Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le big data au service des acteurs de la distribution alimentaire

27/06/2015 | A Périgueux, les 24 et 25 juin, lors du Fodali, 400 professionnels ont fait le point sur les évolutions de la commercialisation des produits alimentaires.

Les lauréats de l'appel à projets national du Fodali organisé à Périgueux

Pendant deux jours, des experts nationaux et professionnels du secteur (producteurs, industriels, distributeurs et prestataires de service) ont fait le point sur la commercialisation des produits alimentaires, à l'occasion du Fodali, organisé par le Grand Périgueux. De quoi décrypter les mutations en cours et les anticiper : développement de circuits courts, approvisionnements des industriels, intégration de produits locaux dans les rayons des magasins, multiplication de nouveaux concepts commerciaux, utilisation de solutions numériques, création de lien social.

Anticiper la distribution alimentaire de demain, tel était le principal objectif de la deuxième édition du Fodali, le forum des innovations en distribution alimentaire, organisé à Périgueux, les 24 et 25 juin. Ce forum a réuni 400 professionnels : des experts nationaux, des producteurs, industriels, distributeurs et prestataires de service. Deux séances plénières, tables rondes, ateliers se sont succédés autour de trois grandes tendances : collaboratif, digital et proximité. Le secteur alimentaire est en pleine mutation : il vit une révolution à la fois sociétale et technologique. Le baromètre sur le commerce en ligne, dévoilé lors du forum, révèle que 46 % des Français ont déjà effectué un achat alimentaire en ligne au cours des 12 derniers mois. Les 25-34 ans, sont sur représentés parmi les usagers du e-commerce alimentaire et le rapport aux nouvelles technologies joue un rôle clé dans l'adoption de ces logiques d'achat. La révolution dans la distribution des produits alimentaires est en marche. Au coeur de cette révolution, il y a le big data. Grâce à l'émergence des objets connectés, les marques et les enseignes ont grâce aux bases de données du clients une meilleure connaissance du consommateur, de ses attentes. Les professionnels sont déjà en mesure de faire des réponses davantages personnalisées, de le fidèliser. Le consommateur voit aussi d'un bon oeil toute les initiatives d'économie collaborative et l'alimentaire n'y échappe pas. C'est un bon remède à la crise, cela crée du lien social. La tendance émergente est la recherche de sens des consommateurs qui se traduit par un besoin de proximité. L'origine et la proximité géographique du produit sont des critères qui rassurent.  Selon le Credoc, 55 % des consommateurs considèrent que c'est un facteur déterminant dans leur achat. 

 La proximité, c'est tendance

La tendance à la proximité devient structurelle en distribution alimentaire et s’inscrit désormais dans le paysage français, témoignant encore de l’aspiration des consommateurs à créer ce lien « social » avec les opérateurs, qu’ils soient producteurs, distributeurs ou industriels. Les clients plébiscitent la proximité. Et l’enjeu reste la livraison à domicile ou au plus proche, et ce, dans les meilleurs délais. A Londres, les distributeurs investissent les stations de métro et parkings relais alentours. A New-York des opérateurs proposent les services de « personnal shoppers »… Les initiatives se multiplient : click and collect, cross canal, consignes, points relais, livraison sur rendez-vous, conciergeries…  Lors de la table ronde ayant pour thème "la logisitique urbaine, le nouvel enjeu de la proximité, animée par Joël Aubert, Jacky Hérault, directeur action commerciale branche service colis Nord Aquitaine à la Poste, a présenté plusieurs initiatives lancées en Dordogne. La Poste est actuellement très sollicitée pour que ses facteurs (il y a 70 000 tournées six jours sur sept en France, au plus près de nos concitoyens) pour que ces derniers amènent des produits, y compris alimentaires, au domicile des personnes. Depuis plusieurs années, la Poste planche sur le développement de ce type de services : portage de repas à domicile chez les personnes âgées ou malades réalisé par les facteurs, distribution de paniers de produits locaux avec le réseau des Amap. "Sur le Bergeracois, nous avons lancé à titre expérimental la distribution de fleurs ( qui est produit fragile), du pain avec quelques boulangers. Sur cette dernière expèrience, positive pour les artisans, nous n'avons pas atteint le seuil de rentabilité," explique Jacky Herault. "La distribution du courrier ne sera plus le seul aspect du métier de facteur. Dans les prochains mois, tous nos facteurs seront dotés de smartphones et un certain nombre de services pourront être proposés.

Une autre expérience a été présentée par Marc Benhaïm de GS1 France. GS1 est une organisation à but non lucratif et paritaire industrie-commerce chargée de mettre en place des standards facilitant les échanges entre les acteurs de la distribution. Marc Benhaïm travaille plus particulièrement sur les questions d’informations produits utilisées par les applications mobile ou les sites e-commerces. Les standards GS1 sont reconnus et largement utilisés pour toutes les questions liées à la logistique mais beaucoup moins sur la diffusion d’informations au consommateur, qui relève plus du marketing de la marque. Lors de la table ronde du Fodali, Marc Benhaïm a présenté un exemple "de Tournée",  réalisée dans les 19 et 20 e arrondissements de Paris qui consiste pour le cllent à se faire livrer  chez soi ou sur son lieu de travail par une seule et même personne des denrées alimentaires achetées chez plusieurs commerçants du quartier, à partir d'une commande réalisée depuis un seul objet connecté. 

 Les lauréats de l’appel à projets national

Optimiam, qui a mis au point une application pour lutter contre le gaspillage alimentaire obtient deux prixÀl’occasion de ce forum professionnel, un appel à projet national avait été lancé. Les trois lauréats ont été désignés en fin de matinée.L'entreprise Optimiam obtient deux prix, le prix du service numérique et celui qui a fait le plus plaisir à sa fondatrice Raodath Amiou, le prix spécial consommateur, décerné en partenariat avec Imasens. Il s'agit d'une application anti gaspi pour consommer malin et responsable. Il s'agit d'une application mobile qui connecte, via la géolocalisation, les commerces de proximité qui vendent des produits frais et périssables avec les consommateurs autour d'eux afin de vendre à temps leurs excédents alimentaires. Optimiam devrait par la suite englober un moteur de recherche par mots clés, un système de notation intelligent et de parrainage, une gestion des données, ainsi qu'une analyse comportementale des consommateurs. La créatrice d'Optimiam espère compter 3.000 commerçants d'ici à 2017 pour 210.000 consommateurs dans l'application.

Le prix objet connecté revient à Wynd. Wynd, la plateforme de gestion commerciale en SAAS, a créé le premier objet connecté mettant directement en contact les restaurateurs et leurs clients en temps réel. Les professionnels peuvent visualiser et modifier les commandes passées en distance en même temps que le client consulte le traitement de sa commande et ce quel que soit le point d'émission. Les fondateurs du Wynd Terminal espèrent digitaliser des dizaines de milliers de points de vente dans le monde dans les années à venir.

Des produits locaux au prix le plus juste L'enseigne Frais d'ici reçoit le prix Concept store. Proposer aux consommateurs des produits frais locaux, de saison qui ont du goût et au prix le plus juste, c'est la mission que s'est donnée l'enseigne de distribution alimentaire Frais d'ici. Ce dossier est porté par l''union de coopératives Invivo et quatre coopératives du Sud Ouest, le magasin Frais d'ici de Portets sur Garonne (31) permet aux consommateurs d'acheter plus de 2500 produits alimentaires qui proviennent à 70 % de Midi Pyrénées, tout en garantissant  une rémunération équitable aux producteurs. "Nous nous appuyons sur un ancrage territorial fort, à travers un réseau de coopératives agricoles et des rencontres entre producteurs et consommateurs au sein des points de vente, " a expliqué Thierry Blandinières, directeur général d'Invivo, lors de la plénière de clôture sur le thème "vers quels formats la distribution alimentaire s'oriente t-elle demain. L'enseigne espère ainsi capter 4 à 5 millions de chiffre d'affaires sur chaque magasin et ouvrir 5 à 6 nouveaux magasins en France d'ici à 2016. Parmi les pistes envisagées, l'enseigne pourrait récupérer de la surface commerciale dans le réseau de jardinerie Gamm vert.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
6173
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !