Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/08/20 | La LPO Aquitaine cherche des "rapatrieurs"

    Lire

    Face au grand nombre d'animaux retrouvés en détresse par des particuliers, la Ligue de protection des oiseaux vient de lancer un appel à bénévoles pour transporter ceux-ci dans leur véhicule personnel. Leur mission : aller du lieu où a été trouvé l'animal jusqu'au centre de soins d'Audenge. La LPO cherche des volontaires en particulier sur les secteurs du Médoc, de Blaye, Libourne ainsi qu'en Dordogne. Contact : benevolot.cds33@lpo.fr.

  • 08/08/20 | Incendie d'Anglet: un adolescent mis en examen

    Lire

    C'est le procureur de la République qui l'a annoncé: un jeune apprenti de 16 ans, apprenti menuisier et vivant dans un foyer de Bayonne dans le cadre d'une assistance a été mis en examen. Il se serait vanté de son "exploit" à des camarades. Il avait déjà tenté de mettre le feu à sa chambre. S'il n'a pas reconnu les faits, le Procureur l'a ms en examen en raison d'indices graves concordants", mais Jérome Bourrier insiste: "La présomption d'innocence doit être respectée". La peine maximale pour cet acte de destruction volontaire est de vingt ans de prison.

  • 08/08/20 | L’Open de France Espoirs et 100% filles de Surf annulés et reportés à Lacanau

    Lire

    Initialement prévu du 12 au 16 août, l’Open de France Espoirs et l’Open de France 100 % filles ont été annulés et reportés par les services de l’État, la ville de Lacanau et le Lacanau Surf Club. Cette décision a été prise suite aux conditions sanitaires actuelles, du pic de fréquentation touristique et du brassage géographique des compétiteurs. La Fédération et ses partenaires travaillent actuellement pour trouver une nouvelle date pour l’Open de France 100 % filles.

  • 07/08/20 | Bordeaux Métropole soutient le Liban

    Lire

    Suite aux évènements qui viennent de se dérouler à Beyrouth, le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, propose d’allouer une aide exceptionnelle à Médecins Sans Frontières, qui est actuellement dans la capitale libanaise pour assurer l’aide médicale d’urgence, de 50 000€. MSF depuis 25 ans a sa plus grande base logistique à Mérignac. Fin septembre lors du prochain Conseil de Bordeaux Métropole, une délibération formalisera ce soutien.

  • 07/08/20 | Lauak supprimerait 156 emplois au Pays basque

    Lire

    La sous-traitant aéronautique Lauak, de la famille Charritton, victime de la crise post-Covid, supprimerait 156 postes -sur 528- dans ses usines d'Ayherre-Hasparren. Le groupe qui possède également une usine à L'Isle Jourdain (Gers) verra cette dernière amputée de 60 salariés. La baisse d'activité des compagnies aériennes impacte sérieusement le carnet de commande du groupe basque en pleine expansion auparavant. La direction n'a pas commenté ce plan de sauvegarde de l'emploi et de l'entreprise par la même occasion.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Les Aldudes, la vallée basque qui revendique le goût du travail

15/10/2018 | Cette vallée du Pays basque, au-dessus de Saint-Étienne-de-Baïgorry a ouvert ses portes. Du porc Kintoa à ses truites élevées dans neuf piscicultures, elle a démontré qu'elle est aussi la vallée de l'Excellence.

Les Aldudes Xabi Harispe

La vallée des Aldudes (Le chemin des hauteurs) située au-dessus de Saint Etienne-de-Baigorry,frontalière du Pays de Quint (Kintoa), s'étire le long de la Nive – et ses truites —. jusque Urepel, dernier village de la vallée. Dans cette "principauté", le travail y est roi car la beauté de ce paysage sauvage se paie au prix du labeur et le taux de chômage atteint péniblement 3%! Grâce à des entrepreneurs audacieux comme Pierre Oteiza, qui emploie à lui seul 42 personnes dans son entreprise, mais aussi la famille Harispe qui a inauguré une de ses piscicultures la veille de ces Portes ouvertes.

Voilà quatorze ans, et tous les deux ans, que la Vallée des Aldudes ("Le Chemin des hauteurs"), enclave du Pays basque profond et authentique, et ses trois villages, Les Aldudes, Urepel et Banca, aux confins du pays de Quint, ouvre ses portes - et ses bras — à ceux qui ont une méconnaissance de cette véritable petite "principauté" de l'Excellence. Une zone de pâturages et de bois qui s'étend sur deux à six kilomètres pour une surface de 2 500 hectares. Typique, unique, belle et rude. Le taux de chômage culmine - seulement - à 3% de sa population active. Mais ce pays de montagne est atteint du mal des grands espaces, l'érosion de sa population. Alors qu'elle manque de bras et que des entreprises - transmises ou créées -, respectueuses de la terre qui les porte, y réussissent. C'est pour cela que l'association Adudeko Ibarra Beti Aintzina (AIBA) a choisi le thème du travail pour cette édition 2018. Quel homme politique repousserait une telle démarche?

Véritable levier économique de la vallée, AIBA n'a pas besoin d'agences spécialisée pour constater qu'elle a besoin d'agriculteurs, d'artisans, de commerces dans le secteur de la restauration ou de l'hôtellerie, et de l'initiative. Or paradoxalement, ce petit bout de terre offre des produits de référence derrière la bannière de Pierre Oteiza – dont l'épouse Catherine est vice-présidente de l'association (notre photo)- qui a ressuscité le porc Kintoa (issus du nom Quint) et qui fait travailler 50 personnes. Ou de la famille Harispe, qui depuis trois générations a apporté ses lettres de noblesse à l'élevage de la truite et aux neuf piscicultures de la vallée qui s'y consacrent ou encore le fromage de brebis des Aldudes.

La famille Harispe, référence française de la pisciculture bio

En général, la veille, l'association donne le coup d'envoi de ces journées par un petit événement. Ce vendredi, aux Aldudes, il s'agissait d'inaugurer (nore photo) les travaux effectués sur une des deux piscicultures tenues par les frères Bertrand - par ailleurs maire du village - et Xabi Harispe, natifs de la vallée. Créée en 1964 par Gracien, leur grand-père, puis gérée par leur père Michel et leur oncle, les deux frères l'ont rachetée  en 2009. " C'est une pisciculture que nous avons converti en bio dès 2010 et c'est aujourd'hui la seule  du département qui est conduite avec la certification agriculture biologique.", explique Xabi. D'importants travaux et investissements ont été effectués depuis début 2018. En augmentant la hauteur des bassins nous avons augmenté le volume d'élevage. Comme nous avons optimisé tous les moyens d'oxygénation et ceci dans un but de réduction de l'empreinte énergétique de la pisciculture".

Des efforts, des améliorations qui ont été couronnées par plusieurs certifications: "Agri Confiance", mais aussi  la seule certification environnementale qui existe en France "Aquarea" (aquaculture respectueuse de l'environnement en Aquitaine), mise en place avec la Région et le Groupement défense sanitaire aquacole aquitain, un organisme que Xabi Harispe a présidé entre 2012 et 2016. "Nous avons signé cette charte avec la Région Aquitaine et l’État en 2013. Aujourd'hui, 98% des piscicultures de l'Aquitaine et 100% des piscicultures basques sont adhérentes à cette charte environnementale. "

Depuis 2010 enfin, Xabi Harispe est président GDS Nive-Nivelle qui rassemble treize piscicultures et il a en charge  la gouvernance sanitaire et environnementale des cultures et cours d'eau sur lesquels ele se situe. Dans la seule vallée des Aldudes, il y a neuf piscicultures  sur le seul bassin-versant de la Vallée des Aldudes en intégrant Baigorry, et quatre autres sur les  bassins-versants voisins, et qui portent à trente leur nombre dans le département des Pyrénées-atlantiques.

"Au niveau de la pisciculture des Aldudes, nous sommes adhérents de la coopérative Aqualande qui est située à Roquefort dans les Landes. Il s'agit du premier groupe français, espagnol et européen. Pour exemple, notre produit leader, est la truite fumée sous marque Ovive et la pisciculture des Aldudes produit exclusivement de très grandes truites, entre 2 et 2,5 kgs et destinée au marché français qui s'est développé très fortement ces dernières années. Les consommateurs l'ignorent peut-être, mais la truite est un produit 100% français puisque nous maîtrisons toute la filière de la reproduction à la commercialisation."

Aux Aldudes, on joue toujours collectif et solidaire

Autant de travail, de respect de la nature et de contribution à la sauvegarde de la vallée qui ont conduit un important aréopage d'élus et personnalités de la région à accompagner Xabi et Bertrand à l'inauguration de leur pisciculture: Alain Rousset, président de la région; Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental; du conseiller régional Andde Sainte-Marie, Annick Trounday, conseillère départementale; les sénateurs (trice) Brisson et Frédérique Espagnac, le préfet Payet et le sous-préfet Johnatan, mais aussi le maire de Jurançon Michel Bernos et les présidents de la Chambre de métiers et de la Chambre d'agriculture, Gérard Gomez et Guy Estrade et beaucoup de maires du Pays basque.

La famille Oteiza,

 "J'ai basé mon discours sur les valeurs communes partagées entre la conduite de la pisciculture et les engagements que l'on a collectivement", conclut Xabi Harispe: "l'esprit d'entreprise et de l'engagement collectif sous tous les aspects de solidarité, la volonté de travailler en commun, la volonté de progresser ensemble, de partager des ambitions communes, c’est-à-dire attirer de nouveaux habitants et créateurs d'entreprise dans la vallée, de nouveaux lieux d'accueil et d'hébergements et repenser aussi les conditions et les outils de la mobilité. Il faut beaucoup travail, de constance, de confiance en l'avenir et les hommes, surtout aussi une grande capacité d'adaptation et de remise en question. ..grande capacité d’adaptation et de remise en question. J’ai aussi souhaité rendre hommage à notre Europe qui nous accompagne dans nos projets et dont il faut savoir dire les contributions et se souvenir de ses mêmes valeurs fondatrices."

Comme dans ce rugby des campagnes que l'on dit parfois en voie de disparition, mais où l'on sait jouer collectif, solidaire, cette petite vallée des Aldudes, depuis quatorze ans, patiemment n'en signerait-elle pas la résurrection?

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : DR

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
23316
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !