aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Le Pays du coeur entre deux mers se mobilise pour développer son offre touristique

05/12/2012 | Ce 4 décembre se sont déroulées les premières assises communales du pays coeur entre-deux-mers à Salleboeuf

L'Entre-deux-mers, un beau territoire qui a des atouts touristiques à développer

Comment continuer à accueillir les populations dans les territoires semi-ruraux, sans dénaturer les paysages ? C'est l'un des enjeux majeurs de demain pour l'Entre-deux-mers en Gironde et de nombreux territoires français en périphérie des grandes villes, souhaitant préserver leur identité. Pour éviter de "concentrer" la pauvreté et limiter les transports en voitures, il est aussi indispensable de développer le tourisme pour créer des emplois sur place. Deux thématiques abordées ce soir lors des premières assises communales du pays coeur entre-deux-mers à Salleboeuf, dans une salle comble.

"Ces dernières années, il y a eu une pression foncière importante sur nos territoires du fait de la difficulté des ménages à se loger à des prix accessibles dans la communauté urbaine de Bordeaux. Ce qui a eu des conséquences désastreuses parfois sur nos paysages pour construire des lotissements. Cela s'est aussi traduit par une paupérisation des centre-bourgs", explique Colette Scott, vice-présidente du coeur Entre-deux-mers. "Or, pour nous, il est crucial de préserver nos paysages. C'est ce qui fait notre charme", rappelle Alain Leveau, président du Pays. La loi, justement, évolue en ce sens, notamment Grenelle 2, qui prend en compte les aspects environnementaux, jusque là délaissés. Cela va se traduire par les communes par des exigences en termes de bilan de consommation d'espaces, de biodiversité... "Des dispositions Grenelle qui devront être intégrées pour les nouvelles habitations avant le 1er janvier 2016", précise Blandine Belin, chargée de mission à la Direction départementale des territoires et de la mer de Gironde. Pour davantage de cohérence, l'échelle préconisée par Grenelle 2 pour les PLU (plans locaux d'urbanisme) sera celle de l'intercommunalité dans les prochaines années.


Le quartier campagnard durable, une alternative au lotissement ?Dans l'Entre-deux-mers, certains élus sont passés de la réflexion à l'action. A Targon, par exemple, la mairie travaille à la création d'un quartier campagnard durable. "Nous ne voulons plus des boîtes à sucre que l'on trouve malheureusement un peu partout de plus en plus en France", lâche Anne Jaubert, adjointe au maire. "Nous voulons à la fois densifier l'habitat sur une parcelle d'un peu plus de un hectare, tout en préservant le paysage, en construisant différemment. L'idée est aussi de créer de la convivialité, du lien social à travers des jardins partagés et ouvriers", explique Richard Pezat, le maire de Targon. "C'est une alternative au lotissement", ajoute Anne Jaubert.

Développer la capacité d'hébergement et l'offre touristique"Mais, pour garder notre attractivité aux yeux des populations, il faut développer l'emploi, notamment le tourisme, car nous n'aurons pas d'industrie chez nous", suggère Marc Avinen, maire de Salleboeuf. "Le problème est que nous manquons de places d'hébergement sur notre territoire. Nous refusons régulièrement des groupes, faute de lits pour les accueillir", déplore Pierre Préaut, vice-président du Pays coeur Entre-deux-mers, en charge du jardin d'agrément. "J'ai une forte demande sur les hébergements de grande capacité sur mon gîte de huit personnes", confirme Axelle Balguerie, loueur de meublés professionnels à Tresses. "Nous avons un très beau patrimoine, une carte à jouer dans l'oenotourisme et le cyclotourisme, mais il faut créer des micro-circuits pour accompagner le visiteur et lui raconter son histoire, afin de mieux les capter", propose Hubert Sion, responsable patrimoine du comité départemental du tourisme de Gironde. "Nous devons aussi créer des points d'attractivité chez nous pour attirer une nouvelle clientèle", enchaîne Pierre Préaut. A ce jour, les touristes sont à 90% français et pour 25% d'entre eux des Aquitains. Ainsi, un parc accrobranches s'est récemment installé au lac de Laromet, près de Cadillac. "Nous avons une forte demande. J'ai accueilli jusqu'à 80 personnes en une journée", se réjouit Gregory Gulli, son gérant. Preuve qu'il y a bien un potentiel touristique sous-exploité dans l'Entre-deux-mers.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Office de tourisme de l'Entre-deux-mers

Partager sur Facebook
Vu par vous
487
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !