aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Le préfet d'Aquitaine veut améliorer le dialogue entre chefs d'entreprises, banques et services de l'Etat

15/01/2015 | Le 13 janvier, à la chambre régionale de commerce et d'industrie à Bordeaux, le préfet a organisé une rencontre pour entendre les besoins des patrons.

Soirée de débats à l'initiative du préfet d'Aquitaine avec les chefs d'entreprises

En ces temps de crise économique, la confiance est indispensable pour les chefs d'entreprises. Sans confiance dans l'avenir, ils n'investissent pas dans leurs sociétés. Dans ce contexte où les trésoreries des TPE et PME sont fragilisées, les relations avec les banques sont parfois difficiles, ainsi qu'avec certains services de l'Etat, comme l'Urssaf et les impôts. C'est pourquoi le préfet d'Aquitaine, Michel Delpuech, a pris l'initiative d'inviter chefs d'entreprises, banquiers et Urssaf à dialoguer ensemble le 13 janvier à la Chambre régionale de commerce et d'industrie à Bordeaux.

"La France est aujourd'hui dans un combat pour la liberté. Elle est aussi dans un combat pour le redressement économique", a lancé Laurent Courbu, le président de la chambre régionale de commerce et d'industrie en introduction de la soirée. Le préfet d'Aquitaine, Michel Delpuech, a ensuite rappelé l'importance des mesures prises ces deux dernières années par l'Etat pour améliorer la compétitivité des entreprises, notamment le CICE (Crédit d'impôt pour la compétitivité). "Au moment du lancement, les chefs d'entreprises avaient du mal à y croire. Aujourd'hui, en Aquitaine, c'est déjà 385 millions d'euros", a-t-il mis en avant. Autre grande attente des "patrons", le "choc de simplification administrative". Tels étaient les thèmes des deux tables-rondes lors de cette soirée. En préambule, Jean-Claude Bach, le directeur de la Banque de France en Aquitaine a dressé un état des lieux de la situation économique dans la région en 2014. Une année morose. Mais, au troisième trimestre 2014, l'accès des PME au financement bancaire s'est amélioré. Au passage, il a rappelé que les banques membres de la Fédération bancaire française (FBF) ont pris cinq mesures pour financer les PME dans ce contexte difficile.

Les conditions d'accès au crédit s'améliorent

Dans la première table-ronde, qui avait pour thème "Agir sur le coût du travail, un levier pour améliorer la compétitivité des entreprises", Vincent Thiery,président de la FBF en Aquitaine, a souligné qu'ici, nous avons un "taux d'acceptation des demandes de crédits des entreprises parmi les meilleurs en France". Il a rappelé aussi que le tableau n'était pas si sombre : "six entreprises sur 10 vont bien". Pour elles, les conditions d'emprunt sont excellentes : faible taux d'intérêt... Un sentiment partagé par Jean-Luc Treillou, directeur général de LNC (Laboratoires nutrition & cardiométabolisme), qui suggère tout de même d'avoir deux banquiers pour faire jouer la concurrence et obtenir plus facilement certains crédits. Ce n'est pas l'avis d'Alain Brettes, vice-président de la CGPME, qui a tiré la sonette d'alarme sur la situation des PME. Christian Aubard, le président du Médef Aquitaine, a, quant à lui, évoqué le problème du coût du travail et de la concurrence déloyale dans le secteur du transport et du BTP, notamment dans les Pyrénées-Atlantiques. De son côté, Jean-Louis Blouin, directeur général délégué d'I2S, leader mondial du scanner patrimonial, a expliqué que "demain, la performance financière ne sera plus le seul critère pour évaluer la valeur d'une entreprise" et a averti sur les dangers d'une baisse trop importante du coût du travail. En 2009, son entreprise a subi de plein fouet la crise économique et il a préféré avoir recours au chômage technique et proposer des formations à son personnel, plutôt que de licencier et perdre un capital humain, indispensable pour rebondir après la crise. A la fin de cette table-ronde, Thomas Metivier, chef du pôle 3E de la DIRECCTE Aquitaine et commissaire au redressement productif dans la région a rappelé l'action de l'Etat pour préserver la compétitivité des entreprises, indiquant notamment que 300 entreprises, représentant 900 emplois, ont été accompagnées dans le cadre du redressement productif.

Une volonté politique " sans précédent " de simplification administrative

Dans la deuixème table-ronde sur la "simplification de la vie des entreprises", Julien Szabla, chargé de mission auprès du préfet d'Aquitaine, référent unique aux investissements d'avenir, a présenté les dernières mesures de l'Etat, notamment le certificat de projet, qui permet de geler la réglementation environnementale pendant dix huit mois, une fois un projet d'investissement déposé par une entreprise. "Seules quatre régions, dont la nôtre, expérimente ce dispositif en France", a-t-il précisé. Philippe Salièges, directeur régional de l'Urssaf est ensuite revenu sur ce qui va changer avec la Déclaration sociale nominative, visant à simplifier la fiche de paie. Dans leurs témoignages, les entrepreneurs présents, Elie Sloïm, président de Temesis, spécialisé dans l'accessibilité des sites Internet aux personnes handicapées, et Jean-Noël de Charentenay, directeur du développement commercial d'Exosun, spécialiste des trackers solaires, ont fait part de leur souhait d'avoir plus "d'empathie" de la part de l'administration afin d'améliorer le dialogue, tout en soulignant les progrès importants réalisés ces dernières années pour simplifier les procédures, notamment grâce au numérique. Didier Gouraud, président de l'UPA (Union professionnelle artisanale) a évoqué, pour sa part, la difficulté des professionels à faire face à l'inflation de textes réglementaires, notamment dans le secteur de l'alimentation. De son côté, Jean-François Clédel, président du Médef Gironde, s'est inquiété des effets du compte pénibilité. "Sachez qu'il y a peu de précédents d'une telle volonté politique de simplification administrative et de faire en sorte qu'elle se traduise en actes", a mis en exergue le préfet d'Aquitaine, Michel Delpuech.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
5393
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !