18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Les coopératives agricoles courent à Pau

30/05/2016 | Le Semi-Marathon national des coopératives agricoles est organisé le samedi 4 juin à Pau par Euralis. Belle occasion pour faire passer quelques messages

Près de 1 800 participants sont attendus en Béarn

Elles sont l’image de nos terroirs. Elles constituent également une part importante de leur économie. Les 347 coopératives agricoles installées dans la région Aquitaine Limousin Poitou Charentes emploient 26 000 salariés, travaillent avec 84 000 agriculteurs et génèrent un chiffre d’affaires de 9,5 milliards d’euros par an. Cette réalité sera rappelée début juin lors d’une semaine nationale destinée à faire connaître les atouts de ces entreprises attachées à trois grands principes : la proximité, la qualité et la sécurité alimentaire. Elle permettra à Pau d’accueillir un semi-marathon ainsi qu’un marché des producteurs organisés le samedi 4 juin avec le soutien d’Euralis.

« En France, les coopératives agricoles sont liées aux territoires sur lesquels elles sont implantées » rappelle Christian Pèes, le président d’Euralis. «  Non seulement, elles sont créatrices de valeur pour leurs adhérents, mais elles créent aussi de l’emploi et offrent au consommateur une garantie de traçabilité et de qualité des produits". 

Maïs, foie gras, viandes, légumes…Quant à leur activité, elle est extrêmement diversifiée. « Les coopératives représentent une marque alimentaire sur trois dans les rayons des supermarchés. Sans parler de  tous les produits bruts qui constituent une part centrale de l’alimentation des Français » note-t-on en Béarn.

« Lorsque l’on parle d’Euralis par exemple, on pense souvent maïs et éventuellement légumes. Mais il y a aussi le foie-gras (Montfort, Rougié), le magret, les frais emballés destinés à la grande distribution,  les charcuteries et le rayon traiteur proposés sous la marque Jean Stalaven, d’autres  produits encore»

Autant de spécialités qui, rappelle Christian Pèes, s’appuient fréquemment sur des labels de qualité. L’IGP Foie gras du Sud-Ouest concerne ainsi 4,5 millions de canards tandis que le Label Rouge est attribué à 6,2 millions de volailles. Sans oublier les 15 400 bovins répertoriés en  bœuf blond aquitain.

« Nous avons également lancé un soja de pays made in France, sans OGM bien sûr, à destination des filières de viande qui l’utilisent. Tout cela constitue un ensemble qui fait de notre coopérative un acteur régional important ».

« Des foulées royales » et un marché des producteurs Du 3 au 12 juin, le message sera diffusé dans toute la France. Il connaîtra un temps fort dans les Pyrénées-Atlantiques avec la tenue du Semi-Marathon national des coopératives agricoles. Cette épreuve disputée tous les deux ans et réservée aux salariés de ces entreprises réunira près de 1 800 compétiteurs en Béarn.

Christian Pèes, le président d'Euralis (à d.), et Marc Martin, directeur général adjoint : une occasion de mieux faire connaître les produits du groupe

Pour 2016, son organisation a été confiée à Euralis, qui a bénéficié du soutien de la Communauté d’agglomération. Un nom lui a été trouvé : « Les foulées royales de Pau ».
Trois courses figurent au programme. Un parcours de 21,1 kilomètres partira de la place Royale, au cœur de la cité, pour se diriger vers l’Est et aboutir au château de Franqueville dont la colline produit depuis quelques années un vin de jurançon au caractère bien trempé.

Une course de 10 kilomètres ainsi qu’une marche de 6 kilomètres sont également prévues. Le cœur de la fête étant pour sa part installé au parc des expositions. Un diner de gala amènera les coureurs et leurs accompagnateurs à y déguster les produits du groupe coopératif, cela va de soi.
Le grand public ne sera pas oublié pour autant. Un marché des producteurs réunissant une quarantaine de stands sera installé place Royale, le samedi 4 juin. Il permettra de découvrir une partie des spécialités proposées dans les magasins Point Vert par les agriculteurs locaux sous la marque « La table des producteurs ».

Le concept fonctionne bien : « Le chiffre d’affaire a dépassé les 7 millions d’euros. Il connait chaque année une progression à deux chiffres ».

Grippe aviaire : le tsunami aura un prixSans doute parlera-t-on aussi devant les étals de la grave crise à laquelle la filière canards vient d’être confrontée. Après les mesures draconiennes prises pour lutter contre la grippe aviaire, celle-ci est actuellement en phase de repeuplement des élevages. Un tsunami sanitaire qui n’a épargné personne et dont les conséquences vont continuer à se faire sentir.

« On va passer à un schéma d’organisation qui fera la part belle au sanitaire » explique Christian Pèes. « Les conditions de production mises en place amèneront des coupe-circuits à se déclencher de manière automatique lorsque l’épidémie réapparaitra. Ce qui l’empêchera de se propager. Comme il s’agit là d’un schéma plus coûteux, il faudra que l’on soit capable de payer plus les producteurs. Ce qui revient à dire que les consommateurs devront aussi payer plus cher le foie gras et la viande de canard ».

« Globalement, cette opération est traumatisante pour la filière. Même si l’accompagnement de l’Etat se fait à date. Car les producteurs devraient toucher les premières indemnisations à partir de la mi-juin. Il faut néanmoins rappeler que les canards sont des porteurs sains de la maladie. Ils n’en meurent pas. Le travail que l’on réalise profite en fait à toutes les autres volailles, notamment celles destinées à l’exportation ».

Le site du semi-marathon : http://www.semimarathondescoops.com

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Matheophoto.com et Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
5367
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !