Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/02/20 : Les producteurs des Pyrénées-Atlantiques reviennent chargés de médailles du Salon International de l'Agriculture : 95 au total, dont 19 médailles d'or, 41 médailles d'argent et 35 de bronze, produits et vins confondus.

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/02/20 | La Région investit: Bientôt des alambics charentais thermodynamiques ?

    Lire

    Chalvignac Process Distillation, spécialisée dans la fabrication et l'installation d'alambic pour la production de spiritueux, porte un projet R&D qui s'inscrit dans une démarche environnementale forte et innovante : installer une pompe à chaleur comme moyen de chauffe de ses alambics au lieu du gaz. Ainsi l'entreprise rompt avec l'utilisation d'énergie fossile, diminue sa consommation énergétique, réduit les émissions de gaz à effet de serre du procédé de chauffe de l'alambic et l'empreinte carbone de la filière Cognac. Un projet (et un défi organoleptique...) à 489 000 € soutenu par la Région pour 122 300 €.

  • 28/02/20 | Gironde: 17 830 candidats aux municipales

    Lire

    Municipales: Dans les 535 communes de Gironde, ce sont 17 830 candidats qui se sont déclarés pour 8 887 sièges à pourvoir. Dans toutes les communes du département au moins une liste a été déposée. Dans les 231 communes de plus de 1 000 habitants, 496 listes ont été déposées soit 13 102 candidats (52% d’hommes et 47% de femmes) pour 5183 sièges à pourvoir. Bordeaux compte le plus grand nombre de listes, 10 listes déposées suivi de Mérignac avec 9 listes.

  • 28/02/20 | Municipales: 6 communes sans candidats dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Dans les 546 communes des Pyrénées-Atlantiques, 11 088 candidats se sont déclarés pour 7392 sièges à pourvoir. A Arrien, Urost, Higuères Souye, Pardies Pietat, Etsaut et Escout aucun candidat ne s'est présenté. Aucune élection ne pourra être organisée pour ce 1er tour. De nouveaux candidats pourront se déclarer entre les 2 tours et les élections pourront ainsi se tenir au 2nd tour. Si aucune candidature n’intervient pour le 2nd tour. Le préfet de département nomme alors une délégation spéciale chargée de gérer les affaires courantes de la commune et d’organiser de nouvelles élections dans un délai de 3 mois.

  • 28/02/20 | Création d'un nouveau label "Les Sentinelles du Goût"

    Lire

    « Les Sentinelles du Goût ». Tel est le nom du nouveau label créé de concert par l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine et trois étudiantes de Licence Pro "Valorisation, Animation et Médiation des Territoires Ruraux" de l’Université Bordeaux Montaigne. Ce label a pour but de protéger et de valoriser les savoir–faire et les goûts des produits traditionnels de la région.

  • 28/02/20 | Pour l'Arche en Charente, transformation numérique rime avec inclusion

    Lire

    L'association l'Arche en Charente encadre les activités de plusieurs établissements médico-sociaux, dont 3 ESAT pleinement insérés dans le tissu économique local à de multiples étapes de la filière du Cognac, de la production à l'expédition. L'association, lancée dans une profonde transformation numérique, vient d'obtenir une aide de 88 330 € de la Région (50% du budget prévisionnel). Et pour cause, le projet se double d'une démarche d'inclusion numérique au profit de ses employés en situation de handicap mental. Un atout majeur pour leur réinsertion professionnelle en milieu « ordinaire ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le paradoxe aquitain: entre forte croissance et rechute des investissements

10/09/2019 | Le Baromètre de l'Ordre des experts-comptables d'Aquitaine, sorti ces jours met en lumière une situation économique entre très forte croissance et panne des investissements.

Illustration croissance économique / récession - diagramme - graphique

Le baromètre du mois de septembre 2019 de l'Ordre des Experts-comptables, réalisé grâce aux données collectées auprès des cabinets d'expertise comptable, donne un regard sur la santé économique du 2ème trimestre 2019, sur le périmètre de la Gironde, des Landes, du Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques. Commentées par Christian Prat dit Hauret, Expert-Comptable et Professeur à l'IAE-Université de Bordeaux, les données de ce baromètre livrent un 2ème trimestre marqué par "une très forte croissance de l'activité sur le périmètre, malgré une rechute des investissements".

Pour mémoire, au cours du premier trimestre 2019, l’activité des entreprises du périmètre a été en hausse de 3%, face à une moyenne nationale de +2,4%. « La progression la plus forte a été celle du mois de mai 2019 : +4,7% par rapport au même mois de 2018, dans le prolongement d’une forte croissance en avril 2019 (+4,5%) mais avant un arrêt brutal en juin (-0,3%) », rappelle le document.

Sur le deuxième trimestre les données recueillies auprès des cabinets d'expertise comptable confirment que le taux de croissance de l’activité est proche et élevé sur trois des quatre départements de la région ordinale : la Gironde (+3,6%), les Landes (+2,7%) et les Pyrénées-Atlantiques (+3,2%). En revanche, l’activité a stagné en Lot-et-Garonne (+0,1%). selon les analyses de Christian Prat dit Hauret, « cela traduit une nouvelle fois le phénomène de « métro­polisation» de Bordeaux et l’attractivité des départements maritimes de la Ré­gion. Malgré ses atouts, le Lot-et-Garonne éprouve une nouvelle fois des difficultés à tirer son épingle du jeu, pris en étau entre les deux grandes villes dynamiques que sont Bordeaux et Toulouse. »
Au total, la croissance de l’économie de la région Aquitaine (indice de 103) est supérieure à celle de l’économie française (indice de 102,4). « Ce chiffre confirme que, depuis deux ans et demi mais à l’exception du premier trimestre 2019, le niveau d’activité a toujours été meilleur en Aquitaine que sur le plan national. »

Dynamisme et attractivité: les atoûts régionaux d'une activité économique élevée

Sur le détail par secteurs d'activité, les chiffres collectés par les experts-comptables mettent en lumière une bonne croissance de l’activité des commerces (+1,9%), bien que légèrement inférieure au chiffre national (+2,3%) et un très bon résultat pour l’activité du secteur de la construction (+3,1%), en parfaite cohérence cette fois avec la situation nationale (+3,1%). Pour le Professeur des université, « on peut légitimement supposer que les commerces ont retrouvé une partie de leurs clientèles, les mouvements sociaux ayant progressivement perdu de leur vi­gueur. Quant au bâtiment, c’est un point fort de l’économie régionale. »
Autres secteurs dans lesquels l'activité est « extrêmement dynamique » : l’information et la communication (+4,6%), et les activités financières et d’assu­rance (+8,9%). Une bonne santé que l'on trouvait déjà pour ces 2 secteurs dans le baromètre du premier trimestre 2019. Du côté des bonnes surprises, voire « très bonnes surprises » selon le document, figure l'activité manufacturière qui enregistre une forte croissance de +6,1%.

Selon Christian Prat dit Hauret, ces différents chiffres traduisent le dynamisme et l’attractivité de la région Aquitaine. « Forte de son double capital géographique et humain, c’est un territoire où il fait bon vivre et qui est extrê­mement favorable au développement de deux types d’économie : l’économie résidentielle et l’économie de services. La côte Basque (de Bayonne à Saint Jean de Luz) et une partie de la côte landaise (l’axe Seignosse-Hossegor-Capbreton) en sont l’illustration. Ainsi, derrière la « locomotive » de la métropole bordelaise, la région Aquitaine peut continuer à consolider son développement économique en s’appuyant sur quatre points forts : l’économie touristique, les activités viticole et agro-alimentaire, l’économie résidentielle et l’économie des services. »

Des investissements "en panne"

Pour autant qui dit dynamisme économique sur l'activité et progression du chiffre d'affaires, ne dit pas forcément investissements. En effet, sur ce point là, le deuxième tri­mestre 2019 est marqué par « une rechute » : l’investissement a baissé de 3,2% par rapport au même trimestre de l’année 2018. Une diminution d'autant plus frappante qu'elle est bien supérieure à celle de la moyenne nationale qui n’a baissé que de 0,9%.

Les chiffres du Baromètre livrent que la baisse des investissements est particulièrement marquée dans les domaines du commerce (-5,4%) et de la construction (-3,5%). Cette double baisse ne se confirme pas au niveau natio­nal même si les chiffres ne sont pas transcendants : commerce (+1,4%) et construction (0%). Néanmoins, et en cohérence avec les progressions de chiffre d’affaires, les investissements sont réels dans des activités de services aussi différentes que les acti­vités financières et d’assurance, l’enseignement, la santé humaine, l’action sociale ou l’information et la communication.
D'un point de vue territorial, la situation est contrastée selon les départements. Les investis­sements ont fortement chuté dans les Pyrénées-Atlantiques (-9,7%) et en Lot-et-Garonne (-7,6%). Ils sont stables en Gironde (+0,1%) et ont réellement progressé dans le département des Landes (+3,8%).

Sur ces investissements « en panne », le commentateur du baromètre n'y va pas par quatre chemins. Selon lui, « ce mal qui « ronge » l’économie française né­cessite plusieurs remèdes : une diminution des impôts de production et des prélèvements sociaux qui réduisent la rentabilité économique des investissements, un renforcement des capitaux propres des TPE et PME françaises par une incitation fiscale à la mise en réserve des bénéfices réalisés et un suivi extra-comptable des investissements immatériels en capi­tal humain à travers la mise en place d’un reporting d’informations extra-financières, venant compléter la qualité des comptes annuels produits. »

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Mediamodifier - Pixabay

Partager sur Facebook
Vu par vous
3270
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !