Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

  • 13/07/18 | Périgueux : une jauge de 5000 personnes pour la fan zone

    Lire

    Périgueux a crée une fan zone en plein cœur de ville, dans le parc Gamenson. Pour la finale du 15 juillet, où la France affronte la Croatie, la jauge a été portée à 5000 personnes. Attention cependant, cette jauge ne pourra pas être dépassée pour des raisons de sécurité. Des stands buvette et petite restauration sont aussi proposés. L'entrée est gratuite. L'ouverture des portes a lieu à 15 h et la fermeture à 21 h. 3 entrées publiques sont mises en place (avec fouilles et palpations de sécurité).

  • 13/07/18 | La Rochelle : feu d'artifice en hommage à Didier Lockwood

    Lire

    Pour le 14 Juillet, la ville de La Rochelle a vu les choses en grand : un spectacle pyrotechnique sur les musiques de Didier Lockwood. Pour construire le spectacle, le directeur artistique de la société Ruggieri (Nouvel an Paris 2017, départ de L'Hermione, Violon sur le Sable), avec le directeur du Violon sur le Sable Philippe Tranchet, la soprano Patricia Petibon et Didier Pironti, le président du festival Jazz Entre les deux tours. Rendez-vous allée du Mail ou avenue Michel-Crépeau à 22h45.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Forum 33: Les entreprises coopératives, le modèle de demain?

04/04/2013 | Une communauté de doux hurluberlus ou une solution de sauvegarde d’entreprises en faillite via sa reprise par ses salariés, voilà deux images qui collent à tort à la peau des SCOP.

 1er Forum des coopératives  «De coop en SCOP... Comment les coopératives font-elles la différence ?»

Delpeyrat, Candia, Daucy, Soignon, Krys, la Banque Populaire, Buzet, Beghin Say ou encore système U, ou les Chèques déjeuners ne sont ni des entreprises (ou marques) tenues par des groupes de hippies anti système, ni forcément des entreprises sauvées de la faillite... Pourtant, tous ces noms connus et bien d’autres, sont des entreprises de formes coopératives. Avec un chiffre d’affaire cumulé de 5,8 Mds € sur la seule région Aquitaine, les entreprises coopératives dans toute leur diversité méritaient bien une journée d’échange pour les mettre en valeur. Un forum organisé par le Conseil général de la Gironde ce jeudi 4 avril 2013.

Les coopératives, c’est tout un monde. Cela dit qu’elles soient des coopératives d’entreprises comme le sont les coopératives agricoles, d’artisans ou de commerçants ou des coopératives de productions comme les SCOP (Sociétés Coopératives et Participatives), les SCIC (Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif) ou les SCAE (Sociétés Coopératives d’Activités et d’Emploi), elles ont toutes pour points communs les différenciant des autres entreprises, une gouvernance basée sur le principe démocratique: «une personne, une voix».
Autres particularités de ces entités relevées par Caroline Noett, secrétaire générale de Coop FR, «les coopératives permettent de répondre à un besoin collectif des coopérateurs», et sont conçues de par leur statut juridique dans «un esprit de pérennité de la structure grâce à l’obligation de la création de réserves impartageables». En d’autres termes les coopérateurs peuvent se succéder sans remettre en cause l’existence de l’entreprise coopérative elle-même.
Trois principes de base qui ont un certain succès puisque en France les entreprises coopératives ce sont 21000 entreprises représentant un million de salariés et près de 288 milliards d’euros de chiffre d’affaire cumulé.

"L'humain avant tout"Concernant plus précisément les sociétés de coopératives de production (les scop), leur spécificité demeure dans le fait «qu’elles sont majoritairement détenues par les salariés eux-mêmes, sans qu’aucun ne puisse être à lui seul actionnaire majoritaire», explique Patrick Lenancker, le Président de la Confédération générale des SCOP. En France, elles sont environ 2050 SA ou SARL à avoir opté pour une forme coopérative.
Parmi elles, plusieurs entrepreneurs girondins sont venus témoigner de leurs expériences et de leur choix d’opter pour le statut de SCOP, faisant ainsi leur entrée du côté social et solidaire de l’économie. De ces témoignages, ce sont des valeurs fortes qui ressortent: démocratie, transparence, participation, décision collective, échange. Bref "l’humain avant tout"... sans pour autant empêcher le développement de ces sociétés. La société Aquabio le démontre fort bien: devenue SCOP en 2004 avec huit salariés, elle en compte aujourd’hui une cinquantaine.

Pérénisation des entreprisesAutre atout des SCOP: même si elles ne sont pas épargnées par la crise, elles y sont statistiquement plus résistantes. Pour Patrick Lenancker, trois critères intrinsèques au statut de SCOP expliquent cette résilience. D’abord, «la confiance des salariés» du fait de l’existence d’un réel collectif au sein de l’entreprise; ensuite, une «transparence» de longue durée sur la situation de la société et enfin «la cohérence» des actions puisque décidées de manière stratégique collective et partagée.
Trois qualités auquelles il ajoute, également,  «l’obligation légale de réserves impartageables qui permet de mieux passer les moments difficiles». Et d’autant plus, que là où la loi impose une mise en réserve impartageable de 16% des résultats, la réalité démontre que les coopérateurs font en moyenne des réserves à hauteur de 40% de leur résultat.

Efficacité économique, exemplarité sociale, atout pour la pérennisation des entreprises sur le sol français, les SCOP et plus globalement les coopératives, collectionnent les bons points. De quoi justifier la prochaine proposition de loi sur l’Economie sociale et solidaire qui envisage de faciliter la reprise d’une entreprise saine en SCOP par ses salariés. Un enjeu de la transmission important au regard des 50 000 PME et PMI dont les dirigeants ont plus de 55 ans et sont sans certitude sur l’avenir de leur entreprise.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
703
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !