Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

  • 15/05/18 | Trois jours de Fêtes de Bayonne payantes pour les non Bayonnais

    Lire

    Nous en avions fait écho, son maire l'a annoncé en fin de matinée: les Fêtes de Bayonne (25-29 juillet) seront gratuites pour les Bayonnais, et pour tous les enfants entre le vendredi midi et le lundi matin. Si on regarde le verre(de rosé)à moitié vide, gratuites pour tous mercredi et jeudi,elles seront en partie payantes -7 à 8 euros- pour les autres -non Bayonnais- le week-end afin, assure le maire Jean-René Etchegaray, de financer "le coût de leur sécurité et la pérennité de l'événement.

  • 14/05/18 | Bordeaux fait le point avec Darwin

    Lire

    Le maire de Bordeaux a réuni ce matin en mairie de Bordeaux des représentants de l'éco-système Darwin et de Bordeaux Métropole aménagement pour tenter de réconcilier les deux parties, en conflit depuis plus d'un an sur des emprises de la caserne Niel. Il a confirmé la cession à Darwin de deux hangars déjà occupés de manière provisoire (skate-park et dépôt Emmaüs), sous la forme d'un potentiel futur bail emphytéotique. En revanche, pas question de céder du terrain sur les 2000 mètres carrés de l'actuelle ferme urbaine : elle sera bien remplacée par la construction d'un parking prévu dans le cadre de la ZAC Bastide-Niel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le Pays basque se met sur son 31 dans le XIIIe

06/03/2018 | Pour la 2ème année consécutive, le Pays basque s’installe au cœur de la capitale pour présenter aux Franciliens ses savoir-faire, ses tendances, ses innovations, ses saveurs et son art de vivre.

Max Brisson Paris en mode basque

"Paris en mode basque". Pour la deuxième année, c'est le pari entrepris pendant cinq jours (14-18 mars) par l’Agence d’attractivité et de Développement Touristiques Béarn-Pays basque (AaDT) présidée par le sénateur biarrot Max Brisson et Atlantica Communication, la branche com de la maison d'édition basque éponyme animée par Bertrand Hiribarren avec Jean-François Duprat, de Pop Up. Comme l'an dernier, c'est la mairie du XIII qui servira de cadre à cette plateforme éphémère et exceptionnelle dont les deux premiers jours seront réservés aux professionnels et les trois derniers au public francilien.

Pour la deuxième année, Paris se mettra en mode basque... dans la mairie d'un XIIIe arrondissement dont le maire s'appelle Jérôme...Coumet. Un nom qui n'est pas étranger au Pays Basque. Son oncle ne fut-il pas le maire emblématique de Hasparren? Ikuriñas (les drapeaux basques) et une exposition de mégas photos sera déployée sur le parvis. Impossible d'y échapper.

Occasion est donc donnée, pour tous les acteurs régionaux, touristiques, économiques, culturels et innovants de faire découvrir leurs activités au public francilien. Parmi eux, une nouvelle génération de créateurs basques, dont les réalisations concilient savoir-faire traditionnels, tendances et innovation. Le Pays basque a déjà fait de manière parfois éparse sa promo dans la capitale...Que Max Brisson balaie d'un revers de la main. "C'est vrai, il y avait deux rendez-vous à Paris. Désormais finis les egos, ils sont mis de côté. Nous travaillons ensemble pour offrir quelque chose de plus cohérent." Avec trois partenaires et un budget de 280 000 euros, le ciel sera dégagé.... La mutualisation et l'union font la force."
Et le sénateur biarrot veut profiter de l'occasion, il n'en fait pas secret, pour installer plus encore l'image, de la jeune marque Biarritz Pays basque. Et avec une idée derrière la tête... "Il nous faut favoriser l'avant-saison. Nous avons deux mois qui fonctionnent dits de pleine saison, voire se prolongent en septembre, en revanche, il nous faut fortifier le mois de juin."

L'innovation et le dynamisme économique en pôle position

Pour cela, à l'image d'Epinal du Pays basque qui sera évidemment présente, les organisateurs ont ancré deux journées réservées aux professionnels pour démontrer qu'outre une meilleure santé économique que d'autres régions, Euskal Herria possède de sérieux arguments économiques. Ainsi le mercredi  sera réservé à l'innovation avec une conférence de Manuel de Lara, président de La Océan Tech : « L’accélération en mode basque » suivi d'un speed meeting entre start-up et PME innovantes et les incubateurs, accélérateurs, pépinières d’entreprises, studios start-up et grands comptes.

Cinq start-up, pré-sélectionnées lors d’une soutenance courant février au Pays basque, présenteront leur concept et iront à la rencontre de médias nationaux, entrepreneurs, investisseurs, incubateurs, accélérateurs, pépinières d’entreprises...
Le lendemain jeudi,  accueil des entrepreneur(e)s présents pour la journée économique avec prise de parole par la SNCF partenaire de Paris en mode basque . "Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF nous a assuré qu'il passera", ajoute avec une évidente satisfaction" Mac Brisson. Le partenariat pourrait bien se poursuivre avec des tarifs préférentiels pour cette avant-saison chère au sénateur.
Ce zoom sur l’économie débutera par une analyse d’Eric Heyer – docteur en sciences économiques, enseignant à Sciences Po Paris, directeur et également chercheur au sein de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) – sur les conséquences des différentes réformes économiques établies pendant la première année du quinquennat Macron. Durant la seconde partie de cette journée, l’accent sera mis sur la réussite des Basques à l’étranger. Quelques expatriés remettront le pied à Paris et viendront témoigner de leur expérience. La culture basque aurait-elle facilité leur réussite ?
Plus de cinquante chefs d’entreprises basques et poids lourds de l’économie ont déjà répondu présents : Nature & Résidence, Sokoa, Traimeca Pyro, SIS Sécurité, Transakauto, le Groupe Olano, EMAC, la CCI Bayonne Pays basque, Extendam, Rom Sud Ouest, ainsi que l’association des femmes chefs d’entreprise « Diriger au Féminin » présidée par Nilda Jurado.

Paris en mode basque et Brisson

Le tourisme, évidemment, et les joyaux gastronomiques et festifs

Si les deux premières journées de cette seconde édition de Paris en mode basque sont dédiées à l’économie et à l’innovation du Pays basque, l’événement fera également la part belle au tourisme, à la création, la gastronomie, le sport et la culture de son territoire.
Selon l’Organisation mondiale du tourisme, le tourisme culturel est en progression constante, représentant désormais 40 % du tourisme mondial. C’est dire les attentes sinon les exigences d’un public qui, de plus en plus averti, ne se trompe pas sur les qualités culturelles d’une destination. Et de ce point de vue, le Pays basque a beaucoup à offrir. Seront ainsi annoncés les grands événements et festivals de la saison 2018. D'ailleurs, outre l'Agence d'attractivité et de développement touristique, de nombreux Offices de tourisme seront présents pour présenter les richesses de ce territoire.

Makila, espadrilles, linge basque, autant de fleurons de l’artisanat que l’on ne trouve qu’au Pays basque. réservé à quinze créateurs, chacun représentant la continuité de l’artisanat basque ; aux métiers traditionnels s’ajouteront ceux du design, de la mode, du sport, de la conception graphique, de l’art;  Ces boutiques éphémères seront ouvertes au public du jeudi soir au dimanche soir.
Chocolat, jambon de Bayonne, porc Manex, chipirons, piment d’Espelette, fromage de brebis, rappelleront en outre que le Pays basque est aussi le pays des saveurs ! Dans ce domaine, auparavant, sept chefs de renom Lionel Elissalde, Sébastien Oudill, Sébastien Gravé, Fabrice Idiart, Nicolas Brousse, Thierry Dufroux et William Pradeleix participeront au dîner de gala qui aura lieu le mercredi 14 mars – réservé aux partenaires – à l’issue de la journée dédiée à l’innovation.
Les Parisiens pourront à leur tour découvrir et déguster les saveurs et produits basques durant les trois jours d’ouverture au grand public.

Certes! Mais quelles retombées attendre d'une telle opération qui, l'an dernier, avait attiré 6 000 visiteurs ? La responsable du marketing du Comité départemental du tourisme admet qu'il est quasiment impossible de les traduire en nombre de nuitées, mais elle a remarqué que l'opération précédente avait conduit un nombre important de visites et demandes de renseignements sur le site (pays-basque.tourisme.com) et sur la page Facebook.

En outre, comme un retour de service, les organisateurs permettront à des Parisiens d'effectuer des sorties à vélo électrique accompagnées de deux heures dans l'arrondissement et lieux aux couleurs basques (trinquet, bars et restaurants basques). Une délicate attention vis-à-vis de la protection de la planète qui ira droit au cœur d'Anne Hidalgo, qui ne manquera pas de venir séjourner au Pays basque. Comme son prédécesseur Bertrand Delanoë quand il était convalescent de l'attentat dont il avait été victime. Et qui avait donné à Anne Hidalgo l'opportunité d'assurer l'intérim...

Renseignements sur pays-basque.tourisme64.com

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
8407
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !