Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/11/19 : Nouvel exploit des Bergeracois, lors du 7e tour de la Coupe de France de Football : le Bergerac Périgord FC, club de national 2, a éliminé ce samedi après midi, le club de Clermont, pensionnaire de Ligue 2 et actuellement sixième au classement.

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

15/11/19 : Du 23 nov au 1er déc, le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales se tient à Abidjan (Côte d’Ivoire). Cette année la France est à l’honneur. La Région sera présente grâce à 3 opérations menées par l’Agence de l’Alimentation NA.

15/11/19 : "Regards Croisés" tel est le thème de la conférence organisée par le député Eric Poulliat autour de la radicalisation, le 18 nov à 19h au Kyriad de Mérignac, avec T. Oubrou, Grand Imam de Bordeaux et d'H. Hussein, sociologue des médias et du genre.

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/19 | Un blocage contre la précarité pour Bordeaux Montaigne

    Lire

    Ce vendredi 15 novembre, une centaine d'étudiants ont voté en faveur d'un blocage de l'Université Bordeaux Montaigne lundi 18 novembre. L'objectif de ce vote, opéré par une assemblée générale composée notamment de membres de la FSE (Fédération Syndicale Étudiante) et de groupes autonomes), était de protester face à la montée de la précarité étudiante, dénoncée tragiquement la semaine dernière par la tentative d'immolation d'un étudiant lyonnais. La mobilisation de Bordeaux Montaigne pourrait être rejointe par des étudiants de l'Université de Bordeaux.

  • 15/11/19 | Reconnaissance d’état de catastrophe naturelle en Corrèze

    Lire

    Les communes de Queyssac les Vignes, Saint Aulaire, Saint Clément, Arnac-Pompadour, Perpezac le Noir, Puy d’Arnac et Saint Sornin Lavolps viennent de se voir reconnaître, par arrêté ministériel le 15 octobre et publié au Journal Officiel le 15 novembre, en état de catastrophe naturelle pour le phénomène de sécheresse réhydratation des sols. Les sinistrés disposent à compter de ce 15 novembre d'un délai de 10 jours pour prendre contact avec leur assureur afin de pouvoir bénéficier du régime d’indemnisation correspondant.

  • 15/11/19 | Foire aux miels à Brive

    Lire

    Ce dimanche 17 novembre de 9h à 18h, la salle Brassens de Brive accueille la 20ème édition de la Foire aux Miels. Organisé par l’association l’Abeille corrézienne et la ville de Brive, ce rendez-vous rassemble une trentaine d’apiculteurs amateurs et professionnels du Limousin. Les professionnels du miel feront découvrir les différentes étapes de l’extraction du miel et le rucher école déménage pour l’occasion son matériel. Vous aurez également la possibilité de gagner une ruche, un essaim, une formation au rucher école grâce à la tombola !

  • 15/11/19 | La Rochelle : un nouveau pôle de formation au sein du centre hospitalier

    Lire

    Le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a inauguré le 8 novembre son nouveau pole de formation à l'hôpital Marius-Lacroix, rassemblant le service de la Formation Continue, le Centre de Formation Professionnelle et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence (CESU 17). Ce nouveau pôle de formation est doté de 10 salles de formations, 2 de simulation en santé, 1 d'informatique, ainsi que 2 d’ateliers bien-être. Objectif: répondre aux besoins de formation du secteur sanitaire/médicosocial.

  • 15/11/19 | Chute du Mur de Berlin : journée thématique à Bordeaux

    Lire

    Le 21 novembre prochain, l'association étudiante Die Clique organise une journée spéciale consacrée au trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin à l'Université Bordeaux Montaigne. Au programme : intervention d'un doctorant autour des "traces contemporaines" laissées par l'édifice, un atelier graff avec un artiste (Möka 187), une exposition centrée sur différentes "représentation(s) de la chute du Mur de Berlin par la jeunesse" ou encore la projection du film "De l'autre côté du mur", de Christian Schowchow. Toutes les infos sur la page Facebook de l'association.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le paradoxe aquitain: entre forte croissance et rechute des investissements

10/09/2019 | Le Baromètre de l'Ordre des experts-comptables d'Aquitaine, sorti ces jours met en lumière une situation économique entre très forte croissance et panne des investissements.

Illustration croissance économique / récession - diagramme - graphique

Le baromètre du mois de septembre 2019 de l'Ordre des Experts-comptables, réalisé grâce aux données collectées auprès des cabinets d'expertise comptable, donne un regard sur la santé économique du 2ème trimestre 2019, sur le périmètre de la Gironde, des Landes, du Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques. Commentées par Christian Prat dit Hauret, Expert-Comptable et Professeur à l'IAE-Université de Bordeaux, les données de ce baromètre livrent un 2ème trimestre marqué par "une très forte croissance de l'activité sur le périmètre, malgré une rechute des investissements".

Pour mémoire, au cours du premier trimestre 2019, l’activité des entreprises du périmètre a été en hausse de 3%, face à une moyenne nationale de +2,4%. « La progression la plus forte a été celle du mois de mai 2019 : +4,7% par rapport au même mois de 2018, dans le prolongement d’une forte croissance en avril 2019 (+4,5%) mais avant un arrêt brutal en juin (-0,3%) », rappelle le document.

Sur le deuxième trimestre les données recueillies auprès des cabinets d'expertise comptable confirment que le taux de croissance de l’activité est proche et élevé sur trois des quatre départements de la région ordinale : la Gironde (+3,6%), les Landes (+2,7%) et les Pyrénées-Atlantiques (+3,2%). En revanche, l’activité a stagné en Lot-et-Garonne (+0,1%). selon les analyses de Christian Prat dit Hauret, « cela traduit une nouvelle fois le phénomène de « métro­polisation» de Bordeaux et l’attractivité des départements maritimes de la Ré­gion. Malgré ses atouts, le Lot-et-Garonne éprouve une nouvelle fois des difficultés à tirer son épingle du jeu, pris en étau entre les deux grandes villes dynamiques que sont Bordeaux et Toulouse. »
Au total, la croissance de l’économie de la région Aquitaine (indice de 103) est supérieure à celle de l’économie française (indice de 102,4). « Ce chiffre confirme que, depuis deux ans et demi mais à l’exception du premier trimestre 2019, le niveau d’activité a toujours été meilleur en Aquitaine que sur le plan national. »

Dynamisme et attractivité: les atoûts régionaux d'une activité économique élevée

Sur le détail par secteurs d'activité, les chiffres collectés par les experts-comptables mettent en lumière une bonne croissance de l’activité des commerces (+1,9%), bien que légèrement inférieure au chiffre national (+2,3%) et un très bon résultat pour l’activité du secteur de la construction (+3,1%), en parfaite cohérence cette fois avec la situation nationale (+3,1%). Pour le Professeur des université, « on peut légitimement supposer que les commerces ont retrouvé une partie de leurs clientèles, les mouvements sociaux ayant progressivement perdu de leur vi­gueur. Quant au bâtiment, c’est un point fort de l’économie régionale. »
Autres secteurs dans lesquels l'activité est « extrêmement dynamique » : l’information et la communication (+4,6%), et les activités financières et d’assu­rance (+8,9%). Une bonne santé que l'on trouvait déjà pour ces 2 secteurs dans le baromètre du premier trimestre 2019. Du côté des bonnes surprises, voire « très bonnes surprises » selon le document, figure l'activité manufacturière qui enregistre une forte croissance de +6,1%.

Selon Christian Prat dit Hauret, ces différents chiffres traduisent le dynamisme et l’attractivité de la région Aquitaine. « Forte de son double capital géographique et humain, c’est un territoire où il fait bon vivre et qui est extrê­mement favorable au développement de deux types d’économie : l’économie résidentielle et l’économie de services. La côte Basque (de Bayonne à Saint Jean de Luz) et une partie de la côte landaise (l’axe Seignosse-Hossegor-Capbreton) en sont l’illustration. Ainsi, derrière la « locomotive » de la métropole bordelaise, la région Aquitaine peut continuer à consolider son développement économique en s’appuyant sur quatre points forts : l’économie touristique, les activités viticole et agro-alimentaire, l’économie résidentielle et l’économie des services. »

Des investissements "en panne"

Pour autant qui dit dynamisme économique sur l'activité et progression du chiffre d'affaires, ne dit pas forcément investissements. En effet, sur ce point là, le deuxième tri­mestre 2019 est marqué par « une rechute » : l’investissement a baissé de 3,2% par rapport au même trimestre de l’année 2018. Une diminution d'autant plus frappante qu'elle est bien supérieure à celle de la moyenne nationale qui n’a baissé que de 0,9%.

Les chiffres du Baromètre livrent que la baisse des investissements est particulièrement marquée dans les domaines du commerce (-5,4%) et de la construction (-3,5%). Cette double baisse ne se confirme pas au niveau natio­nal même si les chiffres ne sont pas transcendants : commerce (+1,4%) et construction (0%). Néanmoins, et en cohérence avec les progressions de chiffre d’affaires, les investissements sont réels dans des activités de services aussi différentes que les acti­vités financières et d’assurance, l’enseignement, la santé humaine, l’action sociale ou l’information et la communication.
D'un point de vue territorial, la situation est contrastée selon les départements. Les investis­sements ont fortement chuté dans les Pyrénées-Atlantiques (-9,7%) et en Lot-et-Garonne (-7,6%). Ils sont stables en Gironde (+0,1%) et ont réellement progressé dans le département des Landes (+3,8%).

Sur ces investissements « en panne », le commentateur du baromètre n'y va pas par quatre chemins. Selon lui, « ce mal qui « ronge » l’économie française né­cessite plusieurs remèdes : une diminution des impôts de production et des prélèvements sociaux qui réduisent la rentabilité économique des investissements, un renforcement des capitaux propres des TPE et PME françaises par une incitation fiscale à la mise en réserve des bénéfices réalisés et un suivi extra-comptable des investissements immatériels en capi­tal humain à travers la mise en place d’un reporting d’informations extra-financières, venant compléter la qualité des comptes annuels produits. »

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Mediamodifier - Pixabay

Partager sur Facebook
Vu par vous
2802
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !