aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

28/06/17 : 2ème édition du Garocamp Days, les 29 et 30 juin, au Comoedia à Marmande. Un rendez-vous qui réunit les professionnels des événements connectés pour échanger autour de la transformation numérique et de l'innovation du secteur, en amont de Garorock.

28/06/17 : S.A.S. le Prince Albert II de Monaco se rendra à Duras le 4 juillet, sur la terre de ses ascendants, où il inaugurera la salle « Louise-Félicité de Monaco », puis dévoilera une plaque commémorative dans la Cour d’Honneur du Château.

28/06/17 : Le tribunal de commerce de Bobigny vient de désigner l’entreprise lot-et-garonnaise Gifi comme repreneur de l'enseigne Tati. Gifi qui prévoit de reprendre 1.428 emplois directs, 109 magasins, 24 franchisés et conserver l'enseigne Tati.

27/06/17 : Après audition de tous les témoins, l'enquête sur l'ex-évêque d'Aire et de Dax a été classée sans suite par le parquet de Dax, aucun des faits (gestes et paroles déplacés envers des jeunes) ne relevant d'une qualification pénale.

27/06/17 : Du 10 au 12 juillet, le Tour de France sera en Dordogne. Il y aura bien un Périgourdin dans le peloton. En effet, le coureur de Ménesplet, Mickaël Delage, de l'équipe de la Française de jeux, a été sélectionné. A 31 ans, il s'agit de son 6e Tour.

27/06/17 : Le sénateur socialiste de la Dordogne Bernard Cazeau rejoint le groupe de la République en marche au sénat. Ce n'est pas vraiment une surprise, l'ancien président du conseil départemental a soutenu Emmanuel Macron dès le 1er tour des présidentielles.

27/06/17 : Charente-Maritime : Rochefort et l'association Hermione-LaFayette fêtent les 20 ans du début de chantier de la frégate le 8 juillet à partir de 14h à l'Arsenal avec diverses animations.

27/06/17 : Charente-Maritime : la commune de Brouage a été nommée "village préféré des Français". Il est le 3e dans le département.

27/06/17 : Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre, sénateur de la Vienne, a annoncé dans une tribune à notre confrère la Nouvelle République, son retrait de la vie politique en octobre prochain et son intention de créer une ONG oeuvrant pour la paix.

26/06/17 : Charente-Maritime : le chômage est à la hausse (+0,3%) avec 57 210 demandeurs d'emploi, soit +2% en 12 mois. Le nombre de chômeurs sans aucune activité (catégorie A) augmente également de 1,3%, même s'il a baissé de 2% par rapport à l'an dernier.

24/06/17 : L'écrivain Serge Airoldi qui vit à Dax vient de remporter le Prix Henri de Régnier de l'Académie Française pour son dernier livre, Rose Hanoï, publié chez Arléa.

23/06/17 : La ministre de la culture Françoise Nyssen se rendra à La Rochelle à l’occasion de la 4ème édition des Rencontres nationales de la Librairie, le lundi 26 juin.

- Multivote -
Centre des Jeunes Dirigeants de la Gironde - Soirée du 27 juin 2017
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/06/17 | La Rochelle : une convention avec la Caisse des dépôts pour reconstruire l'Hôtel de ville

    Lire

    La mairie de La Rochelle et et la Caisse des Dépôts s'apprête à signer, ce 29 juin, un contrat de prêt pour financer la reconstruction de l’Hôtel de Ville. Ce bâtiment historique avait subi de graves dégâts lors d'un incendie, le 28 juin 2013. Après une longue série d’expertises et d’études du projet de rénovation, les travaux avaient démarré en 2016. La Caisse des Dépôts finance un tiers des travaux via un prêt sur fonds d’épargne à taux 0%.

  • 28/06/17 | Deux millions de plus pour le chantier Lascaux IV

    Lire

    Pour compenser « des surcoûts d’études, des travaux supplémentaires et un allongement des délais », l’entreprise mandataire et quatre cotraitants réclamaient 9 millions d’euros, pour le chantier de Lascaux IV. Le conseil départemental qui vote ce mardi le budget supplémentaire a provisionné 3,4 millions d’euros pour «solder définitivement» le chantier du centre international de l’art pariétal. Le Département précise « qu'après négociations, ce montant devrait être réduit à 2 millions ».

  • 26/06/17 | Nouvelle Aquitaine: Chômage à la hausse en mai

    Lire

    Fin mai 2017, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit à 296 780: + 1,2 % sur trois mois (soit +3 560 personnes),+ 1,4 % sur un mois et - 1,5 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre augmente de 0,9 % sur trois mois, de 0,6 % sur un mois et diminue de 0,8 % sur un an. Le nombre total de demandeurs ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C), était de 503 340 fin mai: +0,6 % sur 3 mois (+2 870 personnes), de +0,2 % sur un mois et de + 2,1 % sur un an .

  • 26/06/17 | Convention de partenariat entre bailleurs sociaux et le département des Landes

    Lire

    Le département des Landes, XL Habitat, l'Association régionale des organismes sociaux Arosha et 6 bailleurs sociaux ont signé lundi une convention de partenariat devant permettre de faciliter la production de logements sociaux, notamment sur les zones en tension de la côte. 400 logements sociaux sont construits chaque année; l'objectif est de 600 dans un département à forte croissance démographique, où le parc social est de 12.000 logements. Quelque 7.000 demandes ne sont aujourd'hui pas satisfaites.

  • 26/06/17 | Pyrénées-Atlantiques : Jean-Jacques Lasserre va quitter le Sénat

    Lire

    Jean-Jacques Lasserre, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat de sénateur. Il estime en effet qu'il sera plus utile au cours des prochaines années à la tête de l'exécutif départemental, sur un territoire "à la pointe de l'innovation des politiques publiques". "Je pense également que le combat politique pour les départements n’est pas terminé" dit-il, soucieux de "contribuer au maintien et à l’épanouissement d'une collectivité de plus en plus indispensable à la société".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Le G P V Rive droite de Bordeaux-métropole: la création d'emplois passe par la mobilisation locale

31/01/2013 | Grande journée d'échanges et de débats sur les perspectives économiques de la rive droite ce 29 janvier au Rocher Palmer de Cenon

Séminaire rive droite éco 29 janvier 2013

L'ambition de ce séminaire de début d'année voulu par l'équipe du Grand Projet de Ville était de faire le point de l'évolution économique de la rive droite de Bordeaux, cet ensemble de quatre communes qui réunissent 65000 habitants et doivent relever comme d'autres de grands défis en matière de formation et d'emplois. Une approche indissociable du projet de l'agglomération bordelaise qui s'est fixée l'objectif d'accueillir 250.000 nouveaux habitants d'ici 2030 et, par voie de conséquence, de créer des emplois en son coeur -leur nombre est estimé à 75000- pour équilibrer pareil développement.

Chacun en convient désormais, la politique de rénovation urbaine initiée, voilà une douzaine d'années sous l'égide de l'ANRU et concrétisée par la création du GPV, Grand Projet de Ville, unique en son genre en France, puisqu'il réunit quatre communes -Bassens-Lormont-Cenon-Floirac- a profondément changé l'image, les représentations de cette rive droite naguère délaissée. La combinaison de ce projet urbain avec la création d'une Zone France Urbaine (ZFU) et l'arrivée du tramway, ont crée les conditions d'un dynamisme économique et social rompant avec les vieux codes des quartiers déshérités. Ce fût en quelque sorte, selon le mot du maire de Lormont, Jean Touzeau "une décennie vertueuse". Les chiffres sont là, déjà, pour en témoigner: 3476 emplois salariés en 1997, 10958 en 2202 et 15 741 en 2009. Mais la crise est aussi passée par là et elle s'y incruste et l'analyse plus fine des activités met en évidence par exemple le poids du secteur construction-bâtiment qui est le double de ce qu'il est sur l'ensemble de la Communauté Urbaine (16% contre 8%). L'entreprise sur la rive droite, à l'exception surtout de Bassens, où le tissu industriel historiquement lié au Port de Bordeaux reste dense et de qualité, est d'abord artisanale, et donc plus fragile. Il est d'ailleurs intéressant de noter que sur les 807 créations d'entreprises enregistrées en 2011 dans les quatre communes du GPV, 47% émanaient d'auto-entrepreneurs avec environ 30% de bénéficiares du Revenu de Solidarité Active (RSA). Le contexte socio-économique malgré le rattrapage réussi ne saurait être évacué d'un revers de main, dès lors qu'il s'agit de dessiner les perspectives d'avenir. Alain David, le maire de Cenon, l'a fort opportunément rappelé: "nous rassemblons ici le quart du logement social de toute la Gironde". Pour être plus précis encore, 51% des logements des communes du GPV sont des logements sociaux; ils ne sont que 21% sur le territoire de la Comunauté urbaine...

Créer des emplois productifsLe nouveau défi du développement économique à relever va être d'autant plus rude que l'effet de la Zone France Urbaine s'estompe et que l'objectif de création d'emplois, lié à celui du nouveau parc de logements est élevé: 7.000 emplois, 20.000 habitants à accueillir. Etienne Parin, le directeur du GPV l'a rappelé; il convient de s'interroger sur la nature des emplois à créer et les conditions pour y parvenir. C'est d'autant plus important que le niveau de formation est plus faible que pour l'ensemble de l'agglomération. Rien de rédhibitoire pour autant comme le directeur d'Aérocampus de Latresne le souligne par ailleurs. Ce qui fera la différence, c'est la mobilisation de tous et la capacité de cette rive droite à soutenir ses activités productives. L'exemple de l'Atelier Industriel de l'Aéronautique et ses 1.200 emplois à Floirac, témoigne du potentiel existant, les activités industrielles de Bassens aussi qui s'égrénent autour d'entreprises qui se nomment Micheliin, Saipol, Lafon et distillent une culture de l'innovation. Des ateliers ont mis en évidence ce 29 janvier les points d'appui du développement entre la plaine rive droite qui demain fera face au centre Euratlantique, la zone portuaire où de nouvelles activités comme le démantélement des navires prend pied, sans oublier le noeud d'infrastructures existant. " Notre développement jusqu'ici a été lié également à la desserte du territoire: vers Bergerac , vers Libourne et périgueux, vers le nord aussi via l'autoroute A 10 et la RN 10 rappelle Jacques Blouin directeur de Hauts de Garonne Développement. Ce n'est pas un hasard si les entreprises s'installent ici, à proximité, à Beychac notamment dont le développement des activités est remarquable. Mais nous avons encore un déficit d'image nous sommes encore perçus comme un territoire en rattrapage plutôt que désirable. Il nous faut donner un coup d'accélérateur aux dispositifs pour l'emploi et rendre plus lisibles pour tout le monde les structures d'accompagnement existantes." Catherine Veyssy, vice-présidente du Conseil régional en charge de la formation ne dit pas autre chose en soulignant l'importance des contrats d'objectifs territoriaux. Et ceci, à partir de la bonne connaissance des besoins de formation. Elle insiste, aussi, sur la nécessité qu'il y a de casser certaines représentations traditionnelles au sein même des familles. Non, les emplois préparés à Aérocampus ne sont pas inaccessibles aux jeunes de cette rive droite...

Etienne Parrin, directeur du GIP/GPV Rive Droite et Luc Paboeuf, président du CESERLe grand témoin de ce remue-méninges, Luc Paboeuf, le président du Conseil économique social et environnemental régional a enfoncé ces clous-là en soulignant combien la clé de la réussite passera par la "désegmentation de l'action publique" et la capacité à susciter de l'intérêt pour l'économie productive. Le chantier, au fond n'est pas différent de celui auquel la Région et le pays sont confrontés; il suppose un effort supplémentaire pour mettre en mouvement toutes les forces vives de quatre communes dont le destin paraît plus que jamais indissociable de celui de la métropole. Et cela, après des années d'indifférence et de stigmatisation, témoigne déjà un grand bond en avant. J.A

S'appuyer sur ses propres ressourcesA l’occasion de cette journée, Jérôme Verschave, directeur de l’Aérocampus de Latresne était invité à partager son expérience lors d’un atelier consacré aux actions expérimentales et innovantes pour l’emploi. D’après celui-ci, la Rive Droite doit être l’actrice de son avenir, sans attendre que les solutions viennent d’ailleurs. Les entreprises locales auraient tout intérêt à se réunir par exemple en petit comité et à réfléchir ensemble à des projets ou actions communes. Cette rive doit également s’appuyer sur ses forces. Exemple de l’emblématique AIA à Floirac, une référence dans l’aéronautique en France.  L’ancien directeur de cabinet d’Alain Rousset au Conseil régional d'Aquitaine  propose de densifier l’activité autour de celle-ci dans le cadre du projet Euratlantique qui ne doit pas être réservé, selon lui, qu’aux seuls bureaux. Parmi les autres pistes évoquées lor du séminaire: la création d’un pôle BTP sur un territoire où la construction et le bâtiment représentent 16, 7%  de l’activité. Une solution que Jérôme Verschave écarte plutôt car le secteur est trop soumis aux aléas des cycles économiques. En revanche d’autres idées ont été mises en avant ; la création de pôles  autour de  la santé ou  des TIC. Enfin, dans les communes du GPV, 40% de la population n’a au maximum qu’un brevet d’où un point essentiel soulevé : la nécessité de tracer des chemins vers l’emploi en informant et en formant les jeunes et demandeurs d’emploi sur les formations, métiers et les emplois existants (aéronautique, pharmacie et imprimerie).

Malika Ouaddah et Joël Aubert
Par Malika Ouaddah et Joël Aubert

Crédit Photo : Hugues de Domingo / GIP GPV

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1199
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !