Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

10/05/21 : La situation sanitaire actuelle permet de rouvrir les grottes de Sare au public dès le mercredi 19 Mai tous les jours de 10h à 18h . Le nombre de visiteurs étant limité, la réservation est indispensable aux offices de tourisme ou www.grottesdesare.fr/

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/05/21 | Maison Guinguet : une offre gourmande encore plus "clean"

    Lire

    A Duras, en Lot-et-Garonne, la Maison Guinguet s’est imposée depuis 3 générations comme un incontournable de la filière pruneau. Elle souhaite aujourd’hui proposer une nouvelle offre, saine, nutritive et gourmande, dans une démarche « clean label » qui mettra en valeur le pruneau et la noisette. Objectif: Proposer des produits 100 % naturel, sans conservateurs, ni colorants. Un projet qui s’appuie sur le centre technique régional pour son développement.

  • 14/05/21 | Charente-Maritime : circulation coupée avec la Vendée

    Lire

    Le pont du Brault, qui relie la Vendée à la Charente-Maritime, fera l’objet de travaux de nuit durant la semaine du 17 au 21 mai 2021. Ils concernent la maintenance et l'entretien régulier de l’ouvrage. La circulation routière sera interrompue pendant 4 nuits, de 22h à 6h du matin. Une déviation sera mise en place dans les 2 sens de circulation par les Routes Départementales n° 105, n° 137 et n° 25 en Vendée.

  • 14/05/21 | Un nouveau site internet pour l’Echo des Collines

    Lire

    Le journal de la grande Rive droite bordelaise, qui depuis plus de 20 ans rend compte de l’actualité et du dynamisme de ce territoire et de ses habitants, a refait son site internet. Pour seulement 2 €, les lecteurs de l'Echo des Collines, édité par l'association l'Autre Rive, pourront désormais accéder aux articles du journal en ligne mais toujours aussi recevoir l’abonnement papier mensuel et combiner les deux formats. Rdv sur www.echodescollines.fr

  • 13/05/21 | Régionales : Alain Rousset a présenté sa liste des candidats périgourdins

    Lire

    Alain Rousset, président sortant du Conseil régional, a présenté mardi sa liste de gauche des candidats périgourdins aux élections régionales. Renouvelée, elle est constituée de socialistes avec des élus communistes et du Parti radical de gauche et de personnes sans étiquette. Trois conseillers sont sortants dont Jean-Pierre Raynaud, vice-président chargé de l'agriculture. En tête de liste, on trouve Delphine Labails, maire de Périgueux et Christophe Cathus, maire de Calès et conseiller sortant.

  • 11/05/21 | Le Fipadoc de Biarritz du 12 au 17 juin... Et en live!

    Lire

    L’équipe du Festival international (FIPADOC) de Biarritz avait promis au public une édition 2021 en salles. Soutenue par la municipalité et tous ses partenaires, elle pourra tenir cet engagement et présenter sa sélection entre le 12 et le 17 juin. 155 œuvres issues de 35 pays - dont 2 nommées aux Oscars - seront proposées dans les salles habituelles: Gare du Midi, théâtre du Casino, auditorium du Bellevue et cinéma le Royal, dans des conditions de sécurité les plus exigeantes. Palmarès des 14 Prix dévoilé le 16 juin. Informations pratiques sur le site fipadoc.com.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | World Impact Summit : « La transition écologique n’est pas une punition » selon Arnaud Leroy (ADEME)

30/10/2020 | Transition écologique, relance et made in France étaient au cœur d'un débat à Bordeaux, lors du World Impact Summit.

Arnaud Montebourg, Emmanuel Grenier et Arnaud Leroy

A l’occasion du World Impact Summit, qui se déroule à Bordeaux ce jeudi 29 octobre, il a été question du « Made in France » au service de la relance verte. Ainsi, l’ancien ministre Arnaud Montebourg, le président de l’ADEME Arnaud Leroy, le PDG de Cdiscount Emmanuel Grenier et la directrice RSE de Saint-Gobain Lucile Charbonnier ont échangé dans le Palais de la Bourse de Bordeaux.

Et si le produit français, quel qu’il soit, jouait un rôle tant dans la relance de notre pays que dans la transition écologique ? C’est en tout cas la conviction d’Arnaud Leroy, président de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). « Nous sommes arrivés à un moment où on construit les solutions d’avenir de notre pays », affirme-t-il. Si la référence au confinement, qui débute ce vendredi, est à peine masquée, Arnaud Leroy espère une relance « verte ». Selon lui, il est temps d’imaginer l’économie circulaire et l’énergie de demain, tout en protégeant le tissu industriel français et l’environnement.

« La transition écologique n’est pas une punition, martèle Arnaud Leroy. Elle va changer nos modes de vies. Bien sûr, elle détruira des emplois, mais elle en créera aussi ». Pour mener à bien cette conviction, l’ADEME dispose d’outils au service des entreprises et des collectivités, comme la plateforme « Agir pour la transition écologique ». Cette plateforme permet de nouer des partenariats, subventionner des projets ou encore financer des recherches pour réussir au mieux la transition écologique.

« Le vendeur est responsable du produit jusqu’à la fin »

Parmi les entreprises qui ont bénéficié du soutien de l’ADEME, le géant de l’e-commerce bordelais Cdiscount. Son PDG, Emmanuel Grenier, témoigne de l’engagement de la société pour l'environnement. « Si nous voulons allier économie et écologie, cela passe par une sorte de boucle circulaire. De l’expédition à la fin de vie du produit, nous, vendeurs, en avons la responsabilité, pas les consommateurs ». Ainsi, le site d’e-commerce a remodelé ses emballages pour gagner de la place lors du transport. « Avec ces emballages 3D, nous prenons environ 30% de place en moins par produit et comblons donc le vide de nos camions et cela implique moins de transporteurs qui roulent », reprend Emmanuel Grenier.

Cdiscount s’est également engagé sur la fin de vie des produits que la plateforme commercialise. « Plutôt qu’un appareil électroménager parte à la poubelle, nous le récupérons et le donnons à des associations, qui le répare lorsque c’est possible. Si c’est le cas, il est revendu par l’association, sinon il sera démantelé puis recyclé ».

Innovation et formation au cœur des territoires

Cdiscount n’est pas la seule entreprise à avoir intégrer la transition écologique comme enjeu de développement. Lucile Charbonnier est directrice RSE et développement durable d’Isover et Placoplatre, deux filiales de Saint Gobain, spécialiste de l’habitat. « Pour se décarboner, l’entreprise essaie de mettre en place ce qu’on appelle l’innovation de rupture : utiliser les moyens dont on dispose déjà et la recherche pour imaginer l’usine de demain », raconte-t-elle.

Pour la représentante de Saint-Gobain, les territoires doivent être au cœur de la réflexion sur la transition écologique. « Nos usines sont parfois le poumon des territoires où elles sont implantées. C’est pour cela que nous souhaitons développer une filière recyclage de nos produits territoire par territoire. Ce serait une hérésie que nos déchets traversent toute la France », souligne Lucile Charbonnier. Saint-Gobain a par ailleurs ouvert deux centres de formation des apprentis à Lyon et Paris au mois de mai. « Quand vous vous engagez dans une voie plus respectueuse de l’environnement, la diversité fait la richesse. C’est la jeunesse actuelle qui vivra cette société, il nous paraît normal de l'inclure dans notre réflexion », souligne Lucile Charbonnier.

« L’État ne dispose pas des outils nécessaires à la décarbonation »

« Saint Gobain s’est fixé l’objectif d’atteindre la neutralité carbone de ses transports en 2050 sans compensation [sans planter d’arbre en retour, NDLR] », ajoute Lucile Charbonnier. Cette affirmation, par son ambition, fait sourire Arnaud Montebourg. « Si vous y arrivez, ce sera très fort », glisse l’ancien ministre de l’Économie. Selon lui, la France a une carte à jouer sur le « made in France » vert et solidaire. « Il faut que l’État reconsidère ses ressources. Il a laissé tomber la nation pour s’occuper de la religion européenne. Nous pourrions être des pionniers face à la Chine ou aux États-Unis, plus gros pollueurs de la planète ».

Selon l’ancien ministre, aujourd’hui producteur de miel, le made in France vert et solidaire passe par un projet rassembleur, une mutation du système économique français. Arnaud Montebourg voit cependant un problème : la crise sanitaire qui met à mal l’économie depuis mars. « L’investissement que représente la transition écologique est énorme. Pour le moment, nous n’avons pas les moyens financiers ni humains de se lancer là-dedans. Il faut remplir les caisses ».

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
8900
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !