aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

03/05/16 : Depuis ce mardi soir, avec Tardets 80eme commune favorable à l'intercommunalité unique du Pays basque (sur 158) et plus de la moitié de la population (56,7%)favorable à cet EPCI, on peut considérer cette proposition du préfet Durand comme entérinée.

30/04/16 : Une ancienne MDSI dans le quartier Saint-Michel est devenue le nouvelle "Maison du mouvement" de Nuit Debout. Ouverte par des membres de plusieurs collectifs, elle doit accueillir des débats. La mairie s'est donnée trois jours de délais avant de négocier.

26/04/16 : La Cour Régionale des Comptes a annoncé un déficit annuel d'exploitation de 1,6 millions d'euros pour l'Auditorium de Bordeaux, une charge supplémentaire de 1,3 millions d'euros pour l'Opéra. En 2015, la mairie avait diminué sa subvention annuelle d'1M€

25/04/16 : Martine Alcorta, conseillère régionale EELV déléguée à l'innovation sociale, a annoncé l'ouverture ce lundi d'un comité de pilotage pour l'étude de faisabilité d'un revenu de base universel dans certains territoires volontaires de la grande région.

25/04/16 : Les élus Les Républicains/CPNT du Conseil régional se sont associés "à la tristesse du monde rural basco-béarnais" après le décès de Jean-Michel Anxolabehere, président de la chambre d'agriculture des Pyrénées Atlantiques, décédé dimanche.

14/04/16 : Le film "La Mort de Louis XIV" sera projeté hors compétition du festival de Cannes, qui se déroulera du 11 au 22 mai. Ce long-métrage de l'Espagnol Albert Serra a été principalement tourné en Dordogne, au château de Hautefort, à l'automne dernier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/05/16 | 50 000 personnes attendues à Saint-Pée pour la langue basque

    Lire

    Herri Urrats (Le pas du peuple) est une des plus importantes manifestations pour la langue basque et a pour cadre le lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Seaska, la Fédération des ikastola revendique 3400 élèves,compte 31 ikastolas, 3 collèges devrait en ouvrir un quatrième, 1 lycée (Etxepare) en attendant un nouveau en 2017 à proximité. Dimanche, ce sera la 33eme édition, tournée vers les jeunes, avec son lot d'animations, de concerts et son hymne, "Jaldi", un hommage au premier écrivain basque, Beñat Etxepare

  • 04/05/16 | La Fondation de la Cité du Vin vandalisée

    Lire

    A moins d'un mois de l'ouvertue de la Cité du Vin, on a appris que les bureaux de sa Fondation pour la culture et les civilisations du vin, installés provisoirement au 94 quai de Bacalan, avaient été cambriolés le week-end dernier. Un vidéoprojecteur, une enceinte, un ordinateur, quelques bouteilles de vin et des vêtements ont été dérobés en pleine nuit. La police a été informée et a ouvert une enquête pour tenter de découvrir l'identité des cambrioleurs.

  • 03/05/16 | A la découverte des artisans d'art en Bergeracois

    Lire

    Organisé par le Pays du Grand Bergeracois, la 8e édition du Salon Métiers & Arts a lieu du 5 au 8 mai au château de Monbazillac, à 7 kilomètres de Bergerac. Ce salon permet au public de rencontrer 50 artistes et artisans d’art du Pays de Bergerac, de découvrir leurs créations et d’assister à des démonstrations de leur savoir-faire. Des ateliers découverte gratuits sont prévus pour les enfants. Entrée gratuite, restauration sur place. Toutes les infos sur www.artisandart-perigord.com

  • 03/05/16 | Alerte au moustique tigre en Dordogne

    Lire

    La Dordogne fait partie des départements placés sous surveillance pour cause de risque de prolifération du moustique tigre. Elle a été inscrite sur la liste des départements où les moustiques constituent une menace pour la santé de la population. Le département est de ce fait classé au niveau 1 du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue en métropole. Dans cette situation, le plan national prévoit de mettre en place une surveillance entomologique et épidémiologique renforcée.

  • 03/05/16 | Semaine nationale de l’apprentissage du 9 au 13 mai

    Lire

    A l'occasion de la semaine nationale de l'apprentissage, des jeunes sélectionnés par la Mission locale de l'Agenais sont attendus à la CCI47 le mardi 10 mai de 15h à 17h pour en savoir plus sur le contrat d’apprentissage, le statut des jeunes dans l’entreprise, les métiers, la recherche d’entreprise, participer à une rencontre « Job Dating Alternance/Apprentissage » avec des chefs d’entreprise lot-et-garonnais et rencontrer des conseillers CCI.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Le canton d'Excideuil panse ses plaies après la grêle du 2 août

09/12/2013 | Quatre mois après, les habitants, les entreprises du secteur d'Excideuil subissent encore les conséquences de l'orage de grêle de la nuit du 2 au 3 août.

Quatre mois après l'orage de grêle, les dégâts sont très importants à Génis

Cette nuit du 2 au 3 août, les habitants du canton d'Excideuil s'en souviendront longtemps. L'orage de grêle a été dévastateur pour les habitants, les bâtiments communaux, les entreprises et les cultures. Par endroit, les grêlons ont pu atteindre plus de 5 centimètres de diamètre, l'intensité de la pluie jusqu'à 255 litres d'eau par mètre carré par heure. De nombreuses maisons sont recouvertes de bâches. Le temps des réparations n'est pas terminé. Jeudi, le président du Conseil général a rendu visite aux communes sinistrés et il a promis des aides aux entreprises et agriculteurs.

En Dordogne, plus de 130 communes ont été touchées par l'orage de grêle dévastateur de la nuit du 2 au 3 août. Les cantons de Villefranche de Lonchat, de Savignac les églises, de Lanouaille, d'Hautefort ont subi les dégâts les plus importants. Jeudi, le président du conseil général accompagné d'Annie Sedan, conseillère générale se sont rendus dans les communes de Génis, d'Excideuil et visité l'exploitation horticole de Stéphane Revidat à Saint Pantaly d'Excideuil. A Génis, commune de 482 habitants, de nombreuses maisons sont encore recouvertes de bâches et les artisans, peu nombreux sur le secteur, sont débordés par le volume de chantiers à réaliser. Avec le froid, et l'hiver qui approche, pour les habitants, le temps presse. Lors de sa visite, Bernard Cazeau s'est engagé à compenser les dépenses exceptionnelles  induites des communes dont les bâtiments communaux ont été touchés. Environ 2000 toitures ont été endommagées. Sur la commune d’Excideuil, une habitation sur trois a été victime de la grêle. Sur 15 000 mètres carrés de bâtiments communaux, 3 à 4000 m2 ont été touchés. Cet épisode climatique a pénalisé fortement les entreprises locales avec des conséquences plus ou moins durables : l'imprimerie l'Eperon, les entreprises Hautex, Houcke, Lacoste, le super U de Saint-Martial d'Albarède. Bernard Cazeau a visite jeudi la fabrication de chaussures Houcke, et la fonderie Lacoste.  Il a indiqué que le Département sera là pour aider celles qui rencontrent des difficultés importantes et que tout serait mis en œuvre pour éviter des faillites. Un bilan doit être réalisé pour connaître exactement les besoins de ces entreprises. 

Des aides pour l'agricultureLes dégâts sur les exploitations agricoles du secteur sont colossaux. A Saint -Pantaly d'Excideuil, Stéphane Revidat a eu ses serres totalement détruites : les dégats avoisinent les 200 000 euros et il faut ajouter le manque à gagner de la récolte de noix et celles de toutes les fleurs sur pied. Dès le 5 août, le conseil général a créé un fonds exceptionnel calamités pour venir en aide aux agriculteurs. Par affectation en urgence de 30 000 euros auprès du service de remplacement de la Dordogne, le Département a pu mettre à disposition 600 journées de travail auprès des agriculteurs sinistrés. Après concertation des professionnels et des services de la Chambre d’agriculture, il a été décidé de répartir cette enveloppe entre une aide d’urgence et une aide différée. L’aide d’urgence a été constituée d’une enveloppe de 20.000 euros, pour un équivalent de 400 journées de main d’œuvre. Les secteurs de l’arboriculture et du maraichage étaient prioritaires, avec un plafond de 20 journées par exploitant. Pour prendre en considération le respect des cycles végétatifs, une aide différée de 10.000 euros, pour un équivalent de 200 journées de main d’œuvre supplémentaires a été instaurée Il s’agit de répondre à des besoins qui ne manqueront pas de se faire ressentir d’ici la fin de l’année : besoins de taille des vergers et des vignes.  
A ce jour les 600 jours ont été utilisés et mandatés. A l’occasion de la Commission Permanente du 25 novembre, 10.000 euros supplémentaires ont été apportés à cette opération permettant de rendre disponible 200 jours supplémentaires.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Conseil général de la Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
204
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !