13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

27/04/22 : DORDOGNE- L'épizootie aviaire se poursuit: au 26 avril, 52 foyers sont confirmés, soit 7 foyers de plus en 3 jours. 2 suspicions de foyers sont encore en cours d'analyse. Le dépeuplement préventif des élevages frôle les 500 000 volailles abattues.

26/04/22 : A l'heure de la déclaration fiscale des revenus, l'Ordre des avocats de Bordeaux proposent conseils et assistance gratuite aux contribuables du lundi 2 mai au vendredi 6 mai de 10h à 13h au 05-24-99-39-76.

20/04/22 : Dans le sud de la Haute-Vienne, un second élevage a été touché par l’épizootie d’influenza aviaire sur la commune du Chalard. Les 12.000 canards ont été abattus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/05/22 | Gironde : des micro-algues face aux champignons de la vigne

    Lire

    Fermental, spécialisée dans la recherche et l'exploitation bio-industrielle des micro-algues, souhaite proposer des solutions durables contribuant à l'élaboration de produits sains, naturels et performants. Pour ce faire, elle pilote le projet de recherche Valbiovi (en partenariat avec Immunrise Biocontrol France, une start-up située à Cestas, et l’Institut de la Vigne et du Vin à Villenave-d’Ornon) qui a pour objectif la production de biomasse d’une micro-algue marine pour lutter contre les champignons de la vigne, tels que le mildiou.

  • 16/05/22 | Dordogne : l'intelligence artificielle au service de la santé les aides à domicile

    Lire

    Pour faire face au déficit de personnel dont souffre le secteur de l'aide à domicile, la société Odyssio, basée à Périgueux, souhaite apporter une solution à la fois globale et personnalisée au problème de troubles musculo-squelettiques rencontrés dans le secteur et contribuer à préserver les ressources humaines. Elle va développer une tenue professionnelle connectée qui mesurera les mouvements effectués, analysera la posture et à terme anticipera les troubles musculo-squelettiques. La Région octroie 100 000 € d'aide à ce projet, au croisement de la silver économie et de l'attractivité des métiers de l'autonomie.

  • 16/05/22 | La filière caprine dévoile son programme 2022

    Lire

    A Mignaloux-Beauvoir, en Vienne, le Bureau Régional Interprofessionnel du Lait de Chèvre porte le programme 2022 du Cluster REXCAP pour les actions de développement de la filière caprine au travers de 12 actions. Parmi elles, l’engagement du Syndicat du Chabichou du Poitou et du Syndicat du Mothais sur feuille dans la démarche AOP laitière durable ou l’accompagnement, le développement de la production fermière régionale par la Fédération régionale caprine ou encore l'expérimentation d'améliorations technico-économiques en élevage pâturant.

  • 13/05/22 | Des travaux pour favoriser l'écoulement du gave d'Ossau

    Lire

    La Communauté de communes de la vallée d'Ossau assure la compétence de Gestion des Milieux Aquatiques et de Prévention des Inondations sur le bassin versant du gave d'Ossau. Le 10 décembre 2021, une crue majeure du gave et de plusieurs affluents ont entraîné l'érosion de berge et l'accumulation de végétation entravant le libre écoulement des eaux. Des travaux vont être menés sur 39 sites pour enlever les embâcles accumulés et rétablir les sections d'écoulement.

  • 13/05/22 | 108 entreprises viticoles à la réouverture du salon Prowein

    Lire

    Après 2 ans d'absence, le salon professionnel viticole ProWein à Düsseldorf revient du 15 au 17 mai. L'objectif pour les 108 entreprises de la région présentes va être de recréer du lien avec les acheteurs internationaux. Pour offrir plus de visibilité aux acheteurs étrangers, l'AANA a créé un annuaire numérique référençant près de 200 vins et spiritueux régionaux. L'annuaire est disponible sur le site Prowein.aana.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le port de Bordeaux sort la tête de l’eau

26/01/2022 | Malgré la crise sanitaire, l'activité du grand port maritime de Bordeaux retrouve des couleurs en 2021 et fourmille de projets pour les cinq prochaines années.

Philippe Dorthe, président du conseil de surveillance du port de Bordeaux

En perte de vitesse depuis 2018, le Grand port maritime de Bordeaux signe une activité 2021 qui le sort de l’ornière, malgré la crise sanitaire. Le trafic atteint 6,7 millions de tonnes, en hausse de 10,3% par rapport à l’année précédente. Appuyé sur un projet stratégique et un programme d’investissements, le moral revient et les perspectives aussi. Comme l’hébergement par le port sur le site de Bacalan de la neuvième technopole de la métropole bordelaise autour de l’innovation industrielle.

Un appel aux territoires

Le président du conseil de surveillance du Grand port maritime de Bordeaux, Philippe Dorthe, ne cache pas les difficultés des années précédentes : « Nous sortons de l’ornière », indique-t-il en présentant les résultats de l’activité 2021 qui conditionnent les 8000 emplois du complexe industrialo-portuaire bordelais, dont 340 salariés directs du port. « Nous sommes un port de territoire qui veut jouer un rôle avec la ville, la métropole et l’interland (les territoires desservis) souligne le président. Mais il faut aussi que les collectivités intègrent que les territoires ont un port.»

Un appel aux partenaires qui se traduit par exemple dans le champ du transport fluvial. « Nos installations sont prêtes à accueillir des barges, » souligne Jean-Frédéric Laurent, directeur général du port. « Nous avons aménagé nos équipements pour l’activité fluviale et fluvio-maritime. Mais il manque un tissu d’opérateurs du fret. Quelques expérimentations ponctuelles de transport de fruits et légumes ou de transformateurs électriques ont lieu. Mais ce n’est pas structuré. Il y a des regroupements de volumes à créer, par exemple en Lot-et-Garonne, qui tardent à émerger. On y travaille mais on revient de loin. Il n’y a plus de péniches comme on peut encore en trouver sur d’autres bassins. Sur les sujets de la traversée de véhicules, notamment de camions, nous sommes prêts à devenir les partenaires de ceux qui voudront lancer la machine. »

Le rebond du trafic et des investissements

En ce début d’année le port voit surtout le verre à moitié plein. « C’est l’arrêt de la chute du port et 2021 marque le rebond du trafic, des investissements et des projets,» plaide Jean-Frédéric Laurent. Le trafic historique d’hydrocarbures ne grossit plus du fait de la crise Covid et surtout de la baisse structurelle de la consommation en écho aux efforts de décarbonation des différentes filières.

Jean-Frédéric Laurent, directeur général du port de BordeauxJean-Frédéric Laurent, directeur général du port de Bordeaux - crédit MA Jamois


La croisière est restée en grande souffrance avec seulement 19 escales en 2021 également pour cause de Covid. Mais la remise à niveau est attendue dès 2022 avec 60 escales annoncées. Et le port travaille aussi sur la transformation du terminal Airbus à Pauillac. L’avionneur ne l’utilise plus. Il est donc disponible  pour accueillir bientôt des paquebots de 300 mètres de long quand la limite de l’accostage en centre-ville est de 255 mètres. « Pauillac c’est loin de Bordeaux, mais c’est en plein vignoble. Les compagnies de croisières sont en demande pour des escales différentes et des bateaux différents, » prévoit Jean-Frédéric Laurent. A plus long terme une gare maritime pourrait même être construite sur place.

Un Hub de l’hydrogène verte

« La bonne nouvelle ce sont les progressions des trafics issus des filières de territoire, ancrées dans le tissu économique local, en lien par exemple avec les industries de transformation des produits agricoles, des métiers de la construction et surtout du développement de l’économie circulaire, » se réjouit la direction du port. Justement en phase avec le projet stratégique qui prévoit un renouvellement de l’économie portuaire en phase avec la transition énergétique et qui accompagne notamment la production d’hydrogène inscrite en tête de liste des leviers de transformation du port.  « Nous voulons faire de Bordeaux un grand Hub de l’hydrogène verte. »

70 millions d’investissement sont programmés sur 5 ans dont une première tranche de 10 millions en 2022. Pole chantier naval, extension des capacités d’accueil des conteneurs, grues, hangars de stockage, connexions ferroviaires… la toilette du port est un chantier aux multiples entrées. «Nous souhaitons accueillir les projets d’investissement, dans les secteurs de l’énergie, de la construction, de l’industrie, de la mobilité ou des carburants verts qui cherchent à implanter des outils de relocalisation. » Sans oublier les 45 ha de friches à Ambès qui vont accueillir des panneaux photovoltaïques, au service exclusif de la production d’ammoniac vert. « Nous sommes en œuvre pour attirer les molécules bas carbone, notamment l’hydrogène, mais ce n’est pas la seule. »

Gagner une escale de conteneurs pour les exportations  

Pour 2022, l’ambition est de faire grimper le trafic à 7 millions de tonnes, « seuil en dessous duquel le port ne peut descendre sans remettre en cause son niveau de services, » analyse le directeur qui travaille à une deuxième ligne de porte-conteneurs qui fasse escale à Bordeaux. « Avec une escale par semaine, le service n’est pas suffisant pour les exportateurs du territoire. »  

Si le transport maritime puise ses origines dans l’histoire de l’humanité, ca n’empêche pas le port de de s’inscrire dans la dynamique de l’innovation. Pôle Excellence Garonne, la 9 e technopole de la métropole avec une plate-forme d’innovation, de formation et de recherche, hébergera dès cette année des entreprises capables de tester, mettre au point et développer des procédés industriels. « Nous jouerons même le rôle d’investisseur pour accompagner les projets. Nous avons déjà des candidats, » annonce Jean-Frédéric Laurent.

Cyrille Pitois
Par Cyrille Pitois

Crédit Photo : D.Trentacosta

Partager sur Facebook
Vu par vous
5550
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Visite de la Halle technologique de l'IUT Pays de l'Adour à l'occasion de son inauguration Economie | 06/05/2022

Très haut débit : Une nouvelle pépite technologique à l'IUT de Mont-de-Marsan

Danielle Sancier, déléguée régionale Apec Nouvelle-Aquitaine. Economie | 06/05/2022

Recrutement des cadres: entre sortie de crise et impacts de la guerre en Ukraine

Gaetan Longeon forme Amandine dans le cadre de Ma Cycloentreprise. Economie | 22/04/2022

Ma Cycloentreprise : En selle pour enrayer la pollution

Ces objets sont réalisés à partir de bois de récupération. Economie | 13/04/2022

Les Amis de la Dronne réinsèrent des publics éloignés de l’emploi en recyclant des bois de récupération

Image d'illustration - Rail voie ferrée - jonction Economie | 12/04/2022

Le pari de la ligne Bordeaux-Lyon se complique pour Railcoop

Florent Mouriéras (à gauche) directeur de Catalent Biologics a fait découvrir les nouvelles installations à Françoise Jeanson, vice-présidente de la Région. Economie | 11/04/2022

Limoges : Catalent Biologics inaugure sa nouvelle unité de production avec le soutien de la Région

L'entrepreneur québécois d'Optima Aéro, Toby Gauld et la directrice générale en France, Céline Marchal, s'installent au Pays basque pour recycler des pièces d'hélicoptères Economie | 06/04/2022

Le reconditionnement des pièces d'hélicoptères se pose au Pays basque

Le Multiple accueille quatre acteurs de l'économie sociale et solidaire à Périgueux, soit 7 salariés Economie | 04/04/2022

A Périgueux, le Multiple au service de l'économie sociale et solidaire

Colette Langlade, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine et Mali Maciag créatrice de la marque ''Cousu français'' à Pau Economie | 04/04/2022

Entreprises : Une Quinzaine de la création cousue main pour les porteurs de projet

Ils étaient près de 200 en début de semaine à l'hippodrome de Pau, pour participer au lancement du cluster Pyrénées Hydrogène. Economie | 30/03/2022

Neutralité carbone et autonomie énergétique : Béarn et Bigorre font le pari de l'hydrogène

le poulailler une Economie | 30/03/2022

Le Poulailler, nouveau tiers-lieu médocain et extension de la Cocotte minute a ouvert à Lesparre

Pendant trois jours, Nontron renoue avec des échanges autour des métiers d'art, du 1au 3 avril Economie | 29/03/2022

Les Métiers d'arts invitent à la découverte des gestes et des matières à Nontron (24)

Les ports de La Rochelle et de Brest utilisent le Geneseas et douze de plus seront en service cette année Economie | 23/03/2022

Haute-Vienne : Geneseas le premier robot solaire et connecté qui dépollue les ports

Les métiers de l'embouteillage font partie des métiers à découvrir dans le cadre de La Quinzaine des métiers de la vigne et du vin du 21 mars au 1er avril 2022 Economie | 21/03/2022

En Gironde, la filière viti-vinicole recrute

Les sept heureux patrons des startups lauréates de l’incubateur TiPi 535 Economie | 21/03/2022

TiPi 535, l’incubateur au plus près des start-ups du tourisme