Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le bio de Vitagermine projeté du régional à l'international 

13/05/2015 | En se joignant aux exposants du Salon de l'Agriculture Aquitaine, la marque compte bien prouver son attachement à la provenance de ses recettes.

Le stand Vitagermine au pôle VIP de l'espace Gastronomie d'Aquitaine

Déjà vingt années se sont écoulées depuis que Jean Michel Boyer, actuel directeur général de la société girondine Vitagermine, a réussi le pari audacieux de faire rayonner à l'étranger, à travers une gamme de produits alimentaires bio, les richesses du terroir aquitain. Du lait infantile aux plats cuisinés, en passant par les compotes en gourdes et les jus de fruits, c'est plus de 200 références savoureuses qui composent le large catalogue de l'enseigne.

Des matières premières locales et des exigences qualité élevéesLa franchise met aujourd’hui un point d'honneur à sélectionner ses partenaires économiques parmi les filières aquitaines d'approvisionnement de végétaux et de protéine animale. Pour garantir une transparence totale avec sa clientèle, ce positionnement « terroir» est valorisé par la mention de l'origine des principaux ingrédients utilisés sur le devant des packagings des deux petits de Vitagermine, Babybio pour les bébés, et Vitabio pour les enfants et adultes. « A nos débuts, la production fruitière pour Vitabio reposait essentiellement sur des associés transalpins » se souvient Monsieur Boyer.

« Désormais, notre forte volonté de régionaliser les ingrédients composant nos produits nous pousse à multiplier les partenariats locaux ». En ouvrant deux usines de production, l'une girondine et l'autre creusoise, la marque participe de cette manière activement au développement de l'emploi en milieu rural.

La qualité de l'alimentation infantile nécessitant un soin tout particulier, une relation de confiance absolue se devait d'être instaurée entre Jean Michel Boyer et ses collaborateurs : « Les liens que nous entretenons avec les acteurs locaux vont au delà d'une simple coopération acheteur-producteur » explique t-il. Ainsi, en misant sur la proximité, Vitagermine s'assure une politique de sécurité alimentaire solide, renforcée lors des visites des producteurs aquitains sur les principaux sites de production de la société. Et cette stratégie fonctionne !

Du régional à l'internationalAvec 38 millions d'euros de chiffre d'affaire en 2014, la franchise semble ignorer la crise touchant le marché du bébé depuis ces trois dernières années. Depuis avril dernier, elle s'est même offerte une première campagne télévisuelle ambitieuse à l'échelle nationale, dans laquelle la mascotte de la gamme pour bébés, un lapin doudou, est envoyée en mission sur les lieux de production des ingrédients Babybio pour s'assurer de leur qualité.

Avec Vitagermine, l'image de la PME régionale cantonnée à restreindre sa production à un marché de proximité modeste est définitivement révolue.

Depuis Canéjan où le siège social de Vitagermine est établi de longue date, la marque exporte aujourd'hui plus de 15% de sa production. La pomme et le veau fermier d'Aquitaine, tout comme la carotte des Landes, ont déjà conquis un marché asiatique prometteur ; une présence appuyée par l'ouverture, en 2011, d'une filiale à Shanghai. Par la suite, le doudou lapin de Babybio est parti à la conquête de nouveaux marchés : le Japon, la Corée, la Malaisie, mais aussi le Chili commercialisent eux aussi les recettes originales et riches en goût de Vitagermine. Le cap est fixé : « réaliser 20% d'export d'ici dix ans tout en restant fidèle aux aliments produits dans notre région » envisage le directeur général.

La société bordelaise déploie aussi son savoir faire en prenant part à de nombreux salons et manifestations de grande envergure, l'occasion pour elle de rencontrer sur place ses collaborateurs.

Pour Jean Michel Boyer, l'alimentation biologique prend de plus en plus de sens aux yeux des consommateurs : « Nous participons à une prise de conscience générale progressive du niveau d'agressivité environnemental et alimentaire actuel, et par là, de l'importance d'une alimentation saine dès le plus jeune âge »

Souhaitons que l'éveil des familles aux saveurs authentiques aquitaines se poursuive encore longtemps, et que Vitagermine porte encore haut et fort nos valeurs régionales à l'étranger ! 

Nicolas Leboeuf
Par Nicolas Leboeuf

Crédit Photo : Laurent Gamundi

Partager sur Facebook
Vu par vous
2223
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !