges des mois de mars, avril et mai 2020, soit un « cadeau » de 580 000€.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
4008
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !