18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Le Crédit Agricole d'Aquitaine première des banques traditionnelles la moins chère selon Que Choisir

05/02/2014 | Le Crédit Agricole d'Aquitaine accompagne 86% des installations de jeunes agriculteurs

Jack Bouin directeur général du Crédit Agricole d'Aquitaine

Entouré de son président Rémi Garuz et de sa directrice financière Pascal Bohn, Jack Bouin le directeur général du Crédit Agricole d'Aquitaine (Gironde, Landes, Lot-et-garonne) a fait le point de l'activité de la Banque régionale en ce début 2014. La tentation était grande de mettre en valeur d'entrée le classement de l'UFC "Que Choisir" qui, comparant les dix services bancaires les plus courants, a placé en 8° position sur 129 établissements le Crédit Agricole d'Aquitaine parmi les banques les moins chères sur les dix services les plus courants... et en tout cas à la première place des banques traditionnelles.

Le Crédit Agricole d'Aquitaine dans un contexte économique difficile affiche, à la fois une bonne santé financière et une volonté de continuer à participer activement au développement régional. Les chiffres font d'ailleurs écho au discours. La Caisse d'Aquitaine présente d'une part des résultats financiers 2013 en hausse, un résultat net à 114,4 M€ ( +0,4%) et réussit à faire progresser de 4,2% ses fonds propres, aujourd'hui de 2523 M€, et, d'autre part précise que ses encours de crédit ont augmenté de 14 850 millions d'euros ( 2,1%). Signe de l'attractivité de la banque: sa collecte atteint 20 434 millions d'euros et progresse de 3,6%, le nombre de ses clients et sociétaires augmentant fortement.

Des centres de soutien aux entreprisesCe tableau  qui témoigne d'un dynamisme réel découle aussi de l'ouverture de nouveaux points de vente, tant pour les particuliers que pour les professionnels et les entreprises: quatre créations à Artigues près Bordeaux, Saint-Paul les Dax, le Bouscat, Pontonx. Deux projets sont d'ailleurs en cours, l'un de banque Privée à Dax, l'autre à Langon où voit le jour un club des entrepreneurs, destiné à servir la clientèle des petites entreprises, avec la volonté d'apporter des réponses spécialisées.
Le soutien aux entreprises et aux professionnels est, notamment, mis en evidence par le rappel de la création du Centre d'affaires dédié aux grandes entreprises à Mérignac et du Centre d'affaires Espace des Grandes Entreprises du Vin rive droite, à Libourne, destiné aux châteaux et coopératives.

Crédits à l'habitat en forte hausse et aide à la viticultureDans le détail, c'est le marché des particuliers qui tire l'activité de Crédit agricole d'Aquitaine, en premier lieu l'immobilier qui génère une croissance continue des crédits à l'habitat: 12800 projets pour 1,44 Mds € ce qui représente une hausse de 27% alors que les crédits à la consommation ont baissé de 6%, c'est à dire un peu moins qu'au niveau national ( 8%).
La forte activité dans l'immobilier confirme donc l'attractivité de la région dont témoignent les dernières statistiques démographiques. Pour autant, la banque demeure la banque de l'agriculture évidemment pour le meilleur et parfois le pire. Ce fut le cas pour une partie de la viticulture très impactée par les intempéries, qu'il s'agisse des conséquences de la coulure au printemps ou des dégâts consécutifs aux orages de grêle dévastateurs. A cet égard Jack Bouin a souligné le travail de "contact" engagé auprès des viticulteurs ainsi que la décision de mettre en place un crédit de trésorerie pour faciliter l'accès à la prime d'assurance en anticipant l'aide prévue au titre de la PAC.

S'agissant de la viticulture l'analyse de la banque ne verse pas dans le pessimisme, d'abord parce que malgré la très faible récolte de 2013 la remontée des prix s'est confirmée, ensuite parce que, malgré la longueur de la crise, le nombre des exploitants qui veulent vendre est faible. Il est vrai que le niveau des prix du foncier a bien baissé...
Au demeurant CA Aquitaine fidèle à ses origines accompagne 86% des installations de jeunes agriculteurs. Elle est également  présente auprès des collectivités locales dont elle assure 20% du financement au prix d'une double stratégie, l'accompagnement en financement des petites et moyennes collectivités, celles de moins de 3500 habitants et le concours au financement intermédié pour les plus grandes en ayant recours à des enveloppes de refinancement et des lignes de trésorerie. Mais la banque a fait le choix de n'être aux côtés que des collectivités qui faisaient dèjà appel à elle. Constat des difficutés que celles-ci rencontrent pour trouver des crédits, sans doute mais aussi parce que les banques sont dans l'impossibilité de collecter leurs fonds. Et, là, Jack Bouin de rappeler "l'anomalie qui consiste à remonter une partie de l'épargne collectée à la Caisse des dépôts", en particulier pour les besoins de la BPI, la Banque publique d'Investissement, alors même que la Caisse régionale doit faire appel au marché pour répondre aux demandes de crédit qui lui sont adressées, avec les risques de tension sur les taux. Le directeur général du Crédit agricole d'Aquitaine s'est au passage félicité de l'intervention d'Alain Rousset, président de l'Aquitaine et de l'Association des Régions de France, auprès de la Caisse des dépôts pour obtenir des retours, à hauteur de 20 milliards, de  de celle-ci vers les banques. "Nous devons faire de l'épargne qui reste dans nos comptes" rappelle Jack Bouin notant au passage que la production de nouveaux contrats d'assurance-vie avait été multipliée par deux en 2013 et celle des Plans Epargne Logement par trois. A noter que CA d'Aquitaine qui dispose d'un effectif de 2563 salariés a recruté 92 personnes l'an passé et créée 278 contrats à durée déterminée en particulier pour faire face à la fameuse " bascule informatique" qui a marqué l'ensemble du secteur bancaire européen.

Interrogé sur le chantier de sauvetage du Groupe Gascogne (2273 emplois) qui n'a pas encore abouti, le directeur général de la banque régionale a insisté sur l'engagement de celle-ci auprès des groupes landais Biolandes et DRT, des clients dans lesquels elle a toute confiance pour mener à bien cette opération. Reste semble-t-il encore à s'entendre entre créanciers de Gascogne pour boucler le dossier et assurer la  pérennité de ce phare de l'économie forestière du massif.  En marge de cette présentation du bilan 2013 l'annonce du départ de Laurent Martin jusqu'ici Directeur général adjoint de la Caisse Aquitaine a été confirmée; il prend la direction de celle de Charentes-Périgord et sera remplacé en mars par deux  directeurs généraux adjoints, Laure Lesme Berthomieux actuelle directeur du contrôle de gestion et du plan de Crédit Agricole SA et Franck Bertrand actuel directeur général adjoint de la Caisse régionale de Loire Haute-Loire.

 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Crédit Agricole Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
2298
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !