18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Retour sur les Destinées Numériques : une édition spéciale consacrée au Pôle Digital Aquitaine

02/12/2014 | Le Président du Conseil régional d'Aquitaine a affirmé son envie de créer un « écosystème de start-ups », ainsi que d'autres aides à destination des entrepreneurs.

Alain Rousset s'est rendu sur place pour donner son ressenti et annoncer des mesures quant aux entreprises du numérique

En l'espace de quatre ans, il est devenu un des événements incontournables des entrepreneurs et acteurs du numérique en Aquitaine. Conçus par l'association ADEISO, « Les Destinées Numériques » rassemblent les professionnels du milieu pour débattre, échanger et fortifier leur réseau autour de thèmes forts comme le e-commerce. Environ 400 personnes se sont donc rendues ce 27 novembre à Talence, dans l'enceinte de l'ENSEIRB-MATMECA, école d'ingénieur de l'Institut Polytechnique de Bordeaux, pour suivre les animations et ateliers au programme de cette édition 2014.

Parmi les spécificités de cette quatrième édition des « Destinées Numériques », le fait qu'elle mette en lumière le pôle « Digital Aquitaine », créé un an auparavant. Il associe les PME du numérique dans les secteurs des jeux vidéo, de l’e-tourisme, de la numérisation du patrimoine, de l’électronique et de l’e-santé notamment. « Ce pôle est dédié au développement des entreprises régionales et au dynamisme de leur filière, explique Jaques Peyrondet, le Président de l'ADEISO. Il est rassembleur et connecté, car il s'organise autour de projets concrets. »

La journée a commencé par des ateliers-rencontres lors desquels quatre enjeux ont été abordés : la localisation et la mobilité à l'heure du numérique, le rapprochement entre le monde du digital et de la santé, le commerce connecté et le rôle fondamentaux des technologies dans le traitement des énergies. Les participants ont pu ainsi approfondir leur connaissance et entrevoir les innovations à venir concernant ces sujets pour le moins riches.
S'est ensuite déroulé le « PitchAqui! », une scène ouverte dédiée à 9 start-ups numériques et électroniques sélectionnées. Ces jeunes entreprises, aussi innovantes et ingénieuses soient-elles, ont besoin de soutien financiers et d'appuis de la part des investisseurs. Elles ont eu, à tour de rôle, trois minutes pour convaincre le jury et un public de professionnel de l'ambition et de la pérennité de leur projet. Les trois start-ups ayant été considérées comme les plus prometteuses ont ensuite été récompensées lors de la remise des trophées « PitchAqui! » en toute fin de journée. Transmitio (Trophée Investisseur), mQment (Trophée du jury Digital Aquitaine) et Parking Facile (Prix du Public) ont réussi à tirer leur épingle du jeu.

Le début d'après-midi aura également été l'occasion pour les jeunes entreprises de se mettre en avant. En effet, ces dernières se sont partagées le grand amphithéâtre pour participer à « Challenge my project », qui promeut les entrepreneurs en quête de visibilité et de contributions pour que leurs projets puissent aboutir. La décision du gagnant reposant seulement entre les mains du public, qui a pu voter via l'application Multivote, spécialement créée pour l'occasion. Demophonie, une plateforme permettant aux professionnels de la location de se concerter et de prendre des décisions communes, est sorti grand gagnant de ce challenge.

Alain Rousset, l’invité d’honneurLa séance de plénière aura été un des instants clefs de cette journée du 27 novembre, puisqu’elle a consisté à mettre sous les feux des projecteurs le pôle « Digital Aquitaine ». Jacques Peyrondet était à la tribune pour exposer son leitmotiv, à savoir accompagner des projets numériques. Grâce à des outils comme la labellisation, le développement international, la promotion de la filière, les moyens structurants, le discours du Président de l’association ADEISO se voulait convainquant. « Notre pôle ‘’Digital Aquitaine’’ est doté d’un vaste champ de valeur. Son activité s’étend principalement aux domaines du commerce connecté, de la géolocalisation, de la mobilité et des usages innovants des données. L’énergie et l’éducation sont des domaines que nous envisageons de traiter dans un futur proche. » La feuille de route du pôle est d’ailleurs déjà en marche : son ouverture aux adhérents se fera à partir de janvier 2015 (d’où l’importance d’en parler maintenant).

À noter la participation d’Alain Rousset, président du Conseil régional d’Aquitaine. Il a pris place derrière le pupitre à l’entame de la séance de plénière pour faire part de l’engagement de la région en ce qui concerne l’innovation dans le numérique. « Il y a dans le numérique une part de la civilisation de demain, et je ne peux qu’être attentif à la façon dont il bouleverse notre quotidien et notre chaîne de valeur. » Les références sont légion et les exemples ne manquent pas, entre l’expansion de l’enseignement en ligne, la chute des agences de voyages face aux sites web, le domaine de l’e-santé (dossiers médicaux en ligne, visio-consultations)…
Alain Rousset a profité du micro pour annoncer officiellement un appel à manifestation d’intérêts d’ici 2015, avec une enveloppe de plusieurs millions d’euros pour des projets 3.0 touchant au e-commerce, à la e-santé et au développement. De plus, un projet intitulé « Start-up Région » serait sur le point d’être lancé. Il consisterait à créer un écosystème d’entreprises innovantes pour repérer les meilleurs talents et donner de l’élan à la création d’entreprises.

Ces 4e « Destinées Numériques » ont pris fin avec une séance de débat, avec pour sujet la place du numérique français dans le monde, avec comme intervenant Jean-Michel Billaut, président de l’Atelier BNP Paribas et de l’association Broadband78, et Dominique Cardon, sociologue et professeur de communication politique et sociale à l’université Paris I.

Il ne fait nulle doute que cette journée aura fait la part belle au numérique et à ses entrepreneurs, qui en sont sortis enrichis de nouvelles rencontres et de nouvelles opportunités. Le rendez-vous pour la 5ème édition est d’ores et déjà pris.    

Jules Haverlan
Par Jules Haverlan

Crédit Photo : Jules Haverlan / Aqui!

Partager sur Facebook
Vu par vous
5490
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !