18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | La silver-économie, un enjeu régional et métropolitain

20/10/2015 | C'est ce lundi 19 octobre que s'est tenu à Bordeaux le deuxième colloque européen "Silver Economie et Habitat", l'occasion de parler d'une filière en pleine structuration.

La deuxième édition du colloque "Silver économie et Habitat" s'est tenue à Bordeaux ce lundi 19 octobre

En 2010, la génération des "baby boomers" ou "silver generation" injectait 424 milliards d'euros dans l'économie française, ce chiffre pourrait passer à 1000 milliards d'ici à 2050. On comprends donc l'une des raisons pour lesquelles les politiques se sont à nouveau emparé du sujet après le lancement d'une filière régionale par Michèle Delaunay en 2013. Les seniors étaient d'ailleurs les stars du deuxième colloque européen "Silver Economie et Habitat", qui s'est tenu à Bordeaux ce lundi 19 octobre. L'occasion pour l'ère "silver" de prendre un petit coup de boost, au niveau régional comme métropolitain.

Ce n'est un secret pour personne, l'Aquitaine est une des cinq régions métropolitaines ou l'on compte le plus grand nombre de personnes âgées : 10% de ses habitants avaient au moins 75 ans en 2006. La future grande région va conforter cette place, surtout quand on sait que le Limousin est actuellement la deuxième région la plus âgée d'Europe. C'est dans ce contexte et celui d'une filière en pleine structuration (depuis sa création en Aquitaine en 2013) que s'est tenu ce lundi 19 octobre la seconde édition du colloque "Silver Economie et Habitat" organisé par la ville de Bordeaux (labellisée "ville amie des aînés" fin 2014) et Cilogis, filiale du groupe Aliance Territoires. Il faut dire que depuis la signature du contrat de filière en décembre 2013, le sujet n'est plus vraiment revenu sur le devant de la scène politique. 

Un regain d'intérêt pour la filièreIls ont semble-t-il voulu rectifier le tir, puisque certains étaient présents lors de ce rendez-vous centré autour de deux tables rondes, dont l'une portait sur les "ambitions de Bordeaux et de sa métropole en Gironde au sein de la future grande région" (histoire de brasser le maximum de collectivités possibles). Les débats étaient précédé d'une audition publique, ou trois start-ups lauréates d'un appel à projets ont été récompensées : "My Olympe", qui travaille sur les nouvelles technologies du bâtiment, "Home Attendant" qui propose une "solution numérique pour les seniors" et BEWIZYOU, un système de prévention pour seniors.

Dans le cadre du colloque, la Caisse des Dépôts et la ville ont d'ailleurs signé une convention "Bordeaux Génération Seniors", qui devrait se traduire par un impact direct sur la politique de la ville déjà favorable aux personnes âgées, comme l'a souligné le maire de Bordeaux, Alain Juppé. "Nous luttons pour l'accessibilité des seniors bordelais et un vieillissement actif, dont French Tech est évidemment un levier. Les jeunes seniors ont un besoin de réaffirmer leur rôle social. Ils sont aussi des consommateurs ancrés dans un territoire propice à l'innovation". Des consommateurs essentiels dans l'économie française, serait-t-on tenté de rajouter : selon les derniers chiffres publiés par Le Figaro, les seniors réaliseraient 60% des dépenses d'alimentation, 58% des dépenses d'équipement de la maison et 56% des dépenses de loisirs, pour un impact direct de 424 milliards dans l'économie nationale en 2013. 

Si cette "silver" fait de nouveau parler d'elle, ce n'est pas non plus un hasard du calendrier. Fin septembre, Emmanuel Macron, Ministre de l'Economie et Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat aux personnes âgées, en ont réuni les principaux acteurs à Bercy pour une toute première réunion, 21 mois après la signature du contrat de filière. Depuis, la Semaine Bleue, rendez-vous traditionnel bordelais, a organisé les 16 et 17 octobre dernier l'"Université des cheveux blancs", et le mensuel Bordeaux Magazine a édité un "senior mag". Le regain d'intérêt des élus et des acteurs publics est aussi sensible. Pour la première fois, le groupe Alliance Territoires (organisateur du colloque) a édité un "Annuaire 2016" de la Silver économie "Made in Bordeaux", qui regroupe un ensemble d'acteurs locaux membres de la silver-économie. "Il est important de lier la silver-économie et le numérique. Il faut apporter de la modernité à ces seniors de demain", a ainsi professé Virginie Calmels, adjointe au maire de Bordeaux, qui était aussi l'une des invitées de la soirée organisée par la Métropole et la CCI autour de French Tech

Des applications concrètesPour Michel Laforcade, directeur de l'ARS Aquitaine, la "silver" est en revanche bien plus concrète que cela. "Nous sommes l'une des 9 régions à avoir intégré le dispositif PAERPA qui s'intéresse au parcours de santé des aînés. Nous avons développé plusieurs dispositifs, notamment un système de partage d'informations entre les professionnels de santé, une permanence gériatrique au CHU de Bordeaux et une équipe de nuit d'urgence à Bagatelle. Les 15 EHPAD de Bordeaux sont équipés d'un dispositif de télémédecine. La silver-économie est un formidable acteur de développement local".

Solange Ménival, conseillère régionale qui a beaucoup travaillé sur ces questions, affirme aussi qu'elle est un "levier pour éviter la rupture entre les villes et la ruralité". En ce sens, la région a récemment signé une "feuille de route santé" qui "pose les fondamentaux" et annonce une collaboration à venir avec l'Agence Régionale de Santé et les industriels. "Nous travaillons sur les financements, pour structurer une offre et rendre la demande solvable", a affirmé l'élue. C'est qu'en dehors des colloques, il est toujours urgent d'agir pour assurer le bien être des personnes âgées de la Métropole. La future grande région, elle aussi, devra jouer sa part : elle sera la région à avoir le plus fort taux de personnes de plus de 60 ans : 28,8% contre une moyenne nationale de 24%. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3671
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !