aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

30/05/16 : A Villeneuve-sur-Lot, grève générale des enseignants de l'EREA, établissement régional d'enseignement adapté, le mercredi 1er juin pour les risques de suppression définitive des postes d'enseignants éducateurs en internat.

29/05/16 : En battant Colomiers, 28-16, l'Aviron Bayonnais obtient dans son stade fétiche son billet pour la finale de Pro D2 qu'il disputera samedi prochain à Toulouse face à Aurillac, grâce à la botte de Bustos Moyano qui a marqué 23 points à lui seul.

27/05/16 : Alerte rouge pour le Biarritz Olympique: quand son voisin l'Aviron joue pour la montée, la DNACG, chargée du contrôle de gestion des clubs a décidé de rétrograder Narbonne, Bourgoin et Biarritz en Fédérale. Le club ferait appel face à ce coup fatal.

26/05/16 : Ce matin, prologue à la manifestation de protestation contre la loi El Khomri, une centaine de militants de la CGT ont bloqué le port de Bayonne avant de rejoindre la manifestation pour asphyxier le rond point Saint- Léon, axe stratégique de la ville

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

  • 25/05/16 | Le Ceser de la Région ALPC : oui mais au budget

    Lire

    Le CESER d'ALPC tout en approuvant le projet de budget considère comme essentiel que le Conseil régional conserve son rôle d’animateur du développement économique et social sur son territoire, en maintenant son action auprès du secteur associatif dans les domaines culturels et sportifs. Par ailleurs, "le CESER attire l’attention sur l’annonce par la Région d’une baisse structurelle des dépenses de fonctionnement. Cette stratégie aura des conséquences sur les politiques économiques, sociales et environnementales alors que les dépenses d’intervention sont souvent créatrices de richesse et d’emploi."

  • 25/05/16 | Un prix pour développer la langue occitane

    Lire

    L'Office Public de la Langue Occitane lance le Prix Jan Moreu sur l’innovation linguistique. Celui-ci récompense un projet exemplaire et innovant en termes d'actions, de produits ou services sur le thème de la transmission ou de l’utilisation de la langue occitane (événementiel, produit numérique, action de sollicitation ou sensibilisation de la population, outil pédagogique etc.)La candidature est ouverte aux personnes morales ou physiques majeures. Ce prix est doté d'une récompense pouvant aller jusqu'à 5 000 €. Renseignements sur ofici.occitan@gmail.com

  • 25/05/16 | Le moustique tigre surveillé dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Une surveillance du moustique tigre a été mise en place jusqu'au 30 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques qui sont classées au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le plan d'action mis en place par les pouvoirs publics comprend une veille citoyenne permettant à chacun de signaler la présence de ce moustique sur www.signalement-moustique.fr , ainsi qu'une surveillance entomologique et épidémiologique.

  • 25/05/16 | Feu vert pour la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax

    Lire

    La section travaux publics du Conseil d'État a donné ce mercredi son feu vert pour le projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. Le Secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a assuré que le projet allait être déclaré d'utilité publique avant le 8 juin prochain. Plusieurs études seront nécessaires avant que le chantier, qui est pour l'instant estimé à plus de 9 milliards d'euros (360 kilomètres de ligne nouvelle), ne démarre officiellement, pas avant 2020.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Le canton d'Excideuil panse ses plaies après la grêle du 2 août

09/12/2013 | Quatre mois après, les habitants, les entreprises du secteur d'Excideuil subissent encore les conséquences de l'orage de grêle de la nuit du 2 au 3 août.

Quatre mois après l'orage de grêle, les dégâts sont très importants à Génis

Cette nuit du 2 au 3 août, les habitants du canton d'Excideuil s'en souviendront longtemps. L'orage de grêle a été dévastateur pour les habitants, les bâtiments communaux, les entreprises et les cultures. Par endroit, les grêlons ont pu atteindre plus de 5 centimètres de diamètre, l'intensité de la pluie jusqu'à 255 litres d'eau par mètre carré par heure. De nombreuses maisons sont recouvertes de bâches. Le temps des réparations n'est pas terminé. Jeudi, le président du Conseil général a rendu visite aux communes sinistrés et il a promis des aides aux entreprises et agriculteurs.

En Dordogne, plus de 130 communes ont été touchées par l'orage de grêle dévastateur de la nuit du 2 au 3 août. Les cantons de Villefranche de Lonchat, de Savignac les églises, de Lanouaille, d'Hautefort ont subi les dégâts les plus importants. Jeudi, le président du conseil général accompagné d'Annie Sedan, conseillère générale se sont rendus dans les communes de Génis, d'Excideuil et visité l'exploitation horticole de Stéphane Revidat à Saint Pantaly d'Excideuil. A Génis, commune de 482 habitants, de nombreuses maisons sont encore recouvertes de bâches et les artisans, peu nombreux sur le secteur, sont débordés par le volume de chantiers à réaliser. Avec le froid, et l'hiver qui approche, pour les habitants, le temps presse. Lors de sa visite, Bernard Cazeau s'est engagé à compenser les dépenses exceptionnelles  induites des communes dont les bâtiments communaux ont été touchés. Environ 2000 toitures ont été endommagées. Sur la commune d’Excideuil, une habitation sur trois a été victime de la grêle. Sur 15 000 mètres carrés de bâtiments communaux, 3 à 4000 m2 ont été touchés. Cet épisode climatique a pénalisé fortement les entreprises locales avec des conséquences plus ou moins durables : l'imprimerie l'Eperon, les entreprises Hautex, Houcke, Lacoste, le super U de Saint-Martial d'Albarède. Bernard Cazeau a visite jeudi la fabrication de chaussures Houcke, et la fonderie Lacoste.  Il a indiqué que le Département sera là pour aider celles qui rencontrent des difficultés importantes et que tout serait mis en œuvre pour éviter des faillites. Un bilan doit être réalisé pour connaître exactement les besoins de ces entreprises. 

Des aides pour l'agricultureLes dégâts sur les exploitations agricoles du secteur sont colossaux. A Saint -Pantaly d'Excideuil, Stéphane Revidat a eu ses serres totalement détruites : les dégats avoisinent les 200 000 euros et il faut ajouter le manque à gagner de la récolte de noix et celles de toutes les fleurs sur pied. Dès le 5 août, le conseil général a créé un fonds exceptionnel calamités pour venir en aide aux agriculteurs. Par affectation en urgence de 30 000 euros auprès du service de remplacement de la Dordogne, le Département a pu mettre à disposition 600 journées de travail auprès des agriculteurs sinistrés. Après concertation des professionnels et des services de la Chambre d’agriculture, il a été décidé de répartir cette enveloppe entre une aide d’urgence et une aide différée. L’aide d’urgence a été constituée d’une enveloppe de 20.000 euros, pour un équivalent de 400 journées de main d’œuvre. Les secteurs de l’arboriculture et du maraichage étaient prioritaires, avec un plafond de 20 journées par exploitant. Pour prendre en considération le respect des cycles végétatifs, une aide différée de 10.000 euros, pour un équivalent de 200 journées de main d’œuvre supplémentaires a été instaurée Il s’agit de répondre à des besoins qui ne manqueront pas de se faire ressentir d’ici la fin de l’année : besoins de taille des vergers et des vignes.  
A ce jour les 600 jours ont été utilisés et mandatés. A l’occasion de la Commission Permanente du 25 novembre, 10.000 euros supplémentaires ont été apportés à cette opération permettant de rendre disponible 200 jours supplémentaires.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Conseil général de la Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
228
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !