Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/04/20 | En Dordogne, les collectes de sang sont suspendues

    Lire

    Les donneurs qui avaient pris rendez-vous ont déjà été prévenus. L'Etablissement français du sang de Nouvelle-Aquitaine suspend ses collectes dans le département de la Dordogne pour les deux prochaines semaines. Les collectes mobiles et à la maison du don du 14 rue-Victoria à Périgueux, devraient reprendre le lundi 20 avril. L'établissement utilisera ses réserves, et la collecte continue ailleurs en Nouvelle-Aquitaine. C'est le manque de personnel qui oblige l'EFS à prendre cette décision.

  • 07/04/20 | Des soignants de la Clinique des Cèdres de Brive en renfort à Paris

    Lire

    Le lundi 6 avril, ce ne sont pas moins de 10 soignants volontaires de la clinique privée les Cèdres à Brive, qui sont allés prêter main-forte à leurs collègues de région parisienne à l’hôpital Henri-Mondor. Isabelle Bielle-Nadeau, la directrice de l'établissement explique que « les équipes des Cèdres vont renforcer les services de réanimation de l’hôpital Henri-Mondor, où les soignants sont épuisés ou malades. Ils ont besoin d’être relevés ». La clinique des Cèdres de Brive dispose elle aussi d’un service Covid-19 qui oscille entre 75 et 100 % de taux d’occupation.

  • 07/04/20 | En Dordogne, une aide pour les entreprises qui ont besoin de main d'oeuvre

    Lire

    Certaines activités ont été contraintes de stopper leur activité avec le confinement, d’autres, considérées prioritaires doivent recruter pour faire face à une augmentation de production. Pour ce faire, Périgord développement met à la disposition des entrepreneurs périgourdins Resonne, sa bourse d’emploi inter-entreprises au sein de laquelle sont affichés les besoins identifiés de personnels avec les compétences recherchées. Contact au 05.53.35.80.24 ou au 05.53.35.80.87 et par mail: contact@perigorddeveloppement.com.

  • 07/04/20 | Réunis en visio, les élus régionaux attribuent plus de 350 000 000 € d'aides

    Lire

    A situation exceptionnelle, commission permanente exceptionnelle. En raison de la lutte contre la propagation du virus Covid 19, c'est en visioconférence que s'est tenue la Commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine ce lundi 6 avril à l'Hôtel de Région à Bordeaux. 233 délibérations, 2 932 dossiers d'aides et 40 opérations de travaux ont ainsi été votés par les élus régionaux, réunis sous la présidence d'Alain Rousset, masqué. Au total ce sont 358 558 032,09 euros de subventions qui ont ainsi pu être attribués.

  • 07/04/20 | Annulation des droits de place pour l’année 2020 à Perigueux

    Lire

    La Ville de Périgueux a décidé d’annuler les droits de place et d’occupation du domaine public pour 2020. Cette décision, qui aura un impact financier sur la collectivité à hauteur de 240 000 €, marque un soutien important de la collectivité envers le tissu économique local. Sont concernés les restaurants, bars, commerçants non sédentaires présents aux marchés alimentaires et non-alimentaires ainsi que les taxis. Les sommes déjà encaissées pour l’année 2020 feront l’objet d’un avoir pour l’année 2021.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Lauak, fierté de l'aéronautique basque

20/04/2018 | Le président Rousset a visité à Hasparren un des fleurons du groupe aéronautique créé par la famille Charritton que la Région accompagne dans son développement Ses clients? D'Airbus à Dassault Aviation entre autres

Visitge Lauak pays basque Rousset

Il était une fois Jean-Marc Charritton, né près des grottes d'Isturits au Pays basque, fils d'un chaudronnier. Ce diplômé d'un bac agricole, au retour de son service miliaire effectue un stage à l'usine Dassault et constate que le célèbre avionneur commence à utiliser les services de sous-traitant. Il se perfectionne dans le métier à l'aide de son père et de son oncle et fonde alors à Ayherre en 1975, sa première entreprise Eskulanak, fabrique et fournit à Dassault des pièces de chaudronnerie. En quarante ans elle est une référence européenne des fournisseurs de pièces aéronautiques

Cela ne s'invente pas. Le ruisseau qui sépare les deux usines de la famille Charritton au Pays basque sert de frontière aussi aux villages d'Ayherre et Hasparren. Et s'appelle "La Joyeuse" comme l'épopée étonnante du fournisseur des plus grandes marques d'aéronautique Lauak (Quatre en euskara). En visite au Pays Basque la semaine dernière, le président Rousset, accompagné du président de l'agglomération Pays basque, Jean-René Etchegaray et Sylvie Durruty, vice président de cette agglomération, chargée de l'économie et des filières d'excellence, n'a pas résisté au plaisir d'y effectuer un détour. D'autant que la Région a toujours accompagné cette entreprise familiale qui a débuté depuis le pater familia dans la chaudronnerie pour devenir en quatre décennies à peine, Usine du futur. C'est pour accompagner Lauak dans l'exportation que la Région lui a récemment attribué un coup de pouce de 63 270 euros.

 C'est Mikel, le fils du créateur du groupe Jean-Marc Charritton qui en est devenu le directeur général qui a joué les guides

Lauak

dans ces deux usines. Lauak, comme les petits pains, s'est multiplié à Le Blanc, près de Chateauroux, dans la zone industrielle de l'aérodro- me; à L'Isle Jourdain, dans le Gers, parce que non loin de Toulouse siège de ses principaux clients Airbus et Airbus Helicopters mais aussi, depuis  2003, à Setubal au Portugal. Disposition qui à l'époque a man- qué de créer un malaise avec le Pays basque originel, qui pensait que les Charriton trahissait la devise Hitza Hitz, la parole donnée... au pays. Qui pouvait pourtant imaginer une seconde qu'ils quitteraient une partie de la terre de ses partenaires historiques Dassault Aviation ou la Secan.
Les trois maîtres mots de Lauak sont racines, valeurs (humilité, agilité, engagement),et fierté. "Notre fierté nous vient de la confiance renouve- lée de nos clients. Nous sommes fiers de leur offrir une prestation globa le qui leur permet de se consacrer à leur coeur de métier et de leur proposer dans le cadre de l'évolution de notre stratégie de jouer au- près d'eux un rôle d'intégrateur et de réaliser pour leur compte sous-ensembles et ensembles." Fierté discrète de faire travailler un effectif de 1200 salariés pour un chiffre d'affaire de 124M euros.

Et une appétence pour la prise de risque avec  l'acquisition de Nimitech un entreprise spécialisée en ingenierie de procédés composites. Comme elle va établir des relations avec les entreprises Pika à Bayonne et Somocap à Jatxou, toujours pour proposer des matériaux composites plus performants et par la même occasion investir dans la soudure par friction malaxage pour répondre aux nouveaux besoins d'Airbus.

L'usine du futur s'appellera Lauak 4.0

 

Alain Rousset à Lauak avec Mikel Charriton

Pour parvenir à l'excellence, Lauak a investi 12,4 millions d'euros, dont 10 en autofinancement et le dernier décollage de ce que Mikel Charriton appelle l'usine du futur et sera baptisée Lauak 4.0 demandera un investissement quasi identique. "Nous avons axé nos derniers investissements sur des technologies de niche permettant de compléter nos savoir-faire industriel: formage à chaud, cintrage et travail en bout de tube et usinages de métaux durs de grande dimensions. Nous poursuivons en parallèle nos réflexions sur la fabrication additive, explique Mikel Charriton. Pour atteindre cette excellence et améliorer notre compétitivité, nous avons décidé de faire évoluer notre organisation industrielle en lançant quatre projets majeurs et déterminants:

La création d'une ligne de production et l'acquisition de moyens d'assemblages automatisés; l'utilisation de la réalité augmentée dans les lignes d'assemblage; la création des centres d'excellence pour promouvoir et développer les conséquences et enfin la digitalisation de flux de production. Mais avant tout, nous souhaitons que nos salariés se sentent bien dans cette entreprise."

Pour le Béotien, la visite de l'une de ces usines ressemble à une vaste entreprise de legos de haut vol et à un orchestre symphonique dont chacun des exécutants interprète un partition redoutable de précision. Avec de constantes vérifications Pour résumer, sachez que quand vous montez dans un avion ou un hélicoptère, l'assemblage des échangeurs thermiques, les sous ensembles complexes, les tuyauteries les entrées d'air, des parties de voilure, l'aménagement du cockpit ou de la cabine sont signées Lauak. Sans parler de l'assemblage des structures, comme la partie centrale de l’Écureuil Daher, le Bec fixe du F5x de Dassault-Aviation, un  tronçon du Fgoo-F2000 de Dassault Aviation et bien d'autres encore, assemblées dans l'usine située de l'autre côté de la Joyeuse à Hasparren. Lauak du Pays basque qui accueille sa clientèle internationale au téléphone par "Agur Jaunak", ce chant  interprété par des chœurs basques pour les hôtes d'honneur. Quarante après sa création, "Racines, valeur, fierté...."demeurent chez les Charritton.

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
10158
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !