17/11/17 : Dans le cadre du festival international AlimenTerre, l’AMAP de la Baïse et le magasin Biocoop de Nérac organisent une projection du film « Hold up sur la banane », réalisé par François Cardona, le jeudi 23 novembre à 20h Salle des Écuyers à Nérac.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/11/17 | Solidarité Réfugiés 33 manifeste les 18 et 20 novembre

    Lire

    Le collectif Solidarité Réfugiés 33, en avant première à la journée nationale sur les mineurs isolés étrangers de lundi 20 novembre, sera présent ce 18 novembre à 14 heures place de la Comédie à Bordeaux pour une action de "sensibilisation de la population" et "témoigner avant une conférence de presse prévue le 20 novembre, Place Pey Berland, de "centaines de situation où le droit n'est pas appliqué en matière de santé, de logement, d'éducation, de protection pour les réfugiés, les migrants, les exilés"

  • 17/11/17 | La Région expérimente un autobus au bioéthanol

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine expérimente depuis le 6 novembre un car roulant à l'ED95 sur le réseau TransGironde, en partenariat avec Citram Aquitaine, Raisinor France et Scania; sur la ligne 201 entre Bordeaux, Saint-André de Cubzac et Blaye il circule avec un bio carburant issu de résidus viniques. Destiné principalement aux autobus, autocars et poids lourds, l'ED 95 est obtenu par un procédé de fermentation industrielle permettant la transformation du sucre de marcs de raisin en alcool brut, ensuite distillé puis déshydraté pour obtenir le bioéthanol..

  • 17/11/17 | La pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine s'ouvre à tous les secteurs

    Lire

    Cap@cités, la pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine, élargit son champ d'action. La pépinière accueille désormais tout type d'entreprises, sans restriction de secteurs d'activités (à l'exception des services à la personne). Reste un critère d'âge, avoir moins de 3 ans... Tous les porteurs projets ou nouvelles entreprises peuvent bénéficier des solutions offertes par ce lieu : domiciliation, incubation, pépinière, espace de coworking. Plus d'infos

  • 17/11/17 | Ciné-débat « L'intelligence des arbres » à Contis

    Lire

    Dans le cadre du mois du film documentaire, le documentaire allemand, « L'intelligence des arbres », de Julia Dordel et Guido Tölke donnera lieu à une projection-débat au cinéma de Contis (Landes) animée par Jacques Hazera Expert forestier,Vice-Président de Pro Silva France. Ce film montre le travail minutieux et passionnant des scientifiques, nécessaire à la compréhension des interactions entre les arbres ainsi que les conséquences de cette découverte. Rendez-vous dimanche 19 novembre à 17h.

  • 17/11/17 | Coupe du Monde de Rugby : Bordeaux aussi de la fête

    Lire

    C'est acté depuis le 15 novembre : la France accueillera la Coupe du Monde de Rugby 2023, pour la deuxième fois de son histoire. Une nomination préférée à celles de l'Irlande et de l'Afrique du Sud, toutes deux finalistes. Et on sait déjà que Bordeaux sera de la fête. Le stade Matmut Atlantique a en effet été sélectionné (parmi neuf stades en France) pour accueillir plusieurs matchs de poule. En revanche, aucun match de finale ne serait prévu pour le moment.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Les "Activités Métropolitaines Supérieures", un enjeu stratégique pour Bordeaux Métropole ?

09/02/2015 | L'Insee a dévoilé ce lundi une étude sur les "activités métropolitaines supérieures", en partenariat avec Bordeaux Métropole. Elle révèle des forces et des failles

L'étude a été réalisée dans le cadre d'un partenariat entre l'Insee Aquitaine et Bordeaux Métropole

Dans le cadre d'un partenariat avec Bordeaux Métropole, l'Insee Aquitaine a dévoilé aujourd'hui les résultats d'une étude sur les AMC, les activités métropolitaines supérieures. Un acronyme qui désigne en fait un ensemble d'activités stratégiques pour les grandes aires urbaines, du high-tech industriel aux services financiers. Une étude qui révèle plusieurs informations importantes, souvent symptomatiques de la situation économique actuelle. Ces AMS représentent évidemment un enjeu clef pour la nouvelle Métropole, puisqu'ils ont un poids économique considérable d'environ 21%.

Les AMS constituent, selon l'Insee, un "ensemble d'activités stratégiques pour le développement économique des métropoles françaises". Tout l'enjeu de cette étude était donc de dresser le portrait des quelques 14 800 établissement répertoriés dans cet acronyme qui se divise en 4 segments essentiels. Le High-Tech industriel (ou HTI) regroupe une trentaine d'activités, dont l'aéronautique qui détient la plus grosse part, mais aussi l'industrie pharmaceutique et la construction de véhicules militaires. C'est le secteur le moins développé dans la métropole bordelaise (10 900 emplois et seulement 14,7% des AMS locales, contre 20,9% en France de province). Le high-tech service (ou HTS) dans lequel sont regroupés la programmation, le conseil et les activités informatiques (18,1% contre 14,1% en province), les services aux entreprises à forte intensité en connaissance (Sefic : activités juridiques, comptables ou architecture-ingénierie qui représente 28% des AMS en Métropole) complètent le panel. 

Une métropole attractive

Pour la métropole bordelaise, c'est le quatrième secteur, le service financier, qui est le plus développé. Avec environ 40% de part soit 19 393 emplois, c'est le plus développé dans la zone. Selon Nadia Wojciechowski, de l'Insee Aquitaine, "en 2011, les AMS représentaient un emploi sur 5 sur la métropole, soit 7 points de plus qu'en Aquitaine" (et un point de mois que dans les 13 plus grandes aires urbaines de province). Et le secteur reste dynamique : 4700 emplois y ont été créés entre 2006 et 2011, essentiellement dans l'aire urbaine de Bordeaux hors métropole, ce qui est tout de même moins que dans le reste de la région. 

On peut se demander si ces chiffres pourraient être mis en raccord avec les récents chiffres de hausse du chômage en Gironde (+7,6% en un an et plus de 81 000 demandeurs d'emplois), surtout quand on voit que contrairement aux trois autres catégories, le "high-tech" industriel subit une baisse presque constante entre 2006 et 2011 (et que cette tendance devrait se poursuivre). Plus révélateur encore, les AMS se concentrent essentiellement sur les zones de Bordeaux, Mérignac et Pessac (69% de l'emploi des AMS y est concentré !) et plus généralement dans l'Ouest de la Métropole. Un axe sur lequel a souhaité rebondir Josy Reiffers, vice-président de Bordeaux Métropole : "La métropole va prochainement faire l'acquisition dans l'Ouest de 200 hectares fonciers. Entre ça et l'opération Thalès, le but est avant tout de montrer qu'on peut créer de l'attractivité. Il faut que la Métropole soit prête à accueillir tous ces gens, c'est pourquoi nous lancerons prochainement une prospective dans cette zone pour améliorer l'accès aux filières high-tech".

Des retards à combler

L'industrie, elle, semble faire la sourde oreille. Mais la métropole bordelaise a d'autres soucis, elle a du retard à rattraper sur les AMS, se plaçant au niveau de villes comme Montpellier ou Lille, quand Nantes, Grenoble et Toulouse caracolent en tête. Pourtant,comme dit plus haut, elle reste très en avance sur la finance, à peine devancée par les aires urbaines de Lille et Nantes. "Notre Métropole est attractive. Nous gagnons des habitants, nous avons donc besoin d'un développement économique. Notre politique veut renforcer cette attractivité, attirer des entreprises et leur trouver des endroits où elles peuvent s'installer. Nous souhaitions connaître le potentiel à notre disposition, d'où ce partenariat avec l'Insee", résume Josy Reiffers. 

Enfin, petit point passé presque inaperçu dans l'étude mais tout de même notable, les AMS, si elles représentent des secteurs stratégiques pour les aires urbaines, ne sont pas épargnées par les inégalités salariales entre les sexes. A l'heure où le débat sur le fameux "plafond de verre" revient à la charge, on constate aussi des disparités importantes. C'est dans les services financiers, là ou la Métropole s'impose en quasi leader, que s'impose le plus grand écart salarial : 21,10 € nets de l'heure pour un homme contre 14,70€ pour une femme. Le high-tech industriel voit aussi émerger un phénomène de vieillissement de ses salariés avec 44 ans d'âge médian, et seulement un quart des employés de ce secteur sont des femmes. Favorisées dans l'Ouest, essentiellement situées sur la Métropole, les AMS font presque figure d'exception. Et quand on demande à Josy Reiffer si, avec la transformation de la future grande région, il ne craint pas un phénomène d'exclusion des autres communes concernant les AMS, il compte sur "les nouveaux partenariats comme le numérique" pour donner un souffle porteur à la nouvelle économie Girondine et Aquitaine. Selon un rapport de la CUB, en 2030, 6 actifs sur 10 devraient être des habitants de la Métropole. 

 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
9057
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !