Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Les experts-comptables d’Aquitaine lancent le Think tank SOFOS

05/05/2020 | L’institut Sofos est un « think tank » créé par l’Ordre des experts-comptables d’Aquitaine et placé sous la direction de Christian Prat Dit Hauret.

SOFOS

Les experts-comptables ont une place indéniable dans le débat actuel portant sur la relance de l'économie française post-covid. Pour les experts-comptables d’Aquitaine, les pouvoirs publics doivent adopter des mesures simples et efficaces basées sur la confiance et prendre des mesures à la hauteur des situations. Ces nombreuses préconisations inspirées du terrain sont notamment à l'origine de la création du think-tank SOFOS. Alexandre Salas-Gordo, président de l'Ordre des experts-comptables d'Aquitaine nous éclaire sur la naissance de cet Institut et sur la condition actuelle des professionnels. Interview.

@qui! : L’institut Sofos est un « think tank » créé par l’Ordre des experts-comptables d’Aquitaine. Pouvez-vous nous en dire plus à propos de ce nouveau regroupement ?

Alexandre Salas-Gordo : Ce think tank est en fait un fonds de dotation qui a été pensé par l’Ordre des experts comptables d’Aquitaine et lancé officiellement le 30 avril 2020. C’est un projet que nous avions depuis le début de l’année et que nous souhaitions annoncer lors de notre assemblée générale du 7 juillet, or nous avons anticipé ce lancement officiel. Ce think tank a vocation à faire des études sur le plan économique, de manière à contribuer au débat public. Nous avions sélectionné trois études courant 2020 et finalement les auteurs de ces études ont adapté en fonction de l’actualité une première étude dans l’immédiat. Cette première étude s’intitule : « les propositions pour relancer l’économie française ». Ce think tank est composé d’un conseil d’administration, d’élus experts comptables et d’un comité scientifique dont le directeur est Christian Prat Dit Hauret. La particularité de ce rassemblement réside dans le fait qu’on y trouve des universitaires pour l’aspect théorique des études et des professionnels pour le côté terrain.

@! : Quelle est l'utilité actuellement de ce regroupement d'experts ? 

A.S.G : Le comité scientifique s’est réuni, a travaillé, et a produit une première étude composée de dix chapitres. Ces notes sont publiques et sont accessibles sur le site internet de Sofos. Le contexte actuel c’est la crise économique. D’après les statistiques de l’INSEE, la France est entrée en récession et a perdu beaucoup de son PIB. Cela représente environ 75 milliards d’euros par mois de chiffre d’affaires perdu car les entreprises sont à l’arrêt. Le gouvernement pour les sauver les a placées sous un dispositif d’urgence avec des reports d’échéances, des fonds de solidarité, l’activité partielle et les prêts garantis par l’Etat. Les experts comptables depuis le début de cette crise s’occupent de conseiller leurs clients pour souscrire et obtenir les aides disponibles. C’est une urgence de court terme, de la réanimation. Le think tank lui, a pour objet de faire des propositions sur le long terme pour redresser et relancer cette économie. Le sujet pour le moment est de ne pas mourir mais il faudra également savoir guérir.

@ : Avez-vous des exemples de propositions pour relancer l’économie française ?

A.S.G : Les propositions qu’apportent le think tank n’ont de sens que dans un ensemble. On ne peut pas les envisager de manière isolée. Un équilibre global a été pensé. Il y a des propositions qui sont macro-économiques (touchent aux grandes mesures nationales) et d’autres micro-économiques (portent sur les entreprises). Par exemple, la philosophie est de dire que l'un des maux des entreprises françaises c’est d’être sous capitalisées et surendettées. Leur financement est donc assuré par de l’emprunt et des dettes plutôt que par des fonds propres. Or, avec les prêts garantis par l’Etat, cela va s’aggraver. Donc, par exemple, la proposition numéro 10 de notre première étude conseille de restaurer le crédit d’impôt pour l’augmentation du capital dans les TPE/PME par les personnes physiques. Cette disposition existe toujours mais a été considérablement assortie de conditions quasiment inapplicables. Une autre proposition : maintenir le chômage partiel pour les secteurs les plus touchés après la crise. L’activité partielle pour l’instant a été pensée uniquement jusqu’au mois de mai sauf que le redémarrage ne va pas se faire au même niveau ou au même rythme pour tout le monde. Nous proposons aussi de favoriser la relance budgétaire par secteurs stratégiques. On a pu voir au cours de la crise que la France manque de médicaments par exemple et reste dépendante à la Chine. Il s’agit donc d’inciter à nouveau les français a réallouer leur épargne placée dans des Livrets A ou des fonds de placements, vers des fonds productifs d’entreprises par secteurs stratégiques. On propose donc à la fois des mesures macroéconomiques et des mesures qui concernent plutôt le cas local.

@! : En tant que professionnel et président de l’Ordre des experts-comptables, quel regard portez vous sur les conditions de travail des experts comptables en ce moment ?

A.S.G : En tant que professionnel et représentant, je peux voir tous les retours des professionnels en ce moment. On déplore deux choses : nous avons du nous adapter à une avalanche de textes et de nouveaux dispositifs d’une complexité rare avec une instabilité énorme et tout cela pour allouer des montants qui seront certainement insuffisants. Beaucoup d’efforts pour un effet qui est limité et qui ne résoudra pas la situation des entreprises. De plus, nous avons aussi dû nous mettre en télétravail et donc une grande partie de la profession est excédée par les lois et leurs rédactions. Nous sommes en fait aussi le reflet des dirigeants d’entreprises parce qu’ils voient qu’il y a des gros budgets qui peuvent être attribués mais le chemin est long et laborieux vers la mise en œuvre. Nous regrettons le manque de confiance dans ces démarches administratives par peur de la fraude. Le ressenti des professionnels est très mitigé.

@! : Selon vous, comment va t-on pouvoir relancer l’économie ? De nouvelles pratiques vont-elles émerger, notamment dans la pratique professionnelle des experts-comptables ?

A.S.G : Tout à fait et c’est d’ailleurs l’objet de la première étude de l’Institut Sofos. La première porte sur la relance post-covid de l’économie et la deuxième porte sur le choix de nouvelles pratiques de management au sein des TPE/PME. Nous prônons pour une évolution de nouveaux modèles économiques et de nouveaux comportements. C’est ce que nous tenons de la crise : si on ne change pas de paradigme, les entreprises avec leurs états actuels, ne vont pas pouvoir rembourser de nouveaux emprunts qui représentent un quart de leurs chiffres d’affaires annuel. Nous prônons avant tout la recherche de capitaux propres, c’est à dire de l’argent qui reste durablement. Les ressources qui ont permis actuellement de sauver des entreprises ne sont pas en mesure d’être remboursées. Beaucoup d’entreprises ne pourront pas assumer l’échéance des dettes auxquelles elles ont souscrit. C’est tout un modèle économique qui est à revoir. 


Site internet du think tank des Experts-Comptables : institutsofos.fr

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Hémisphère Sud

Partager sur Facebook
Vu par vous
5936
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !