Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

  • 23/06/21 | Une nouvelle bâtonnière pour l'Ordre des avocats de Bordeaux

    Lire

    Les élections du Bâtonnat de Bordeaux se sont déroulées ce mardi 22 juin. A l'issue des votes, c'est Christine Maze qui a été élue Bâtonnière du Barreau de Bordeaux. Avocate depuis 1992, elle collabore à l'Association des avocats pénalistes de France. Elle prendra ses fonctions, à la suite de Christophe Bayle, le 1er janvier 2022, avec à ses côtés, Monsieur Pierre Fonrouge, vice Bâtonnier, lui même successeur de Caroline Laveissière. Ils sont élus pour 2 ans.

  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le Village des start-ups du Crédit Agricole présente ses nouvelles recrues

16/01/2019 | Douze nouvelles entreprises, certaines ayant déjà deux ans, d'autres seulement quelques mois, ont été présentées officiellement comme les lauréates de la troisième promotion.

Village by CA Nouvelle-Aquitaine

Une promotion contre une autre. Ce mardi 15 janvier, le Village du Crédit Agricole de Nouvelle-Aquitaine, qui accueille en son sein des jeunes entreprises régionales en développement depuis 2017, a présenté les douze nouvelles start-ups qui intègreront ses locaux à partir du 1er février 2019, tout en fêtant le départ de sa première "promotion", qui avait intégré le programme à l'ouverture en mai 2017. On ne change pas les habitudes : les nouvelles jeunes pousses n'ont pas vraiment de point commun dans leur domaine d'activité, si ce n'est un peu plus de vert et de conscience écologique. Petite présentation en bonne et due forme avant la rentrée.

Réunion des "anciens élèves"

C'est ce mardi 15 janvier qu'à commencé à s'opérer, doucement mais sûrement, une transition de start-ups, d'une promotion à une autre. Après son ouverture en février 2017 et l'accueil de ses deux premières "promotions", le "Village" du Crédit Agricole Nouvelle-Aquitaine, qui est en fait une forme un peu évoluée d'un incubateur de start-ups, a souhaité accueillir de nouvelles têtes. Les entreprises qui avaient démarré l'aventure au moment de l'ouverture officielle des portes en mai 2017 ont dû laisser les clefs à douze petites nouvelles, fraîchement sélectionnées parmi une soixantaine d'entreprises candidates.

Certaines sortantes ont su tirer leur épingle du jeu : Alogia (spécialisé dans le maintien à domicile pour les personnes âgées) a multiplié son chiffre d'affaire par deux, Comerso (logistique de redistribution des invendus au profit des associations d'aides alimentaires) a ouvert son marché aux industriels et aux coopératives agricoles en 2018, Displayce (spécialisée dans l'affichage digital) a été finaliste du concours BFM Academy et a dépassé pour la première fois le million d'euros de chiffre d'affaire, Dr Santé (gestion médicale) a multiplé ses effectifs par trois et son nombre de clients mensuels par dix (une centaine actuellement) et Wiidii (conciergerie "hybride" mélangeant l'intelligence artificielle et l'humain) a l'intention d'embaucher une centaine de personnes en 2019 (après une levée de fonds de 1,5 millions d'euros et la création d'une fondation en juin dernier). Pour le "maire" du Village de Nouvelle-Aquitaine (l'un des 39 villages existant actuellement en France), Cedric Vicente, le lien entre la banque créatrice de cette "pépinière" et les entreprises accueillies n'est pas vraiment rompu. "On a crée un groupe "alumni" pour les anciens, et on va garder un lien avec ces entreprises qui s'en vont. Elles vont toujours pouvoir venir ici, on va continuer de les inviter à nos évènements et à les mettre en réseau. On va aussi faire profiter de leur expérience aux nouvelles start-up".

Un pitch pour les présenter toutes

Les nouvelles, justement, sont difficiles à faire rentrer dans des cases tant leur profil est varié. Pourtant, selon Cedric Vicente, elles ont a moins un point commun : celles d'être des entreprises "du territoire. "On ne veut pas thématiser le Village, mais on a des marqueurs sur la transition écologique, du naturel mais aussi des projets très technologiques autour de la data, de la e-santé qui existe beaucoup à Bordeaux. On a reçu 60 projets, on les a fait tous pitcher devant les partenaires du Village. On ne peut prendre que douze sociétés, donc les partenaires nous aident à faire ces choix et nous conseillent sur certaines activités. On choisit celles dans lesquelles on voit le plus de potentiel de développement et celles avec lesquelles on va pouvoir faire de vraies mises en relation pour qu'elles puissent se développer et créer de l'emploi sur le territoire".

Se sont ainsi démarquées : Cibler, entreprise spécialisée dans le marketing prédictif (elle "prédit les profils des futurs acheteurs pour personnaliser les incitations commerciales et promotionnelles" selon son créateur Erwan Simon); Corner (créée en novembre 2018), un "jeu de construction grandeur nature" qui permet de construire des bâtiments de "haute qualité environnementale et architecturale de la maison individuelle à l'immeuble de huit étages"; Dynamic Screen, une solution d'affichage dynamique (plateforme web pilotant le contenu des écrans publiciaires); Fari Analytics, entreprise souhaitant "donner l'accès au potentiel de l'analyse de données à toute les entreprises pour augmenter leur chiffre d'affaire ou faciliter la prise de décision";  Food Truck Agency, solution de restauration collective pour accueillir des food-trucks en entreprises; Go4Iot (récemment rentré du salon CES de Las Vegas) créateur d'un objet connecté à fixer sur des engins de BTP ou agricoles permettant de détecter des vols potentiels; Hirundi et ses auberges de jeunesse "nouvelle génération"; Mimitika, une marque de cosmétiques (protection solaire) made in Nouvelle-Aquitaine; Oephinée, association d'un physicien et d'une oenologue qui met en place des capteurs numériques pour "mettre en valeur les savoir-faire et détecter les marqueurs de risques" dans le secteur viticole; Oxao qui souhaite "réconcilier l'aménagement et l'environnement via des solutions de compensation de l'impact de l'artificialisation des sols en restaurant des écosystèmes et les milieux naturels dégradés" et en  relocalisant la production agricole; Promyze, expert en qualité logiciel et enfin Satelia, créateur de logiciels de télésurveillance pour les patients insuffisants cardiaques. Tout ce petit monde devrait officiellement faire sa rentrée à partir du 1er février prochain dans les locaux du Village, et on devrait vous reparler de certains d'entre eux dans les prochaines semaines...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
6033
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !