Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

  • 20/04/18 | Création d’un pôle ressources jeunesse à Villeneuve/Lot

    Lire

    Lors du Conseil communautaire du 12 avril dernier, les élus de l’Agglomération du Grand Villeneuvois ont voté la création d’un Pôle Ressources Jeunesse et son implantation en centre-ville de Villeneuve-sur-Lot, dans le quartier prioritaire Bastide. Ce Pôle accueillera la Mission locale du Pays Villeneuvois, l’Espace Métiers Aquitaine ainsi qu’un espace numérique.

  • 20/04/18 | Réduction des déchets: quelles sont vos pratiques ?

    Lire

    Emballages plastiques, biodéchets, déchets verts, déchets d'équipements électriques et électroniques et tarification incitative, voilà les 5 items sur lesquels la Région interroge ses habitants, via une enquête en ligne, dans le cadre de l'élaboration d'un Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchet. En application de la loi NOTRe, le but est de définir, avec les acteurs locaux et les citoyens: « une véritable stratégie territoriale, qui pose des ambitions et des orientations porteuses d'une dynamique en faveur de la transition écologique par l'économie circulaire ».

  • 20/04/18 | "Action Coeur de Ville" se décline à Rochefort

    Lire

    Rochefort fait partie des 222 villes retenues par l’État pour intégrer le dispositif « Action Cœur de Ville » qui lui permettra d’engager un plan de réhabilitation de l’habitat de son centre urbain en obtenant 25 millions € sur 5 ans. La municipalité, avec le concours des services de l’État, s’est déjà saisie du sujet en engageant un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du centre historique, dont elle présentera une première ébauche à la population lundi 23 avril à 18 h au Palais des Congrès.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le groupe Gascogne sort la tête de l'eau

12/04/2014 | Un accord vient enfin d'être signé entre le groupe, ses créanciers et le consortium d'investisseurs pour recapitaliser cette entreprise.

Le groupe Gascogne va être restructuré

C'est un soulagement pour les 2 000 salariés du groupe landais, Gascogne, leader de la filière bois en France. Après de longs mois d'âpres négociations, un accord vient enfin d'être signé avec ses créanciers et le consortium d'investisseurs pour recapitaliser cette entreprise. Le capital du groupe, actuellement très endetté, va être augmenté de 43 millions d'euros pour redonner de l'oxygène à sa trésorerie. Fin 2013, son endettement brut avait atteint 162 millions d'euros. Mais, l'entreprise a des perspectives d'avenir et un carnet de commandes bien rempli.

C'est l'arrivée au capital d'un consortium composé de deux entreprises régionales, Biolandes, société familiale produisant des huiles essentielles, et de DRT, spécialisée sur les dérivés du pin (chimie, parfumerie et cosmétique), mais aussi de la Banque publique d'investissement (BPI) et du Crédit Agricole, qui ont déclenché la signature de cet accord. Il a été conclu avec certaines de ses filiales, les créanciers bancaires, fiscaux et sociaux du groupe, Electricité et Eaux de Madagascar(EEM) et ce consortium. Ce qui entraîne un remodelage capitalistique. Le consortium va détenir une participation au moins égale aux 2/3 du capital et des droits de vote de Gascogne. La participation d'EEM serait ramenée d'environ 28,9% à environ 20% du capital de Gascogne. 

Restructuration à venirTout ceci s'accompagne d'une profonde restructuration. Le plan industriel et commercial concerne les 4 branches du groupe. Pour la branche bois, l'objectif est de préparer le positionnement à long terme de l'activité sur des secteurs en croissance et à valeur ajoutée. Les sites industriels de la branche bois pourraient être réduits. Un investissement dans une ligne de coupe-aboutage sera mis en place de même qu'une ligne de fabrication de pellets. En ce qui concerne la branche papier, il s'agit de sortir de la dépendance vis-à-vis de l'énergie fossile, notamment au travers d'un investissement dans une chaudière biomasse. La branche va devoir gagner en efficacité opérationnelle par des investissements d'automatisation ciblés permettant des gains de productivité. La branche sacs, quant à elle, doit renforcer un positionnement de spécialiste par l'investissement dans une 3e ligne plastique à Mimizan afin de suivre la forte croissance des marchés. Pour la branche complexes, qui comprend l'usine de Dax et l'usine de Linnich en Allemagne, l'objectif poursuivi est d'accélérer la croissance sur les marchés ouverts grâce à la dernière machine achetée pour le site de Dax. Les opérations de restructuration financière devraient se dérouler jusqu'en septembre 2014.

"Cet accord, conclu sous l'égide des services du Ministère, s'appuie sur un projet industriel ambitieux préservant l'ensemble des branches d'activité du groupe Gascogne et associe renforcement des fonds propres du groupe et restructuration de sa dette. Le projet industriel prévoit d'importants investissements productifs", s'est réjoui Arnaud Montebourg, le ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique. Au passage, il a salué "le volontarisme des investisseurs industriels qui permettra la préservation de cet acteur essentiel de la filière bois française et d'environ 2.000 emplois".

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Groupe Gascogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
9475
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !