Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Lauak, fierté de l'aéronautique basque

20/04/2018 | Le président Rousset a visité à Hasparren un des fleurons du groupe aéronautique créé par la famille Charritton que la Région accompagne dans son développement Ses clients? D'Airbus à Dassault Aviation entre autres

Visitge Lauak pays basque Rousset

Il était une fois Jean-Marc Charritton, né près des grottes d'Isturits au Pays basque, fils d'un chaudronnier. Ce diplômé d'un bac agricole, au retour de son service miliaire effectue un stage à l'usine Dassault et constate que le célèbre avionneur commence à utiliser les services de sous-traitant. Il se perfectionne dans le métier à l'aide de son père et de son oncle et fonde alors à Ayherre en 1975, sa première entreprise Eskulanak, fabrique et fournit à Dassault des pièces de chaudronnerie. En quarante ans elle est une référence européenne des fournisseurs de pièces aéronautiques

Cela ne s'invente pas. Le ruisseau qui sépare les deux usines de la famille Charritton au Pays basque sert de frontière aussi aux villages d'Ayherre et Hasparren. Et s'appelle "La Joyeuse" comme l'épopée étonnante du fournisseur des plus grandes marques d'aéronautique Lauak (Quatre en euskara). En visite au Pays Basque la semaine dernière, le président Rousset, accompagné du président de l'agglomération Pays basque, Jean-René Etchegaray et Sylvie Durruty, vice président de cette agglomération, chargée de l'économie et des filières d'excellence, n'a pas résisté au plaisir d'y effectuer un détour. D'autant que la Région a toujours accompagné cette entreprise familiale qui a débuté depuis le pater familia dans la chaudronnerie pour devenir en quatre décennies à peine, Usine du futur. C'est pour accompagner Lauak dans l'exportation que la Région lui a récemment attribué un coup de pouce de 63 270 euros.

 C'est Mikel, le fils du créateur du groupe Jean-Marc Charritton qui en est devenu le directeur général qui a joué les guides

Lauak

dans ces deux usines. Lauak, comme les petits pains, s'est multiplié à Le Blanc, près de Chateauroux, dans la zone industrielle de l'aérodro- me; à L'Isle Jourdain, dans le Gers, parce que non loin de Toulouse siège de ses principaux clients Airbus et Airbus Helicopters mais aussi, depuis  2003, à Setubal au Portugal. Disposition qui à l'époque a man- qué de créer un malaise avec le Pays basque originel, qui pensait que les Charriton trahissait la devise Hitza Hitz, la parole donnée... au pays. Qui pouvait pourtant imaginer une seconde qu'ils quitteraient une partie de la terre de ses partenaires historiques Dassault Aviation ou la Secan.
Les trois maîtres mots de Lauak sont racines, valeurs (humilité, agilité, engagement),et fierté. "Notre fierté nous vient de la confiance renouve- lée de nos clients. Nous sommes fiers de leur offrir une prestation globa le qui leur permet de se consacrer à leur coeur de métier et de leur proposer dans le cadre de l'évolution de notre stratégie de jouer au- près d'eux un rôle d'intégrateur et de réaliser pour leur compte sous-ensembles et ensembles." Fierté discrète de faire travailler un effectif de 1200 salariés pour un chiffre d'affaire de 124M euros.

Et une appétence pour la prise de risque avec  l'acquisition de Nimitech un entreprise spécialisée en ingenierie de procédés composites. Comme elle va établir des relations avec les entreprises Pika à Bayonne et Somocap à Jatxou, toujours pour proposer des matériaux composites plus performants et par la même occasion investir dans la soudure par friction malaxage pour répondre aux nouveaux besoins d'Airbus.

L'usine du futur s'appellera Lauak 4.0

 

Alain Rousset à Lauak avec Mikel Charriton

Pour parvenir à l'excellence, Lauak a investi 12,4 millions d'euros, dont 10 en autofinancement et le dernier décollage de ce que Mikel Charriton appelle l'usine du futur et sera baptisée Lauak 4.0 demandera un investissement quasi identique. "Nous avons axé nos derniers investissements sur des technologies de niche permettant de compléter nos savoir-faire industriel: formage à chaud, cintrage et travail en bout de tube et usinages de métaux durs de grande dimensions. Nous poursuivons en parallèle nos réflexions sur la fabrication additive, explique Mikel Charriton. Pour atteindre cette excellence et améliorer notre compétitivité, nous avons décidé de faire évoluer notre organisation industrielle en lançant quatre projets majeurs et déterminants:

La création d'une ligne de production et l'acquisition de moyens d'assemblages automatisés; l'utilisation de la réalité augmentée dans les lignes d'assemblage; la création des centres d'excellence pour promouvoir et développer les conséquences et enfin la digitalisation de flux de production. Mais avant tout, nous souhaitons que nos salariés se sentent bien dans cette entreprise."

Pour le Béotien, la visite de l'une de ces usines ressemble à une vaste entreprise de legos de haut vol et à un orchestre symphonique dont chacun des exécutants interprète un partition redoutable de précision. Avec de constantes vérifications Pour résumer, sachez que quand vous montez dans un avion ou un hélicoptère, l'assemblage des échangeurs thermiques, les sous ensembles complexes, les tuyauteries les entrées d'air, des parties de voilure, l'aménagement du cockpit ou de la cabine sont signées Lauak. Sans parler de l'assemblage des structures, comme la partie centrale de l’Écureuil Daher, le Bec fixe du F5x de Dassault-Aviation, un  tronçon du Fgoo-F2000 de Dassault Aviation et bien d'autres encore, assemblées dans l'usine située de l'autre côté de la Joyeuse à Hasparren. Lauak du Pays basque qui accueille sa clientèle internationale au téléphone par "Agur Jaunak", ce chant  interprété par des chœurs basques pour les hôtes d'honneur. Quarante après sa création, "Racines, valeur, fierté...."demeurent chez les Charritton.

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
5600
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !