aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

20/07/16 : Fierté pour le Comité régional Olympique et Sportif d'Aquitaine: 31 sportifs licenciés et 19 sportifs originaires de la Nouvelle-Aquitaine représenteront la France aux Jeux Olympiques (5-21 août) et Paralympiques (7-18 septembre) de Rio au Brésil!

19/07/16 : Le jury de la 23ème édition du Concours National de la Création d'Entreprises Agroalimentaires organisé depuis 1994 par Agropole se réunira le lundi 26 septembre prochain dans les salons du Sénat à Paris pour désigner ses lauréats.

19/07/16 : 1ère Nuit de la Noisette organisée par la Maison de la noisette le lundi 25 juillet à partir de 18h30 à Lacépède (47). Au programme : découverte de la ferme, casse-croûte paysan saveurs noisettes et balade nocturne sensorielle et contée

19/07/16 : Le cinéma Les Montreurs d’Images à Agen propose Les Cinestivales : 1 film + 1 apéro-mix, jeudi 21 juillet. Au programme, à 18h30, la projection de « Paco De Lucia, légende du flamenco » et à 20h un Apéro-mix au bar et dans la cour du cinéma.

16/07/16 : A Périgueux, le bâtiment syndicat départemental de l'énergie de la Dordogne restera illuminé aux couleurs du drapeau français en hommage aux familles et aux victimes de l'attentat de Nice pendant une semaine.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/07/16 | Une rallonge de 27M€ pour la Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le cadre des contrats de plan Etat-Régions, afin de tenir compte des nouveaux périmètres régionaux, l'Etat après échanges avec la Région va débloquer une enveloppe de 27M€ supplémentaires pour conforter des opérations "particulièrement stratégiques pour une plus grande cohésion de la Nouvelle-Aquitaine": la mise à 2x2 voies de la RN 141 entre Exideuil-Roumazières-Chasseneuil en Charente, la modernisation de la ligne ferroviaire Nantes-Bordeaux, le développement du Campus de génie civil d’Egletons en Corrèze et de l’Ecole nationale supérieure de mécanique et d’aérotechnique à Poitiers.

  • 21/07/16 | L'Agglo Côte basque Adour vote l'intégration de Tarnos

    Lire

    Lors de sa dernière réunion, l'ACBA a quasiment plébiscité l'intégration de la ville du Seignanx et voisine de Tarnos, par 21 voix, 1 abstention et 1 refus de participer au vote. Un vote qui a provoqué un débat nourri et tendu sur fond de l'intercommunalité unique. EPCI rejetée par cinq des six maires de cette agglo Côte basque Adour et hyper représentée dans cette assemblée. Si pour le maire de Biarritz cette arrivée dictée par un bassin de vie naturel, enrichirait le nouveau territoire, pour le maire de Boucau il s'agit simplement du sens de l'histoire.

  • 21/07/16 | TER : les usagers dédommagés en septembre

    Lire

    En raison d'importants mouvements sociaux dans les Ter en mai et juin derniers, le plan de transport des Ter en Nouvelle-Aquitaine a été très impacté, avec au plus fort de la crise, plus de 35% des Ter supprimés. Des suppressions s'ajoutant à celles intervenues depuis février sur certaines lignes en raison du manque de conducteurs. En guise de dédommagement, et à la demande de Renaud Lagrave, vice-président du Conseil régional en charge des infrastructures, des transports et des mobilités, SNCF Mobilités accorde pour le mois de septembre, une réduction de 30% aux abonnés annuels et mensuels des réseaux Ter de la région.

  • 20/07/16 | 750 000€ pour la filière gras

    Lire

    Le 11 juillet, le Conseil régional a débloqué 750 000€ en faveur des entreprises de la filière gras, touchées par la crise aviaire. Une somme issue de l'enveloppe de 15M€ promise par Alain Rousset à la mi-fevrier, en même temps que la création d'un comité de suivi sur ces mesures d'accompagnements. Celles-ci ciblent le financement des investissements de biosécurité dans les exploitations, la prise en charge de la formation des salariés et des agriculteurs dans le cadre de procédures d'activités partielles, et l'accompagnement au cas par cas des entreprises les plus fragilisées.

  • 20/07/16 | Fêtes de la Madeleine : des renforts militaires et des entrées de ville mieux sécurisées

    Lire

    A la veille de l'ouverture des fêtes de Mont-de-Marsan, et suite à l'attaque de Nice, la préfecture des Landes a annoncé mardi le renfort de 30 militaires de l'opération Sentinelle. Ils viennent s'ajouter aux 124 CRS (le double de 2015), aux 70 policiers nationaux et 129 gendarmes déjà prévus le 12 juillet dernier. Par ailleurs, de gros blocs de béton seront positionnés sur les entrées principales de la ville pour "prévenir toute tentative d'entrée dangereuse d'un véhicule".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Le financement participatif, nouvel eldorado des entrepreneurs girondins

30/10/2014 | L'auberge numérique a récemment signé un partenariat avec la société de crowdfunding girondine Happy Capital. Une chance pour de nombreuses jeunes sociétés.

Happy Capital et l'Auberge Numérique investissent dans des start-up innovantes du financement participatif.

En octobre, les deux acteurs girondins Happy Capital, spécialisée dans le crowdfunding et l'Auberge Numérique, qui vient en aide aux jeunes start-up régionales, ont signé un partenariat. Un engagement concret qui va permettre à de nombreux nouveaux entrepreneurs d'utiliser le financement participatif comme nouvel outil de développement pour leurs sociétés. Et le modèle commence déjà à faire ses preuves, depuis que les 2 gérants de "Samboat", une jeune société de location de bateaux, ont lancé leur propre campagne. Tour d'horizon d'une mode qui pourrait bien booster l'économie locale.

Et si l'on vous disait que le crowdfunding n'est pas uniquement destiné au financement de projets artistiques, mais qu'il peut aussi contribuer à l'économie locale et aux développement de jeunes entrepreneurs de la région ? C'est danc cette optique qu'un partenariat a été signé à la mi-octobre entre l'Auberge Numérique, dispositif d'accompagnent pour les porteurs de projets numériques en Aquitaine et Happy Capital, société bordelaise de cronfunding lancée en 2013. L'auberge, qui a lancé sa propre plateforme de crowdfunding, Aquitaine Startup, a donc bénéficié des nouvelles formes de collectes que sont le prêt et la prise de participation au capital. Leur objectif : fournir aux jeunes entrepreneurs un nouveau moyen de financer leur start-up naissante.

Car le numérique est en train de devenir un secteur clé de l'économie participative, comme le souligne Thierry Ulmet, directeur du service d’accompagnement et d’émergences de projets au sein de l’Auberge Numérique. "Aujourd’hui, le numérique est le secteur où l’on constate la plus grande progression du nombre d’entreprises. Il représente la moitié des demandes de subventionnements publics. On a constaté les besoins de financements de ces entreprises. Aujourd’hui, les budgets publics sont contraignants, les enveloppes s’assèchent. On a signé ce partenariat parce que c’est une des cartes du jeu de la collecte de financements privés/publics", affirme-t-il. 

SamBoat, première société à bénéficier de ce partenariatC'est ainsi que les 2 fondateurs de "Samboat", une société girondine de location de bateaux entre particuliers, ont été les premiers à bénéficier de ce partenariat entre les deux organismes. Lancés avec le soutien de l'Auberge Numérique en janvier dernier, ils ont créé, il y a 10 jours, leur première campagne de crowdfunding sur la plateforme Happy Capital. Concrètement, cette start-up part d'un constat local, comme nous l'explique Laurent Calando, co-fondateur de Samboat : " On a constaté qu’aujourd’hui, la plupart du temps dans la région, les bateaux restent à quais tout le temps, et ce système coûte très cher à leurs propriétaires". "Aujourd’hui, le système du Airbandb explose. Le nautisme est le dernier arrivé sur le mode de consommation collaborative. Notre campagne est fixée à hauteur de 200 000 euros. Elle a commencé depuis à peine dix jours, et on est déjà à 15 000 euros de récoltés soit 8% de notre objectif. C’est très encourageant", ajoute son collègue Nicolas Cargou.

Le crowdfunding, une solution innovanteAujourd'hui, avec 40 000 euros de volume d'affaires, l'entreprise progresse bien. Mais si les deux créateurs ont lancé cet appel aux internautes, c'est qu'ils ont déjà un plan de développement précis en tête. "Il est aussi important d'informer les gens, qu'ils sachent à quoi cet argent va servir", explique Nicolas Cargou. "Environ 30 à 40% de la somme sera injectée dans le développement du site internet, et dans la création d’une plateforme mobile (application Smartphone). La deuxième partie, environ 30%, servira à la création de prescripteurs, qui vont pouvoir aller sur le terrain dans les différentes régions et nous faire connaître. On a déjà testé le système cet été sur le bassin d’Arcachon, et ça à beaucoup plu, les retours étaient très bons. La dernière partie servira à agrandir l’équipe, passer de deux à six personnes".

"Les gens ont envie de décider par eux-mêmes et d'agir"Pour le patron d'Happy Capital, cette collaboration s'inscrit dans l'air du temps. "On est en train de passer d’une économie de propriété à une économie de participation. Les gens ont envie de décider par eux-mêmes et d’agir. Partager son capital, ça à un coût, et un chef d’entreprise aujourd’hui ne doit pas se limiter à une seule source de financement. On veut montrer qu’il ne faut pas nécessairement avoir crée 10 boîtes pour réussir uniquement à la 11ème",déclare-t-il. Chacun y trouve donc son compte : L'Auberge peut obtenir des financement via cette nouvelle méthode, et Happy Capital dispose de projets économiquement viables et aux réelles sources de profits potentiels. Au futur entrepreneur, maintenant, d'apprendre comment tirer son épingle du jeu... 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
9837
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !