Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

09/09/21 : Vaccins - Du 13 au 17 septembre, de 8h à 18h, le centre de vaccination de Cenon situé 88 cours Victor Hugo, accueille les personnes (dès 12 ans) sans RDV. Des doses du vaccin Pfizer sont administrées.

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : Le mardi 7 septembre à 19h, le Muséum de Bordeaux accueille Hervé le Treut pour une conférence sur "Le changement climatique, hier, aujourd'hui et demain".

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Le dimanche 5 septembre dès 10h30, la Ville de Châtellerault organise la 12ème édition de la Fête du Sport en présence de plus de soixante clubs. Jusqu'à 18h, les associations proposeront des démonstrations : escrime, tennis, judo...

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

01/09/21 : Au regard d'une situation hospitalière qui ne s'améliore pas, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prolonge jusqu'au 5 septembre les mesures de "freinage" dont celle du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux de plus de 20 000 m².

30/08/21 : Samedi 18 Septembre, la Ligue contre le cancer 33 et la Fédération Française de Randonnée 33 organisent des marches de 6 et 10km au départ du Moulin de Lansac pour sensibiliser sur la prévention et promouvoir les dépistages. Inscription: 05 40 05 01 00+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/09/21 | Royan et les Sentiers des Arts

    Lire

    Du 18 septembre au 14 novembre, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise les Sentiers des Arts afin de découvrir ou de redécouvrir les communes du territoires au travers d’un itinéraire artistique original. Pour la 1ère fois, l’art urbain et ses multiples déclinaisons graphiques seront mis à l’honneur avec 11 artistes de l’association cognaçaise Eprouvette. Ces artistes réalisent, lors d'une résidence artistique en cours, du 13 au 17 septembre, les fresques géantes qui orneront le parcours.

  • 16/09/21 | Bordeaux Euratlantique : Une nouvelle école d’ingénieurs

    Lire

    Le 15 septembre, le Campus François d’Assise à Bordeaux a posé la 1ère pierre d’une nouvelle école d’ingénieur, JUNIA, en présence d’Alain Rousset. Sur 2 500m², cette future école dont les locaux sont intégrés au projet de Campus François d'Assise sur le site Armagnac-Sud d'Euratlantique, pourra accueillir entre 200 et 300 étudiants en formation Bachelor et 450 étudiants en cycle ingénieur. Parmi ses thématiques : développements logiciels & big data appliqués aux usages de l'usine du futur, Cybersécurité et usine du futur, Smart building et Smart cities... La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 6 M€.

  • 16/09/21 | Les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes

    Lire

    A l’occasion des Journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre, une cinquantaine de producteurs de foie gras, reconnu patrimoine culturel et gastronomique français, vont ouvrir leur porte au public. Pour trouver toutes les fermes participantes et pouvoir ainsi visiter leurs installations, échanger avec les professionnels ou déguster du foie gras, du magret et du confit, rendez-vous sur : https://patrimoine-foiegras.fr/

  • 15/09/21 | 48h pour (re)découvrir la nature

    Lire

    Les 2 et 3 octobre prochains, la Région Nouvelle-Aquitaine organise la 4ème édition des « 48h Nature ». Au travers de visites, d’animations, 100 % gratuits et ouverts à tous, les Néo-Aquitains pourront découvrir mais aussi contribuer à la préservation de la faune et la flore régionale dans les plus beaux sites naturels de la région. Pour découvrir le programme pour chaque département et effectuer une réservation, rdv sur le site Les 48h Nature

  • 15/09/21 | L'utopie architecturale verte de Luc Schuiten à Rochefort

    Lire

    La médiathèque de Rochefort accueille, du 17 septembre au 31 décembre 2021, l'exposition "Rocheforêt 2100, la climatisation par le végétal". Depuis près de 40 ans, l'architecte utopiste Luc Schuiten cherche inlassablement des solutions alternatives à la dégradation de l’environnement et à l’architecture d’objet de design. Il tente de gérer différemment les matériaux et les techniques, axe sa recherche sur des maisons bioclimatiques. Dans cette expo, il étudie le devenir de Rochefort d'ici 2100.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Lacq-Pau-Tarbes: 1er territoire d'industrie signé en Nouvelle-Aquitaine

17/07/2019 | En Nouvelle-Aquitaine une douzaine de territoires ont pu rentrer dans le dispositif "Territoire d'industrie", mais Lacq-Pau-Tarbes est le premier contrat à être signé.

Signature du contrat Lacq Pau Tarbes Territoire d'industrie par l'ensemble des partenaires ministres, élus et industriels

Ce 15 juillet à la Mairie de Pau, Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion territoriale et Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Economie et des Finances ont signé avec les acteurs politiques et industriels de Béarn et Bigorre, le contrat scellant la mise en oeuvre du dispositif "Territoire d'industrie" sur le territoire inter-départemental et inter-régional de "Lacq-Pau-Tarbes". Un contrat contenant 29 fiches actions devant générer plus de 150 M€ d'investissement dans les 3 ans. Objectif du dispositif: la "réindustrialisation" du territoire grâce à ce portefeuille de "projets industriels d'avenir".

En près de 115 pages, ce sont 29 actions qui sont envisagées pour redonner du souffle à l'industrie du Béarn et de la Bigorre. Le contrat de territoire d'industrie Lacq-Pau-Tarbes signé lundi à Pau, le 5ème du genre sur un total de 141 au niveau national, est ainsi, « le plus fourni et celui qui va le plus loin en termes non seulement d'ambitions et mais d'ambitions concrètes », a assuré Agnès Pannier-Runnacher, secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Economie et des Finances. Des mots très appréciés par François Bayrou, président de la Communauté d'agglo de Pau et président de séance du jour, soulignant quant à lui « l'événement » que représente cette signature commune et "rare" du Béarn et de la Bigorre autour d'un même projet. « Vu de loin, nous sommes une terre rurale avec des paysages superbes. Mais la vérité c'est que nous sommes une terre de grandes aventures industrielles, et que l'Etat le reconnaisse est révélateur » a-t-il également insisté.
En effet, les géosciences aux nouveaux systèmes energétiques, en passant par la chimie fine, les matériaux, l'aéronautique, ou encore l'agroalimentaire sont au coeur du contrat signé ce lundi. Un secteur industriel vaste qui compte 2400 entreprises et 380 000 salariés sur le Bassin de l'Adour. Révéler, développer et rendre plus attractive cette industrie aux nombreuses facettes de chaque côté de la frontière départementale, telle est bien l'ambition de ce dispositif des Territoires d'industrie.

166 M d'euros d'investissement
Un dispositif dont la secrétaire d'Etat a rappelé qu'il marque un « changement de méthode » puisque le porte-feuille d'actions qu'il contient a été conçu sur les territoires en fonction des enjeux et besoins identifiés par les industriels et élus locaux et régionaux, et reste désormais porté par un binôme industriel et élu local. En vérité, au regard de la dimension inter-régionale du territoire d'industrie Lacq-Pau-Tarbes (qui regroupe par ailleurs 500 communes et 10 intercommunalités), ce sont deux binômes de pilotage qui sont mis en place pour l'animation et la mise en œuvre du projet. Côté Pays de Béarn, François Bayrou en est le référent élu, et Dominique Mokkly (PDG de Terega), le référent industriel.
Au niveau national l'accompagnement de l'Etat à la réalisation en actions concrètes des projets portés par ce dispositif est de 1,36 Mds €, ainsi que de la mise à disposition de moyens administratifs. Au niveau Béarn-Bigorre, les 29 actions identifiées dans le contrat représentent 166 M€ d'investissement... Si la part de l'Etat devrait intervenir au fur et à mesure des réalisations, aucune estimation n'a pour l'heure été livrée, laissant planer une certaine méfiance, si ce n'est inquiétude dans l'esprit des acteurs locaux, tant industriels que politiques. Chacun a en effet pris soin de rappeler aux représentantes du Gouvernement, la nécessité, au delà des félicitations et encouragements oraux, d'une participation « sonnante et trébuchante » de l'Etat, selon l'expression de François Bayrou, pour permettre l'impulsion et la mise en œuvre réelle de ces projets.

"Travailler ensemble pour développer les industries dans les territoires"
Une défiance également portée par Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine. Un président par ailleurs piqué, à l'heure des discours, qu'aucun avant lui, n'ait pensé à rappeler que sur le plan opérationnel, au regard de sa compétence économique, « c'est bien la Région qui est censée opérer !». Et d'ajouter, d'abord à l'intention de Jacqueline Gourault, « on verra à l'aune de chaque dossier la part que mettra l'Etat... », puis des acteurs locaux : « dans l'état, il y a des actions qui coûtent un peu cher ». Mais, une fois les pendules remises à l'heure, Alain Rouset l'assure, « la Région prendra toute sa part » dans le dispositif, revenant volontiers sur l'histoire et « le potentiel industriel » de ce territoire, « où l'engagement des hommes et des femmes à travailler ensemble est singulier », estime-t-il un brin admiratif.
Quant à la Ministre de la Cohésion territoriale qui rappelle que ces contrats « Territoire d'industrie » démontrent « qu'il y a un avenir pour la production industrielle », elle confirme que « c'est à la région d'assumer », tout en soulignant être « intimement convaincue que l'Etat, les collectivités territoriales, et les entreprises doivent travailler ensemble pour développer les industries dans les territoires ». Et de confirmer à Alain Rousset que « l'Etat tiendra son rôle dans l'assistance à maîtrise d'ouvrage ».

Des projets concrets
Enfin, de façon plus concrète, Dominique Mokkly a présenté un des projets présent dans le contrat et porté par l'entreprise qu'il dirige, Terega : IMPULSE 2025. L'idée est de développer un système intelligent permettant d'optimiser l'interaction entre l'ensemble des vecteurs énergétiques et émission de CO2 à l'échelle d'un site et de son écosystème, puis à piloter la performance de système en temps réel.
Coté Bigorre, le référent industriel Marc Mespalou (responsable RH Daher) a quant à lui mis en avant « le projet de création d'un hub industriel autour de la maintenance aéronautique et de l'e-aéronautique (avion du futur) » avec la création d'un espace de coworking, d'une volière à drone, ou encore d'une bourse à l'innovation dans le but d'attirer et d'implanter sur le territoire des start-ups sur ces deux domaines de compétence. Autres types de projets contenus dans le dispositif tant côté béarnais que bigourdan, l'accompagnement à la transformation ou à la requalification des friches industrielles.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9059
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !