Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Deux grues supplémentaires au port de Bayonne qui se développe

14/04/2018 | Cet investissement permettra au port d’accueillir des bateaux de 180 m, d'accélérer la productivité et donc sa compétitivité

Port de bayonne

Mercredi, la Chambre de commerce de Bayonne Pays basque, gestionnaire du port de Bayonne, propriété de la Nouvelle Région a franchi un cap dans son indispensable développement: la commande de deux énormes grues au groupe allemand Liebherr. Paraphe effectué par le président de la CCI André Garreta et Léopold Berthold, directeur général de cette holding, en présence de Mathieu Bergé, président du Conseil portuaire et conseiller régional, délégué aux ports et aéroports. Après l'achat de la drague, avec cette acquisition le port de Bayonne a fait le pari de son développement dans une conjoncture économique qui s'améliore

Avec la signature, cette semaine, de la commande de deux nouvelles grues, le Conseil régional Nouvelle Aquitaine, son propriétaire et la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne Pays basque son gestionnaire, confirment  le plan d'action de développement du port signé en novembre 2017 jusque l'année 2023. Un plan qui voyait les investissements passer de 2,7 millions d'euros à 14,3 millions d'euros. Alors que la courbe du trafic du port se tassait, notamment en raison d'une conjoncture économique en berne et d'un marché de l'acier qui ne tenait pas ses promesses. "Nous avons fait le pari de l'audace, tout d'abord avec l'acquisition de la drague qui nous a permis déjà de désensabler l'embouchure de l'Adour, facilitant le passage des bateaux à l'embouchure de l'Adour et permettant de rengraisser les plages d'Anglet et, d'autre part, la commande de ces deux grues" insistait le président Garreta.

Le ciel s'est en effet éclairci avec le démarrage de l'activité du laminoir des Landes repris par le groupe Añon qui vient en pur additionnel par rapport à l'ensemble du trafic portuaire actuel, soit 230 000 tonnes avec un objectif de 500 000 T en 2022; le retour des hydrocarbures raffinés qui devraient générer un trafic de 150 000 tones, les vrac agro-alimentaires qui devraient se consolider à 900 000 tonnes et enfin CELSA qui devrait confirmer sa position avec un investissement à l'étude de 60 millions d'euros dans la construction d'un laminoir et augmenter sa capacité de production de 650 0000 Tonnes à 1,1 Million de tonnes, avec un impact à terme de 300 000 tonnes supplémentaires pour le trafic maritime.

Ces nouvelles conditions d'exploitation permettent d'envisager une progression du trafic  de +15% dès 2018, soit 2,680 millions de tonnes sur la base de 2,340 millions de tonnes pour 2017. Ce qui ferait en 2023  3,110 millions de tonnes et une progression de +33%. "Une réduction du passage améliorera de manière spectaculaire, la compétitivité de ce port", résumait Georges Strullu, vice président de la CCI.  En outre grâce au "nettoyage" de l'embouchure par la drague Hondarra, acquise par la CCI, le port pourra accueillir des navires de  180m de long sur 30 de large.

Deux grues du groupe allemand Liebherr sur deux sites

 

Signature grues port de Bayonne

Cette projection ambitieuse nécessitait évidemment que l'on anticipe les moyens, afin de fiabiliser le traitement des mouvements du port actuel et d'anticiper les besoins des industriels. Et la CCI a donc décidé d'acquérir deux grues portuaires à flèches pivotantes sur rail pour la manutention des marchandises conventionnelles et en vrac, sur les quais européen et eaux profondes. La première sur la rive droite de l'Adour, à Tarnos et la seconde sur la rive gauche à Anglet Blancpignon. Ce qui porterait à sept le nombre de grues du port de commerce de Bayonne. Après appel d'offres, sur quatre candidats retenus, c'est le leader mondial des grues sur rail, le groupe allemand Liebherr qui a été choisi et en a installé quarante-cinq de ce type sur les sites maritimes de l'Hexagone.

Fondée à Rostock en 1949 par Hans Liebherr, elle avait pour but de participer à la reconstruction d'une Allemagne de l'après-guerre en grande partie détruite..  Aujourd'hui, cette holding dont le siège est à Rostock a commencé à s'implanter en France en 1961. La société familiale - et qui tient à le demeurer — outre l'aménagement portuaire s'est diversifiée et compte aujourd'hui 130 sociétés dans le monde, 42 000 employés, 9 milliards de chiffre d'affaires et quatre imposantes usines en Europe.

Le coût total des deux grues atteint 9 millions d'euros. La plus impressionnante se situera sur la rive droite de l'Adour, au terminal de Tarnos, et la seconde, sur la rive gauche sur un quai Blancpignon à Anglet, complètement réaménagé pour l’accueillir. La commande a donc été signée par le directeur général de Liebherr Léopold Berthold et André Garreta en présence de Mathieu Bergé, Conseiller régional délégué aux ports et aéroports, président du Conseil portuaire, de Georges Strullu, vice-président de la CCI et du nouveau directeur général de la CCI, Franck Lavieille. Les deux mastodontes seront livrés dans treize mois. Et le président Garreta en a profité pour bien préciser que dans le souci de permettre au port de Bayonne de conserver son label A environnemental, elles seront électriques, donc moins bruyantes, et non thermiques. "Une différence qui a un coût: un million d'euros."

À l'occasion de cette signature, la CCI en a profité pour rappeler que la prochaine étape, déjà amorcée, était le développement du fret ferroviaire. Toujours dans un souci environnemental et le but de libérer l'axe aquitaine d'une partie de ses semi-remorques.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
12808
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !