aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

02/12/16 : La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a annoncé que la zone à 15 km des côtes de l'île d'Oléron, situé au coeur du Parc naturel marin, fera partie des prochains appels d'offres de L'Etat en vue d'y implanter un parc éolien.

01/12/16 : Huit courses à obstacles figureront le samedi 3 décembre, à partir de 12h15, au programme de la première journée du meeting d'hiver organisé sur l'hippodrome du Pont Long à Pau.+ d'info

30/11/16 : La Patinoire fait son grand retour à Villeneuve/Lot ! Samedi, elle sera inaugurée à 11h, Halle Lakanal, en plein centre-ville. Elle sera ouverte du 3 décembre au 1er janvier à partir de 10h. Tarif : 3€ la 1/2 heure (location des patins comprise)

30/11/16 : Un accord entre la Région et l'Etat est en cours pour la reprise par la Région de trois lignes TET (Trains d'Equilibre du Territoire) : Bordeaux-La Rochelle, Bordeaux-Limoges et Bordeaux-Ussel. Il sera examiné le 19 décembre à la Région.

28/11/16 : Pour encourager les déplacements à vélo, La Rochelle et les associations Vélo-école et Vive le vélo organisent une opération de conseils de sécurité et distribution gratuite de kit d'éclairages « Voir et être vu » du 28 novembre au 2 décembre 2016.

25/11/16 : La secrétaire d'Etat en charge des personnes âgées et de l'autonomie sera en visite en Charente-Maritime lundi 28 novembre. Pascale Boistard visitera en particulier les thermes de Saujon, spécialisés notamment dans l'accompagnement du vieillissement

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/12/16 | La menace de grippe aviaire s'étend près des Pyrénées

    Lire

    Une zone de protection de 3 kms, ainsi qu'une zone de surveillance de 10 kms située à cheval sur les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques, ont été mises en place par les pouvoirs publics après la découverte d'un cas de grippe aviaire H5N8 dans un élevage d'Ibos (65). Celui-ci avait reçu un lot de canards en provenance d'une exploitation du Tarn proche de celle infectée par l'influenza. Dans les zones concernées, tous les mouvements de volailles sont interdits, ainsi que leurs rassemblements sur les foires et marchés. Le confinement des animaux est imposé.

  • 03/12/16 | RN21 : concertation sur la section « accès sud de Villeneuve-sur-Lot »

    Lire

    La section de la RN21 « accès sud de Villeneuve-sur-Lot » s'inscrit dans le programme de modernisation de la RN21 entre Agen et Villeneuve-sur-Lot. Ce projet prévoit une mise à 2x2 voies avec la création de carrefours giratoires et la suppression des accès directs. Une réunion publique d’information sur ce projet est organisée à l’attention des riverains et usagers de la RN21, le lundi 5 décembre à 20h à la salle des amandiers à Pujols.

  • 03/12/16 | Grippe aviaire : appel à la vigilance en Dordogne

    Lire

    À ce jour, aucun foyer d’influenza aviaire H5N8 n’a été détecté en Dordogne. C’est pourquoi, aucune mesure spécifique n’est donc prise. Seules les 37 communes intégrées dans la « zone à risque particulier » vis à vis du danger H5N8 dans la faune sauvage restent concernées par la claustration des basses cours sans dérogation et le confinement des élevages professionnels. La préfecture appelle à la vigilance tous les acteurs pour tout mettre en oeuvre pour se protéger de la propagation de ce virus. Plus d'infos : http://agriculture.gouv.fr/les-mesures-et-indemnisations,

  • 03/12/16 | Appel à projet « Prototypage numérique » : 19 entreprises retenues sur le territoire de l'ex-Aquitaine !

    Lire

    Afin d'accompagner le développement de l'économie numérique, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a lancé cet été un appel à projet « Prototypage numérique » à destination de jeunes entreprises du numérique porteuses de projets. Sur les 153 dossiers de candidatures, un projet lot-et-garonnais a été retenu baptisé Horai qui est une messagerie instantanée et sécurisée dédiée aux professionnels de santé et à leurs patients.

  • 30/11/16 | Tout Agen court de nuit le 3 décembre !

    Lire

    Venez visiter, baskets aux pieds, Agen by night ! Le parcours vous conduira, bonnet du père Noël sur la tête et baskets aux pieds, au cœur de la ville. Épreuves ouvertes à tous, à partir de la catégorie Minime pour le 5km et à partir de la catégorie Cadet pour le 10 km. Nouveauté pour cette édition 2016 : des courses enfants seront organisées : 1500m pour les enfants nés en 2006 et 2007 et 800m pour les enfants nés en 2008 et après.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Lascaux, un enjeu culturel et économique

14/10/2012 | Quelques jours après l’ouverture de l’exposition consacrée à Lascaux à Cap Sciences, on peut s’interroger sur les enjeux des représentations de la grotte ornée la plus célèbre du monde

Lascaux III à Cap Sciences devrait attirer 60 000 visiteurs

Le département de la Dordogne, avec le soutien de la Région, a décidé d’offrir au monde, grâce à une technologie inédite et avec le concours des meilleurs préhistoriens, une exposition internationale consacrée à Lascaux. Celle-ci est présentée à Bordeaux jusqu’au 6 janvier. Elle propose au public une partie de la célèbre grotte jamais reproduite. Mais quels sont les enjeux de ce projet de 3 millions d’euros ? S' agit-il d’un partage universel de la culture, ou est-il d'abord question d’économie pour un département qui accueille trois millions de visiteurs par an, ou les deux à la fois ?

Avant 1980, la Dordogne accueillait 400 000 touristes, trois millions aujourd’hui. L’ouverture de Lascaux II, en 1983 a  été le point de départ du développement touristique en Périgord. Le tourisme représente 22 % de l’activité économique.  Cette part continue de croître. Parmi les moteurs de ce développement la préhistoire et surtout Lascaux II. Il s’agit du site le plus fréquenté du département avec 250 000 entrées payantes pour un chiffre d’affaires annuel de 2,7 millions.  On peut donc  s’interroger sur les retombées de Lascaux III, exposition internationale destinée à voyager dans les plus grands musées scientifiques du monde, présentée actuellement en avant-première à Cap Sciences.  Pour Bernard Cazeau, président du Conseil général de la Dordogne, cette exposition s’inscrit avant tout dans un partage universel de la connaissance. « Lascaux III est destinée à ceux qui ne pourront pas venir en Dordogne. »

 Un coût de 3 millions d’euros 

Lascaux III a coûté 3 millions d’euros, principalement financés par le Conseil général de la Dordogne et la région Aquitaine. Deux entreprises, le Crédit agricole et la coopérative Maïsadour ont participé, au titre de mécénat privé, à hauteur de 500 000 €. Cap Sciences qui reçoit habituellement 100 000 visiteurs par an, espère réaliser 60 000 entrées jusqu’au 6 janvier. Cette exposition, qui se présente sous la forme d’une série de dispositifs multimédias et interactifs, autour des cinq fac-similés de la nef et du puits, est louée au prix de 50 000 euros par mois. Le premier à avoir pris le risque d’accueillir l’exposition dans son musée est Jaap Hoogstraten, directeur des expositions du Field Museum of Natural history de Chicago.  Il a déboursé 300 000 euros pour une durée de six mois, du 15 mars au 15 septembre 2013.

Une logique de partage culturel

Présent à Bordeaux, vendredi, lors de l’inauguration, ce dernier était ravi et impatient. « Nous espérons attirer 200 000 visiteurs. » Pour  découvrir Lascaux, les visiteurs américains débourseront 7 dollars en plus du billet d'entrée. Le Centre des Sciences à Montréal a déjà réservé l’exposition du 14 avril au 15 septembre 2014. Le voyage de Lascaux s’annonce prometteur, d’autres villes du monde sont intéressées : Denver, San Francisco, Miami, Boston, et aussi l’Asie avec des pays comme le Japon ; ou des villes comme Singapour. Une des missions d’Olivier Retout, responsable du projet , est de « vendre » Lascaux à l’international. Si les contacts sont nombreux et intéressants, Olivier Retout réfute l’idée de considérer Lascaux III comme un produit commercial. « Nous ne sommes pas dans une logique de rentabilité, mais plutôt dans une démarche de partenariat avec les grands musées scientifiques du monde. Nous sommes dans une logique de partage culturel d’un patrimoine mondial. » Si on ajoute le mécénat privé tant français qu’international, les collectivités devraient rentrer dans leur investissement. Bernard Cazeau a précisé lors de la conférence de presse « il existe des frais de maintenance. Trois personnes accompagneront en permanence les fac similés. » S’il existe des excédents, ils pourront servir au financement de Lascaux IV, la réplique complète dont le projet continue d’avancer.

Les différentes représentations de Lascaux, depuis la fermeture de la grotte originelle en 1963, répondent à un souci de préservation et offrent une certaine cohérence au regard de la dimension culturelle. Elles concourent à la politique d’aménagement du territoire, à la politique touristique régionale qui s’attache à valoriser l’intérieur de la région au regard de la présence massive des vacanciers sur le littoral. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
339
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !