Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billetterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Landes : une saison estivale disparate et des bons cadeaux pour un automne gourmand

01/09/2020 | 500 bons de 150€ seront offerts aux premiers inscrits pour (re)découvrir la qualité de vie à la landaise jusqu'en novembre

1

Après un printemps confiné qui avait soulevé de fortes craintes pour la filière tourisme, la côte landaise a attiré beaucoup de monde cet été. Pour continuer à faire venir des touristes sur l'arrière-saison, le Conseil départemental, avec le Comité départemental du tourisme (CDT), relance l'opération « Landissimes », mais « gourmandes » cette fois.

En juillet, plus de 50% des professionnels du tourisme avaient un taux de remplissage supérieur à 70%, en léger retard par rapport à 2019. Les meublés de tourisme ont particulièrement bénéficié de l'afflux avec 20% de locations en plus, devant l'hôtellerie (+6 points), essentiellement sur le littoral, a détaillé Hervé Bouyrie, président du CDT, lors d'une conférence de presse à l'Hôtel du Département ce mardi.

Un bémol, l'hôtellerie de plein air avec 73% des campings en baisse d'activité, notamment les 4 étoiles qui hébergent d'habitude la clientèle étrangère de tour opérateurs. Pour août, près de trois-quarts des hébergeurs estiment le taux de réservations supérieur à 70%, les résidences secondaires ont été occupées quasi-constamment, et les commerçants semblent satisfaits. Quant à septembre, c'est souvent en dernière minute que se décident les séjours, mais « on remarque déjà une forte fréquentation sur les routes » selon le responsable, également maire de Messanges.

A table autour des produits landais
Pour accompagner l'automne touristique, les Landes « remettent donc le couvert » avec les « Landissimes gourmandes », à savoir 500 bons de 150€ offerts aux vacanciers séjournant dans le département entre le 1er septembre et le 2 novembre afin de « les encourager à venir et les mettre à table autour des produits landais de qualité », a expliqué Xavier Fortinon, président du Conseil départemental.
Pour en bénéficier, il est nécessaire de justifier de 250€ minimum de dépenses, incluant deux nuits en hébergement classé ou labellisé, une note de restaurant, et un achat de produits chez un producteur local, en lien avec la Chambre d'agriculture, le label Bienvenue à la ferme, les circuits-courts landais et la Cave des vignerons du Tursan (dégustation et bouteille de vin gratuites en prime).

L'opération prolonge les « Landissimes estivales », lancées en juin avec 3.000 bons vacances sur, grosso modo, le même principe, à ceci près qu'il fallait effectuer une activité sportive ou culturelle au lieu d'acheter du foie gras ou du Floc de Gascogne, des filières qui souffrent aussi. Sur les 3.000 remboursements offerts, 30% venaient pour la première fois dans les Landes. Le dispositif a été un déclencheur de séjour pour 36% d'entre eux, et aussi un déclencheur de dépenses, puisqu'en moyenne, les bénéficiaires ont consommé 66€/personne/jour (45€ estimés généralement). 80% des bons ont été utilisés sur le littoral ; 11% par des Franciliens, 10,5% par des Girondins, 7,3% par des Basques ou Béarnais, 5,7% par des Toulousains, etc.
Covid oblige, aucun de ces vacanciers n'a pu profiter des innombrables fêtes landaises qui réjouissent d'ordinaire le territoire. « Le manque de festivités, a conclu M. Bouyrie, a été impactant sur le bien-être de la population. Les gens ont été plus tendus que d'habitude. Vivement qu'on les retrouve ! ». Vivement, en effet.

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
5897
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !