Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/10/21 | Mont-de-Marsan : Une enquête pour accélérer transition écologique

    Lire

    Afin d'associer tous les acteurs du territoire à la transition écologique et de pouvoir mettre en œuvre les actions les plus efficaces, Mont-de-Marsan Agglo a lancé 2 enquêtes publiques. Les habitants et les entreprises ont jusqu'au 15 novembre pour y répondre. Début décembre, après avoir récolter les avis de tous sur les projets et les idées d'actions, plusieurs ateliers de concertation seront organisés afin de co-construire la stratégie de transition écologique. Les enquêtes sont disponibles sur le site de l'agglomération.

  • 25/10/21 | Une ressourcerie à Uzerche

    Lire

    L'association « Aux Pas Perdus » à Uzerche en Corrèze a pour objectif de contribuer à la mise en place d'actions de gestion des déchets en intégrant le réemploi depuis 2017. Les membres de l'association ont décidé de créer une ressourcerie afin de réduire les déchets et leurs coûts de traitement et ainsi développer les filières locales de valorisation. Cette nouvelle activité va permettre de créer 4 emplois. Pour les aider dans cette démarche, la Région a décidé de les soutenir à hauteur de 43 450 €.

  • 25/10/21 | Challenge Positif 2021 c'est parti !

    Lire

    Eurekatech et Grand Angoulême ont lancé le 7 octobre la 2ème édition du Challenge Positif. Ce concours, à la fois local et programme d'apprentissage des techniques de l'entrepreneuriat innovant, ambitionne de détecter et de développer des projets à vertue positive pour le territoire et les habitants. Tout le monde peut déposer jusqu'au 10 novembre un projet innovant sur le site d'Eurekatech. A partir de décembre, les lauréats bénéficieront d'un programme pour apprendre les techniques de l'entrepreneuriat innovant.

  • 22/10/21 | GPSO: pas de concomitance pour Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, mais presque

    Lire

    Guy Kauffman récemment nommé directeur de projet des LGV nouvelles était invité à la session plénière du Département des Landes ce vendredi. Face à la question du phasage des travaux des lignes Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, au sein du GPSO, il a esquissé une réponse: "Le préambule du plan de financement va sans doute proposer que l'on enchaîne les travaux sans poser la pioche entre les 2 lignes. Le préfet coordonnateur a bien compris cette demande unanime des collectivités".

  • 22/10/21 | Bus à haut niveau de service à Périgueux : une expérimentation dès le 25 octobre

    Lire

    Le Grand Périgueux va réaliser des aménagements rue du Président Wilson, place Bugeaud et place Francheville, à Périgueux, pour permettre la circulation de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS). Ils feront l’objet d’une expérimentation grandeur nature du 25 octobre au 26 novembre pour en valider la faisabilité avant de les engager. Le dispositif s’appuiera sur une trentaine de postes d’enquête, captant l’origine et la destination des véhicules et 24 points de comptage automatique. Il permettra d’évaluer la répercussion des aménagements envisagés.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le port de pêche de La Rochelle fête ses 25 ans

14/11/2019 | Le port de Chef de Baie a bien évolué depuis sa création, et poursuit son développement depuis son passage sous la tutelle du Département et de la CdA de La Rochelle

1

5e port de la façade Atlantique française (hors Bretagne), 3e port de pêche de Nouvelle-Aquitaine, le port de pêche de Chef de Baie de La Rochelle fête ses 25 ans d’existence. Géré depuis 2000 en plusieurs entités par la CCI et un syndicat mixte, le port est passé depuis le 1er janvier de cette année sous la tutelle du Département et de l’agglomération de La Rochelle, réuni en un nouveau syndicat mixte. Le duo fait le pari du développement du port à l’horizon 2025, en développant notamment ses activités connexes, de services et de revalorisation de la pêche non commercialisables.

« Aujourd’hui, nos pêcheurs débarquent en moyenne 2000 T/an (2788 en 2018). Dans un contexte national où c’est partout à la baisse,  c’est pas mal, avec une croissance de + 8% par rapport aux années précédentes, là où les autres pêcheries font plutôt -15% » (1), estime Jean-Louis Leonard, qui avance les 150M€ de chiffre d’affaires annuel, dont 9,3 M€ réalisés par la criée en 2018. « Mais notre force, ce sont surtout nos activités connexes autour du mareyage : on traite toujours 25 000 T de produits de la mer, dont 5 à 6 000T de moules/an ».

Inclure le projet de territoire zéro carbone

Après des aides à la modernisation de la flotte rochelaise (89 navires côtiers et hauturiers), l’agglomération et le Département vont investir 11 millions d’euros dans des travaux de remise en état des infrastructures. « Il y a notamment de grands espaces à restructurer », explique Jean-Louis Leonard (LR), « comme les chaines de tri, dont deux sur les trois ne servent pas, le port de Chef de Baie ayant été pensé de manière surdimensionnée en 1989 ». Une réflexion est en cours sur le réemploi de ces chaînes. Les bâtiments devront également être adaptés pour réduire sa déperdition d’énergie et ses émissions de carbone, dans le cadre du projet de territoire zéro carbone dans lequel s’est engagé l’agglomération rochelaise.

Développer les activités connexes à la pêche

Le syndicat mixte compte également aller plus loin en développant ses activités connexes à la pêche. « Il ne faut pas se faire d’illusion. Aujourd’hui, le marché de la pêche est réparti, on ne va pas aller prendre la pêche de la Vendée ou d’ailleurs, donc c’est à nous de créer d’autres activités à partir de ce qu’on a », poursuit l’élu. Les deux collectivités vont donc investir trois millions d’euros pour développer de nouvelles activités sur les six prochaines années. Le conseil d’administration du syndicat mixe pense notamment à la valorisation des rebus de la filière, en particulier en aquaculture. « Il y a un  besoin des mareyeurs pour faire de la surgélation, de la transformation et du  conditionnement », constate Pascal Bouillaud, le directeur du port de pêche. Les mytiliculteurs sont les premiers demandeurs pour trouver un débouché à leur 15% de rebus que représentent les moules non commercialisables car jugées trop petites par rapport aux standards du marché. La création d’une conserverie est envisagée (sachant que dans le département il en existe déjà une à La Côtinière et une à La Tremblade, NDLR). « On fait également des essais pour du décoquillage à basse pression pour pouvoir les commercialiser dans l’industrie agroalimentaire régionale », poursuit Pascal Bouillaud, citant la Maison Peneau à Saujon qui s’est dit prête à faire des tests. « On réfléchit également à la revalorisation de la chair issue du mareyage (rebus de filetage), qu’on peut revaloriser en puple, pour une utilisation dans divers produits transformés, de pots de bébé à des lasagnes de la mer. »

Une réflexion est également en cours sur une éventuelle revalorisation du byssus de la moule, « cette fibre qui sert d’attache à la moule sur son support et qui a la résistance du kevlar », explique Jean-Louis Leonard, qui dit suivre de près l’étude en cours au Centre Régional d'Expérimentation et d'Application Aquacole (CREAA) du Château d’Oléron dans le cadre du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP).

Développer les services aux pêcheurs extérieurs

En plus de ses 89 navires rochelais, Chef de Baie accueille en escale régulière 75 navires de pêche d’autres pays européens ou ayant signés des accords avec la France, et circulant dans la zone Atlantique Nord-Est. Leur passage via Chef de Baie permet d’alimenter les enchères locales en poissons de ces zones : cabillaud, espadon, lingue, raies… Leur production représente 19% des ventes de la criée. En faisant escale à La Rochelle, toutes ces embarcations ont recours aux divers services du port : assistance technique, plein d’essence, réapprovisionnement, gardiennage, aide au déchargement vers la criée, mise à disposition de stockage ou viviers,  etc. Le syndicat mixte compte développer encore davantage ces services et en développer d’autres comme la location d’ateliers de production, de locaux administratifs ou encore la prise en charge pour valorisation des déchets. La création d’un bassin de purification est également en cours de réflexion.

Une application pour smartphone de prévente de poissons en ligne (à destination des professionnels) a également été mise en place pour pouvoir anticiper les demander en filetage de produits – c’est une première en France. Le syndicat mixte va également récupérer sous peu la distribution du carburant, qui était jusqu’à présent gérée par une société privée en délégation de service publique. 

Note : Le port de pêche fête ses 25 ans le 19 novembre à 6h30 dans ses locaux - ouvert aux acteurs de la filière uniquement.

(1) Selon le dernier rapport de France AgriMer :"en 2018, les criées des façades Atlantique et Bretagne sud ainsi que celles des Hauts-de-France ont vu leurs volumes diminuer (respectivement - 8 %, - 6 % et - 4 % par rapport à 2017). À l’inverse, les volumes débarqués sur la Manche ont enregistré une hausse de 3 % tandis que la Méditerranée rompt avec les baisses observées ces dernières années en rebondissant de 3 %." 

 

Dates clés

1989 : lancement du projet de déménagement du port de pêche du quartier du Gabut à Chef de Baie, par le maire Michel Crépeau. Le port est alors géré par un SIVOM

1994 : transfert des activités du port à Chef de Baie. Une partie du marayage reste à l’Encan et déménage progressivement. Le nouveau port est dimensionné pour accueillir 12 000 t /an.

2000 : reprise de la gestion des activités du port par la CCI et des infrastructures par un syndicat mixte.

2014 : l’agglomération de La Rochelle et le Département engagent une réflexion sur l’avenir du port, financièrement à la peine.

2019 : reprise de la gestion du port par le Département et l’agglomération de La Rochelle, constitués en syndicat mixte.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
6886
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
way4space une Economie | 25/10/2021

Saint-Médard-en-Jalles : Way4Space connecte la recherche, les start-up et l’industrie pour inventer l’Espace de demain

Marc-Antoine Lasarte, directeur général de BlueConfig rencontrait ses partenaires et la sous-préfète d'oloron sur le site de l'ESAT de Bidos le 12 octobre Economie | 22/10/2021

Util'Eco : L'économie sociale, solidaire et circulaire appliquée à l'informatique

La reprise d'entreprise permet de maintenir les savoir-faire dans les territoires Economie | 21/10/2021

La transmission reprise des entreprises, un enjeu crucial pour l'économie régionale

Premier sommet aéronautique et spatial Bordeaux Métropole 18 octobre 2021 Economie | 19/10/2021

Sommet aéronautique et spatial : "nous sommes les premiers de la classe sur l'engagement environnemental"

Sébatien Clauzel représentant du SIVO, Pierre Harambat, Président du Consortium Jambon de Bayonne, Chatal Brethes Présidente de la PALSO Economie | 18/10/2021

Jambon de Bayonne, Foie gras du Sud-Ouest et Vins du Sud-Ouest parlent d'une même voix

Salon du nautisme Grand Pavois à La Rochelle, en 2019 Economie | 15/10/2021

Nautisme : quelle stratégie en Nouvelle-Aquitaine?

Franck Aubrée, Laurent Dulau et Denis Baro, président de le Coop de France Nouvelle Aquitaine Economie | 14/10/2021

Nouvelle-Aquitaine : le salon des produits régionaux souhaite "répondre à une attente sociétale"

Les 17èmes rencontres nationales du e-tourisme à Pau du 11 au 13 octobre 2021 Economie | 11/10/2021

Les Rencontres nationales du E-tourisme de retour à Pau

A Nexon, la cantine a ouvert ses portes le 29 juillet pour proposer un nouveau modèle d’alimentation territoriale solidaire Economie | 08/10/2021

Un nouvel incubateur ouvert à Limoges pour les projets d’économie sociale solidaire et d’innovation sociale

Présentation du salon B-Boost 2021 à La Rochelle Economie | 06/10/2021

La Rochelle accueille le salon B-Boost, dédié aux logiciels libres

Kenny Bertonazzi directeur général de l'entreprise d'insertion STEP (Pau) Economie | 05/10/2021

STEP : 20 ans d'innovation pour marier activité économique et inclusion

Le CFA des métiers de Boulazac accueille 900 apprentis Economie | 29/09/2021

La bonne dynamique de l'apprentissage en Dordogne

Autour de Guillaume-Olivier Doré, président de Finaqui, Ils sont une cinquantaine à avoir participer à la présentation de "Finaqui Evergreen" le 23 septembre 2021 Economie | 27/09/2021

Evergreen, le tournant "durable" de l'association régionale des business angels

Grande plage de Biarritz Economie | 27/09/2021

Saison touristique 2021 : La Nouvelle-Aquitaine s'en sort « la tête haute ».

Un avion d'Elixir Aircraft sur le tarmac de l'aéroport de La Rochelle où l'entreprise a son hangar Economie | 24/09/2021

Elixir Aircraft réinvente l'avion pour demain