Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Les artisans périgourdins, entre espoir et inquiétude

01/12/2016 | Samedi, la confédération artisanale des petites entreprises du bâtiment de la Dordogne accueillait son président national, loccasion d'évoquer les sujets d'actualité.

Frédéric Liogier de la Capeb Dordogne et Patrick Liébus président national

En fin de semaine, la Capeb Dordogne (confédération artisanale des petites entreprises du bâtiment) inaugurait ses nouveaux locaux et recevait son président national, Patrick Liébus. Les deux jours de festivités furent l'occasion de rencontres et d'échanges entre professionnels, élus et représentants des services de l'Etat et d'évoquer les sujets d'actualité : situation économique, lutte contre la concurrence déloyale, le RSI. L'organisation professionnelle, par la voix de son président national, entend peser sur les débats des élections présidentielles et législatives du printemps prochain.

L'activité de l'artisanat du bâtiment progresse pour le troisième trimestre consécutif après dix huit trimestres de baisse. La croissance s'accélère au troisième trimestre en affichant une hausse de 2 % en volume. Cette augmentation s'explique d'abord par une forte progression de la construction neuve (+ 3 %) et par une progression plus mesurée en entretien rénovation. "Les prévisions pour l'ensemble de l'année sont aussi orientées à la hausse, + 1 % à 1, 1, 5 % pour l'activité globale. Il y a du mieux, mais c'est encore insuffisant pour déclencher des créations d'emplois pour le secteur," déclare Patrick Liébus, président national de la Capeb, invité en Dordogne, il y a quelques jours pour l'inauguration des nouveaux locaux de l'organisation locale. Du côté de la Dordogne, si les artisans périgourdins perçoivent un léger mieux, c'est encore l'inquiétude qui prédomine. "La bonne nouvelle est que le nombre d'adhérents progresse. Nous atteignons plus de 700 entreprises, cela prouve le dynamisme de notre organisation  professionnelle, se réjouit Frédéric Liogier, président de la Capeb Dordogne depuis trois ans.

Pas de recrutement en vue dans le bâtiment

Côté carnets de commandes et situation économique, ce n'est pas encore cela. Une enquête interne révèle que 15 % des artisans adhérents ont seulement 15 jours de travail devant eux et plus de 62 % ont entre deux et cinq mois de chantiers devant eux. Trop peu pour recruter, avoir une lisibilité  et investir,  considèrent la majorité des artisans périgourdins. "Nos adhérents ont le plus souvent, deux ou trois salariés, et embaucher leur parait réellement trop compliqué dans le contexte actuel. S'il embauche une personne en CDI et qu'il n'y a plus de travaux dans quatre ou six mois, que faire du salarié ?, c'est la question qui revient le plus souvent, poursuit Frédéric Liogier. De nombreux artisans périgourdins sont contraints d'aller chercher dans les départements voisins des chantiers et les marges sont réduites.
A l'occasion de l'inauguration du nouveau siège à Marsac sur l'Isle, la Capeb Dordogne avait invité les adhérents à échanger avec des avocats, des cabinets comptables. 150 professionnels ont répondu présents. Ces deux jours de rencontres ont permis de faire le point avec des représentants des services de l'Etat et des élus sur plusieurs sujets :  la concurrence déloyale,  le compte pénibilité, et le prélèvement de l'impôt à la source. "Il faudrait que l'on arrête de nous mettre des dispositifs qui renforcent les contraintes des petites entreprises que nous sommes, avec un ou deux salariés, trois au plus. Nous voulons simplement pouvoir travailler. Je ne vois pas où sont réellement les mesures de simplification promises, poursuit le président de la Capeb Dordogne. Ces paroles sont relayées par Patricl Liébus, le président confédéral. "Prenons pour exemple, le prélèvement de l'impôt à la source est une fausse bonne idée. Il pose plusieurs problèmes : le chef d'entreprise va s'imiscer dans la vie  privé du salarié, l'artisan va devoir investir dans un nouveau logiciel ou confier cette nouvelle mission à son comptable. Cela va générer des frais supplémentaires et il peut avoir un risque de tension entre le salarié et son patron."
Au niveau national, l'organisation professionnelle représente 386000 entreprises de moins de 20 salariés pour un chiffre d'affaires de 81 milliards d'euros. Elle entend être une force de proposition dans le cadre des prochaines élections législatives et présidentielles. "Dans les prochaines semaines, les membres du bureau national vont aller à la rencontre des candidats : "Nous voulons être une force de proposition, il faut redonner confiance aux entreprises. Et nos TPE, ce sont des emplois non délocalisables, poursuit Patrick Liébus. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
6639
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !