Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le Béarn, la Bigorre et l’Aragon jouent groupés

04/07/2014 | Les chambres de commerce de Pau et de Tarbes veulent voir le Béarn et la Bigorre faire partie de la même région, et nouer des liens avec leurs voisins espagnols

De g. à d. Patrick de Stampa, président de la CCI Pau-Pyrénées, Ana Alos Lopez, maire de Huesca, François-Xavier Brunet, président de la CCI Tarbes et Hautes-Pyrénées

Au moment où le découpage des régions fait débat, la chambre de commerce et d’industrie Pau-Pyrénées et son homologue tarbaise militent pour que le Béarn et la Bigorre soient intégrés dans un même ensemble. Celui-ci engloberait les Pays de l’Adour, et constituerait le « noyau dur » du troisième pôle de développement du grand sud-ouest. Cette nécessité de regrouper les énergies, en travaillant de concert avec leurs voisins espagnols, a été évoquée lors du Forum économique Béarn Bigorre organisé à Pau. Une rencontre dont l’Aragon était l’invitée d’honneur.

« Avec près de 600 000 habitants, le Béarn et la Bigorre ont une histoire et un avenir communs. Ils constituent un ensemble cohérent », affirment Patrick de Stampa et François-Xavier Brunet, les présidents des CCI de Pau et de Tarbes. Voici un an, ces deux organismes ont signé une convention de coopération destinée à faciliter le développement économique de leur territoire. Dans le même temps, des liens ont été noués avec l’importante région espagnole que constitue l’Aragon.

« Les partages territoriaux sont parfois des non-sens »Du côté français des Pyrénées, cette démarche volontariste refuse de tenir compte des découpages administratifs. « Les partages territoriaux peuvent parfois être des non-sens » constate en effet Patrick de Stampa.  « On ne peut pas accepter que l’on ne tienne pas compte des besoins des entreprises. Quand comprendra-t-on en France que l’on doit créer des dynamiques territoriales qui créent de l’emploi , et non des baronnies ? Nous souhaitons que le législateur mette en place des principes de coopération entre territoires qui ne se contentent pas d’un partage administratif."

Le 2e forum économique Béarn-Bigorre s'est déroulé à Pau

François-Xavier Brunet, son homologue tarbais, abonde dans le même sens, et annonce clairement la couleur. « Nous nous inscrivons au début du débat parlementaire sur l’organisation territoriale. La CCI de Tarbes a adopté une motion demandant la création d’une grande région sud-ouest. Celle-ci rassemblerait l’Aquitaine, le Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon, ou, à défaut, l’Aquitaine et le Midi-Pyrénées. » Toujours à défaut, une dernière hypothèse consisterait à voir le département des Hautes-Pyrénées rejoindre la région Aquitaine,  pour fonder les pays de l’Adour. « Cet ensemble économique et politique jouerait un rôle d’équilibre par rapport aux métropoles que constituent Bordeaux et Toulouse. »

« Nous avons le devoir de regarder vers Huesca et Saragosse »Alors que les chambres de commerce réparties au pied du massif  réfléchissent à l’idée d’une marque « Pyrénées », les liens avec l’Espagne sont également recherchés. « Comme nos amis basques regardent vers San Sebastian et Bilbao, nous avons le devoir de regarder vers Huesca et Saragosse » dit François-Xavier Brunet.

Cette volonté de collaboration a été illustrée lors du Forum Béarn-Bigorre par la présence d’une importante délégation aragonaise. Une région avec laquelle une convention a été signée en février dernier afin d’amener les entreprises françaises et espagnoles à partager leurs savoir-faire, leurs compétences, et conquérir de nouveaux marchés.

La démarche est qualifiée d’historique par Ana Alós López, la maire de Huesca, ville jumelée avec Tarbes. Ce qui n’empêche pas les CCI béarnaise et bigourdane de stigmatiser la situation ubuesque dans laquelle se retrouve le tunnel du  Somport, fermé jusqu’au 20 juillet à la suite d’éboulements survenus le long de la RN 134. Un axe européen important pour lequel l’Etat français n’a pas respecté ses engagements, tempête Patrick de Stampa. « Car, en 1992, il prévoyait sa sécurisation ».

Du lobbying auprès de l'EuropeLes deux chambres de commerce, qui se sont dotées d’un observatoire économique Béarn-Bigorre, préparent aujourd’hui plusieurs actions. En Octobre, elles tiendront un stand commun sur un salon de l’innovation et des entreprises organisé à Huesca. Les investissements réalisés de part et d’autre de la frontière espagnole seront également étudiés. Une action de lobbying sera enfin menée auprès des instances européennes pour souligner la pertinence du territoire défini par les trois partenaires. « Nous sommes passés des intentions à l’action » annonce Patrick de Stampa.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
1563
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !