Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

  • 20/04/18 | Création d’un pôle ressources jeunesse à Villeneuve/Lot

    Lire

    Lors du Conseil communautaire du 12 avril dernier, les élus de l’Agglomération du Grand Villeneuvois ont voté la création d’un Pôle Ressources Jeunesse et son implantation en centre-ville de Villeneuve-sur-Lot, dans le quartier prioritaire Bastide. Ce Pôle accueillera la Mission locale du Pays Villeneuvois, l’Espace Métiers Aquitaine ainsi qu’un espace numérique.

  • 20/04/18 | Réduction des déchets: quelles sont vos pratiques ?

    Lire

    Emballages plastiques, biodéchets, déchets verts, déchets d'équipements électriques et électroniques et tarification incitative, voilà les 5 items sur lesquels la Région interroge ses habitants, via une enquête en ligne, dans le cadre de l'élaboration d'un Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchet. En application de la loi NOTRe, le but est de définir, avec les acteurs locaux et les citoyens: « une véritable stratégie territoriale, qui pose des ambitions et des orientations porteuses d'une dynamique en faveur de la transition écologique par l'économie circulaire ».

  • 20/04/18 | "Action Coeur de Ville" se décline à Rochefort

    Lire

    Rochefort fait partie des 222 villes retenues par l’État pour intégrer le dispositif « Action Cœur de Ville » qui lui permettra d’engager un plan de réhabilitation de l’habitat de son centre urbain en obtenant 25 millions € sur 5 ans. La municipalité, avec le concours des services de l’État, s’est déjà saisie du sujet en engageant un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du centre historique, dont elle présentera une première ébauche à la population lundi 23 avril à 18 h au Palais des Congrès.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le Pays du coeur entre deux mers se mobilise pour développer son offre touristique

05/12/2012 | Ce 4 décembre se sont déroulées les premières assises communales du pays coeur entre-deux-mers à Salleboeuf

L'Entre-deux-mers, un beau territoire qui a des atouts touristiques à développer

Comment continuer à accueillir les populations dans les territoires semi-ruraux, sans dénaturer les paysages ? C'est l'un des enjeux majeurs de demain pour l'Entre-deux-mers en Gironde et de nombreux territoires français en périphérie des grandes villes, souhaitant préserver leur identité. Pour éviter de "concentrer" la pauvreté et limiter les transports en voitures, il est aussi indispensable de développer le tourisme pour créer des emplois sur place. Deux thématiques abordées ce soir lors des premières assises communales du pays coeur entre-deux-mers à Salleboeuf, dans une salle comble.

"Ces dernières années, il y a eu une pression foncière importante sur nos territoires du fait de la difficulté des ménages à se loger à des prix accessibles dans la communauté urbaine de Bordeaux. Ce qui a eu des conséquences désastreuses parfois sur nos paysages pour construire des lotissements. Cela s'est aussi traduit par une paupérisation des centre-bourgs", explique Colette Scott, vice-présidente du coeur Entre-deux-mers. "Or, pour nous, il est crucial de préserver nos paysages. C'est ce qui fait notre charme", rappelle Alain Leveau, président du Pays. La loi, justement, évolue en ce sens, notamment Grenelle 2, qui prend en compte les aspects environnementaux, jusque là délaissés. Cela va se traduire par les communes par des exigences en termes de bilan de consommation d'espaces, de biodiversité... "Des dispositions Grenelle qui devront être intégrées pour les nouvelles habitations avant le 1er janvier 2016", précise Blandine Belin, chargée de mission à la Direction départementale des territoires et de la mer de Gironde. Pour davantage de cohérence, l'échelle préconisée par Grenelle 2 pour les PLU (plans locaux d'urbanisme) sera celle de l'intercommunalité dans les prochaines années.


Le quartier campagnard durable, une alternative au lotissement ?Dans l'Entre-deux-mers, certains élus sont passés de la réflexion à l'action. A Targon, par exemple, la mairie travaille à la création d'un quartier campagnard durable. "Nous ne voulons plus des boîtes à sucre que l'on trouve malheureusement un peu partout de plus en plus en France", lâche Anne Jaubert, adjointe au maire. "Nous voulons à la fois densifier l'habitat sur une parcelle d'un peu plus de un hectare, tout en préservant le paysage, en construisant différemment. L'idée est aussi de créer de la convivialité, du lien social à travers des jardins partagés et ouvriers", explique Richard Pezat, le maire de Targon. "C'est une alternative au lotissement", ajoute Anne Jaubert.

Développer la capacité d'hébergement et l'offre touristique"Mais, pour garder notre attractivité aux yeux des populations, il faut développer l'emploi, notamment le tourisme, car nous n'aurons pas d'industrie chez nous", suggère Marc Avinen, maire de Salleboeuf. "Le problème est que nous manquons de places d'hébergement sur notre territoire. Nous refusons régulièrement des groupes, faute de lits pour les accueillir", déplore Pierre Préaut, vice-président du Pays coeur Entre-deux-mers, en charge du jardin d'agrément. "J'ai une forte demande sur les hébergements de grande capacité sur mon gîte de huit personnes", confirme Axelle Balguerie, loueur de meublés professionnels à Tresses. "Nous avons un très beau patrimoine, une carte à jouer dans l'oenotourisme et le cyclotourisme, mais il faut créer des micro-circuits pour accompagner le visiteur et lui raconter son histoire, afin de mieux les capter", propose Hubert Sion, responsable patrimoine du comité départemental du tourisme de Gironde. "Nous devons aussi créer des points d'attractivité chez nous pour attirer une nouvelle clientèle", enchaîne Pierre Préaut. A ce jour, les touristes sont à 90% français et pour 25% d'entre eux des Aquitains. Ainsi, un parc accrobranches s'est récemment installé au lac de Laromet, près de Cadillac. "Nous avons une forte demande. J'ai accueilli jusqu'à 80 personnes en une journée", se réjouit Gregory Gulli, son gérant. Preuve qu'il y a bien un potentiel touristique sous-exploité dans l'Entre-deux-mers.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Office de tourisme de l'Entre-deux-mers

Partager sur Facebook
Vu par vous
1072
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !