Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Lauak, fierté de l'aéronautique basque

20/04/2018 | Le président Rousset a visité à Hasparren un des fleurons du groupe aéronautique créé par la famille Charritton que la Région accompagne dans son développement Ses clients? D'Airbus à Dassault Aviation entre autres

Visitge Lauak pays basque Rousset

Il était une fois Jean-Marc Charritton, né près des grottes d'Isturits au Pays basque, fils d'un chaudronnier. Ce diplômé d'un bac agricole, au retour de son service miliaire effectue un stage à l'usine Dassault et constate que le célèbre avionneur commence à utiliser les services de sous-traitant. Il se perfectionne dans le métier à l'aide de son père et de son oncle et fonde alors à Ayherre en 1975, sa première entreprise Eskulanak, fabrique et fournit à Dassault des pièces de chaudronnerie. En quarante ans elle est une référence européenne des fournisseurs de pièces aéronautiques

Cela ne s'invente pas. Le ruisseau qui sépare les deux usines de la famille Charritton au Pays basque sert de frontière aussi aux villages d'Ayherre et Hasparren. Et s'appelle "La Joyeuse" comme l'épopée étonnante du fournisseur des plus grandes marques d'aéronautique Lauak (Quatre en euskara). En visite au Pays Basque la semaine dernière, le président Rousset, accompagné du président de l'agglomération Pays basque, Jean-René Etchegaray et Sylvie Durruty, vice président de cette agglomération, chargée de l'économie et des filières d'excellence, n'a pas résisté au plaisir d'y effectuer un détour. D'autant que la Région a toujours accompagné cette entreprise familiale qui a débuté depuis le pater familia dans la chaudronnerie pour devenir en quatre décennies à peine, Usine du futur. C'est pour accompagner Lauak dans l'exportation que la Région lui a récemment attribué un coup de pouce de 63 270 euros.

 C'est Mikel, le fils du créateur du groupe Jean-Marc Charritton qui en est devenu le directeur général qui a joué les guides

Lauak

dans ces deux usines. Lauak, comme les petits pains, s'est multiplié à Le Blanc, près de Chateauroux, dans la zone industrielle de l'aérodro- me; à L'Isle Jourdain, dans le Gers, parce que non loin de Toulouse siège de ses principaux clients Airbus et Airbus Helicopters mais aussi, depuis  2003, à Setubal au Portugal. Disposition qui à l'époque a man- qué de créer un malaise avec le Pays basque originel, qui pensait que les Charriton trahissait la devise Hitza Hitz, la parole donnée... au pays. Qui pouvait pourtant imaginer une seconde qu'ils quitteraient une partie de la terre de ses partenaires historiques Dassault Aviation ou la Secan.
Les trois maîtres mots de Lauak sont racines, valeurs (humilité, agilité, engagement),et fierté. "Notre fierté nous vient de la confiance renouve- lée de nos clients. Nous sommes fiers de leur offrir une prestation globa le qui leur permet de se consacrer à leur coeur de métier et de leur proposer dans le cadre de l'évolution de notre stratégie de jouer au- près d'eux un rôle d'intégrateur et de réaliser pour leur compte sous-ensembles et ensembles." Fierté discrète de faire travailler un effectif de 1200 salariés pour un chiffre d'affaire de 124M euros.

Et une appétence pour la prise de risque avec  l'acquisition de Nimitech un entreprise spécialisée en ingenierie de procédés composites. Comme elle va établir des relations avec les entreprises Pika à Bayonne et Somocap à Jatxou, toujours pour proposer des matériaux composites plus performants et par la même occasion investir dans la soudure par friction malaxage pour répondre aux nouveaux besoins d'Airbus.

L'usine du futur s'appellera Lauak 4.0

 

Alain Rousset à Lauak avec Mikel Charriton

Pour parvenir à l'excellence, Lauak a investi 12,4 millions d'euros, dont 10 en autofinancement et le dernier décollage de ce que Mikel Charriton appelle l'usine du futur et sera baptisée Lauak 4.0 demandera un investissement quasi identique. "Nous avons axé nos derniers investissements sur des technologies de niche permettant de compléter nos savoir-faire industriel: formage à chaud, cintrage et travail en bout de tube et usinages de métaux durs de grande dimensions. Nous poursuivons en parallèle nos réflexions sur la fabrication additive, explique Mikel Charriton. Pour atteindre cette excellence et améliorer notre compétitivité, nous avons décidé de faire évoluer notre organisation industrielle en lançant quatre projets majeurs et déterminants:

La création d'une ligne de production et l'acquisition de moyens d'assemblages automatisés; l'utilisation de la réalité augmentée dans les lignes d'assemblage; la création des centres d'excellence pour promouvoir et développer les conséquences et enfin la digitalisation de flux de production. Mais avant tout, nous souhaitons que nos salariés se sentent bien dans cette entreprise."

Pour le Béotien, la visite de l'une de ces usines ressemble à une vaste entreprise de legos de haut vol et à un orchestre symphonique dont chacun des exécutants interprète un partition redoutable de précision. Avec de constantes vérifications Pour résumer, sachez que quand vous montez dans un avion ou un hélicoptère, l'assemblage des échangeurs thermiques, les sous ensembles complexes, les tuyauteries les entrées d'air, des parties de voilure, l'aménagement du cockpit ou de la cabine sont signées Lauak. Sans parler de l'assemblage des structures, comme la partie centrale de l’Écureuil Daher, le Bec fixe du F5x de Dassault-Aviation, un  tronçon du Fgoo-F2000 de Dassault Aviation et bien d'autres encore, assemblées dans l'usine située de l'autre côté de la Joyeuse à Hasparren. Lauak du Pays basque qui accueille sa clientèle internationale au téléphone par "Agur Jaunak", ce chant  interprété par des chœurs basques pour les hôtes d'honneur. Quarante après sa création, "Racines, valeur, fierté...."demeurent chez les Charritton.

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
4928
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !