Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/02/18 : La Rochelle : le dessinateur de presse Plantu sera présent ce lundi dans le cadre de l’exposition itinérante Tous migrants de Cartooning For Peace, dessins pour la paix, installée à la Médiathèque Michel-Crépeau du 19 au 28 février.+ d'info

18/02/18 : La Rochelle : ce 19 fevrier à midi, le public est convié au lancement du voyage de L'Hermione 2018, sur le thème Libres Ensemble de l’Atlantique à la Méditerranée, quai Senac de Meilhan. Le globe de la Francophonie, tout juste restauré, sera dévoilé.

16/02/18 : Samedi, Colère 24 signe son retour sur les routes de Dordogne. Le mouvement organise une opération escargot sur la RN 21 et un défilé dans le centre-ville Périgueux. Le premier rassemblement, le 27 janvier, avait mobilisé près de 600 manifestants.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

15/02/18 : Armel de la Bourdonnaye, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, a été nommé recteur de l'Académie de Poitiers hier lors du Conseil des ministres. Diplômé de Polytechnique, il a été à la tête de l'ENPC et de Centrale à Nantes.

15/02/18 : Charente-Maritime: la ville de Jonzac a inauguré hier un nouveau concept de passage piéton réalisé en 3D sur la chaussée. L'illusion d'optique donnant un effet de volume aux bandes blanches doit inciter les automobilistes à ralentir,espère la mairie.

14/02/18 : Les agriculteurs béarnais ne décolèrent pas quant à la réforme des zones défavorisées. Après avoir bloqué l'agglomération paloise jeudi 8 et mardi 13 février, 150 tracteurs mènent de nouveau une large opération escargot ce 14 février.+ d'info

14/02/18 : Dans le cadre du partenariat entre la Région et le Bezirk de Moyenne-Franconie (Land de Bavière Allemagne), 20 entreprises néo-aquitaines de l'agriculture bio participent du 14 au 17 février, au grand salon européen «Biofach» à Nuremberg en Allemagne

14/02/18 : Charente-Maritime : Jean Baptiste Dagréou a été réélu à la présidence de la fédération de l'hôtellerie de plein air du département.

13/02/18 : Réforme des zones défavorisées: la FDESA 64 organisera toute la journée du mardi 13 février, une opération escargot dans l'agglomération paloise. "Un mode d'action qui symbolise la rapidité de réaction de l'Etat", commente le syndicat.

13/02/18 : Un bus GNV -Gaz Naturel pour Véhicule- en expérimentation dans l’Agglo d’Agen. Après le bus électrique en avril 2017, cette nouvelle expérimentation « permet de préparer la transition énergétique et répondre aux enjeux environnementaux.

13/02/18 : Quelle Europe pour la jeunesse ? Tel est le titre du café citoyen qu’organise la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne – CIED, le 15 février à 18h30, au Blue Fox Coffee, rue Montesquieu, à Agen. L’entrée est libre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

  • 16/02/18 | En Dordogne, le rapport Spinetta sur l'avenir de la SNCF inquiète

    Lire

    Le rapport sur l’avenir de la SNCF préconise la fin des petites lignes ferroviaires. En Dordogne, toutes les lignes seraient peu ou prou concernées. Périgueux-Agen, Périgueux-Brive sont les plus menacées. Les Périgueux-Limoges et Périgueux-Bordeaux le sont moins, affichant des fréquentations honorables. Le président du Département appelle "les élus à se mobiliser contre un projet qui, s’il devait se concrétiser, contribuerait à aggraver l’isolement de la Dordogne et à détériorer les perspectives de développement."

  • 16/02/18 | Internet: 16 collectivités de la région récompensées

    Lire

    Le 8 février dernier, dans le cadre de la 19ème Cérémonie de remise du label national Territoire, Villes et villages internet, la Nouvelle-Aquitaine a vu 16 de ces collectivités récompensées pour leur action dans des politiques publiques numériques engagées. Six d'entre elles se sont particulièrement illustrées en matière de production de services publics numériques locaux, décrochant les 5 @, la plus haute des récompenses. Il s'agit d'Agen (47), de la communauté de communes de Parthenay-Gâtine (79), de Bassens (33), Bayonne (64), Boé (47) et Mérignac (33).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le port de Bayonne à l'étale en 2014

25/02/2015 | La Chambre de commerce et d'industrie a publié les chiffres de l'activité du port dont elle est gestionnaire.

André Garetta Port de Bayonne

Le trafic pour l’année 2014 est stable par rapport à celui de l’année 2013 mais supérieur de 3,6% par rapport aux dernières estimations plutôt alarmistes des industriels et usagers du port. Certains industriels connaissent encore les effets du contexte économique difficile, notamment de CELSA qui a connu un arrêt d’activité en fin d’année du fait des conséquences économiques et sociales de la crise, ce qui explique le léger recul de son trafic (-2,78%) par rapport à 2013. CELSA reste cependant toujours le premier acteur du port de Bayonne avec un trafic maritime de 972 704 tonnes réalisé sur l’année.

Autre déception, la suspension du trafic du porte-containeur "Le Lydia" dont la mise en service avait été célébrée en mars 2014. Toutefois, la Chambre de commerce et d'industrie gestionnaire du port (ici le président Garreta) fait valoir que d’autres trafics permettent d’envisager une reprise d’activité, notamment en ce qui concerne la filière bois puisque la tendance commence à s’inverser dès 2014. En effet, les ressources disponibles suite à la tempête de 2009 étant quasiment épuisées, l’import du bois s’avère nécessaire.

Les trafics de vracs solides, quant à eux, progressent, comme le maïs avec plus de 28% par rapport à l’année précédente et une prévision au moins aussi bonne pour 2015, le quartz qui repart à la hausse avec +20% cette année, le maintien des engrais à un niveau soutenu avec près de 500 000 tonnes, et un nouveau trafic de coke de pétrole en 2014 (36 539 tonnes) qui devrait progresser sur 2015.

Par ailleurs, 2014 a été l’année préparatoire de grands projets déjà initiés avec notamment l'opérateur ferroviaire de proximité qui devrait aboutir en 2015 avec de nouveaux services proposés aux industriels régionaux qui participent activement à sa mise en place (prise de participation au capital et garantie de volumes transportés) ; la commande de la drague, outil d’intégration port-ville, qui permettra d’améliorer les conditions de navigation tout au long de l’année et une meilleure efficacité des clapages sur les plages d’Anglet. L’assemblage du navire est en cours et la livraison programmée pour septembre 2015.
Malgré une situation nautique difficile en 2014, le Port de Bayonne a su maintenir, au prix de frais de dragage importants, de bonnes conditions d’accueil aux quais. Cette qualité de service sera optimisée avec l’arrivée de la nouvelle drague. De plus, la confirmation du démarrage de l’activité du laminoir des Landes qui devrait être effective en fin d’année devrait permettre de voir transiter par le port le Bayonne les premières brames d’acier second semestre 2015.

En outre, le trafic manutentionné par l’outillage public géré par la CCI Bayonne Pays Basque voit transiter depuis 2008, hors effet du bois tempête, un flux de marchandises de plus en plus important, ce qui démontre un réel dynamisme. Ainsi, de 537 000 tonnes en 2008, ce trafic des quais publics est passé à 721 000 tonnes en 2012 puis 755 000 tonnes en 2013 pour atteindre aujourd’hui 803 652 tonnes, soit une augmentation 6,4% par rapport à l’année précédente, ce qui représente tout de même une hausse de 49,65% en 6 ans en valeur absolue et un pourcentage du trafic total passé de 14% à 31%. Le port de Bayonne reste compétitif et attire de nombreux nouveaux trafics.

Enfin, un trafic de ballast par voie maritime est également prévu sur 2015, pour un volume de 50 000 tonnes environ, dans le cadre travaux de régénération de l’axe ferroviaire Bayonne-Hendaye entrepris par RFF et SNCF

Le maïs en tête du hit-paradeMaïs : Les sorties de maïs sont en forte progression (+ 28,30% pour un total de 413 284 tonnes) notamment sur les six derniers mois de l’année quand les exportations ont augmenté de 90% par rapport au deuxième semestre 2013 passant de 153 138 tonnes à 291 435 tonnes. Cela est notamment dû à une année favorable tant par les niveaux d’ensoleillement que pluviométriques et les prévisions pour 2015 sont tout aussi bonnes sinon meilleures. 97 navires ont été chargés sur l’année 2014.

Pétrole brut : les sorties de pétrole brut sont en recul année après année suite à l’épuisement du gisement de Lacq.

Hydrocarbures raffinés : Baisse notable des importations cette année,   (- 46 000 tonnes par rapport à 2013) avec 2 navires uniquement au mois de janvier 2014 et un trafic total de 16 963 tonnes gazole. Depuis la fermeture de la Raffinerie du Midi en 2008, approvisionnée en hydrocarbures par voie maritime, ces produits ont connu une baisse constante au bénéfice de la route.

Dérivés non énergétiques du pétrole : Ces produits correspondent au bitume importé à travers les bacs de stockage de la société LBC sur Tarnos. Bonne progression de ce trafic (+20,68%) par rapport à 2013 qui avait déjà connu une évolution de 95,60% sur l’année précédente.

Ferrailles et billettes : Sensible baisse des imports de ferrailles (-5,5 %) pour l’année 2014 et léger impact sur la production de billettes en recul de 1,14% (soit -7 177 tonnes). L’activité cumulée ferrailles et billettes a représenté en 2014 un  volume de 972 704 tonnes contre 1 000 565 tonnes en 2013, soit un léger repli de 2,78% représentant 27 861 tonnes au total notamment du fait d’un arrêt de l’activité de l’aciérie pendant le dernier mois de l’année.

Soufre : La fermeture du site d’extraction de gaz à Lacq fin 2013 a marqué la fin des exportations de soufre à travers le port de Bayonne. Cependant, la société Sobegi poursuit l’exploitation du site soufrier de Blancpignon en important, par voie maritime, du soufre solide qui est fondu sur place grâce à la mise en service d’un fondoir courant 2013. Le soufre liquide est ensuite expédié vers les clients de Sobegi majoritairement par voie ferrée.
Le volume de trafic maritime prévu par l’industriel est de 100 000 tonnes par an environ en pleine production. L’année 2014 avec plus de 98 000 tonnes de soufre correspond aux chiffres annoncés, dont 57 291 tonnes de soufre solide et 41 082 tonnes de soufre liquide.

Produits chimiques : Le site de stockage LBC, situé sur Tarnos, conforte son trafic de produits chimiques avec une progression de 4,2% notamment avec l’export de bioéthanol (+10,23%).
Les produits chimiques tels l’acide phosphorique et l’acide sulfurique, utilisés dans la fabrication d’engrais, commercialisés par un autre industriel du port, connaissent une hausse de 38% passant de 26 702 tonnes en 2013 à 36 855 tonnes en 2014. L’ensemble du trafic de produits chimiques a ainsi progressé de 12,28% en 2014.

Engrais : Bonne année 2014 pour ces produits malgré une légère régression de -1,59 % par rapport à 2013 (- 8000 tonnes). A noter la croissance des importations d’urée pour un total de 208 833 tonnes en 2014 contre 175 686 tonnes en 2013 (+ 18,87 %).

Grumes exotiques et bois divers : Le cumul de l’ensemble des produits bois est en baisse en 2014 pour atteindre 100 304 tonnes par rapport aux 133 608 tonnes de 2013 (soit -24,93 %). Le trafic du pin des Landes, suite aux dégâts occasionnés par la tempête Klaus en 2009, qui a totalisé plus de 2 500 000 tonnes à l’export entre 2009 et 2013  arrive à épuisement (6 682 tonnes exportées contre 57 288 tonnes en 2013 soit -88%). Cependant on connait un revirement de situation depuis 2014. En effet, l’affaiblissement de la ressource locale oblige les industriels à réimporter par d’autres filières les matières premières nécessaires à leur activité ; cette tendance inversée représente un volume de 44 419 tonnes importées en 2014 contre 1781 tonnes en 2013.
Bonne tenue des exportations de panneaux de particules avec plus de 16 000 tonnes comme en 2013 mais repli des importations de grumes exotiques (- 27%) et légère baisse des exports d’écorces de pin (24 108 T contre 35 807T en 2013).
La filière bois devrait connaitre une bonne année 2015 avec les besoins d’import de bois.

Divers agroalimentaires : Baisse des importations de tourteaux pour l’alimentation animale (17 233T en 2014 / 21 057T en 2013). La CCI de Bayonne travaille pour capter des trafics hors Europe non accessibles aujourd’hui au Port de Bayonne. Concernant l’importation d’huile de palme par la société LBC, ce trafic a représenté 25 867 tonnes en 2014 est reste stable par rapport à 2013.

Vracs solides et divers : Forte progression de ces produits avec un total de 185 211 tonnes en 2014 contre 135 880 tonnes en 2013 (soit +36,30%) grâce à une reprise à la hausse des importations de quartz avec 85 841 tonnes, soit une progression de +20,66%, une stabilisation du trafic de tourbe avec 30 130 tonnes cette année contre 33 839 tonnes en 2013 et l’arrivée de nouveaux trafics tels que le coke de pétrole (appelé graphite) capté cette année pour un volume de 36 539 tonnes et que l’on prévoit de poursuivre l’année prochaine au moins à tonnage équivalent.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
9578
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !