Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Lauak, fierté de l'aéronautique basque

20/04/2018 | Le président Rousset a visité à Hasparren un des fleurons du groupe aéronautique créé par la famille Charritton que la Région accompagne dans son développement Ses clients? D'Airbus à Dassault Aviation entre autres

Visitge Lauak pays basque Rousset

Il était une fois Jean-Marc Charritton, né près des grottes d'Isturits au Pays basque, fils d'un chaudronnier. Ce diplômé d'un bac agricole, au retour de son service miliaire effectue un stage à l'usine Dassault et constate que le célèbre avionneur commence à utiliser les services de sous-traitant. Il se perfectionne dans le métier à l'aide de son père et de son oncle et fonde alors à Ayherre en 1975, sa première entreprise Eskulanak, fabrique et fournit à Dassault des pièces de chaudronnerie. En quarante ans elle est une référence européenne des fournisseurs de pièces aéronautiques

Cela ne s'invente pas. Le ruisseau qui sépare les deux usines de la famille Charritton au Pays basque sert de frontière aussi aux villages d'Ayherre et Hasparren. Et s'appelle "La Joyeuse" comme l'épopée étonnante du fournisseur des plus grandes marques d'aéronautique Lauak (Quatre en euskara). En visite au Pays Basque la semaine dernière, le président Rousset, accompagné du président de l'agglomération Pays basque, Jean-René Etchegaray et Sylvie Durruty, vice président de cette agglomération, chargée de l'économie et des filières d'excellence, n'a pas résisté au plaisir d'y effectuer un détour. D'autant que la Région a toujours accompagné cette entreprise familiale qui a débuté depuis le pater familia dans la chaudronnerie pour devenir en quatre décennies à peine, Usine du futur. C'est pour accompagner Lauak dans l'exportation que la Région lui a récemment attribué un coup de pouce de 63 270 euros.

 C'est Mikel, le fils du créateur du groupe Jean-Marc Charritton qui en est devenu le directeur général qui a joué les guides

Lauak

dans ces deux usines. Lauak, comme les petits pains, s'est multiplié à Le Blanc, près de Chateauroux, dans la zone industrielle de l'aérodro- me; à L'Isle Jourdain, dans le Gers, parce que non loin de Toulouse siège de ses principaux clients Airbus et Airbus Helicopters mais aussi, depuis  2003, à Setubal au Portugal. Disposition qui à l'époque a man- qué de créer un malaise avec le Pays basque originel, qui pensait que les Charriton trahissait la devise Hitza Hitz, la parole donnée... au pays. Qui pouvait pourtant imaginer une seconde qu'ils quitteraient une partie de la terre de ses partenaires historiques Dassault Aviation ou la Secan.
Les trois maîtres mots de Lauak sont racines, valeurs (humilité, agilité, engagement),et fierté. "Notre fierté nous vient de la confiance renouve- lée de nos clients. Nous sommes fiers de leur offrir une prestation globa le qui leur permet de se consacrer à leur coeur de métier et de leur proposer dans le cadre de l'évolution de notre stratégie de jouer au- près d'eux un rôle d'intégrateur et de réaliser pour leur compte sous-ensembles et ensembles." Fierté discrète de faire travailler un effectif de 1200 salariés pour un chiffre d'affaire de 124M euros.

Et une appétence pour la prise de risque avec  l'acquisition de Nimitech un entreprise spécialisée en ingenierie de procédés composites. Comme elle va établir des relations avec les entreprises Pika à Bayonne et Somocap à Jatxou, toujours pour proposer des matériaux composites plus performants et par la même occasion investir dans la soudure par friction malaxage pour répondre aux nouveaux besoins d'Airbus.

L'usine du futur s'appellera Lauak 4.0

 

Alain Rousset à Lauak avec Mikel Charriton

Pour parvenir à l'excellence, Lauak a investi 12,4 millions d'euros, dont 10 en autofinancement et le dernier décollage de ce que Mikel Charriton appelle l'usine du futur et sera baptisée Lauak 4.0 demandera un investissement quasi identique. "Nous avons axé nos derniers investissements sur des technologies de niche permettant de compléter nos savoir-faire industriel: formage à chaud, cintrage et travail en bout de tube et usinages de métaux durs de grande dimensions. Nous poursuivons en parallèle nos réflexions sur la fabrication additive, explique Mikel Charriton. Pour atteindre cette excellence et améliorer notre compétitivité, nous avons décidé de faire évoluer notre organisation industrielle en lançant quatre projets majeurs et déterminants:

La création d'une ligne de production et l'acquisition de moyens d'assemblages automatisés; l'utilisation de la réalité augmentée dans les lignes d'assemblage; la création des centres d'excellence pour promouvoir et développer les conséquences et enfin la digitalisation de flux de production. Mais avant tout, nous souhaitons que nos salariés se sentent bien dans cette entreprise."

Pour le Béotien, la visite de l'une de ces usines ressemble à une vaste entreprise de legos de haut vol et à un orchestre symphonique dont chacun des exécutants interprète un partition redoutable de précision. Avec de constantes vérifications Pour résumer, sachez que quand vous montez dans un avion ou un hélicoptère, l'assemblage des échangeurs thermiques, les sous ensembles complexes, les tuyauteries les entrées d'air, des parties de voilure, l'aménagement du cockpit ou de la cabine sont signées Lauak. Sans parler de l'assemblage des structures, comme la partie centrale de l’Écureuil Daher, le Bec fixe du F5x de Dassault-Aviation, un  tronçon du Fgoo-F2000 de Dassault Aviation et bien d'autres encore, assemblées dans l'usine située de l'autre côté de la Joyeuse à Hasparren. Lauak du Pays basque qui accueille sa clientèle internationale au téléphone par "Agur Jaunak", ce chant  interprété par des chœurs basques pour les hôtes d'honneur. Quarante après sa création, "Racines, valeur, fierté...."demeurent chez les Charritton.

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
4533
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !