Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Les aéroports aquitains misent sur l'international

03/03/2015 | Une étude réalisée par les Chambres de commerce et d'industrie démontre le poids essentiel des aéroports dans l'économie régionale. Elle évoque aussi des pistes d'avenir

L'aéroport de Pau, face aux Pyrénées

L’aéroport de Bordeaux-Mérignac a un impact global de 6,1 milliards d’euros sur l’économie de l’Aquitaine. Cette influence est de 1,3 milliard pour ceux des Pyrénées-Atlantiques, et de 153 millions pour Bergerac. C’est ce que révèle une étude réalisée au niveau régional par plusieurs chambres de commerce et d’industrie. Basée sur les chiffres de 2014, celle-ci montre également que, dans un trafic mondial et européen en hausse, les liaisons internationales se développent. Tandis que les tarifs proposés par les compagnies low-cost séduisent une part importante de la clientèle.

L’enquête est le fruit d’un travail effectué par les CCI de Bayonne-Pays Basque, Bordeaux, Dordogne, Pau-Béarn, ainsi que par la compagnie consulaire d’Aquitaine. Elle confirme bien sûr le rôle prédominant joué par l’aéroport de Bordeaux-Mérignac qui a enregistré l’année dernière la bagatelle de 4,9 millions de passagers.

Ce qui le place loin devant ses « collègues » de Biarritz- Anglet-Bayonne (1,06 million), Pau Pyrénées (621 500), Bergerac-Dordogne-Périgord (277 300). Tandis qu’Agen (40 500) et Périgueux-Bassillac (7 700) arrivent en queue de peloton.

Un impact énorme sur l’économieL’ensemble de cette activité de transport pèse lourd sur le plan économique. L’étude rappelle en effet que 159 établissements sont installés sur les plateformes aéroportuaires de Bordeaux, Biarritz, Pau et Bergerac. Ce qui représente plus de 9 000 emplois, dont environ un tiers est lié à la gestion et à l’exploitation des aéroports.

Cette présence  a un impact direct de 709 millions d’euros sur la région si l’on tient compte des salaires, de la fiscalité, ainsi que des dépenses de consommation et d’investissements générés par les intéressés.

Mais les CCI aquitaines vont plus loin. Elles ont en effet calculé deux autres types de conséquences économiques. L’impact indirect , tout d’abord, qui correspond aux dépenses qu’effectuent les passagers auprès des prestataires de biens et de services installés dans la région. Tous sites compris, il se monte à 972 millions d’euros. Bordeaux Mérignac se taillant toujours ici la part du lion.

L’étude parle également d’un impact économique induit. C’est-à-dire du « rôle d’entrainement » que ces flux monétaires  jouent en Aquitaine. Ce qui dépasse les 5,9 milliards d’euros.

Tout cela pour donner un « impact global » de 7,6 milliards d’euros. En d’autres termes, sans l’avion, pas de salut.

Une majorité d’étrangers, et la recherche des prix basAlors que le trafic international se développe (il a représenté 2,6 millions de passagers l’an passé), l’étude confirme le net attrait qu’exerce le sud-ouest de la France sur les voyageurs. Les Français ne représentent en effet que 30% d’entre eux, devant les Britanniques (17%), les habitants d’Europe du Nord (14%), les Espagnols et les Portugais (8%). Tandis que les autres nationalités totalisent 31% des usagers.

Autre constat à méditer : « L’offre low-cost est souvent déterminante ». Près d’un passager sur quatre n’aurait pas effectué de vol s’il n’avait pas été à bas coût, remarque l’enquête.

Il n’y a donc rien d’étonnant à voir les CCI évoquer deux pistes de travail prioritaires. D’une part, le développement des plateformes aéroportuaires, avec l’implantation de nouvelles entreprises au sein des pôles économiques que représentent les aéroports. D’autre part, la recherche d’une clientèle internationale et de touristes.

Pau et le BAB : à chacun sa réalitéDes enjeux que les aéroports pyrénéens abordent chacun avec leur spécificité. Celui de Biarritz-Anglet-Bayonne, dont l’impact économique global est estimé à 796 millions d’euros,  voit en effet 67% de ses passagers voyager pour des raisons touristiques. Une clientèle dont la durée moyenne de séjour est de 8 nuits, et dont plus d’un tiers utilise les lignes low-cost.

Avec un impact de 536 millions d’euros, celui de Pau-Pyrénées voit par contre la majeure partie de son activité reposer sur une clientèle d’affaires. Ce qui n’a rien de surprenant au pays de Total, Turbomeca, Messier-Dowty, Arkema, Toray et l’on en passe.

Des usagers que les Béarnais, en discussion avec leurs voisins de Tarbes-Lourdes, aimeraient diversifier. Ce qui n’empêche pas, pour le moment, la seule agglomération paloise de voir cette clientèle dépenser 50 millions d’euros lors de son passage sur le territoire, essentiellement en hôtel et en restaurant. Une manne dont le reste du Béarn profite à hauteur de 22 millions d’euros. Cela n’a rien d’une peccadille.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : pau.cci.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1365
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !