Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/09/20 : A l’occasion des 230 ans des Départements, une cérémonie hommage au premier Président de l’Administration Départementale est organisée ce 3 octobre par le Département de la Creuse, en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoire

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/20 | Le congrès des départements de France à La Rochelle

    Lire

    Les 4, 5 et 6 novembre prochains, La Rochelle accueillera le 90ème Congrès des Départements de France, présidé par son président Dominique Bussereau. Ces "Assises" seront l'occasion de faire un bilan de ces 6 dernières années, et de revenir sur la réforme fiscale. Deux thèmes en particulier seront abordés : "La préservation de la biodiversité : une politique dynamique, partenariale et transversale" et "l’enjeu de l’organisation territoriale du champ médico-social à l’aune de la crise sanitaire".

  • 30/09/20 | La filière bois recrute

    Lire

    La Haute-Vienne, la Charente et la Creuse organisent du 1er au 16 octobre la quinzaine du bois. Cet évènement a pour but de présenter les besoins de recrutement des entreprises de la filière bois ainsi que les formations à ces métiers. Grâce aux visites d’entreprises, les demandeurs d’emplois et les personnes intéressées pourront découvrir les métiers et les offres d’emplois des entreprises locales. Pour participer à ces visites d’entreprises et découvrir cette filière, les participants doivent s'inscrire auprès des acteurs de l’emploi comme Pôle Emploi ou encore les Missions Locales.

  • 30/09/20 | La Rochelle : avancée sur le projet d'éco-quartier

    Lire

    Une étape importante dans la concertation sur le Programme de Renouvellement Urbain de Villeneuve-les-Salines est franchie ce mercredi avec l’installation, à la Maison du Projet, d’une maquette évolutive du futur quartier. Visible par les habitants, elle permettra de se projeter pour mieux comprendre et s’exprimer sur les différents axes du programme. Rappel du projet: www.aqui.fr/politiques/titre-un-quartier-populaire-requalifie-en-quartier-durable-a-la-rochelle,18138.html

  • 30/09/20 | 79 : La Chambre des Métiers et de l’Artisanat se refait une beauté

    Lire

    Le CFA des Deux-Sèvres, qui comporte 32 formations et 57 diplômes, va faire peau neuve. Le bâtiment existant va être rénové et 3 nouveaux vont être construits. Cette réhabilitation va permettre de renforcer l’attractivité du campus et d’adapter l’offre de formation au plus près des besoins du marché. Le Département des Deux-Sèvres soutient cette opération et invite les collégiens à découvrir ces métiers grâce à l’opération « Bravo les artisans ».

  • 30/09/20 | Concours agricole : inscriptions ouvertes pour l'agro-foresterie

    Lire

    En 2019, le Concours Général Agricole avait ouvert une nouvelle catégorie du Concours avec les Pratiques Agroécologiques, aux côté de la catégorie Prairies et Parcours. Les agriculteurs pratiquant l'agroforesterie sur les secteurs du Pays de gâtine et Haut val de sèvre en Deux-Sèvres et sur la Charente-Maritime peuvent s'inscrire à la prochaine édition jusqu'au 15 octobre 2020. Conditions: posséder au moins une parcelle avec une production associant l’arbre à l’agriculture. Rens.05 46 50 45 08.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'industrie des carrières, un enjeu de taille pour la Nouvelle-Aquitaine

03/06/2020 | Le 28 mai, l'UNICEM a réuni la presse dans ses locaux à Bordeaux pour évoquer les enjeux pour la filière régionale des carrières, qui compte 300 entreprises en Nouvelle-Aquitaine

Carrière UNICEM

Le jeudi 28 mai 2020, l’Union Nationale des Industries de Carrières et Matériaux de Construction (UNICEM) s’est réunie pour une conférence sur les retombées socio-économiques de l’industrie des carrières et matériaux recyclés dans les territoires. Ce secteur indispensable à la construction, et qui compte 300 entreprises en Nouvelle-Aquitaine et un chiffre d'affaire annuel de plus d'1 milliard d'euros, fait face à des enjeux à court et à long termes, que cela soit à cause de la crise sanitaire ou du déficit d’image qui l’accable. La filière se doit de proposer un regard nouveau aux habitants des territoires et aux collectivités qui peuvent aujourd’hui encore voir d’un mauvais œil l’installation d’une carrière.

« On parle beaucoup de circuits courts en ce moment et il en va de même pour la filière des carrières qui doit extraire à proximité des zones de construction », explique Patrice Gazzarin, président de l’UNICEM Nouvelle-Aquitaine. Derrière cette idée du circuit court, Patrice Gazzarin souhaite rappeler que l’exploitation de carrières à proximité des zones de construction est indispensable d’un point de vue économique et environnemental. Selon lui, le coût en transport de matériaux de construction double dès lors que l’on dépasse les 50 kilomètres, ce coût élevé se répercuterait sur le prix des matériaux et c’est tout le secteur de la construction qui subirait une augmentation des prix si les carrières s’éloignaient des zones de travaux.
En mettant de côté le volet économique, l’empreinte carbone de l’augmentation des transports au-delà de 50 kilomètres serait à elle seule un gros problème. Pourtant selon le président de l’UNICEM la filière des carrières pâtit encore d’un déficit d’image auprès de la population et des collectivités qui semblent toujours frileuses à l’installation d’une carrière sur leurs communes. À en croire l’étude rendue publique fin mai par l’UNICEMet la Cellule Économique Régionale de la Construction (CERC) Nouvelle-Aquitaine,  ce ne sont pourtant pas les carrières elles-mêmes qui inquiètent les riverains, mais plutôt les transports qui en découlent et la nuisance induite par ces derniers.

Des retombées économiques pour le territoire

En s’exprimant sur les enjeux de la filière des carrières pour les territoires, le président de l’UNICEM entend bien montrer la plus-value de l’installation d’une carrière en matière d’emplois et ainsi gommer les réticences des habitants. « L’industrie des carrières en Nouvelle-Aquitaine représente près de 2000 emplois directs pour plus de 6000 emplois indirects et environ 500 emplois induits », affirme-t-il. Les opportunités d’emplois sont d’autant plus intéressantes qu’elles sont souvent localisées dans des zones rurales ou périurbaines qui ne disposent pas de bassins d’emplois aussi importants qu’en ville. La majorité de ces métiers sont d’ailleurs non qualifiés, une aubaine selon Patrice Gazzarin, pour les employés non qualifiés qui peinent à trouver un emploi.

La fiscalité induite de l’activité des carrières peut aussi constituer un atout de choix dans la promotion des carrières sur les territoires.  Le président de l’UNICEM estime que « les carrières génèrent environ 18 millions d’euros de fiscalité notamment avec la Taxe générale sur les activités polluantes (TGAP). Sur ces 18 millions, la part qui revient à la fiscalité des territoires est d’environ 8 millions d’euros. Ces retombées sur les communes, Patrice Gazzarin aimerait les voir augmenter, il juge d’ailleurs que les territoires ruraux qui acceptent l’implantation de carrières doivent pouvoir en bénéficier suffisamment.

Les territoires ruraux exploités pour les besoins des métropoles

Au-delà du bénéfice économique qui devrait selon Patrice Gazzarin logiquement revenir aux communes qui choisissent d’implanter une carrière sur leur territoire, il souhaite aussi rappeler l’effort consenti par ces communes, « Les élus locaux des communes rurales doivent accepter les turpitudes de la vie des métropoles » se désole Patrice Gazzarin. Ces communes voient donc des carrières "pousser" pour les besoins de constructions des métropoles adjacentes. Le président rappelle que si les communes rurales font cet effort les métropoles se doivent de ne pas exclure totalement la filière des carrières de la ville. Cela passe dans un premier temps par la mise à disposition de zone de stockage des matériaux au cœur des villes.

Le président de l’UNICEM souhaite surtout rappeler que la filière des carrières même si elle ne dispose pas d’une image satisfaisante auprès du grand public est primordiale pour la construction de bâtiments et de routes. Patrice Gazzarin va même plus loin puisqu’il revendique l’industrie des carrières et matériaux comme une filière d’intérêt public, « nous ne créons pas le besoin pour nos matériaux, nous répondons seulement aux besoins existants », conclut Patrice Gazzarin.  

Clément  Bordenave
Par Clément Bordenave

Crédit Photo : Unicem Nouvelle-Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
3904
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !