Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Lancement de "Sport Tech", l'alliance inévitable entre sport et numérique !

03/07/2019 | De nos jours, le numérique ne cesse de développer des outils compétitifs dans un environnement sportif où le culte de la performance et des statistiques règnent.

Le sport ne manque pas d’outils afin d'évaluer et améliorer les performances de ses acteurs

A l’heure du digital, les nouvelles technologies et médias numériques bousculent la pratique et la consommation du sport. Entre montres connectées, caméras embarquées et nouvelles applications, le sport ne manque pas d’outils afin d'évaluer et améliorer les performances de ceux qui le pratiquent. Ainsi, en Nouvelle-Aquitaine, le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS)et la Région avec l'aide d'UNITEC, lancent un appel à projets autour d’un programme d’incubateurs du sport. Présenté ce mardi 2 juillet, ce futur réseau d’acteurs de l’innovation sportive nommé « Sport Tech », s’inscrit en ligne de mire des Jeux olympiques 2024 de Paris.

De nos jours, le numérique bouleverse la pratique du sport. Acteurs, clubs, fédérations, tous sont enclin dans « l’engrenage digital ». « Le numérique apporte les clés de réponse en termes de gestion, d’organisation et de protection de données personnelles, le sport en est devenu son terrain de jeu » affirme Mathieu Hazouard, conseiller régional en charge de l’économie numérique.

« La science du numérique au service des pratiques sportives »

S’il existe un secteur d’activité dans lequel le numérique transforme les pratiques, les comportements mais aussi les modèles économiques, c’est sûrement celui du sport. Domaine qui excelle dans la recherche de performance, le sport s’est aujourd’hui imbibé de technologies des plus approfondies. Autant au niveau individuel d’un athlète qu’au niveau d’une équipe ou même au niveau d’un club, ses acteurs sont actuellement confrontés à une vague de solutions techniques leurs permettant de prendre les meilleures décisions aux meilleurs moments. Une digitalisation, qui, tout simplement, optimise les performances, détecte les talents de demain, assiste la prise de décision ou encore augmente l’expérience du spectateur.

Tout d’abord, la donnée est au cœur de la réussite. Au travers de grands domaines tels que le suivi santé, la réhabilitation ou la biomécanique, « l’athlète moderne devient numérique » démontre Philippe Saïd, président du CROS de Nouvelle-Aquitaine. « Collecter, Mesurer, Analyser et Prédire » deviennent alors les mots d’ordres de la performance sportive.  Dans le monde, la vente de matériels connectés, portables et intelligents aurait atteint les 125 millions d’objets vendus, une popularité qui ne cesse de s’accroitre. Entre autres, on retrouve des objets qui servent à relever les performances comme les protège-dents connectés créés par l’équipe de XEROX Parc en Californie. Des dentiers intelligents qui permettent d’analyser en temps réel, la salive du joueur. Grâce à cela, les entraineurs déterminent le taux d’acide lactiques, de glucose et donc le niveau de fatigue du sportif.
Dans cette gamme, se retrouve aussi des patchs aquatiques, des textiles, des selles d’équitation, tous munis de capteurs qui modifie la pratique et aide au développement du sportif. Autre registre, la Réalité Virtuelle ou encore la Motion capture changent l’entrainement des athlètes. Au stade Rennais, club de foot de première division, les gardiens de but ont, en début d’année, un entrainement spécifique avec la VR (Réalité Virtuelle). Avec un casque sur la tête, le joueur a une perception d’un tir qu’il devra tenter de stopper en chaine. Par répétition, le gardien reprendra une reproduction identique du geste parfait. Une technologie qui « aide les entraineurs et contrôle et motive les acteurs ».

Des dentiers intelligents qui permettent d’analyser en temps réel, la salive du joueur. Par cela, les entraineurs déterminent le taux d’acide lactiques, de glucose et donc le niveau de fatigue du sportif.

Ensuite, le numérique est au service du recrutement. La data (données) détecte les talents en première ligne pour les clubs. C’est le cas de L’AS Monaco qui utilise des services digitaux lui proposant les joueurs en évolution, compatible avec l’équipe et prometteur juste à l’aide de chiffres, statistiques et données en ligne. Puis, le numérique amplifie l’expérience supporter. Avec plus de 150 000 supporters dans le monde, le CSP Limoges, club de basket de première division à lancé un nouveau site/application internet qui réunit la communauté limougeaude et réunit de nombreux avantages à la fois médiatique (vidéos inédits, jeux en ligne, vision stade) et publicitaires. « Un site est une réelle vitrine du club et un club doit avoir son propre média » assure Kévin Boisseau, manager marketing du CSP Limoges. Des technologies qui transforment le sport en spectacle, renforcent l’engagement des supporters et haussent l’audience des stades.

« Sport Tech », projet incubateur des innovations sportives.

Forts de ces constats, la Région Nouvelle-Aquitaine et Le CROS lancent aujourd’hui un appel à projets nommé « Sport Tech », ayant pour but de faire émerger des solutions et dispositifs numériques au service du sport et de l’attractivité touristique en Nouvelle-Aquitaine. Rémy Léonard, directeur adjoint de la Direction des Sports et de la vie associative explique les raisons d’un tel projet : « Sport Tech a été mis en place pour favoriser et soutenir l’émergence de projets numériques innovants mais aussi accompagner la transformation numérique du mouvement sportif. » Les projets proposés devront être novateurs à l’aide des nouvelles technologies et en accord avec les trois piliers de la Région : améliorer la performance sportive, développer la pratique du sport pour tous et faciliter l’organisation de compétitions et manifestations sportives. Toute entreprise, association, fédération, collectivité peut participer à cet appel à projet. Seule règle, les porteurs de projets doivent impérativement être basés en Nouvelle-Aquitaine.

A la suite de cet appel à projets, les start-ups retenus seront accueillies à la Maison régionale des sports à Talence dans un espace qui leur sera dédié. Ambitieuses, elles pourront ainsi bénéficier d’aides financières et administratives pour leur projet innovant du sport.

La Région Nouvelle-Aquitaine et Le CROS lancent aujourd’hui un appel à projets nommé « Sport Tech », ayant pour but de faire émerger des solutions et dispositifs numériques au service du sport et de l’attractivité touristique en Nouvelle-Aquitaine.

Rencontre avec une start-up innovante, « Coach-adjoint.com »

Ancien joueur professionnel et entraineur, Philippe Ollier a développé l’application essentielle à tout bon entraineur de foot. D’abord développer pour lui-même et son équipe sur Excel, « Coach-Adjoint » est aujourd’hui une référence pour les entraîneurs de foot amateurs désireux d'intégrer l'outil statistique dans leur management. Le nouveau logiciel totalement gratuit vient simplifier la vie des coachs. Enregistrant les présences à l'entraînement, les rendements de chacun en match, les statistiques, les caractéristiques de l'adversaire... l’application devient un véritable adjoint et collaborateur aux équipes. Lancé le 7 août 2014, le site internet ne cesse d’amplifier sa communauté. « Coach-Adjoint accueille 20 à 120 nouvelles têtes par jours. Aujourd’hui, le site est présent dans 85 pays et regroupe plus de 32 000 coachs ! » explique Phillipe Ollier.

Malheureusement, l’application bénéficie encore de trop peu de moyens pour s’émanciper davantage « notamment dans les pays américain et canadien. ». Donc, au travers de « Sport Tech », l’ancien coach, seul salarié de l’application espère s’expatrier au quatre coins du globe et pourquoi pas devenir, « le coach de tous les coachs »

Philippe Ollier et son application

Damien Carrère
Par Damien Carrère

Crédit Photo : Antonio Grosz on Unsplash

Partager sur Facebook
Vu par vous
8895
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !